AccueilActualitésCovid-19: La Tunisie sous cloche du 9 au 16 mai avec interdiction...

Covid-19: La Tunisie sous cloche du 9 au 16 mai avec interdiction des déplacements

« Un confinement général de 7 jours est décrété du 09 mai en cours à partir de minuit jusqu’au 16 mai 2021 », a annoncé vendredi, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi lors d’une conférence de presse tenue au palais du gouvernement à la Kasbah.

- Publicité-

Il a expliqué que cette décision ainsi que d’autres mesures ont été prises par la commission nationale de lutte contre le coronavirus pour préserver la santé des Tunisiens et limiter la propagation du virus notamment en cette période marquée par la hausse du nombre de contaminations et des décès signalant que seulement 20% des Tunisiens respectent le port obligatoire du masque.

Passant en revue les nouvelles mesures applicables du 09 au 16 mai 2021, la porte-parole du gouvernement, Hasna Ben Slimane, a indiqué qu’il a été décidé d’instaurer un couvre-feu de 19h jusqu’à 5 h du matin, d’interdire les déplacements entre les gouvernorats sauf pour les cas urgents, de suspendre les manifestations culturelles et sportives et ainsi que les rassemblements, de fermer les lieux de culte et tous les marchés quotidiens et hebdomadaires, les hypermarchés et de ne maintenir ouverts que les espaces qui assurent la vente des produits alimentaires de base.

Il s’agit, en outre, de continuer d’appliquer toutes les mesures préventives et le confinement obligatoire sur les personnes arrivées de l’étranger et de durcir le contrôle de l’application des mesures préventives en sanctionnant tous les contrevenants.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a appelé les Tunisiens à s’inscrire sur la plateforme nationale de vaccination Evax.tn signalant que la Tunisie a toujours été un modèle à suivre dans les campagnes de vaccination.

Et d’ajouter, « les médecins sont au bord de la dépression et le système sanitaire risque de s’effondrer ». Selon Mechichi, près de cent personnes décèdent quotidiennement des suites du coronavirus à cause du non-respect des mesures sanitaires imposées par l’Etat.
« Corona n’est pas seulement des chiffres mais plutôt des histoires de souffrance, des familles entières sont dans les services de réanimation », a-t-il regretté soulignant que le renforcement des mesures n’est qu’une tentative de plus pour lutter contre la propagation du virus et sauver le système sanitaire tunisien de la faillite.

1 COMMENTAIRE

  1. enfin il a fallu 4 mois au chef de gouvernement pour se décider d’imposer un couvre feu total pour une semaine comme le dicton : il vaut mieux tard que jamais le 2 janvier 2021 nous avons 143544 contaminés dont 107049 rétablis et 4800 décès et au 5 mai 317010 contaminés 11208 décès et 272505 rétablis avec la remarque que les chiffres des contaminés serait plus élevé si on a maintenu la cadence journalière des tests de celle du 19 janvier 14574 tests pour 3890 nouveaux cas contaminés le nombre de décès est le nombre des décès à l’hôpital public et dans les cliniques privés les décès chez eux sont connus par les mairies qui dépendent du chef de gouvernement en tant que ministre de l’intérieur le ministère de la santé ne compte que les décès dans les établissements sanitaires publics et privés j’attire l’attention de Monsieur le chef de gouvernement que ces mesures quoique tardives si elles ne sont pas accompagnées par une campagne massive de dépistage et de vaccination afin d’obtenir une immunité globale avant la saison estivale avec fermeture des frontières ou les arrivants doivent une quarantaine de 14 jours dans des centres contrôlés pour qu’on soit sur qu’ils n’introduisent pas chez nous les nouveaux variants très contagieux et très dangereux et à leurs frais comme au printemps 2020 ce qu ‘ils ont fait les pays étrangers et en particulier Israël,le Royaume Uni, les USA qui ont réussi une immunité globale et nos voisins l’Algérie et le Maroc qui mènent une campagne massive de dépistage et de vaccination depuis janvier dernier avec le maintien des frontières fermées jusqu’à nouvel ordre ils ont commencé à réduire les mesures sanitaires et l’activité économique a pris ses droits nos gouvernants décident et le peuple subit les conséquences de leurs mauvaises décisions ils n’ont pas tenu compte des excellents résultats obtenus par leurs prédécesseurs au printemps dernier et qui ont valu au pays les félicitations de l’OMS mais c’est vrai l’économie et le social du pays ont subit le printemps dernier une crise sans précédent mais la vie est irrécupérable et l’économie et le social sont récupérables rapidement dans une situation saine et en sauvant le capital humain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,433SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles