AccueilLa UNELes tabaculteurs étoffent leurs rangs

Les tabaculteurs étoffent leurs rangs

La Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes (RNTA) a entamé la mise en œuvre d’une stratégie visant à doubler le nombre des agriculteurs planteurs du tabac pour passer à 5000 contre 2500 actuellement et les superficies de production pour atteindre 2000 hectares, avant 2023, contre 600 hectares, afin de réduire les importations, a annoncé le directeur général de la RNTA, Taoufik Abbes.

- Publicité-

Visitant le centre de culture de tabac de Nefza (Beja), Abbes a ajouté dans une déclaration à TAP, qu’un district de tabac sera créé à Béja, outre la mise en place d’une usine des tabacs composés, à partir de 2021.

Il a ajouté que le secteur du tabac est rentable et offre des perspectives d’exportations prometteuses et que certains types de tabac cultivés à Nefza sont demandés au niveau des pays arabes, soulignant l’orientation vers la mise en place de districts pour maîtriser la gestion du secteur.

Abbas a annoncé également le lancement de la culture d’un tabac haut de gamme  » Virginie « , qui sera par ailleurs généralisé pour atteindre au moins 30% des besoins nationaux, vu que le coût d’importation de ce type est élevé.

Il a fait savoir que la pandémie de Covid-19 n’a pas impacté la production du tabac en Tunisie et le budget de la RNTA, ajoutant que le contrat d’objectifs visant à produire 280 millions de paquets de cigarettes a été réalisé.

Il a estimé que des bénéfices de 40 millions de dinars seront réalisés, en 2021, permettant ainsi des revenus de 2000 milliards au Trésor de l’Etat.

Abbes a rappelé qu’un projet de loi a été élaboré afin d’actualiser le prix d’achat du tabac auprès de l’agriculteur pour lui permettre une marge bénéficiaire et l’encourager à s’orienter vers cette culture.

Il a également précisé que la régularisation de la situation de 43 ouvriers à Nefza s’inscrit dans le cadre d’un plan de régularisation de la situation de plus de 230 ouvriers occasionnels travaillant à la RNTA dans les différentes régions du pays.

Nefza, futur pôle tabacole !

De son côté, le secrétaire général de l’Union Régionale du travail de Béja, Abdelhamid Cherif, a souligné que la régularisation de la situation des ouvriers permettra de développer à Nefza, un pôle de production de tabac.

A noter que la Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes  a vocation à veiller la promotion de la culture du tabac tunisien en en préservant le goût avec une large gamme de produits.

Par le biais des tabaculteurs, la RNTA a exploité en 2017 une superficie de 842 hectares pour une récolte de plus de 1317 tonnes. Elle dispose d’une capacité de production de 500 millions de paquets de cigarettes et commercialise les produits finis par l’intermédiaire d’un réseau de distribution constitué de 70 recettes des Finances et 17 centres de distribution au profit de plus de 14 000 débitants.

D’après des données exclusives fournies par la Régie tunisienne des tabacs et allumettes (RNTA) à Africanmanager, les recettes de vente du tabac ont enregistré une augmentation de 25% en 2019 en comparaison avec l’année 2016, soit 1340 MDT pour le budget de l’État

1 COMMENTAIRE

  1. Pour qui ces tabacs et pour quel intérêts sanitaires ? Quel est le montant versé au ministère de la santé, aux caisses de sécurités sociales et aux fabricants de médicaments pour participer à la guérison des maladies dont le fléau du tabagisme y est en partie une des principales causes ? Quelles sévères mesures à prendre contre les fumeurs dans les espaces clos qui nécessitent 1,5 fois d’énergie pour chauffer ou climatiser et traiter l’air? Ne faut-il pas faire des diagnostics et des audits pour justifier les investissements dans les secteurs de la mort lente de la population ? Ne faut-il pas investir dans la culture et le développement des plantes plus utiles pour la santé et le bien-être du citoyen ? L’état veut remplir ses caisses d’un côté et les vider de l’autre, sans un apport positif ni à la santé ni à la sécurité de son peuple. Les gouvernants sont abrutis par les chiffres et l’argent facile, que dire alors des malfaiteurs ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,434SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles