31 C
Tunisie
jeudi 24 septembre 2020
Accueil La UNE Energie : Baisse de la production, de la demande et de la...

Energie : Baisse de la production, de la demande et de la consommation

La production nationale de pétrole brut s’est située à 856 kt (Kilo tonne) à fin juin 2020 enregistrant ainsi une légère baisse de 0,7% par rapport à ce qu’elle était une année plus tôt, selon le rapport mensuel de la Conjoncture énergétique publié par l’Observatoire national de l’énergie et des mines.

La production a continué d’enregistrer une baisse dans plusieurs champs à savoir : Adam (-29%), Cherouq (-27%), Hasdrubal (-18%), El Borma (-6%), Ashtart (-4%), Gherib (-17%). El Hajeb/ Guebiba (-8%) et Cercina (-2%).
La moyenne journalière de la production de pétrole est passée de 37,08 mille barils/j à fin juin 2019 à 36,5 mille barils/j à fin juin 2020.

Il y a lieu de noter que la production durant le mois de juin 2020 a augmenté de 2% par rapport à juin 2019. Celle dans les différentes concessions continue à un rythme normal, en dépit de la baisse due au déclin naturel au niveau des principaux champs pétroliers. Il n’y avait pas de perturbations significatives de la production au cours de la période de confinement.

Néanmoins, la suspension ou le report de forage ou de maintenance enregistrés au niveau de certains puits va avoir des répercussions négatives sur la production dans les mois à venir.

Ressources en gaz naturel

Les ressources en gaz naturel (production nationale + forfait fiscal) ont atteint 967 ktep, à fin juin 2020, enregistrant ainsi une baisse de 8% par rapport à la même période de l’année précédente suite à la chute du forfait fiscal sur le transit du gaz algérien de 32%. La production n’a baissé, par contre, que de 0,5%

Le forfait fiscal sur le passage du gaz algérien a baissé d’une façon significative ces derniers mois, la pandémie qui a touché l’Europe et notamment l’Italie a impacté fortement la demande de l’énergie et par conséquent la quantité de gaz qui transite de l’Algérie vers l’Italie à travers la Tunisie. Le mois de juin 2020 a connu la plus faible quantité depuis 2015.

Les achats du gaz algérien ont baissé de 5%, entre le premier semestre de 2019 et le premier semestre de 2020, pour se situer à 1299 ktep et ce à cause du ralentissement économiques après les mesures de confinement. L’approvisionnement national en gaz naturel a baissé de 6 % entre le premier semestre de 2019 et le premier semestre de 2020 pour se situer à 2240 ktep.

Baisse de la demande nationale

Dans le même temps- entre le premier semestre de 2019 et le premier semestre de 2020-, la demande nationale de produits pétroliers a enregistré une baisse de 16%, pour se situer à 1858 ktep (Mille tonne équivalent pétrole), selon le même rapport.

Cette baisse est due principalement aux mesures prises par le gouvernement notamment le confinement total à partir du 22 mars 2020 pour limiter la propagation de la pandémie du COVID-19.

La consommation de carburants routiers a diminué, à fin juin 2020, de 12% par rapport à fin juin 2019. Elle représente 63% de la consommation totale des produits pétroliers. Celle de gasoil total a baissé de 13% par rapport au niveau de l’année dernière et celle des essences de 12%.

La consommation de GPL s’est repliée de 3% entre fin juin 2019 et fin juin 2020. Celle du coke de pétrole a chuté de 27% (données partiellement estimées). Ce produit est exclusivement utilisé par les cimenteries qui ont arrêté leurs activités depuis le début de confinement. Une reprise de l’activité a été observée à partir de la dernière semaine du mois d’avril 2020.

D’autre part, la consommation de jet aviation a enregistré une chute de 62% durant le premier semestre de 2020. Elle a baissé de 82% courant le mois de juin 2020 à cause du ralentissement des activités de secteur du transport aérien qui subissent de plein fouet les répercussions de la pandémie du Coronavirus.

Contrairement aux mois précédents, la consommation des produits pétroliers a enregistré une légère évolution positive de 0,3% courant le mois de juin 2020 par rapport à juin 2019. Ella a été tirée vers le haut surtout du fait de l’augmentation des ventes des carburants routiers à savoir les essences de 9% et le gasoil de 13% et ceci à cause de l’absence du marché parallèle.

La demande totale de gaz naturel a enregistré une diminution de 6% entre le premier semestre de 2019 et le premier semestre de 2020 pour se situer à 2239 ktep. La demande pour la production électrique s’est légèrement repliée de 0,1%, celle pour la consommation finale (hors production électrique) a diminué de 21%.

Source : l’Observatoire national de l’énergie et des mines

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,613FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,300SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles