Mauritanie : Le FMI juge les indicateurs positifs et donne le cap

Mauritanie : Le FMI juge les indicateurs positifs et donne le cap

par -

M. Mitsuhiro Furusawa, Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), a fait la déclaration suivante aujourd’hui à Nouakchott à l’issue de sa visite en République Islamique de Mauritanie, survenant à la suite de l’approbation le 6 décembre 2017 par le Conseil d’administration du FMI d’un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) d’un montant d’environ 163,9 millions de dollars américains :

« Je tiens à remercier le Premier Ministre Yahya Ould Hademine, le Gouverneur Abdel Aziz Ould Dahi, le Ministre de l’économie et des finances El Moctar Ould Djay, ainsi que les autres ministres et hauts responsables pour leur chaleureuse hospitalité et pour les entretiens productifs que nous avons eus durant mon séjour en Mauritanie. Je tiens à remercier aussi toutes les autres autorités et les représentants de la société civile et du secteur privé pour des réunions très constructives. »

« Au cours de nos entretiens, nous avons discuté des derniers développements économiques en Mauritanie, qui sont positifs, et de la bonne conjoncture internationale. Nous nous sommes accordés sur le fait que le moment est opportun—vu la reprise mondiale et la bonne tenue du prix des métaux—pour engager les réformes structurelles d’envergure afin d’accélérer la croissance inclusive, transformer l’économie mauritanienne, et créer les emplois nécessaires pour améliorer le niveau de vie de manière durable et générer un avenir plus prospère. »

« Nos discussions ont eu lieu dans la continuation de la conférence régionale du mois dernier qui a appelé les pays arabes à agir de manière énergique pour promouvoir la responsabilisation, la concurrence, la technologie et le commerce tout en poursuivant des politiques plus équitables, assurant des dispositifs solides de protection sociale et investissant dans l’humain et les réformes de l’éducation. »

« J’ai salué le lancement du programme économique soutenu par le FMI, et la détermination des autorités de le mettre en œuvre, suite à l’ajustement considérable accompli ces deux dernières années. La Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée par le FMI en décembre dernier, d’un montant de $163,9 millions sur trois ans, soutiendra la stratégie de croissance inclusive et encouragera la poursuite des réformes. »

« Nous avons discuté de la nouvelle stratégie de croissance des autorités basée sur les trois piliers qui sont la croissance économique inclusive, le développement du capital humain, et l’amélioration de la gouvernance. »

« J’ai souligné la nécessité de mettre en œuvre une stratégie d’investissement prudente et disciplinée afin d’accroître les infrastructures et créer des emplois tout en assurant la viabilité de l’endettement public. Les besoins de financement étant importants et la dette déjà élevée, il faudra éviter les emprunts non-concessionnels et améliorer la gestion de la dette. »

« J’ai souligné l’importance de renforcer la lutte contre la corruption et d’améliorer l’environnement des affaires, afin de favoriser le développement du secteur privé, l’investissement et la création d’emplois. »

« Enfin, je me félicite des excellentes relations entre la Mauritanie et le FMI depuis longtemps, et me réjouis que notre partenariat continue à travers le programme économique soutenu par la FEC. »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire