AccueilActualitésBac : Jendouba, Tatouine et Kasserine lanternes rouges, et ça s'explique

Bac : Jendouba, Tatouine et Kasserine lanternes rouges, et ça s’explique

Les régions de Jendouba, Tatouine et Kasserine ont obtenu les plus bas taux de réussite dans la session principale du baccalauréat 2018 (entre 20,68% et 21,74%) alors que les plus forts taux ont été enregistrés à Sfax 1 et 2, à l’Ariana et à Monastir, entre 55,88% et 44,55%, ce qui démontre un écart entre les régions intérieures et celles côtières.

- Publicité-

Selon la liste de classement des régions par rapport aux taux de réussite au baccalauréat publiée par le ministère de l’Education sur sa page officielle, les taux dans les régions intérieures sont inférieurs au niveau national qui se situe à 30% environ.

Cet écart a suscité les critiques de l’opinion publique puisque plusieurs personnes ont estimé que la raison principale de cette situation est la non application par le gouvernement de la discrimination positive telle que mentionnée dans la constitution, notamment, en ce qui concerne l’enseignement surtout en l’absence d’un nombre suffisant d’établissements scolaires et d’enseignants dans ces régions.

Selon le professeur en économie quantitative, Abderrahman Lahka, il existe un rapport étroit entre le taux de réussite au baccalauréat et le taux de pauvreté.

« Dans les régions où le taux de pauvreté est fort, le taux de réussite est généralement faible« , a-t-il dit dans une déclaration à l’agence TAP.

D’après la même source, les conditions sociales des familles tunisiennes impactent directement la réussite de leurs enfants puisque l’enseignement en Tunisie, même s’il est gratuit, devient coûteux compte tenu de la cherté des cours particuliers dont la majorité ne peut plus se passer.
L’intervenant a ajouté que le taux de réussite au baccalauréat à Kasserine s’est situé cette année à 21,74% alors que le taux de pauvreté dans cette même région est de 32,8%.

Au Kef, le taux de réussite de 23,16% alors que le taux de pauvreté dépasse les 34%.
En revanche dans les régions comme Sfax et Monastir, qui sont en tête du classement au niveau du taux de réussite au baccalauréat, le taux de pauvreté n’a pas dépassé les 5,8% à Sfax et 8,3% à Monastir et ce, selon les chiffres de l’Institut national des statistiques.

A rappeler que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé le 19 juin dernier d’octroyer une bourse de 500 dinars aux nouveaux bacheliers 2018 issus des milieux défavorisés afin de permettre à leurs familles de faire face aux frais de la rentrée universitaire. Dans la cadre de cette politique de discrimination positive, Chahed a également ordonné qu’on réserve 8% des places des filières de la médecine et de l’ingénierie aux bacheliers des régions intérieures, lors des orientations universitaires 2018/2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,575SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles