Tags Posts tagged with "ben guerdane"

ben guerdane

par -

Une patrouille sécuritaire relevant de la Garde nationale de Ben Guerdane a réussi, à l’aube de ce lundi 22 octobre 2018, à intercepter 20 personnes d’origine africaine pour avoir franchi illégalement les frontières tuniso-libyennes.

Une source sécuritaire a fait savoir à Jawhara FM dans la région qu’ils ont été remis aux agents de la Brigade des frontières terrestres de la Garde nationale de la région.

par -

Les délégués de Bni Khdech, Mounir Lekrifi et celui de Ben Guerdane, Amor El Kouz, ont été démis de leur fonction, c’est ce qu’a annoncé le gouverneur de Médenine lors de son passage lundi 15 octobre 2018 sur les ondes de Mosaïque Fm.

Il a par ailleurs expliqué que cette décision a été prise dans le cadre d’un mouvement partiel qui a concerné plusieurs autres délégués de la République.

Dans le même sens, le gouverneur de Médenine a déclaré que le délégué de Médenine-Sud a été, provisoirement, nommé à la tête de la délégation de Bni Khdech. Quant au délégué de Zarzis , il supervisera la région de Ben Guerdane.

par -

Le gouvernement réfléchit actuellement à la réalisation d’une nouvelle zone de libre-échange à Ben Guerdane qui sera la troisième du genre en Tunisie, après les pôles de Zarzis et Bizerte, a déclaré Slim Fériani, ministre de l’industrie et des PME.
Dans une déclaration aux médias, en marge de la conférence internationale tenue, jeudi, à l’occasion du 25ème anniversaire de la zone de libre-échange de Bizerte, il a mis l’accent sur l’importance de la réussite de cet espace (Zone de Bizerte ) qui fournit actuellement 4300 emplois. ” La zone de libre-échanges de Bizerte a mobilisé 600 Millions Dinars (MD) d’investissements “, a encore rappelé le ministre, ajoutant que la valeur de ses exportations a atteint 700 MD.
Le gouvernement, a t-il avancé, œuvre à la diversification des mécanismes d’incitations à l’investissement, notamment le Partenariat Public-Privé (PPP).
Des responsables tunisiens et étrangers ont pris part à cet événement, dont le fondateur de l’organisation internationale des zones de libre-échange et le secrétaire général de la fédération internationale des zones de libre-échange.

par -

 ” La situation sur les frontières maritimes et terrestres est stable “, a déclaré jeudi le ministre de la Défense nationale, Abdelkarim Zbidi.

” En dépit de la situation sécuritaire difficile en Libye, la situation sur les frontières maritimes et terrestres est stable “, a-t-il rassuré lors d’une visite d’inspection aux unités militaires déployées à Zarzis et Ben Guerdane du gouvernorat de Médenine.

” A la faveur de la parfaite coordination avec les autorités algériennes, la situation sur les frontières tuniso-algériennes est aussi sous contrôle,”, s’est félicité Zbidi, faisant état, à ce propos, d’une étroite coordination avec l’Algérie notamment sur les hauteurs ouest du pays.

Dans le même contexte, le ministre de la Défense s’est déclaré satisfait des résultats du système de surveillance électronique des frontières six mois après son entrée en service, faisant remarquer que ce système a contribué à anticiper les menaces terroristes et à repousser le danger.

Selon Zbidi, un autre système de surveillance mobile est en cours d’installation sur la ligne frontalière reliant Ben Guerdane à Dehiba. Ce système sera opérationnel fin novembre prochain.
Il a également annoncé le démarrage, à partir de 2019, d’un autre système de surveillance électronique fixe, faisant remarquer que ce système sera fin prêt en 2020.

par -

L’Union Tunisienne de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a exprimé sa vive inquiétude suite à la poursuite de la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir, affirmant à ce propos que les conséquences de cette mesure pèseront très lourd sur les opérateurs économiques tunisiens.

Dans un communiqué publié ce jeudi 30 août 2018, l’UTICA a affirmé que «la fermeture du passage frontalier qui se poursuit depuis juillet dernier a paralysé l’activité commerciale de plusieurs entreprises, dont notamment celles qui sont menacées de faillite à cause du sit-in des commerçants de Ben Guerdane».

On rappelle que des manifestants de Ben Guerdane protestent depuis deux jours contre la persistance de la crise due à la fermeture du passage frontalier de Ras Jedir, depuis deux mois.

par -

La région de Ben Guerdane a retrouvé ce matin du 29 août 2018, un calme précaire après une nuit agitée et des affrontements entre les manifestants et les agents des forces de l’ordre, rapporte Mosaïque Fm.

Ces incidents sont causés par la fermeture du poste frontalier de Ras Jedir. Les forces de l’ordre ont dû avoir recours au gaz lacrymogène pour disperser les manifestants au niveau du croisement du Maghreb Arabe et les avenues principales de la ville, indique la même source.

Blessé à la tête, le chef du district a repris le travail après avoir recevoir les soins nécessaires.

par -

La ville de Ben Guerdane dans le gouvernorat de Médenine, a retrouvé son calme ce matin après une nuit agitée pendant laquelle des affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des protestataires.

Selon Mosaïque Fm, les jeunes de la région en question protestent contre la fermeture du terminal frontalier de Ras Jedir. Ils ont brulé des pneus au niveau du croisement du Maghreb et ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre.

 

par -

Une réunion ministérielle sur le suivi des projets et des plans de développement dans le gouvernorat de Médenine s’est tenue, jeudi à la Kasbah, annonce un communiqué de la présidence du gouvernement.
Cette réunion a examiné l’avancement des projets annoncés au profit du gouvernorat et les moyens de les concrétiser, a affirmé Mabrouk Korchid, ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières.
Le ministre a dans ce cadre mis l’accent sur l’importance de la dynamique économique et touristique créée au sein du port de Zarzis qui vient d’assurer, pour la première fois cet été, le transit de voyageurs, tunisiens résidents à l’étranger.

La réunion a également permis d’examiner le développement du secteur de la santé dans le gouvernorat après l’inauguration des deux nouveaux services à l’hôpital régional de Médenine , a indiqué le ministre, annonçant la décision de créer deux services supplémentaires avant la fin de l’année.
Sur un autre plan, la réunion a permis de passer en revue les lacunes enregistrées en matière de réalisation d’un nombre de projets de développement dans la région.
S’agissant du projet de l’autoroute, le ministre a rappelé que les travaux de réalisation du tronçon reliant Ben Guerdane à Médenine ont été achevés récemment.

par -

Le ministre du commerce, Omar El Behi a affirmé, jeudi, que ” son département achèvera en 2018 et 2019, la réalisation de la zone commerciale et logistique de Ben Guerdane (150 hectares), après l’élaboration du plan d’aménagement urbain du projet et du modèle du lotissement de sa première partie s’étalant sur 60 hectares.
Et de préciser, lors d’une plénière consacrée à la discussion du rapport de la Commission du développement régional, relatif à ses visites de terrain effectuées aux gouvernorats du sud, tenue jeudi, au palais de Bardo, que ” l’Etat a pris en charge la mise en place de l’infrastructure nécessaire du projet estimée à un cout de 33 millions de dinars “.
Il a, aussi, fait savoir qu’une société anonyme sera créée et chargée de la gestion du projet, de la mise en place des locaux internes et de la commercialisation.
Le ministère du commerce lancera également les études relatives aux zones franches, notamment celle de Dhehiba, a-t-il souligné, affirmant l’existence de prémices positives de croissance de l’économie tunisienne.

par -

Selon un communiqué publié sur la page officielle de la présidence du gouvernement, Youssef Chahed s’est déplacé ce mercredi 07 mars à Ben Guerdane pour présider la commémoration du deuxième anniversaire de la bataille qui a sonné le glas des prétentions de Daech.

Lors de son discours, Chahed a affirmé que le 7 mars représente une date clé dans la lutte contre le terrorisme et que cette date doit être inscrite comme la journée nationale de la victoire sur le terrorisme.

On rappelle que la Tunisie commémore aujourd’hui le deuxième anniversaire des événements survenus à Ben Guerdane, lors desquels cinquante terroristes ont été abattus, alors que 13 militaires et sécuritaires ainsi que sept citoyens ont été tués.

par -

Des panneaux photovoltaïques, destinés à apporter de l’énergie solaire exploitée pour produire de l’électricité, ont été installés, samedi 9 septembre 2017, à Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine), a affirmé le délégué de la région Amor El Kouz.
Ce projet pilote, composé de huit panneaux photovoltaïques, permettra de produire 3600 kilowatt d’énergie solaire par an et de mieux maîtriser la consommation d’électricité dans la région, a-t-il souligné.
Réalisé par l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (ANME) et l’Agence de coopération allemande, le coût de ce projet a atteint 17 mille dinars, financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, a-t-il ajouté.

par -

La Tunisie a annoncé mardi avoir déjoué un complot terroriste visant à permettre à des éléments du groupe extrémiste Etat islamique (EI) de s’emparer de la ville de Ben Guerdane au sud du pays. Selon un communiqué du MI (Ministère de l’Intérieur), “la Direction générale de la sûreté nationale a découvert un complot terroriste qui visait les unités policières et militaires positionnées dans le Sud tunisien, dans le but de contrôler la région comme lors de la tentative ratée à Ben Guerdane en mars 2016”. “Le plan déjoué visait à tirer profit de la situation de troubles sociaux qu’a vécue le Sud tunisien et à aider des éléments terroristes appartenant à l’organisation terroriste Daech à s’infiltrer dans notre pays, dans le but de perpétrer des attentats terroristes et de tenter de s’emparer de bâtiments sécuritaires et militaires », a indiqué le MI dans son communiqué du mardi. C’est ainsi la seconde tentative, encore déjouée, de s’emparer de Ben Guerdane, toujours en profitant de la tension sociale créée dans cette région.

par -

Le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani, a estimé, mardi 7 mars 2017, que “la situation sécuritaire s’est améliorée”.
“La Tunisie vaincra le terrorisme”, a-t-il lancé. Il nous faut, impérativement, des solutions radicales pour en venir à bout. Des solutions culturelles, éducatives et de développement, a-t-il précisé.
Participant à la commémoration des évènements de Ben Guerdane, le ministre a souligné l’importance de la stabilité de l’Etat et l’unité du peuple dans la lutte contre le terrorisme qui, a-t-il dit, est “étranger à notre culture et à notre identité”.
“Le terrorisme n’a aucun rapport avec la religion, il est plutôt l’œuvre de groupes criminels auxquels la réussite de la Tunisie ne plaît pas forcément”, a-t-il déclaré.
Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Hedi Majdoub a indiqué que “la situation sécuritaire est, dans l’ensemble, stable”. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter, a-t-il ajouté, et ce “malgré la persistance de menaces qui exigent vigilance et attention”.
“La Tunisie a réussi à franchir un grand pas en matière de renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure”, a-t-il noté.
Il a, en outre, indiqué que l’amélioration de la situation sur les frontières revient à la grande coordination entre les forces sécuritaires, les forces armées et les gardes nationaux, estimant que “la surveillance des frontières constituent l’ossature du système de sécurité”.

par -

Les autorités tunisiennes surveillent comme du lait sur le feu tous les soubresauts des régions du Centre et du Sud, guettant la moindre étincelle, sait-on jamais. La Révolution de 2011 avait commencé comme ça, après tout. Alors quand le chef du gouvernement, Youssef Chahed, se rend dans ces parties du pays, il le fait à grand renfort de responsables pour tenter de calmer la grogne des populations, lesquelles continuent de clamer que le compte n’y est toujours pas 6 ans après le soulèvement populaire qui a conduit au départ précipité de Ben Ali. En janvier dernier, Chahed avait dépêché ses ministres à Ben Guerdane pour tenter de calmer les protestataires. Il y est allé lui-même ce mardi 07 mars 2017, à l’occasion du premier anniversaire des événements de Ben Guerdane. Et les annonces ont fusé : des recrutements, une aide financière, un complexe culturel et sportif, une zone industrielle, etc. Elles viennent s’ajouter à celles d’hier lundi à Médenine. Suffisant pour que les régions du Nord-Ouest (Béja, Jendouba, Siliana et le Kef), qui ne sont guère mieux loties que leurs consoeurs du Centre et du Sud, se rappellent au bon souvenir du gouvernement…

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a tenu, ce mardi, pour la première fois, une séance plénière consacrée à l’examen des questions liées au développement des gouvernorats du nord-ouest (Béja, Jendouba, Siliana et le kef), en présence des ministres des Finances, du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire ainsi que de la Santé, de la Formation et l’Emploi.
La commission du développement régional a présenté, au cours de cette première séance qui sera suivie d’autres devant être consacrées à d’autres régions, un rapport préparé, suite à des visites sur terrain effectuées dans les régions par les membres de la commission.
Ce rapport rapporte les principales difficultés financières, foncières et juridiques qui font obstacle au développement dans les régions précitées.
Il contient également les points de vue et recommandations suggérées par des responsables régionaux et des représentants des organisations nationales ainsi que des associations civiles et des députés des régions concernées.

Gouvernorat de Béja

La commission a demandé au chef du gouvernement d’effectuer une visite à ce gouvernorat, recommandant de tenir une réunion pour traiter des questions liées à l’agriculture au nord ouest en présence du ministres de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et de prendre des mesures exceptionnelles en adéquation avec la situation du développement en Tunisie.
Elle a suggéré d’accorder de réelles prérogatives aux régions et à créer par la suite des mécanismes afin de surmonter les difficultés en matière de réalisation des projets publics de développement, de faciliter l’investissement et de transformer le gouvernorat de Béja en un pôle de développement interrégional et national.
La commission a insisté sur la nécessité d’adapter les priorités aux projets programmés en faveur de la région dans le cadre du plan de développement (2016-2020), moyennant le recours à l’approche participative au niveau du conseil régional.

Au niveau juridique, il importe d’accélérer l’adoption du projet de loi relatif à des jugements exceptionnels pour exécuter avec la rapidité requise les grands projets.
Le ministère des Finances a recommandé de faciliter les procédures de financements des jeunes investisseurs et à réviser l’orientation des financements de la Banque nationale agricole (le taux de la contribution aux crédits nationaux agricoles ne dépasse pas 12%).
Le rapport a appelé le ministère de l’Agriculture à trouver des solutions à l’endommagement de l’agriculture dans la région, à cause de l’importation et du dumping du marché par les tournesols bancs et la création d’une unité de séchage du lait pour résorber l’excédent de la production laitière et la construction d’un port de pêche.

La commission a requis du ministère de l’Industrie et du Commerce de créer un pôle industriel dans la région, pour résoudre les problèmes de l’usine de sucre.
Concernant le ministère du Tourisme, la commission a demandé de valoriser les côtes de la région de Nefza , de mettre en place un commissariat régional au tourisme et un pôle technologique des télécommunications à Béja

Gouvernorat de Jendouba

La commission a recommandé, dans son rapport, de créer un centre régional de lutte contre les catastrophes naturelles, soulignant l’absence d’un climat favorable au développement de l’investissement marqué par la détérioration de l’infrastructure de base, le manque d’éclairage, de télécommunications, de routes, de gaz naturel…).
Elle appelé à l’amendement du code des forêts et l’accélération de la concrétisation de l’expropriation pour cause d’utilité publique.
Elle a recommandé au ministère du Transport de résoudre les problèmes de l’Aéroport international de Tabarka-Aïn Draham et au ministère des Finances de soutenir les jeunes investisseurs, à travers la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) et la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS).
La commission a appelé le département de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche à réhabiliter le réseau d’irrigation, à intervenir pour mettre fin à la fuite des eaux du barrage Oued El Kebir et à l’annulation des dettes des agriculteurs cumulées à cause du non paiement des factures d’eau.
Le ministère de l’Industrie et du Commerce est, quant à lui, appelé à finaliser l’aménagement des zones industrielles dans la région et à étudier la possibilité de l’ouverture des usines fermées, à l’instar de l’usine des minoteries du Nord et de la société de la sidérurgie (el Fouledh) à Ghar Dimaou.
Concernant le ministère de l’Equipement et de l’Habitat, la commission a préconisé de parachever la réalisation de l’autoroute et la route périphérique ainsi que la mise en place du téléphérique et d’une unité hospitalière à Béni Mtir.

Gouvernorat du Kef

La commission a appelé le gouvernement à honorer ses engagements vis-à-vis des régions, à reprendre l’investissement dans les régions de l’intérieur dans des secteurs prometteurs qui répondent aux spécificités des régions du Nord Ouest et à inciter à la création de projets privés ainsi que la concrétisation de la loi sur le Partenariat Public/Privé (PPP).
Elle a recommandé au département des Finances l’accélération de la création d’une banque régionale de développement et au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche de créer une usine de transformation des produits agricoles et de réhabiliter les périmètres irrigués.
La commission a appelé le ministère de l’Industrie et du Commerce à accélérer la réalisation de l’usine de Sra Ouertane, créer de nouvelles zones industrielles, mettre en place des zones de libre-échange avec l’Algérie au niveau des délégations frontalières (Sakiet Sidi Youssef, Kalaat Senan…).

Gouvernorat de Siliana

Dans son rapport, la commission a appelé le gouvernement à tenir des réunions ministérielles sectorielles dans les régions et à pendre des dispositions exceptionnelles afin de soutenir davantage les prérogatives des responsables régionaux. Elle a évoqué la faiblesse des enveloppes consacrées aux conseils régionaux et la détérioration du taux d’encadrement au sein des administrations régionales, outre l’absence de sociétés de promotion immobilière.
S’agissant des questions légales et réglementaires, elle a recommandé l’accélération de l’élaboration des décrets d’application du nouveau code d’investissement.

La commission a en outre demandé à trouver des solutions au projet des canaux en fer qui seront installés à Bou Arada (gouvernorat de Siliana), outre le renforcement des zones industrielles situées dans les délégations couvertes par le réseau de voie ferrées. Il s’agit, également, de créer un commissariat régional au tourisme et d’exploiter les résidences déjà réalisées à Kisra et Ain Bousadya, en plus de la création de projets d’exploitation des substances utiles dont regorge la région.

Les députés mettent la pression

Des députés de l’ARP ont appelé le gouvernement à accélérer la mise en application des décisions “cumulées” concernant la réalisation de projets de développement dans ces régions et exhorté l’Etat à intervenir “sérieusement” pour sauver “le reste des usines en service dans la région”.
Le député, Ahmed Mechergui (Ennahdha), a mis l’accent sur le secteur agricole qui représente, selon lui, la locomotive de l’économie dans la région de Jendouba, accusant le ministère de l’Agriculture d’être à l’origine de l’endettement des agriculteurs. “Le département de l’Agriculture a négligé la maintenance des réseaux d’irrigation, ce qui a engendré la dégradation de 21 mille ha de périmètres irrigués (seulement 19 mille ha sont exploités du total de 40 mille ha).
Mechergui a appelé à accorder davantage d’importance à la production laitière et à investir dans le séchage du lait et dans la culture du canne à sucre, soulignant la nécessité d’accorder davantage d’intérêt aux forêts qui abritent la majorité des habitants des zones rurales soit 73% du total des habitants de la région du nord-ouest.

De son côté, Mongi Harbaoui a appelé à mettre en application les décisions du conseil ministériel, tenu le 15 avril 2015, concernant la rénovation et la modernisation du réseau des chemins de fer et à accélérer la réalisation des zones industrielles afin de soutenir les entreprises économiques de la région.

Noureddine Ben Achour (Machroua Tounes) a souligné l’impératif d’accorder davantage d’importance aux industries de transformation des produits agricoles et ce à travers la simplification des procédures administratives afin d’encourager les investisseurs.

Abdellatif Mekki (Ennahdha), a évoqué la persistance de la pauvreté dans cette région malgré ses nombreuses richesses naturelles, humaines, culturelles et archéologiques. Il a rappelé, dans ce cadre, que les agriculteurs de la région n’ont obtenu que 80 mille dinars de l’ensemble des indemnisations décidées en 2015 et estimées à 4 millions de dinars.

Le député Jilani Hammami (Front populaire) a appelé le gouvernement à assumer ses responsabilités et à créer des projets pour valoriser le potentiel agricole, touristique et industriel du gouvernorat de Siliana et à ne pas se contenter des initiatives privées qui sont vouées à l’échec étant donné l’absence des plus simples fondements de développement.
Il a insisté sur la nécessité d’adopter un nouveau plan de développement pour faire sortir la région de la marginalisation et lutter contre la pauvreté et le chômage.

Sami Fatnassi (Ennahdha) a recommandé la simplification des procédures pour le lancement de projets dans le gouvernorat de Béja, à ouvrir des canaux de financements clairs et transparents avec les banques commerciales, à renforcer les équipements écologiques, à réhabiliter les terres abandonnées et à créer une institution de services qui englobe la Steg, la SONEDE et d’autres entreprises de services publics.

La députée Najla Saadaoui (Nidaa Tounes) a appelé, quant à elle, à réviser les prix référentiels du lait et des céréales et à créer un port de pêche ainsi qu’à fournir l’eau potable pour tous les habitants du gouvernorat.

TAP

par -

Le bureau local de l’Union du Travail à Ben Guerdane a décidé hier, lundi 6 février 2017, de reporter la grève générale de la région prévue pour le mercredi 8 février à une date ultérieure qui sera annoncée par la suite, rapporte Mosaïque Fm.

La nouvelle date de la grève sera annoncée après la réunion du conseil régionale de l’UGTT.

par -

Les autorités libyennes ont promis d’annuler la taxe douanière imposée aux tunisiens pour entrer en Libye du point de passage de Ras Jedir et nous attendons la concrétisation de cette décision “, a affirmé, dimanche, le secrétaire d’Etat, chargé du commerce Fayçal Hafiane.
Dans une déclaration accordée à l’Agence TAP à Ras Jedir, Hafiane a souligné que les parties tunisienne et libyenne ainsi que les responsables du passage transfrontalier de Ras Jedir, ont décidé, lors d’une séance de travail tenue, samedi, la création d’une commission sécuritaire et douanière permanente qui se réunira, en cas de besoin.
Il a fait savoir que le passage frontalier de Ras Jedir a été ouvert dimanche, enregistrant, un retour progressif de la circulation des véhicules et des personnes dans les deux sens.
Des ambulances venant de la Libye ont également passé le passage frontalier se dirigeant vers des cliniques tunisiennes, a indiqué le responsable, annonçant le retour du flux de marchandises dans les deux sens.
Il a par ailleurs loué le rôle des municipalités frontalières libyennes et de toutes les structures gouvernementales, notamment les services sécuritaires.
Hafiane a évoqué les efforts déployés par les habitants de Ben Guerdane afin de surmonter les difficultés, appelant toutes les parties à respecter les points de l’accord.
La ville de Ben Guerdane a enregistré depuis deux mois un mouvement de protestation pacifique pour demander l’annulation de la taxe soumise aux Tunisiens pour entrer en Libye.
La situation a dégénéré après des mouvements de protestation et des altercations avec les forces de sécurité en plus de la grève générale d’une journée décrétée par l’Union régionale du travail.

par -

Des inconnus, se trouvant à bord d’une voiture de type “stafette” ont tiré, dans la nuit du dimanche à lundi 16 janvier 2017, sur une patrouille sécuritaire positionnée à Ben Guerdane, mais sans faire de victimes, rapporte Jawhara Fm, citant une source sécuritaire.

Les individus se trouvant à bord du véhicule ont réussi à prendre la fuite tandis que les recherches se poursuivent pour les retrouver, a ajouté la même source.

par -

Une réunion bipartite tuniso-libyenne est prévue pour ce lundi 16 janvier 2017 afin d’étudier la réouverture du passage de Ras Jedir ainsi que la reprise du trafic commercial à travers ce point frontalier, rapporte le quotidien « Assarih » dans son édition de ce lundi.
Le journal qui cite des sources bien informées, a en outre indiqué que la date de la réouverture ainsi que la reprise de l’activité commerciale seraient annoncées après la tenue de cette réunion.
Pour rappel, la fermeture du poste frontalier était à l’origine des tensions qu’a connu la ville de Ben Guerdane où les habitants ont réclamé le libre passage à la frontière, mais aussi le droit au travail et au développement régional.

par -

Le calme est revenu, dimanche matin, dans la ville de Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine) après des mouvements de protestation et des altercations entre protestataires et forces sécuritaires qui ont marqué la journée de samedi 14 janvier, jour de célébration de la fête de la révolution.
“Le début de la semaine sera marqué par le dénouement de la crise avec l’entrée en vigueur de l’accord Tunis-libyen permettant le retour des échanges commerciaux entre les deux pays à travers le point de passage de Ras Jedir”, a souligné, Omar EL Kouz, délégué de Ben Guerdane.
Le sit-in organisé au niveau de la route reliant Ben Guerdane et Ras Jedir à près de 14km du centre ville, se poursuit depuis plus d’un mois et demi. Les protestataires revendiquent la réactivation d’un accord officiel de reprise du trafic des marchandises à travers le point de passage de Ras Jedir, selon Adel Neji, porte-parole des sit-inneurs.
Une délégation ministérielle a visité, récemment, la ville de Ben Guerdane et a eu un entretien avec des protestataires afin d’apaiser les tensions. Une rencontre tuniso-libyenne a été également tenue pour examiner la solution permettant la reprise des activités commerciales à travers Ras Jedir.
Ces efforts ont été couronnés par la conclusion d’un accord stipulant la reprise des échanges commerciaux dans les prochains jours, en plus de la relance des projets bloqués dans la région dont le démarrage des travaux d’aménagement de la zone industrielle avant la fin de ce mois et autres décisions au profit des familles des martyrs.

par -

Une zone industrielle sera bientôt mise en place à Ben Guerdane. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les Droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia.
Dans une déclaration accordée à Jawhra fm, il a d’autre part indiqué que les négociations se poursuivent avec les autorités libyennes afin d’assurer la réouverture du passage frontalier de Ras Jedir. Pour rappel, Ben Gharbia, avec d’autres ministres, est actuellement en visite à Ben Guerdane dans une tentative d’apaiser la situation, et d’écouter les préoccupations des habitants de cette région.

FOCUS 🔍

Les chiffres des immatriculations de nouvelles voitures pour le mois de septembre 2018, laissent voire que les ventes des véhicules particuliers de la marque...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné jeudi l'assassinat de six Casques bleus malawites et d’un...

Reseaux Sociaux