AccueilLa UNEHuile d'olive: Youssef Neji «sans moyens », veut promouvoir et Omar Béhi...

Huile d’olive: Youssef Neji «sans moyens », veut promouvoir et Omar Béhi reste à l’écoute!

L’huile d’olive tunisienne est très appréciée, non seulement au niveau local, mais également au niveau international par sa qualité, son goût et son prix. La Tunisie est le principal pays producteur d’huile d’olive en dehors de l’Union Européenne, et occupe le 4èmerang à l’échelle mondiale après l’Espagne, l’Italie et la Grèce. Elle est ainsi le premier pays dans le monde qui a une huile d’olive biologique.

- Publicité-

Pour redynamiser l’exportation de ce produit  de forte valeur ajoutée, le  centre de promotion des exportations de la Tunisie (Cepex ),a organisé, ce jeudi 30 janvier 2020, un point de presse en présence de hauts responsables et professionnels du métier pour annoncer le lancement d’une  stratégie urgente visant de conquérir  les marchés internationaux .

Lors de son intervention, Youssef Neji, président directeur général du Cepex, a affirmé que «le secteur oléicole tunisien revêt une grande importance au niveau de la redynamisation de l’économie nationale, étant donné qu’il représente une véritable source de revenus en devises étrangères pour le pays». Et d’ajouter que «un plan d’action a été mis en place afin de renforcer la compétitivité de nos entreprises opérantes dans le secteur oléicole pour garantir un meilleur positionnement de l’huile d’olive conditionnée sur les marchés internationaux», sans autre forme de précision.

Il a, par ailleurs, affirmé que «bien que nous ne possédons pas tous les moyens, nous sommes en train de multiplier tous nos efforts pour promouvoir le produit agricole tunisien, et ce à travers l’organisation des foires, des missions d’affaires à l’étranger, la participation dans les salons agroalimentaires pour commercialiser l’huile d’olive tunisienne» a assuré le PDG du Cepex.

En effet, le responsable a insisté sur l’importance d’adopter de nouvelles  approches à l’instar de la réduction de 50% à 70% des coûts de transport maritime et aérien vers tous les marchés internationaux, comme par exemple le Japon, l’Amérique , le Canada, le Brésil, la Russie, le suédé , la Finlande , l’Arabie Saoudite(….).

Pour sa part, le ministre du commerce Omar Béhi a affirmé que son département encourage les agriculteurs, les entreprises opérantes dans le secteur oléicole dans leur stratégie de promotion des produits tunisiens. «Le secteur oléicole figure parmi les plus importantes sources naturelles du pays, et contribue à la croissance économique de la Tunisie. Nous soutenons tous les investisseurs, les agriculteurs et nous sommes toujours à l’écoute de vos propositions…»a-t-il assuré.

A signaler que, selon des chiffres officiels récemment annoncés par le ministère de l’Agriculture et des ressources hydrauliques, le secteur oléicole compte 320 000 producteurs, 1 674 huileries, 16 unités de raffinage de l’huile, 80 unités de mise en bouteille, 200 exportateurs dont 70 dans l’huile packagée à destination de 54 marchés internationaux.

Nahawend El Ouertani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,451SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles