AccueilActualitésLa Tunisie est prête à accueillir le XVIIIème Sommet de la Francophonie

La Tunisie est prête à accueillir le XVIIIème Sommet de la Francophonie

La Tunisie est quasiment prête à accueillir le XVIIIème Sommet de la Francophonie qui devrait avoir lieu, en novembre prochain, sur l’île de Djerba, a affirmé la délégation tunisienne qui a participé, ce mardi, à une session de concertation entre les représentants des Etats membres et gouvernements de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

- Publicité-

« En dépit d’une conjoncture économique difficile, la Tunisie est pleinement déterminée à organiser cet événement dans les délais convenus », ont souligné les représentants de la délégation tunisienne, cités dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

A cours de cette réunion, la délégation tunisienne a passé en revue « les grands progrès réalisés à tous les niveaux afin d’offrir les meilleures conditions pour le succès de cet événement important, en coordination avec l’Organisation internationale de la Francophonie.

D’après le ministère des Affaires étrangères, la position de la Tunisie bénéficie d’un large soutien de la part de nombreux pays frères et amis, membres de l’OIF, à la faveur des rapports sérieux élaborés sur les préparatifs engagés pour accueillir le Sommet.

Les discussions, de ce mardi, ont abouti à un consensus entre les représentants des États membres de l’OIF concernant l’organisation de cet événement sur l’île de Djerba en Tunisie, et son report à 2022. L’objectif étant d’assurer une large participation au plus haut niveau.

Cette proposition sera présentée, dans les prochains jours, à la Conférence ministérielle sur la francophonie pour approbation, assure le département des Affaires étrangères.

Réunis mardi lors de la 117e session extraordinaire du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), les représentants des Etats et gouvernements membres de l’OIF « sont arrivés à un consensus sur la nécessité de reporter, d’un an, le XVIIIe Sommet de la Francophonie ».

Le but étant, selon un communiqué de presse publié mardi soir sur le site de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) « de permettre à la Tunisie de pouvoir organiser cette instance importante dans les conditions les plus optimales ».

Les membres du CPF ont recommandé la tenue, dans les plus brefs délais, d’une session extraordinaire de la Conférence ministérielle de la Francophonie afin de pouvoir valider rapidement cette proposition, ajoute le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,781SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles