AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLe FMI mènera des discussions sur la dette avec la Tunisie, l'Égypte...

Le FMI mènera des discussions sur la dette avec la Tunisie, l’Égypte et le Sri Lanka, annonce sa DG

Le Fonds monétaire international  va engager avec des pays comme la Tunisie, le Sri Lanka et  l’Egypte des discussions sur les  mesures à prendre pour les aider, car le resserrement des conditions financières augmente le coût du service de la dette, a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva

« La bonne nouvelle est que nous voyons la dette, nous la suivons, et nous nous concentrons déjà sur les pays qui ont besoin d’une restructuration de leur dette », a  indiqué , lors d’une interview avec Tom Keene sur Bloomberg Television jeudi. « Nous devons faire pression pour la restructuration de la dette ».

Elle a ajouté que le FMI « s’assiéra avec le Sri Lanka, nous nous assiérons avec l’Égypte, nous nous assiérons avec la Tunisie, et nous discuterons de ce qui doit être fait de manière réaliste », a-t-elle dit, sans préciser que les trois pays  auront besoin d’une restructuration de leur dette.

Alors que  la Tunisie et le Sri Lanka font partie de la douzaine de marchés émergents dont les obligations d’État libellées en dollars rapportent au moins 1 000 points de base de plus que les bons du Trésor américain – ce qui est supérieur au seuil à partir duquel la dette est considérée comme en difficulté – l’Égypte n’en fait pas partie, selon les données compilées par Bloomberg.

Les ministres des finances et les responsables des banques centrales du monde entier doivent converger vers Washington la semaine prochaine pour les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale qui débutent lundi.  Georgieva a déclaré dans un discours jeudi que l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les conséquences qui en découlent, notamment l’incertitude et l’inflation, incitent le Fonds à revoir à la baisse les perspectives de produit intérieur brut pour 2022 de 143 de ses 190 pays membres – un groupe qui représente 86 % de la production mondiale.

Le Sri Lanka a besoin de 3 à 4 milliards de dollars cette année pour se sortir d’une crise économique sans précédent et prévoit d’entamer le 18 avril des discussions avec le FMI pour obtenir de l’aide, a déclaré jeudi le ministre des finances du pays. Le mois dernier, l’Égypte a déclaré qu’elle cherchait à obtenir le soutien du FMI, tandis que la Banque centrale de Tunisie  signale que tout accord de sauvetage économique conclu avec le Fonds n’inclura pas la restructuration de sa dette internationale, selon un investisseur informé de ses projets.

Mme Georgieva a déclaré dans son discours de jeudi que certains pays devront restructurer leur dette, 60 % des pays à faible revenu étant en situation de surendettement ou sur le point de l’être.

En ce qui concerne le Sri Lanka, le pays « a nommé des économistes sri-lankais très éminents comme conseillers », a déclaré Georgieva. « Cela me donne de l’espoir », a-t-elle dit.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -