AccueilLa UNE«L’accumulateur» de pertes

«L’accumulateur» de pertes

Sous le nom commercial d’Assad, héritier des « Etablissements Thuilliers » créés en 1938 que reprenait plus tard son propre client Ahmed Kallel, l’objet de la société consiste essentiellement en la fabrication, la réparation et la vente d’accumulateurs électriques, ou batteries pour tout type de véhicules. D’un capital social de 24 MDT, l’entreprise des Kallel avait terminé l’exercice 2021 avec un déficit d’un peu plus de 7,7 MDT en individuel. Les états financiers consolidés du groupe au titre du même exercice 2021 faisaient ressortir un résultat déficitaire de l’ensemble consolidé s’élevant à 13, 378 MDT et un résultat consolidé déficitaire part du groupe s’élevant à 13, 168 MDT.

  • Déficit, en individuel, et presque le double en consolidé

En individuel, les revenus de « l’Accumulateur », avaient baissé de quelque 6 MDT, surtout à l’export. En guise certainement d’explication de cette baisse, le management de l’entreprise évoque le conflit russo-ukrainien qui « exerce un effet de rareté de l’offre de plomb sur le marché international », ce qui fait augmenter son prix. Et le management d’Assad de préciser que ce conflit « a fait augmenter le coût du fret sur le marché international et tend à faire augmenter le cours du pétrole et dérivés du pétrole, notamment le plastique, ce qui tend à exercer une pression inflationniste sur les prix futurs de certains intrants utilisés par la société, tels que les bacs, couvercles et séparateurs, qui sont des produits à base de plastique ».

A la fin de l’exercice 2021, l’entreprise de la famille Kallel qui se fait grassement payer, arrivait à stabiliser ses charges d’exploitation à plus ou moins 96 MDT, pour terminer avec un résultat d’exploitation de 0,487 MDT, bien en-deçà du bénéfice de 6,4 MDT de l’exercice 2020. Rattrapée, notamment, par ses charges financières qui augmentent (7,9 MDT contre 5,8 MDT une année plus tôt), l’entreprise cotée en bourse passe directement du bénéfice au déficit, de +2,672 MDT à -7,521, et donc une perte de 7,738 MDT après impôts.

  • Un trend boursier, plutôt à la baisse

Cela aurait pu être pire si l’entreprise avait décidé de tenir compte des stocks en transit. Il s’agit, selon une note des commissaires aux comptes, « d’un stock de batteries usagées importées (servant de matières premières pour la production des batteries) et bloqué au port de Radés par la Douane tunisienne depuis janvier et février 2021 suite à une note de la direction de la Douane qui stipule l’interdiction d’importation des vieilles batteries. Le blocage dudit stock engendre des frais de surestaries et de consignation estimés à 820 000 dinars au 31 décembre 2021 et qui ne sont pas comptabilisés dans les comptes de la société. La direction estime que cette valeur est récupérable grâce à l’augmentation ultérieure du cours du LME et après la clôture du dossier avec la douane soit par le dédouanement soit par la réexportation dudit stock ultérieurement. Notons qu’une affaire a été intentée en justice par ASSAD afin de suspendre cette interdiction ».

On rappelle que la nouvelle usine de fabrication de batteries en Algérie est entrée en production depuis le mois de mars 2022. « La nouvelle usine a pour objectif d’augmenter le chiffre d’affaires et la rentabilité de la société- mère l’Accumulateur tunisien Assad et de sa filiale Batteries Assad Algérie, en tirant profit du marché algérien qui représente environ 6 millions de véhicules ». Elle ne semble pour l’instant pas trop y réussir.

Sur la cote de la bourse de Tunis, où elle est cotée sur le marché principal, l’entreprise ne fait pas des miracles. Entre un plus haut de 1,12 DT et un plus bas de 1,1 DT, le papier « Assad » perdait ce lundi 18 juillet 2022 à la cotation, 1,178 % et le trend s’inscrivait à la baisse depuis mai dernier au moins.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -