Tags Posts tagged with "accord,"

accord,

par -

La section de la fonction publique de l’Union Générale Tunisienne du travail (UGTT) a émis ce mardi 20 juin 2017 un communiqué ayant trait à la hausse des salaires dans le secteur du tourisme. Ce texte fait suite à la réunion présidée aujourd’hui par le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi et le président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH), Khaled Fakhfakh, en présence de délégations des deux organismes pour accorder les violons sur ces majorations salariales exigées par les agents du secteur.

Le document indique qu’une rencontre aura lieu le jeudi 22 juin 2017 pour finaliser les derniers détails de l’accord…

par -

Un accord pour la réouverture provisoire de la vanne de gaz, à El Golaâ (délégation de Douz-nord), a été conclu, dimanche 18 juin 2017, à l’issue d’une réunion entre le gouverneur de Kébili, Sami Ghabi, les représentants du sit-in et le représentant légal de la compagnie Perenco Tunisie, Khaled Farouja.

Il a été convenu, selon le procès verbal signé, de rouvrir la vanne à partir de lundi, 19 juin 2017, pour un délai de 30 jours, le temps d’étudier les moyens de réaliser deux projets, l’un concerne la création d’une usine de fabrication de pierre de bordure de trottoir et l’autre porte sur l’aménagement d’un périmètre irrigué.
Une étude sera lancée en collaboration avec le commissariat régional à l’équipement pour la réalisation de l’usine de pierre avec des financements de la compagnie Perenco, affirme le gouverneur à l’agence TAP. Une autre étude concernera la création d’une zone irriguée en partenariat entre l’Etat et Perenco, ajoute-t-il.
Le porte-parole des protestataires d’El Golaâ, Ali Rabah, se félicite de cet accord, précisant que leur sit-in qui dure, depuis plus de deux mois, ne sera pas levé pour autant. Les tentes resteront sur place jusqu’à la concrétisation des deux projets, avertit Rabah.

par -

Le porte-parole des protestataires d’El Kamour a annoncé, ce vendredi 16 juin 2017, que les tentes resteront dans les environs de la station de pompage jusqu’à l’exécution des décisions du gouvernement et le recrutement des sit-inneurs.

On rappelle qu’un accord a été conclu ce matin entre le représentant du gouvernement et ministre de l’Emploi, Imed Hammami, en présence de Noureddine Tabboubi, secrétaire général de l’UGTT et les représentants des sit-inneurs d’El Kamour à Tataouine.

par -

Un accord a été conclu ce matin du vendredi 16 juin entre d’une part le représentant du gouvernement et ministre de l’Emploi, Imed Hammami, en présence de Noureddine Tabboubi, secrétaire général de l’UGTT et d’autre part les représentants des sit-inneurs de Kamour à Tataouine.

Selon les données rapportées par Express fm, la nouvelle vient couronner une série de négociations entre les deux parties et annonce la validation des décisions suivantes :

*La reprise immédiate de la production, la levée du sit-in, la réouverture de la route de Kamour.

* Le recrutement d’un membre de la famille du martyr Anouar Sokrafi et un membre de la famille du blessé Abdallah Laouaï.

*1500 recrutements dans les sociétés pétrolières sur six mois et selon la répartition suivante : 100 en juillet, 150 en septembre, 200 en octobre, 400 en novembre et 150 en décembre ; octroi d’une prime de recherche d’emploi, de 500 DT, qui sera versée aux recrutés dans les sociétés pétrolières à partir du mois de septembre et jusqu’à leur prise de poste. Cette prime sera versée à partir par la caisse de développement de la région dont le budget est fixé à 80 millions de dinars.

*Transférer 370 employés des sociétés pétrolières directement vers la société de l’environnement à la fin de leurs contrats provisoires.

*1500 recrutements dans la société de l’environnement en juin 2017.

*1000 recrutements en janvier 2018.

* 500 recrutements en janvier 2019 .

*L’assurance de ne pas poursuivre les sit-ineurs par la justice.

par -

ntervenant ce lundi 12 juin 2017, lors d’une conférence tenue à ce propos à Tataouine, le secrétaire régional de l’UGTT à Tataouine, Béchir Saïdi, a en quelque sorte annoncé la fin de Kamour et de 3 mois de rébellion, dans cette région du Sud près des ressources pétrolières tunisiennes. En effet, selon Béchir Saïdi, le SG de l’UGTT, Noureddine Taboubi, devrait signer, jeudi prochain, 15 juin 2017, l’accord qui mettra fin à un Sit-in de trois mois, officiellement pour revendiquer développement et emploi, et officieusement pour d’autres causes moins avouables liées au partage des ressources naturelles de la région. L’intervention de Taboubi fait suite à l’acceptation des protestataires de Kamour de la médiation de l’UGTT. Une médiation intervenue, faut-il le préciser, après la dernière vague d’interpellations dans la cadre de la lutte contre la corruption

 

par -

L’ambassadrice du Maroc en Tunisie, Latifa Akharbach, a convié la presse, électronique et écrite, dans sa résidence de Mutuelleville, hier jeudi 18 mai 2017 dans la soirée. Elle a à l’occasion fait part de son bonheur d’être affectée en Tunisie, dans ce moment charnière de son histoire, un pays qu’elle connait bien pour y avoir séjourné à moult reprises quand elle était à la tête du Centre de formation des journalistes, au Maroc (l’équivalent de l’IPSI) et la Radio nationale.

Elle a fait savoir qu’elle a été mandatée par le souverain marocain, Mohammed VI, pour renforcer les liens avec un pays auquel tient beaucoup le roi et que les Marocains suivent avec un grand intérêt. Le royaume tout entier souhaite le plein succès de l’expérience démocratique en Tunisie, conscient du fait que le destin des deux nations est intimement lié et que leur rapprochement est la clé du retour de la stabilité dans une région guettée par de nombreux périls, a déclaré Mme Akharbach. L’alliance entre le Groupe Bank Of Africa, dont les capitaux sont à 100% marocains, et la BIAT, lui aussi entièrement contrôlé par des Tunisiens, pour accompagner les entreprises sur le continent, est le type d’initiative qu’elle appelle de ses voeux. D’ailleurs à cet effet, l’ambassade va organiser le mardi 23 mai 2017 à l’UTICA une rencontre sur le thème « Maghreb-Afrique : quelles pistes économiques pour la consolidation de l’intégration continentale ? ». De hauts responsables tunisiens feront le déplacement, préfigurant ce qui va sans doute être le nouveau virage diplomatique et économique entre les deux pays, dans un continent aux possibilités et ressources illimitées…

par -

Un accord-cadre a été signé, jeudi, entre le secrétariat d’Etat à l’immigration et aux tunisiens à l’étranger et l’Office National des Postes relatif aux services postaux et financiers en faveur des tunisiens à l’étranger.
Cet accord a pour objectif d’assurer une meilleure gestion des potentialités et des ressources afin de promouvoir la qualité des services présentés aux tunisiens installés à l’étranger, de mettre en place des procédures de réalisation des programmes mixtes et de garantir une meilleure coordination entre les deux parties signataires de l’accord.
Le secrétariat d’Etat s’engage, selon cet accord, à aplanir les difficultés rencontrées par la poste tunisienne dans l’exécution de ses programmes et l’aider à créer des représentations à l’étranger outre la réalisation des programmes mixtes.
L’office s’engage, pour sa part, à mette en place des programmes et à faciliter l’accès aux services aux tunisiens installés à l’étranger en plus de la création des structures de prestation de services aux niveaux des postes frontières ou des ports maritimes et aériens à l’attention des tunisiens à l’étranger.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères chargé de l’immigration et des tunisiens à l’étranger, Radhouan Ayara, a indiqué que suite à cet accord, qui a pour objectif d’offrir des privilèges aux tunisiens à l’étranger, des annexes seront également signées portant sur différentes procédures notamment un projet de création d’un fonds d’intervention au profit des enfants des tunisiens à l’étranger qui ont des difficultés provisoires et leur favorisant un encadrement juridique, financier et social.
Le choix de la poste tunisienne pour conclure cet accord, a-t-il encore souligné, s’est basé sur sa large représentativité à travers les différentes régions du pays.

Le Président directeur général de l’Office National des Postes, Moez Chakchouk, a fait remarquer que cet accord, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration et de la consolidation des services adressés aux tunisiens à l’étranger et la facilitation des procédures de transfert d’argent vers leurs familles, en plus des services d’épargne postale. Une nouvelle offre au profit de la communauté tunisienne à l’étranger baptisée “ANA TOUNSI”, “je suis tunisien” sera lancée cet été comportant un ensemble de services dont un livret d’épargne postale (en dinars convertibles) et un compte courant postal (CCP en dinars convertibles) ainsi que des cartes de paiement, a notamment ajouté la même source.

par -

Le ministre des Technologies de Communication et de l’Économie numérique Anouar Maârouf, a indiqué, lors de son passage ce lundi sur Express Fm, qu’un accord définitif pourrait bientôt être finalisé avec le service de paiement en ligne « Paypal ».

« La direction de « Paypal » aurait donné son aval quant au plan proposé par les autorités tunisiennes visant à contourner le blocage de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) », a déclaré le ministre en ajoutant « qu’une feuille de route sera élaborée prochainement pour régler les derniers détails relatifs à l’accès au site », a-t-il dit.

A noter que « PayPal » est un service de paiement qui permet aux utilisateurs de régler des achats, d’envoyer et recevoir de l’argent sur Internet.

par -

Un accord cadre a été signé, mardi, entre le ministère de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables, et l’ensemble des distributeurs de carburants opérant sur le territoire, dont une clause concerne la lutte contre la contrebande, et ce, en coordination avec les ministères concernés.
La ministre de l’Energie, Hela Cheikhrouhou, a précisé, à la clôture des premières journées de distribution de produits pétroliers que “cet accord vise à améliorer la qualité de prestations assurées par les distributeurs de pétrole, diversifier les produits pétroliers proposés au consommateur, et adapter la capacité de stockage de l’ensemble de ces produits avec les besoins stratégiques du pays “.
Elle a réitéré, dans ce cadre, la volonté des autorités d’appuyer ces sociétés et l’ensemble des entreprises privées travaillant dans le cadre de la loi et qui honorent leur engagement envers le trésor public.
Par ailleurs, elle a fait part de sa décision d’organiser tous les mois des rencontres avec les distributeurs de produits pétroliers, afin de ” faire le point sur les différents engagements pris, pour améliorer la performance et la viabilité de ce secteur, essentiel pour assurer le développement socio-économique du pays “.

De son côté, le président de la Chambre syndicale des sociétés de distribution de carburants, Mathieu Langeron, a estimé que cet accord est “un pas extrêmement important pour les professionnels du secteur “. Il a rappelé que le secteur compte environ 15 mille employés et des investissements annuels de l’ordre de 150 millions de dinars.
Evoquant la clause portant sur la lutte contre le marché parallèle, Mathieu a fait savoir que ce phénomène cause un énorme manque à gagner pour les professionnels du secteur, mais aussi pour le peuple tunisien, à travers une confiscation de recettes devant être déposées à la trésorerie de l’Etat.

Quant à Hassen Zargouni, directeur général du cabinet Sigma Conseil, il a rappelé que le phénomène de la contrebande de carburant entraîne chaque année, un manque à gagner fiscal de l’ordre de 400 MD.
” La Tunisie compte entre 4 000 et 5 000 personnes impliquées dans ces réseaux de contrebande”, a souligné le responsable, ajoutant que les contrebandiers accaparent, à eux seuls, 30% du total des ventes de carburant.

par -

Un accord de coopération, a été signé mercredi, entre l’UTICA et le syndicat patronal norvégien NHO, lors d’une rencontre ayant réuni, au siège de la centrale patronale, des hommes d’affaires tunisiens et norvégiens à l’occasion de la visite officielle du ministre norvégien des Affaires étrangères Borge Brende, en Tunisie.
L’accord signé porte notamment sur la coopération entre les deux organisations dans les domaines de la promotion du dialogue social, de la communication, de l’organisation et du développement.
Etaient également présents lors de cette rencontre Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, Bouali Mbarki, secrétaire général adjoint de l’UGTT, Hassine Doghri, consul honoraire de Norvège à Tunis, Hichem Elloumi, premier vice-président de la centrale patronale…

Bouchamaoui, a mis l’accent sur “les liens d’amitié qui unissent les deux peuples, liens appelés à se renforcer après le succès de la transition démocratique en Tunisie. Cette transition doit être suivie, par le développement d’une économie forte et prospère pour répondre aux attentes socio-économiques de la population“.
De son côté, Bouali Mbarki a affirmé que “le projet démocratique en Tunisie a pu réussir grâce notamment au partenariat entre l’UTICA et l’UGTT, ajoutant que ces deux organisations nationales sont la locomotive de la réussite de l’expérience tunisienne illustrée par le succès du dialogue national“.
Borge Brende, quant à lui, a affirmé que “les relations entre la Norvège et la Tunisie sont très anciennes et enregistrent une longue coopération bilatérale qu’il faut continuer à développer“.
La réussite de l’expérience démocratique tunisienne est importante pour la Tunisie mais son succès est crucial pour toute la région. Il est important que les investissements, notamment du secteur privé, se développent pour créer de nouveaux emplois“, a-t-il dit, ajoutant que “la Norvège est le partenaire de la Tunisie dans la réussite de cette expérience et les opportunités de coopérations sont nombreuses et intéressent de nombreux secteurs“.

La deuxième séance de la rencontre tuniso-norvégienne a été consacrée à des présentations et de la FIPA et de l’Agence de Maitrise de l’Energie (ANME), aux nouveautés législatives et réglementaires et aux réformes réalisées par la Tunisie pour promouvoir l’investissement.
Les membres de la délégation norvégienne ont, de leur coté, présenté les secteurs d’activités qui s’offrent aux partenariats tuniso-norvégiens.

par -

Selon un communiqué rendu public par la Commission Européenne, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici, signera ce vendredi 28 avril 2017, une série de documents relatifs à un nouveau programme d’assistance macro-financière (MFA) au profit de la Tunisie, d’une valeur global de 500 millions d’euros .

Ce nouveau programme est composé d’un mémorandum d’entente et un accord sur les facilités d’un prêt et ce suite à l’approbation du Parlement européen et du Conseil en juillet 2016.

Le programme de 500 millions d’euros prendra la forme d’un prêt à moyen terme, de trois versements ou décaissements et ce au cours de l’année 2017 et 2018.

Cette aide fait partie des efforts de l’UE pour aider la Tunisie à faire face aux difficultés économiques auxquelles elle est confrontée depuis 2011, en particulier à la suite des attentats terroristes de 2015 et de la persistance de la politique Instabilité dans la région, détaille ledit communiqué.

par -

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté, mercredi 19 avril 2017, au cours d’une séance plénière, tenue au palais du Bardo, le projet de loi organique relatif à la réglementation du transport des personnes et marchandises par voies routières conclu entre l’Etat tunisien et l’Arabie Saoudite.
Cet accord a pour objectif de mettre en place un cadre juridique qui réglemente le transport international des marchandises entre les deux pays. Il vise également, d’après les propos d’Anis Ghedira, ministre du transport, à permettre aux transporteurs tunisiens de réaliser des opérations dans le territoire de l’autre partie contractante.
Ledit accord a aussi pour but de faciliter l’entrée des véhicules transportant des voyageurs et des marchandises sur les territoires des deux États et de développer les échanges commerciaux, à travers la facilitation des opérations de transport, dans le cadre de voyages organisés ou non organisés.
Ghedira a, par ailleurs, indiqué que cet accord se distingue à l’instar des autres conventions par l’exemption de l’autorisation d’entrée qui était appliquée entre les deux États.
Le ministre a, en outre, précisé que la Tunisie va conclure deux accords similaires avec la France et la Russie pour organiser le transport des personnes et des marchandises sur les voies routières entre et à travers les territoires des États contractants.
La Tunisie, a-t-il ajouté, négocie, actuellement, trois autres accords semblables avec la Slovénie, le Niger et le Burkina Faso, en plus de dix accords qui sont encore au stade de négociations primaires.
Le responsable a déclaré que la Tunisie a signé, à ce jour, 33 accords semblables dans le secteur du transport des personnes et des marchandises et le passage sur les routes, dont l’un d’eux avec l’Union du Maghreb Arabe( UMA).
Au niveau des accords bilatéraux, quatre conventions bilatérales ont été signées entre la Tunisie et les pays du Maghreb arabe, sept entre la Tunisie et des pays arabes, deux avec des États membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), deux avec des États africains non arabes et 18 avec des pays européens.

par -

Le Chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) en Tunisie, Bjorn Rother, a affirmé, lundi 17 avril 2017, au palais du gouvernement, à la Kasbah, que ” la mission du FMI vient de terminer ses discussions avec les autorités tunisiennes sur la première revue de l’accord conclu avec la Tunisie au titre du mécanisme élargi de crédit”
Et d’ajouter, dans une déclaration médiatique à l’issue de sa rencontre avec le Chef du gouvernement Youssef Chahed qu’” à la suite de ces discussions, il y aura un décaissement pour la Tunisie mais le plus important c’est qu’on s’est mis d’accord avec les autorités tunisiennes sur les priorités des réformes économiques clés pour 2017, 2018 et pour le moyen terme. Cela représente le côté le plus important de notre engagement avec la Tunisie “.
Au terme de la mission du FMI (7-18 avril 2017) en Tunisie, Rother a valorisé les efforts déployés par les différentes parties prenantes visant ” à faire de la Tunisie un pays plus fort économiquement et à orienter les politiques vers un chemin plus prometteur en termes de développement et de création d’emplois, surtout dans les régions intérieures “.
” Je crois que le gouvernement tunisien est sur le bon chemin et c’est un privilège pour nous d’être un partenaire fort de la Tunisie “, a-t-il encore souligné.
Une source de la présidence du gouvernement, ayant requis l’anonymat, a affirmé à l’agence TAP, ” que cet accord constitue une phase préparatoire, avant l’approbation du Conseil d’administration du FMI, de débloquer la deuxième tranche du prêt accordé à la Tunisie, estimée à 325 millions de dollars (environ 700 millions de dinars), fin mai ou début juin ”
Et de préciser que ” cet accord de principe envoie des signaux positifs aux marchés financiers internationaux, en l’occurrence l’Union européenne (UE) qui a promis de prêter à la Tunisie 400 millions d’euros et la Banque Mondiale ayant promis 500 millions de dollars “.
Il est à noter que le FMI, a approuvé en mai 2016, l’octroi d’un crédit de 2,9 milliards de dollars à la Tunisie, au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) s’étalant sur quatre ans. La Tunisie a, jusque-là, obtenu 320 millions de dollars au titre de la première tranche. Le reste du montant sera versé en tranches en fonction de l’avancement de l’exécution du programme de réforme économique sujet de l’accord.

par -

Selon un communiqué rendu public par l’UGTT, une réunion relative à la signature d’un nouvel accord pour l’augmentation des salaires dans le secteur bancaire et financier est prévue ce vendredi 14 avril 2017 au siège de la présidence du gouvernement.

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi, sera présent à cette réunion, a ajouté la même source.

par -

La Fédération générale de la Santé a fait savoir qu’aucun accord n’a été trouvé lors de la réunion de négociation qui s’est tenue au siège du ministère de la Santé avec des représentants du ministère, rapporte Mosaïque fm.

La fédération a, dans ce contexte, décidé de maintenir sa grève prévue pour le mercredi 5 avril 2017, a ajouté la même source.

par -

Un accord a été conclu hier mercredi 29 mars 2017 lors de la réunion du Front de salut tenue au siège de l’UPL à Tunis pour changer le nom, rapporte Mosaïque Fm.

Ainsi, le Front portera le nom du Front du salut et du progrès. L’annonce officielle de la création du Front et de ses composantes aura lieu le 2 avril prochain.

par -

L’Algérie et la République du Congo ont signé,  mardi 28 mars 2017 à Alger 15 accords et mémorandums de coopération dans différents domaines, conclus à l’occasion de la 7ème session de la grande commission mixte algéro-congolaise qui s’est tenue à Alger les 25 et 26 mars.

Selon les données annoncées par APS, la cérémonie de signature a été présidée par le premier ministre algérien , Abdelmalek Sellal, et le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, qui effectue une visite d’Etat de quatre jours en Algérie, à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Treize accords ont été paraphés par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue congolais, Jean Claude Gakasso.

Il s’agit d’un protocole de coopération relatif à la formation dans le domaine maritime, d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la formation des diplomates entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays, d’un mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine de la poste et des technologies de l’information et de la communication, d’un accord de coopération culturelle et d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la formation et de l’enseignement professionnels.

par -

Grant Thornton Guinée et Tunisia-Africa Business Council (TABC) ont scellé un partenariat à Conakry, lundi 27 mars 2017, pour fixer le cadre du développement des entreprises tunisiennes en Guinée.
L’accord a été signé par le secrétaire général de TABC, Anis Jaziri et le directeur général de GT Guinée, Amadou Barry.

Le texte stipule que Grant Thornton Guinée prendre toutes les dispositions pour accompagner les entrepreneurs tunisiens affiliés au TABC qui souhaitent prospérer sur le marché guinéen. Ces interventions vont de la phase de prospection à la concrétisation des projets.

A noter que Grant Thornton est l’un des ténors mondiaux en la matière, elle compte plus de 47.000 professionnels de l’Audit et du Conseil qui s’activent dans 140 pays à travers le monde.

par -
Le ministre chargé du dossier économique

Salem Horchay, directeur général des ressources humaines au ministère de l’Education, a affirmé vendredi 17 mars sur Jawhara fm qu’un accord sur la retraite anticipée a été signé entre le gouvernement et l’UGTT.

L’accord, qui prendra effet à partir du 1er avril 2017, concerne les enseignants du primaire désireux de partir à la retraite, âgés d’au moins 55 ans et ayant effectué au moins 35 ans d’enseignement.

Le ministère de l’Education a appelé les directions régionales à lui fournir les listes des enseignants qui veulent une retraite anticipée et qui remplissent les conditions fixées. Leur nombre est estimé entre 400 et 500, a indiqué le responsable.

par -

Le bureau exécutif du groupement professionnel de la confection et de l’habillement relevant de la CONECT, a décidé à l’unanimité, mardi 14 mars 2017, “l’impossibilité d’appliquer l’accord signé entre l’UGTT et l’UTICA, relatif à la majoration des salaires sur 2017 de 6%, et rétroactivement sur l’année 2016, après consultation de nos adhérents qui lancent un cri d’alarme”.
Le bureau qui a tenu une réunion d’urgence au siège de la confédération des entreprises citoyennes de Tunisie, a constaté que “cet accord a été signé sans la concertation des professionnels du secteur et ne tient pas compte des spécificités de la filière. Cette majoration aura des conséquences graves et mettra en péril la survie des entreprises et la pérennité des emplois du secteur”.
“Dans cette période ou il est attendu des mesures de sauvetage, nous demandons fortement la mise en oeuvre d’actions urgentes de sauvegarde du secteur. Nous appelons à de nouvelles négociations en tenant compte de la fragilité du secteur et de la gravité de la situation et en impliquant toutes les structures syndicales, patronales et ouvrières”.

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

La Banque africaine de développement (BAD) pense pouvoir offrir 25 millions d'emplois d'ici 2025, dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour changer le...

SPORT

Reseaux Sociaux