12 C
Tunisie
jeudi 25 février 2021
Accueil Actualités Le ministère de la santé lance la 1ère simulation de vaccination contre...

Le ministère de la santé lance la 1ère simulation de vaccination contre le coronavirus

Le ministère de la santé a lancé dimanche, à la coupole d’El Menzah, la première simulation de vaccination contre le coronavirus en préparation au lancement effectif de la campagne nationale prévue à la fin du mois en cours avec l’arrivée du premier lot de vaccin anti-COVID-19 de Pfeizer destiné, dans un premier temps, au personnel de la santé, selon le directeur régional de la santé à Tunis, Tarek Ben Nasr.
Le responsable a précisé, dans une déclaration à l’agence TAP, que la simulation est un moyen efficace pour garantir la réussite de la campagne nationale de vaccination et la gestion du stock de vaccins.

- Publicité-

Le responsable a indiqué que le gouvernorat de Tunis a mis en place quatre centres de vaccination conformes aux normes accréditées par l’organisation mondiale de la santé dont l’aération, la proximité des agglomérations urbaines et des moyens de transport et la superficie de l’espace qui doit être supérieure à 100m2.
Dans ce contexte, il a signalé que pour les délégations de Tunis ville et El Menzah, le centre de vaccination sera la coupole d’El Menzah, pour les délégations de la banlieue nord (la Goulette, le Kram, Carthafe et la Marsa), la vaccination se fera au centre de la Marsa.

Pour les délégations d’Ezzouhour, Zahrouni, El Mallassine et Sidi Hassine, le centre de vaccination sera installé à Sidi Hassine tandis que pour les délégations d’El Mourouj, Kabaria et Ouardia, le centre de vaccination est la maison de la culture d’El Ouardia.
Tarek ben Nasr a expliqué que la campagne de vaccination contre le coronavirus ciblera, dans un premier temps, le personnel de la santé puis les personnes âgées de plus de 70 ans et les malades chroniques, ensuite les personnes âgées entre 60 ans et 18 ans.

Il a, en outre, fait remarquer que les personnes rétablies de la COVID-19 ne seront concernées par le vaccin qu’après au moins 6 mois de leur guérison étant donné qu’elles auront acquis une immunité mais pourront par la suite se faire vacciner si elles le désirent.
Des organisations de la société civile et des représentants des autorités locales, sanitaires et administratives ont assisté à l’opération blanche de vaccination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles