AccueilActualitésLes déclarations "discriminatoires" du maire de Bardo provoquent un tollé

Les déclarations « discriminatoires » du maire de Bardo provoquent un tollé

Le Parti Afek Tounes a appelé à la démission du maire de Bardo et à son renvoi devant les tribunaux sur la base de la loi sur la criminalisation de la discrimination récemment adoptée par l’Assemblée des Représentants du Peuple.

- Publicité-

Dans une déclaration publiée jeudi, le parti a réitéré sa condamnation de toutes les formes de discrimination et a appelé à la tolérance zéro pour tout fonctionnaire qui aurait fait des déclarations ou ayant fait preuve de comportements discriminatoires.

Pour sa part, Lotfi Zeitoun, une des figures du mouvement Ennahdha, a réagi sur son compte Facebook, affirmant que « la présidente du conseil municipal du Bardo, candidate indépendante du parti Ennahdha est tenue ainsi que son parti (mouvement Ennahdha) de présenter des excuses aux Tunisiens dans toutes les régions de la République pour cette description inappropriée (men oura al blayek, au delà des panneaux) » (expression dialectale tunisoise pour désigner avec mépris un migrant).

Les déclarations du maire du Bardo ont provoqué le tollé parmi un grand nombre de Tunisiens via des sites de réseaux sociaux.

« Le conseil municipal s’est excusé et a adressé des reproches à son égard et a désavoué son comportement », a souligné de son côté Jehan Ben Issa, membre du conseil, dans des déclarations aux médias.

Le maire de Bardo, Zineb Ben Hussein, s’était présentée aux municipales de 2018 sur les listes du mouvement Ennahdha, rappelle-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles