33 C
Tunisie
mardi 11 août 2020
Accueil La UNE Coronavirus : La Tunisie est-elle sur le pied d'une nouvelle guerre ?

Coronavirus : La Tunisie est-elle sur le pied d’une nouvelle guerre ?

L’arrivée d’une seconde vague de contaminations au coronavirus est « extrêmement probable », avancent plusieurs professionnels du secteur de la santé et ce suite à l’enregistrement de quelques cas de contamination au covid-19 dans quelques gouvernorats.
C’est dans ce contexte que le comité scientifique chargé de lutter contre la pandémie a appelé à relancer l’activité des structures chargées de contrôle d’application des protocoles sanitaires relatifs à la prévention d’une propagation du coronavirus, a indiqué Nissaf Ben Alaya membre du comité.

Elle a précisé que le comité a autorisé l’activation des comités de médecins de travail au sein des établissements publics dans le cadre d’application du protocole sanitaire pour lutter contre covid-19. L’inspection centrale au sein du ministère de la Santé renforcera également les opérations de contrôle notamment à travers les structures des ministères de l’Intérieur et du Commerce.

La découverte de 5 nouveaux cas de contamination locale mardi dernier nécessite davantage de vigilance, a souligné Ben Alaya, affirmant que le comité a prévu l’enregistrement de nouveaux cas de contamination locale. L’application rigoureuse des mesures de prévention et la mise en quarantaine des cas importés en plus de respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique sont des moyens permettant une meilleure maîtrise de l’épidémie, a-t-elle encore dit.

Nissaf Ben Alaya a rappelé par la même occasion le succès de la stratégie nationale adoptée pour lutter contre le coronavirus.

Une bataille a gagné contre l’épidémie, mais pas la guerre !

Enregistrer des cas de contamination locale dont l’origine est connue ne représente pas un danger, a estimé, pour sa part, Habib Ghedira, membre du comité scientifique mettant en garde contre le danger que représentent les cas de contamination dont l’origine est inconnue. Les cas de contamination locale ont été enregistrés à cause du non respect des mesures d’hygiène et du protocole sanitaire, a-t-il regretté.

Ghedira, a dans ce contexte, appelé les Tunisiens « à réduire les visites à l’occasion de l’Aïd el-Idha et à s’en tenir aux mesures de prévention », qualifiant d’inquiétante la situation épidémiologique dans le pays. Le membre du comité scientifique a indiqué que la Tunisie une bataille avait gagné contre l’épidémie, mais pas la guerre. Il a insisté sur la nécessité de respecter les mesures ayant prouvé leur efficacité contre le virus, à savoir la distanciation sociale, l’hygiène des mains et le port du masque, pour en éviter une plus grande propagation…

L’OACA impose ses mesures de prévention !

Pour sa part, l’office de l’aviation civile et des aéroports (OACA) a décidé d’imposer un espacement temporel des horaires d’atterrissage des avions dans le Terminal II de l’aéroport Tunis Carthage. L’objectif est de garantir la bonne exécution des procédures sanitaires, suite à l’annone de cas de contaminations au coronavirus parmi les agents de Tunisair handling.
Des sanctions sont prévues contre tous ceux qui ne respectent pas les mesures barrières nécessaires tel que le port des masques et la distanciation physique, indiqué l’OACA, à l’issue d’une rencontre, mardi, en présence du PDG de l’office et de représentants de toutes les structures opérant à l’aéroport. L’OACA a, par ailleurs, pris la décision de renforcer les effectifs des différentes structures opérant dans les Terminal I et II de l’aéroport.

Ces décisions visent à mieux sensibiliser les employés de l’aéroport quant à la nécessité d’appliquer les mesures sanitaires prévues par le protocole sanitaire de la Direction générale de l’aviation civile. Du reste, le PDG de l’office a appelé tous les employés des aéroports tunisiens à faire preuve de responsabilité et de patriotisme en respectant les procédures sanitaires fixées afin de préserver leur sécurité ainsi que celle des passagers, tout en assurant le bon déroulement des vols et des opérations d’enregistrement.

L’OACA avait annoncé hier que l’activité de l’aéroport se poursuit normalement malgré la contamination d’un agent de services relevant de la compagnie aérienne tunisienne au coronavirus. Le contrôle sanitaire a été intensifié au sein de l’aéroport et une campagne de désinfection a été menée, depuis la nuit du dimanche 26 juillet 2020 dans l’aérogare principale et au Terminal II de l’Aéroport international Tunis-Carthage et les campagnes de désinfection se poursuivront régulièrement dans tous les espaces de l’aéroport….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,316FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,291SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles