AccueilLa UNELa Fête de la Femme signée UIB à El-Jem

La Fête de la Femme signée UIB à El-Jem

La Fête de la Femme a été signée cette année par l’Union Internationale des Banques UIB à travers la fondation « Art et Culture by UIB » et l’association « Féminin by UIB ».

L’un des grands  moments  de cette célébration s’est déroulé dans la grande cité  archéologique d’El Jem, qui regorge de  monuments historiques, témoins de la succession de plusieurs civilisations telles  que les civilisations,  phénicienne, punique et romaine… D’où une visite guidée au Musée d’El Jem s’est imposée pour découvrir les antiquités et la mosaïque aux couleurs et formes inchangées.

Cette visite a été clôturée par un cocktail dinatoire pour célébrer la 35ème édition du Festival International de Musique Symphonique d’El Jem et surtout par la signature de la convention du renouvellement du partenariat de l’UIB avec le festival International de Musique Symphonique d’EL Jem pour les 3 prochaines éditions, en présence de plusieurs personnalités tels que Mohammed Ennaceur, ancien président de la République par intérim, le vice-président de la banque mondiale Ferid Belhadj, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Marouane Al-Abassi,  et différents représentants des ambassades de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Suisse, de l’Italie, de la France, de l’Argentine et du Japon…

Le meilleur était réservé pour la fin avec la soirée de clôture du Festival d’El Jem, qui a pris les allures d’un rai voyage musical sous les alcôves du somptueux Amphithéâtre d’El Jem aux sons harmonieux des mélodies interprétées par Rihab Sghaïer qui a rendu un vibrant hommage aux femmes, suivi d’une balade symphonique sous la direction de l’ensemble allemand Reflektor qui était accompagné des prometteuses pousses musicales du collectif Tunisia 88.

Plusieurs morceaux de musique interprétés par le pianiste Kimball Gallagher ont ornementé aussi la soirée dont un faisant partie du folklore tunisien s’appelant « Sout El Guetta ».

Le programme de la soirée  oscillait  entre musique classique symphonique, des solos avec le saxophoniste Ulrich Brunnhuber et des chants de la cantatrice de soprano Ameni Kooli ainsi que des chorales des jeunes et des enfants appartenant à des clubs de musique venant de Sfax et du Sahel.

Après deux années d’absence à cause de la pandémie Covid19, le Festival International d’El Jem signe son retour pour reprendre les bonnes habitudes qu’avait instaurées depuis son début il ya plus de 35 ans.

Le Festival de la Musique Symphonique d’El Jem représente, en effet, une occasion pour promouvoir la culture et le goût raffiné.

Ce Festival pourrait être, également, une occasion de rencontre entre les musiciens ainsi que les chorales des différentes régions de la Tunisie, mais pas que, car il représente aussi une opportunité très originale pour encourager aussi bien le tourisme en général et le tourisme local en particulier vu la spécificité et l’unicité du Festival.

La soirée du 13 août 2022 était marquée par une présence très respectable du public qui venait de partout  où il a eu droit pendant deux bonnes heures d’une escapade vers un monde plus raffiné, plus distingué avec des notes de musque  classique qui se balançait entre Bach et la flûte enchantée de Mozart touchant directement l’âme.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -