AccueilActualitésL'UGTT ne peut rester passive face à la crise actuelle, affirme son...

L’UGTT ne peut rester passive face à la crise actuelle, affirme son SG

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a déclaré, samedi, que l’organisation ouvrière ne peut rester passive face à la crise actuelle. S’adressant au chef du gouvernement, Hichem Mechichi, Taboubi a déclaré: « Il y a des parties qui prétendent vous soutenir, mais en fait, elles veulent faire passer leurs agendas à travers le contrôle de vos décisions. »

- Publicité-

S’exprimant lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du Travail, en présence notamment du chef du gouvernement, Taboubi a ajouté que « l’implication des organisations nationales doit se traduire sur le terrain et non pas à travers de simples discours pour ensuite les poignarder dans le dos ».

« Chacun doit respecter ses limites », a-t-il dit, affirmant que la situation actuelle nécessite d’abandonner les rivalités qui n’offrent rien au pays. Taboubi a indiqué que la Tunisie est confrontée à une phase difficile et sans précédent en raison de la crise socioéconomique qui s’est aggravée après la pandémie du coronavirus, soulignant la nécessité de conjuguer les efforts pour sauver le pays.

L’UGTT, a-t-il affirmé, demeurera fidèle à son rôle national dans la défense du caractère civil de l’Etat et des revendications sociales, mettant en garde contre les répercussions de la crise socioéconomique sur le pouvoir d’achat des travailleurs.

2 Commentaires

  1. En effet, ils pourraient contribuer à la réforme du code du travail, de la TFP, des conventions collectived et bien sûr mettre de l’ordre au sein de leur propre organisation largement corrompue.
    Mais non il faut de vrais patriotes pour cela et par ces temps ci le patriotisme est rarissime dans l’action.
    Je souhaite devant dieu beaucoup de courage pour réformer ce peuple.

  2. faites comme votre prédécesseur faites un quartet et impose un gouvernement intérimaire formé des ministres compétents et indépendant pour une année et obliger les partis politiques , la société civile et des experts en droit constitutionnel pour réformer la constitution actuelle et la loi électorale agrées par les islamistes sans consultation populaire et qui sont les sources de malheur du pays et de la population qui seront soumis aux citoyens par referendum pour acceptation et vous aurez un deuxième prix Nobel sinon vous aurez les félicitations du peuple tunisien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,476SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles