14 C
Tunisie
lundi 8 mars 2021
Accueil Actualités La Tunisie va perdre les millions volés et déposés dans les banques...

La Tunisie va perdre les millions volés et déposés dans les banques suisses

Les Suisses auraient exigé des documents prouvant que les fonds sont effectivement illégaux, avant de pouvoir les restituer au gouvernement tunisien.

- Publicité-

La Tunisie pourrait perdre les millions de dollars cachés en Suisse par la famille de l’ex président Zine El Abidine Ben Ali, a déclaré un haut fonctionnaire samedi.

Les fonds sont actuellement gelés par les autorités suisses mais un délai pour récupérer les fonds se termine mardi à minuit et les restrictions cessent alors, a déclaré à l’AFP un responsable présidentiel sous couvert d’anonymat.

Les autorités suisses ont imposé un gel des avoirs de Ben Ali et de son clan pendant 10 ans dans le cadre d’une enquête sur la corruption le 19 janvier 2011, cinq jours après que le président  renversé se soit enfui en Arabie Saoudite, où il est décédé par la suite.

Le groupe de campagne Public Eye, basé en Suisse, qui enquête sur les violations des droits de l’homme par les entreprises suisses, estime que la famille de Ben Ali et ses alliés ont transféré quelque 320 millions de dollars dans des banques suisses au cours des années précédant son éviction.

Leila Trabelsi, la veuve de Ben Ali, et son frère Belhassen Trabelsi, un riche homme d’affaires, font partie des 30 à 50 membres de sa famille et de ses associés qui « pourraient mettre la main sur l’argent », selon la source.

« Nous sommes en contact quotidien avec les autorités suisses, mais malgré leur compréhension, il sera difficile d’obtenir quoi que ce soit » avant la date limite, a ajouté la source.

Les Suisses auraient exigé des documents prouvant que les fonds sont effectivement illégaux, avant de pouvoir les restituer au gouvernement tunisien.

Les autorités suisses veulent également connaître le statut juridique des membres du clan Ben Ali, dont beaucoup ont fait l’objet de mandats et de procès en Tunisie pour corruption, a déclaré la source.

Les autorités n’ont pas pu compiler ces informations en raison de l’instabilité politique en Tunisie, qui a vu neuf gouvernements depuis 2011, a ajouté la source.

Le quotidien suisse Le Temps a déclaré que des responsables suisses avaient proposé de créer un organe commun pour soutenir les efforts tunisiens de récupération de l’argent.

Mais l’ancien président tunisien Beji Caïd Essebsi, décédé en 2019, a préféré essayer de récupérer les fonds par le biais d’accords de réconciliation avec les membres du clan Ben Ali.

2 Commentaires

  1. oui parce que nos responsables d’après révolution sont incapables de nous fournir les preuves légales et irréfutables que l’argent de la famille est illégal les pays ont leurs lois et leurs justices indépendantes même la Suisse a pro osé son aide sans résultat l’argent ne doit pas être saisi plus de 10 ans il y a une autre affaire la BFT bientôt aussi l’État va perdre en justice et sera condamné à indemniser son propriétaire de surcoût un tunisien résident en France

  2. A qui vont profiter ces fonds, si jamais ils seront récupérés?
    Certainement pas au peuple, mais à une classe politique corrompue et insatiable.
    Il vaut mieux que ces fonds restent là où ils sont, sinon ils vont revenir avec d’autres noms et dans d’autres comptes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,470FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles