AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLe rôle des femmes dans la transition énergétique

Le rôle des femmes dans la transition énergétique

Des experts de l’énergie du monde entier, y compris de la Tunisie, pour la majorité des femmes, seront en conclave à Munich (Allemagne), le 12 mai 2022, à l’occasion de la conférence “WOMEN ENERGIZE WOMEN” , un évènement annuel axé, cette fois, sur le genre et la transition énergétique.

Pour l’année 2022, cette conférence d’un jour qui aura pour thème « le rôle des femmes dans la transition énergétique, régionale et internationale », est organisée dans le cadre de l’exposition et plus grande plateforme européenne d’innovation dans le marché de l’énergie « Smarter E Europe ».

Elle est organisée dans une conjoncture mondiale marquée par le conflit russo-ukrainien qui a éclaté en février 2022 et poussé de nombreux gouvernements du monde entier, notamment, ceux des pays importateurs d’énergie, dont l’Allemagne qui dépend du gaz russe et la Tunisie, pays fortement dépendant des importations énergétiques, à revoir leurs stratégies d’approvisionnement en énergie pour réduire leur dépendance énergétique de l’extérieur et explorer de nouvelles pistes, dont celle des énergies renouvelables (ER), pour subvenir à des besoins croissants en énergie.

Les participants à cet évènement, vont discuter de l’équité hommes-femmes dans le secteur des ER, l’approche genre et le rôle des femmes dans la transition énergétique globale et dans la réalisation des objectifs de développement durable en général.

« Il s’agit de voir les aspects et problèmes urgents de transition énergétique à travers le monde en les examinant d’un point de vue féminin et en impliquant activement les femmes en tant qu’actrices du changement », précise un communiqué du ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Action pour le climat (BMWK), qui a lancé l’initiative.

L’objectif de cet évènement mis en œuvre dans le cadre des partenariats énergétiques bilatéraux par la GIZ, l’agence allemande de coopération internationale pour le développement et la Fédération allemande des énergies renouvelables (BEE), est de réunir des femmes actives dans le secteur de l’énergie avec des conférencières, autour de tables rondes, d’ateliers et d’autres formats innovants sur des sujets liés à l’énergie et au genre.
Il s’agit aussi, de voir de près la plus grande plate-forme d’Europe pour l’industrie de l’énergie, axée cette année sur les énergies renouvelables, la décentralisation et la digitalisation de l’industrie de l’énergie ainsi que sur les solutions intersectorielles dans les filières de l’électricité, du chauffage et des transports. En effet, en dépit de l’attrait du secteur des énergies renouvelables, les femmes sont bien moins représentées dans les postes dits STIM (Science, technologie, ingénierie et mathématiques) et dans les postes administratifs, selon une enquête de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), menée en 2019.
Les énergies renouvelables offrent, pourtant des opportunités sans précédent, compte tenu de leur dimension pluridisciplinaire, ce qui n’est pas le cas de l’énergie fossile.

L’enquête a révélé que 32 % des employés à temps plein dans les entreprises interrogées étaient des femmes, un chiffre bien supérieur à la moyenne comparé à celui du secteur global du pétrole et du gaz, où seulement 22% des employés à temps plein sont des femmes.
Les femmes semblent faire face encore à des obstacles récurrents pour faire carrière dans les énergies renouvelables. Ces obstacles seront discutés par des experts lors de la conférence de Munich, pour trouver des solutions et partant associer davantage de femmes à la transition énergétique et aussi répondre à la demande croissante de compétences dans un secteur en constante évolution, celui des ER.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -