AccueilActualitésBhiri aura beaucoup de mal à sortir des griffes de la juge

Bhiri aura beaucoup de mal à sortir des griffes de la juge

Malgré ses dénégations et autres contorsions discursives, Ennahdha est dans l’oeil du cyclone depuis les terribles révélations du comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohammed Brahmi. Mardi 02 octobre 2018, dans la soirée, la juge Kalthoum Kennou, ancienne présidente de l’Association des magistrats tunisiens, en a remis une bonne louche, sur sa page Facebook.

- Publicité-

Le missile a été balancé au président du bloc parlementaire d’Ennahdha et ancien ministre de la Justice, Noureddine Bhiri. «Est-ce que Noureddine Bhiri pourrait nous dire pourquoi il a donné un bureau à Saïd Ferjani au ministère de la Justice et quelle est la mission qu’il lui a confiée quand il chapeautait le département, sachant qu’il (NDLR : Saïd Ferjani) n’a aucun lien avec la justice ?».
La question à 1 milliard de dinars, d’autant plus que Ferjani, qui fait partie du bureau politique d’Ennahdha, est un sacré client ; c’est lui qui avait jeté un pavé dans la mare en lançant, sur un plateau de télévision, de graves accusations contre l’entourage du chef du gouvernement, Youssef Chahed. Ennahdha, par deux fois en moins de 24 heures, avait été contrainte de monter au front pour prendre ses distances avec Ferjani, arguant le caractère personnel des ses propos qui n’engageraient pas le mouvement. Les islamistes auront cette fois plus de mal à se défaire de la petite bombe lâchée par la juge…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles