AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelBouden évoque avec des diplomates européens les difficultés financières de la Tunisie

Bouden évoque avec des diplomates européens les difficultés financières de la Tunisie

Les difficultés financières, sociales et économiques auxquelles fait face la Tunisie et les résultats de ses négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) ont été au centre de deux entretiens menés, mardi, à la Kasbah, par la cheffe du gouvernement Najla Bouden avec l’ambassadrice britannique en Tunisie Helen Winterton et l’ambassadeur du Royaume de Belgique, Christophe de Bassompierre.

Selon deux communiqués de la présidence du gouvernement, la réunion avec Winterton a porté sur « les relations de coopération ainsi que sur les volets de partenariat entre la Tunisie et le Royaume-Uni, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

A cette occasion, la diplomate britannique a réaffirmé la volonté de son pays de soutenir la Tunisie lors de ses négociations avec le FMI d’autant que le Royaume-Uni est membre du Conseil de Fonds.

Au cours de cette rencontre, les deux parties ont discuté des derniers développements de la situation en Ukraine et du processus d’évacuation des ressortissants Tunisiens, bloqués dans la région.

Lors de sa rencontre avec l’ambassadeur de Belgique, Najla Bouden s’est félicitée des relations étroites établies entre les deux pays, soulignant la nécessité de les renforcer davantage, et de bien profiter des opportunités offertes d’investissement, notamment dans les domaines des nouvelles technologies, du tourisme alternatif et des énergies renouvelables.

L’entrevue a porté sur les difficultés auxquelles la Tunisie est confrontée sur les plans financier, social et économique, ainsi que sur l’état d’avancement du programme de réformes structurelles et économiques, objet de discussion avec le Fonds monétaire international.

Pour sa part, l’ambassadeur de Belgique a salué le saut qualitatif enregistré par les investissements belges en Tunisie ; des investissements qui ne concernent plus uniquement le secteur textile, mais plutôt, d’autres secteurs tels que les technologies et l’énergie.

« La Belgique veut s’inspirer de l’expérience et de l’expertise tunisiennes dans divers domaines », a souligné le diplomate belge, cité dans le même communiqué.

La réunion a également été l’occasion de discuter des questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont en premier lieu la situation en Ukraine.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -