AccueilLa UNELa courbe des mouvements de protestation grimpe de 16%

La courbe des mouvements de protestation grimpe de 16%

871 mouvements de protestation ont été enregistrés au mois d’octobre 2020, soit une augmentation de près de 16% par rapport au mois de septembre 2020 (751 mouvements), a révélé mercredi le rapport publié par l’observatoire social tunisien relevant du forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).

- Publicité-

D’après la même source, la plupart de ces mouvements de protestation (86,8%) ont tendu vers l’usage de la violence puisqu’il s’agit de manifestations anarchiques (756 actions de protestation).

« Cette augmentation est préoccupante quant à l’ampleur de la capacité à contourner les tensions sociales au cours des prochaines semaines », estime le rapport signalant que la courbe des manifestations anarchiques a pris une forme ascendante après le confinement total atteignant son apogée au cours du mois d’octobre 2020.

Les revendications économiques et sociales ont été la principale motivation des manifestants tout au long du mois d’octobre 2020 avec 75% de l’ensemble des protestations enregistrées.

L’emploi, l’amélioration des conditions professionnelles et l’amélioration des conditions de vie telles que les infrastructures, les transports, les services d’assainissement ainsi que l’accès à l’eau potable, d’eau d’irrigation, de médicaments et d’engrais pour la saison agricole et l’accès aux semences ont été les revendications majeures des manifestants dans diverses régions.

Le Centre-ouest en tête

Le Centre-ouest reste en tête des régions les plus protestataires (203 mouvements de protestation), suivi par le Sud-ouest (200), puis le Nord-est (169), le Centre-est (146), le Sud-est (114) et enfin le Nord-ouest (39).

Le gouvernorat de Gafsa occupe le premier rang des régions les plus protestataires tout au long du mois d’octobre 2020 avec 195 mouvements de protestation enregistrés, suivi par celui de Tunis (151 mouvements de protestation), Kairouan (147), Sfax (82), Tataouine (80) et Sousse (59).

D’après le rapport, 73% des mouvements de protestation étaient sous forme de sit-in, suivi des rassemblements protestataires à hauteur de 7,3% et de la grève avec 5,5% de l’ensemble des moyens de protestation utilisés par les citoyens.

Le nombre de mouvements de protestation planifiés a été de 389, soit environ 45% de l’ensemble des protestations citoyennes relevées durant octobre 2020. Cette forme de contestation a constitué la totalité des protestations dans le gouvernorat du Kef, 50% dans le gouvernorat de Tunis et la majorité des mouvements dans les gouvernorats de Sfax, Kébili, Tataouine, Beja, Sidi Bouzid et la Manouba.

Durant le même mois d’octobre 2020, 482 protestations spontanées ont été enregistrées, soit 55% de l’ensemble des contestations mensuelles et dont la majorité ont eu lieu dans les gouvernorats de Ben Arous, Nabeul, Jendouba, Mahdia, Kasserine, Kairouan, Gabes, Tozeur et Gafsa.

Pour ce qui est des mouvements anarchiques, ils ont été au nombre de 189 dans le gouvernorat de Gafsa, 121 à Kairouan, 132 à Tunis et 74 mouvements de contestation à Tataouine.

Les acteurs principaux des actions de protestations ont été les chômeurs (30%), les travailleurs (20%), les citoyens (13%) et les fonctionnaires (9%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles