L’Iran redevient une menace à cause de Trump et du silence des...

L’Iran redevient une menace à cause de Trump et du silence des autres

par -

Il fallait s’y attendre après la décision du président américain, Donald Trump, de retirer les USA de l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien, après le rétablissement des sanctions économiques américaines et après la décision de Washington d’envoyer des forces navales au large de l’Iran. Téhéran, à bout de souffle économiquement, a décidé à son tour de geler une partie des engagements qu’il a pris sur son programme nucléaire. Les Iraniens donnent également 60 jours aux autres signataires de l’Accord de Vienne pour tenir leurs promesses de mettre à l’abri les secteurs bancaire et pétrolier face aux foudres de Washington. Il faut dire que jusqu’ici la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont brillé par leur incapacité à peser sur les décisions de l’impétueux Trump…

Si les cinq pays s’assoient à la table des négociations et que nous concluons un accord, s’ils peuvent protéger nos intérêts dans les secteurs bancaire et pétrolier, nous reviendrons à la case départ (et reprendrons nos engagements)“, a dit le président iranien, Hassan Rohani, dans une allocution télévisée rapportée par Reuters ce mercredi 8 mai.
Il a indiqué que si au bout de 60 jours aucune concession n’est faite, son pays remettrait en cause d’autres termes de l’Accord et hausserait de nouveau le seuil de son uranium enrichi, fixé à 3,67% à Vienne.
Après un an de patience, l’Iran cesse d’appliquer des mesures que les Etats-Unis rendent impossibles à mettre en oeuvre“, a affirmé dans un tweet le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. “EU/E3+2 (les trois signataires européens + Russie et Chine) ont une fenêtre étroite pour inverser la donne“, a-t-il ajouté…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire