AccueilActualitésBertégi: La situation sécuritaire est marquée par un "calme prudent"

Bertégi: La situation sécuritaire est marquée par un « calme prudent »

Le ministre de la Défense nationale Brahim Bertégi a affirmé que la situation sécuritaire dans le pays est marquée par un « calme prudent ».
Il a estimé que les mouvements sociaux qui ont secoué plusieurs régions requièrent vigilance et attention afin de faire face aux activités terroristes, à la contrebande et au crime organisé.
Répondant aux questions des députés tard dans la nuit de lundi à mardi lors de la séance plénière consacrée à l’examen du projet de budget du ministère de la défense, Brahim Bertégi a précisé que pendant les mouvements sociaux, les interventions de l’armée se limitent à la protection des sièges de souveraineté et des établissements sensibles.
Il a fait part d’une coordination continue et quotidienne entre les forces de l’armée et de la sécurité, affirmant la détermination d’éviter toute confrontation entre l’armée et les citoyens.
Sur le budget du ministère de la défense pour l’exercice 2021, Brahim Bertégi a indiqué que son augmentation à raison de 6,4% ne répond pas aux besoins de l’institution militaire, d’autant, a-t-il rappelé, que les grands achats sont prélevés sur le budget.
Pour lui, ces équipements doivent être acquis en dehors du budget réservé au département de la défense, de même qu’une révision des procédures y afférentes au regard de la multiplicité des tâches et attributions du ministère, en particulier face aux menaces découlant de la conjoncture régionale.
Concernant les militaires limogés, Brahim Bertégi a affirmé que le département traite avec sérieux les suspicions dont font l’objet certains militaires, précisant avoir reçu récemment quatre officiers pour le réexamen des mesures prises à leur encontre en attendant le traitement, au cas par cas, le reste des dossiers.
Intervenant lors du débat, les députés ont abordé des questions portant notamment sur le service national, la situation des casernes militaires dans les zones urbaines, les dossiers des militaires limogés et les sanctions disciplinaires.
Selon le rapport de la commission parlementaire de l’organisation de l’administration et des affaires des forces porteuses d’armes, le budget du ministère de la défense s’élève à 3440 millions de dinars.
Le budget-programme du département de la défense s’articule autour de quatre axes: Intervention militaire, appui logistique et technique, prise en charge des militaires et direction et appui.  

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,575SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles