34 C
Tunisie
vendredi 25 septembre 2020
Accueil Actualités Massacre de chiens errants: Toutes les mesures nécessaires ont été prises

Massacre de chiens errants: Toutes les mesures nécessaires ont été prises

Les équipes de la direction générale des services vétérinaires ont pris les mesures nécessaires suite au massacre de chiens errants, dans un refuge à Djerba (gouvernroat de Medenine), a indiqué vendredi le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources Hydrauliques.
La direction générale des services vétérinaires a fermement dénoncé ce massacre abominable, soulignant qu’il s’agit là d’une violation de toutes les lois nationales et des conventions internationales relatives à la protection des animaux.

Ce refuge pour chiens errants, dont la propriétaire est une italienne a été le théâtre, il y’a deux jours, d’un massacre de 20 chiens.
D’après la correspondante de TAP dans la région, trois individus impliqués dans cette tuerie ont été arrêtés, puis libérés, suite aux mouvements de protestation observés par leurs familles et proches.

Contacté par l’agence TAP, le conjoint de la propriétaire de ce refuge et président de l’association  » La plage des chiens « , Motassam Ben Messaoud a déclaré qu’il a décidé de trouver un autre centre de refuge pour accueillir les chiens errants.

Et d’ajouter que l’idée de quitter définitivement Djerba est même envisageable en raison de la réticence des habitants de l’île à accueillir des chiens errants à proximité de leurs habitations.
Une vidéo mettant en scène un massacre de 20 chiens errants dans un refuge à Djerba a été relayée massivement, mercredi dernier, par les réseaux sociaux. Cette vidéo a suscité une vive indignation auprès des internautes et des composantes de la société civile.

Ainsi, l’Association de Protection des Animaux de Tunisie a déploré le manque de reconnaissance des citoyens et de l’Etat vis a? vis du travail e?norme que fournit la propriétaire de ce refuge pour limiter le nombre d’animaux errants sur l’i?le de Djerba, appelant, à la nécessité de créer des centres municipaux de gestion des chiens errants sur tout le territoire tunisien.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce qui m’écœure c’est la libération des suspects/coupables sous la pression de leurs proches. Il n’y a donc plus de loi applicables en Tunisie ? C’est donc l’anarchie où l’Etat et ses représentants plient et laissent le champs libre à la barbarie … où va le pays ? On parle de violation de domicile, de destruction de biens et de cruauté envers les animaux ayant entraîné leur mort ! Qu’est-ce qu’il faut pour que la justice intervienne et prenne ses responsabilités ? Mort d’homme ? Ça laisse craindre le pire …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,638FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,305SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles