Le FMI appelle le Maroc à activer le flot du dirham !

Le FMI appelle le Maroc à activer le flot du dirham !

par -

Le Fonds monétaire international (FMI) a réitéré, mardi, ses appels au Maroc pour plus de flexibilité sur le taux de change afin de renforcer la résilience de l’économie aux chocs externes, notamment en activant le flot du dirham. En janvier 2018, le Maroc a élargi la bande dans laquelle le dirham se négocie contre les devises fortes à 2,5% contre 0,3% précédemment.

«La phase initiale de transition vers une plus grande flexibilité du taux de change a été fructueuse et les conditions actuelles restent favorables pour la poursuite de cette réforme à des fins préventives», a souligné un rapport du FMI, cité par l’agence de presse Reuters.

De son côté, le Maroc indique que la prochaine phase du flot sera lancée lorsque les conditions économiques le permettront.

Mais pour le FMI, le système bancaire marocain est assez «solide et résilient» pour pouvoir franchir une nouvelle étape, soulignant par ailleurs la nécessité de rester vigilant face à la complexité croissante et à l’expansion transfrontalière des banques marocaines qui, combinées à une flexibilité accrue des taux de change, pourraient introduire de nouveaux facteurs de risque.

Cela dit, l’institution rappelle aussi la nécessité de lutter contre la corruption, de réduire les inégalités, de réorganiser les politiques du marché du travail et de mettre en œuvre des réformes de l’éducation afin de créer des emplois, en particulier pour les femmes et les jeunes.

En effet, le Haut-Commissariat au plan (HCP) prévoit un ralentissement de la croissance économique du Maroc à 2,7% en 2019, contre 3% en 2018, avant de passer à 3,4% en 2020, par le fait que ces équilibres subissent l’impact d’une saison agricole moyenne.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire