AccueilLa UNEComment une coopérative bien huilée a-t-elle sauvé la filière viticole tunisienne ?

Comment une coopérative bien huilée a-t-elle sauvé la filière viticole tunisienne ?

Longtemps maintenues en vie par les coopératives, la viticulture et la vinification de qualité sont aujourd’hui florissantes en Tunisie. Il existe une association de coopératives bien articulées   qui gère quelque 9 000 hectares de vignobles.

- Publicité-

Après l’expérience infructueuse de la semi-collectivisation de l’agriculture tunisienne dans les années 1960, les coopératives connaissent aujourd’hui une remarquable et salutaire renaissance. L’industrie vinicole du pays, qui a adopté un tel modèle il y a plus de 70 ans, est un exemple parfait.

Les vins produits par la coopérative « Les Vignerons de Carthage », anciennement connue sous le nom d’Union centrale des coopératives viticoles de Tunisie, ont été primés dans le monde entier, notamment en France, en Belgique, au Royaume-Uni, au Canada et en Chine. Une association bien coordonnée de coopératives supervisant quelque 9 000 hectares de vignobles a rendu ces récompenses possibles.

Une dynamique de collaboration

« Il existe une grande dynamique de collaboration entre la direction de l’union de coopératives, qui s’occupe de la prospection de nouveaux marchés ainsi que de la commercialisation des vins et de la garantie de leur qualité, et les coopératives individuelles, qui s’occupent des besoins quotidiens des viticulteurs, comme l’assistance technique et la fourniture d’intrants », explique Amor Slama, ancien président des Vignerons de Carthage, cité par The Africa Report dans un article d’une série de six sur « Les quatre moyens de stimuler la productivité agricole en Afrique ».

Cependant, le marché intérieur fortement taxé – qui représente environ 80 % des ventes totales – et la concurrence féroce des rivaux mondiaux mettent un frein aux prévisions de croissance du secteur.

Avec seulement 5 hectares en moyenne, les vignerons tunisiens ne peuvent pas vivre correctement s’ils opèrent indépendamment. C’est là qu’intervient la coopérative. Fondée en 1948, elle s’engage à acheter les récoltes de ses membres à un prix équitable et propose un préfinancement pour l’achat des raisins.

La coopérative « Les Vignerons de Carthage » offre également à ses membres une couverture d’assurance maladie et une assistance comptable. Lorsque les coopératives travaillent ensemble de cette manière, les membres individuels peuvent accéder à des financements bancaires qui ne leur seraient pas accessibles autrement.

Ces dernières années, l’accès aux prêts bancaires a permis aux membres d’investir dans de nouveaux équipements, tels que des cuves en acier inoxydable, des pressoirs pneumatiques et des lignes d’embouteillage.

Une concurrence féroce et une lourde taxation

Contrairement à la gestion des coopératives d’État dans les années 1960, Les Vignerons de Carthage vendent volontiers des participations dans ses domaines viticoles à des investisseurs étrangers. Par exemple, la société allemande Langguth détient une participation minoritaire dans le domaine de Magon de l’union coopérative, l’une des principales propriétés viticoles de Tunisie.

Produisant plus de 100 000 hectolitres de vin par an et générant des revenus d’environ 50 millions de dinars (18 millions de dollars), la coopérative ne produit pas autant de vin qu’avant la révolution du printemps arabe, mais aujourd’hui, elle privilégie la qualité à la quantité.

Le marché national fortement taxé – qui représente environ 80 % des ventes totales – et la concurrence féroce des rivaux mondiaux mettent toutefois un frein aux prévisions de croissance du secteur.

Par conséquent, la direction se concentre sur l’offre de vins de haute qualité, une stratégie qui comprend la création de sept régions d’appellation d’origine contrôlée et la vente de produits tendance comme les vins mousseux. Le prochain défi à relever par Les Vignerons de Carthage est de remplacer les vignes vieillissantes – dont beaucoup datent de la période coloniale – par de nouvelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,918SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles