AccueilMondeLe prince héritier saoudien à Ankara, dans l’intérêt bien compris des deux...

Le prince héritier saoudien à Ankara, dans l’intérêt bien compris des deux parties!

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane est attendu mercredi à Ankara pour sa première visite officielle en Turquie, après neuf années d’une brouille née des printemps arabes et exacerbée par l’assassinat à Istanbul du journaliste Jamal Khashoggi.

« Si Dieu le veut, nous verrons à quel niveau nous pourrons hisser les relations entre la Turquie et l’Arabie saoudite », a déclaré vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan en confirmant la venue de « MBS », dirigeant de facto du royaume saoudien.

Plusieurs accords doivent être signés au cours de la visite, a affirmé à l’AFP un haut responsable turc.

« C’est l’une des visites les plus importantes à Ankara depuis près d’une décennie », estime Soner Cagaptay, du Washington Institute for Near East Policy, qui rappelle que le froid entre Ryad et Ankara remonte à 2013.

À moins d’un an de l’élection présidentielle prévue mi-juin 2023, le président Erdogan multiplie les initiatives pour normaliser les relations avec plusieurs puissances régionales – l’Arabie saoudite mais aussi Israël et les Emirats arabes unis.

Pour Cagaptay, le président turc, qui s’est rendu mi-février aux Emirats, « cherche désespérément à attirer des investissements du Golfe ».

Pour MBS, cette visite marque la fin de la mise au ban de la part des Occidentaux; le président américain Joe Biden, qui se rendra mi-juillet au Moyen-Orient pour la première fois depuis son accession à la Maison Blanche, a prévu une étape en Arabie saoudite, où il rencontrera le prince héritier.

« Pour l’Arabie saoudite, une des motivations premières est de créer un front sunnite, qui comprendra la Turquie, pour contrer l’influence de l’Iran dans la région », relève Gönül Tol, du Middle East Institute à Washington.

« Les pourparlers pourraient également impliquer une coopération militaire et de défense ou l’achat d’armes, car les Saoudiens souhaitent explorer la possibilité de diversifier leurs fournisseurs », avance le cabinet Eurasia Group dans une note de recherche.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -