AccueilLa UNECoronavirus: Ben Alaya appelle les personnes contaminées à vite consulter !

Coronavirus: Ben Alaya appelle les personnes contaminées à vite consulter !

Nissaf Ben Alaya, directrice générale de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes a appelé ce lundi 5 octobre 2020, les personnes contaminées par le coronavirus à consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes avant la détérioration de leur état de santé.

- Publicité-

Dans une déclaration à la TAP, Ben Alaya a souligné l’impératif de contacter le médecin afin de bénéficier des soins nécessaires dès l’apparition des premiers signes de la maladie.

La prise de certains médicaments, après consultation de médecin, peut alléger les effets secondaires du coronavirus, a notamment ajouté Ben Alaya.

Elle a affirmé la nécessité de contacter un des numéros verts mis à la disposition par les directions régionales de la santé en plus du numéro 190 et le numéro du centre stratégique d’opérations sanitaires, le Shoc room mis en place au niveau du ministère de la santé.

Cet appel lancé intervient suite au nombre de décès enregistré, les 02 et 03 octobre courant, soit 45, résultat d’une propagation sans précédent de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

La demande en médicaments et en vitamines multipliée par dix
Pour sa part, le vice-président du syndicat des pharmaciens d’officine de Tunisie (SPOT) Naoufel Amira a fait savoir qu’avec l’expansion rapide du coronavirus en Tunisie, la demande en vitamines et en médicaments pour renforcer l’immunité a été multipliée par dix.

Il a expliqué cette forte demande par le souci des citoyens de renforcer leur immunité pour pouvoir faire face à la maladie de COVID-19.

La même source a ajouté que ces médicaments et vitamines sont disponibles en quantités suffisantes dans les pharmacies.

Par ailleurs, le vice-président du syndicat a critiqué le manque de coordination au niveau de la distribution des quantités de vaccins contre la grippe saisonnière qui ne sont plus disponibles dans certaines pharmacies appelant le ministère de la santé à coordonner avec les structures syndicales représentant les pharmaciens pour réussir la campagne de vaccination.

Il a, en outre, mis en garde contre les dangers du manque de médicaments à la fin du mois en cours surtout que les dettes des hôpitaux publics et des pharmacies de la CNSS envers la pharmacie centrale se multiplient.

 » Cette situation empêchera la pharmacie centrale d’honorer ses engagements envers les grandes firmes pharmaceutiques internationales ce qui provoquerait une rupture des médicaments pour non paiement des dettes « , a-t-il expliqué.

A noter que les dettes des structures de santé publique se sont élevées à 602 millions de dinars à la fin du mois de juillet dernier et les dettes de la CNSS se sont élevées à 495 millions de dinars, selon les données de la pharmacie centrale.

Le ministère de la Santé œuvre à mobiliser des financements supplémentaires dans les plus brefs délais afin de réduire les dettes des hôpitaux envers la pharmacie centrale qui souffre d’une crise de liquidité depuis 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles