5 C
Tunisie
samedi 5 décembre 2020
Accueil Actualités Des composantes de la société civile à Ben Guerdane discutent de la...

Des composantes de la société civile à Ben Guerdane discutent de la situation tendue dans la région

Des représentants d’un certain nombre de composantes de la société civile à Ben Guerdane se sont réunis, dimanche, pour discuter de la situation dans la région qui connaît une escalade des tensions en raison de la fermeture du poste frontalier de Ras Jedir à cause de la pandémie du Covid-19.

- Publicité-

Adel Naji, activiste de la société civile, a souligné que cette réunion est la première du genre pour discuter des prochaines étapes à entreprendre pour tenter de trouver des solutions à la situation qui ne cesse de se compliquer, faisant savoir qu’il a été convenu d’élargir le cercle des débats en associant le plus grand nombre d’associations, d’organisations et de partis pour prendre des décisions appropriées.
Les participants à la réunion qui représentent environ 13 associations, a-t-il dit, ont souligné la nécessité de tenir les autorités régionales et centrales, responsables de l’évolution préoccupante de la situation dans la région.

Ils ont mis en garde contre une vague croissante de colère à Ben Guerdane face à la politique d’atermoiement et la fermeture du poste frontalier, seul source de revenu des habitants en l’absence d’alternatives de développement dans la région.
L’union locale du travail à Ben Guerdane avait appelé le gouvernement à accélérer l’ouverture du point de passage et à accélérer la publication du protocole sanitaire relatif aux points de passage terrestres qu’il avait promis d’élaborer, le tenant responsable de la persistance de la tension dans la région et de ses répercussions négatives sur la situation sécuritaire et sociale.

Elle a, également, appelé le conseil municipal et toutes les composantes de la société civile à exercer davantage de pression afin de trouver des solutions à la situation sociale et économique, affirmant son soutien à tous les mouvements pacifiques des habitants de la région afin de réaliser leurs revendications légitimes.
Des habitants de la ville de Ben Guerdane ont manifesté dans la nuit d’hier, samedi pour protester contre la détérioration de la situation socioéconomique dans la région avec la poursuite de la fermeture du poste frontalier de Ras Jedir qui a entraîné l’interruption du commerce interrégional.

Des commerçants de la région observent, depuis plus de 40 jours, un Sit-in pour exiger l’ouverture du poste frontalier de Ras Jedir et le rétablissement du commerce interrégional.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,534FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,382SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles