Tags Posts tagged with "AGO"

AGO

par -

La SOTETEL tiendra une Assemblée Générale Ordinaire, le jeudi 21 juin 2018, pour statuer sur les comptes de l’exercice 2017. Malgré la stagnation de ses ventes à 47 MD, la société a affiché une amélioration notable de sa rentabilité : un résultat net de 6 MD contre 1,5 MD une année plus tôt. En dépit de cette bonne performance, la société ne compte pas renouer avec la distribution des dividendes (selon le projet de résolutions de l’AGO).

par -

L’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la société SAH Lilas qui se tiendra le 20 juin 2018 sera suivie d’une AGE qui approuvera un projet d’augmentation de capital par incorporation des réserves. L’opération se fera par l’émission de 3 809 632 actions, et ce à raison d’une action nouvelle pour 14 anciennes. Selon le projet de résolutions de l’AGO, la société ne compte pas distribuer de dividendes en 2017…

par -

“Aller en Afrique subsaharienne… Non… pas encore (…) Nous réfléchissons par contre à l’Afrique du Nord, là par exemple on peut investir et faire des affaires“. C’est la réponse de Mehdi Mahjoub, président directeur général de City Cars, à l’un des intermédiaires en bourse venu l’interroger sur le dossier. Optimiste et confiant, Mahjoub a indiqué : “Nous allons annoncer, avant la fin de cette année, quelque chose pour la société et pour l’économie en général“.

Il a par ailleurs dit que la société est en pleine extension et veillera au renforcement de son réseau, notamment avec l’ouverture de trois nouvelles agences City Cars à Bizerte, Sfax et Kairouan, portant ainsi le nombre à 19 contre 16 agences opérationnelles actuellement. Les nouvelles unités sont en cours de construction.

Outre ces nouvelles ouvertures, Mahjoub a annoncé la réduction de la taille du marché parallèle, qui est passé de 28% en 2016 à 24,2% en 2017. Ainsi, la part du marché officiel continue de s’accroître d’une année à l’autre ; elle a atteint 75,8% en 2017, soit 3,8 points de plus par rapport à 2016.
Sur la situation financière de la société en 2017, Mahjoub a tenu à préciser que la société City Cars a pu clôturer l’année 2017 avec une évolution positive de 1,4% de son chiffre d’affaires, qui s’est établi à 160.058 KDT contre 157.826 KDT en 2016, et ce en dépit de plusieurs contraintes dont principalement la décision prise par les autorités tunisiennes en septembre dernier de réduire de 10% le quota d’importation, entraînant en conséquence la révision à la baisse des approvisionnements en véhicules au titre du dernier trimestre 2017. Des chiffres qu’ils considèrent comme bons eu égard au contexte marqué par un manque de visibilité en matière de programme général d’importation des véhicules pour l’année 2017, des fluctuations baissières de la monnaie locale face aux devises de référence, à savoir l’euro et le dollar et de financement à terme en devise.

Quant au résultat net, il est passé de 14.098 KDT en 2016 à 13.533 KDT en 2017, marquant une régression de 4.1%. Ainsi, le chiffres d’affaires VN (voitures neuves) s’est élevé au terme de l’exercice 2017 à 154,973 KDT contre 154.589 KDT, marquant une légère augmentation de 0,2% et ce malgré une baisse en volume des ventes de 12,7%.

Le marché VL (voitures légères) s’est accru de 5,1% en 2017, dopé par l’introduction de nouvelles marques (Suzuki, Chery, MG, Great Wall, Honda, Baic & DFSK) qui se sont procurées 8,1% des parts de marché VL en 2017. ISUZU a maintenu sa position de leader en 2017, avec un taux de pénétration de 11,1%.

KIA s’est positionnée, au terme de l’année 2017, au 5ème rang sur le marché VL avec un taux de pénétration de 6,9%, en régression de 2 points par rapport à 2016. KIA s’est vue pénalisée en 2017 par la  révision à la baisse de 10% du PGI 2017 survenue en T4-2017 et par la non application de la règle de la redistribution. La meilleure performance en 2017 est celle de SUZUKI qui a écoulé 1.713 Véhicules pour une part de marché de 2,7%, contre seulement 4 unités immatriculées en 2016.

S’agissant de l’année 2018, il est à noter qu’au terme des 4 premiers mois de cette année, le marché VL a enregistré une remarquable baisse de l’ordre de 22% comparativement à la même période en 2017. ISUZU a maintenu, à l’issue des 4M-2018, sa position de leader sur le marché VL en dépit d’une baisse de ses immatriculations de 16%. Malgré la régression de ses immatriculations VL de 24,1% en 4M-2018 par rapport à 4M-2017, KIA a quasiment maintenu la même part de marché en 4M-2018 qui s’est établi à 5,7%.

S’agissant des activités du groupe City Cars, Mahjoub a indiqué qu’en dépit d’une baisse de volume de vente de 12,7% en 2017, le Chiffre d’affaires issu des ventes VN a légèrement progressé de 0,2%. Les proportions des ventes VN par mode de financement se sont quasiment maintenues en 2017. Ainsi, la part des ventes VN aux particuliers ainsi que la proportion relative aux clients sociétés ont baissé respectivement de 6 points et de 1 point en faveur d’une progression de 7 points pour la catégorie client « loueurs » et ce en 2017.

Quant à elle, Amel Bouchamaoui, la présidente du Conseil d’Administration de City Cars, a annoncé le lancement d’un nouveau centre de logistique dans la zone industrielle de Mhamdia. “Un projet qui devrait générer à son démarrage 50 nouveaux emplois et où la priorité sera donnée aux habitants de la région“, a expliqué la responsable. Elle a en outre indiqué que la société n’a cessé depuis des années de réaliser des performances au niveau de ses revenus et de ses bénéfices.

par -

Amel Bouchamaoui, la présidente du Conseil d’administration de City Cars, a annoncé, lors de l’AGO de la société qui a eu lieu ce mardi 5 juin 2018 à son siège, le lancement d’un nouveau centre de logistique dans la zone industrielle de Mhamdia. “Un projet qui devrait générer à son démarrage 50 nouveaux emplois et où la priorité sera donnée aux habitants de la région“, a expliqué la responsable.

Outre ce nouveau centre, elle a annoncé le renforcement du réseau de la société avec l’ouverture de 19 nouvelles agences à l’horizon 2019 (16 agences en 2018).

Bouchamaoui a par ailleurs indiqué que la société n’a cessé depuis des années de réaliser des performances au niveau de ses revenus et de ses bénéfices.

par -

La société City Cars a pu clôturer l’année 2017 avec une évolution positive de 1,4% de son chiffre d’affaires qui s’est établi à 160.058 KDT contre 157.826 KDT en 2016, et ce en dépit de plusieurs contraintes dont principalement la décision prise par les autorités tunisiennes en septembre dernier, de réduire de 10% le quota d’importation, entraînant en conséquence la révision à la baisse des approvisionnements en véhicules au titre du dernier trimestre 2017. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la société qui se tient actuellement à son siège.

Quant au résultat net, il est passé de 14.098 KDT en 2016 à 13.533 KDT en 2017, marquant une régression de 4.1%

Ainsi, le chiffres d’affaires VN (voitures neuves) s’est élevée au terme de l’exercice 2017 à 154,973 KDT contre 154.589 KDT, marquant une légère augmentation de 0,2% et ce malgré une baisse en volume des ventes de 12,7%.

par -

Le conseil d’administration de PGH a décidé de convoquer une Assemblée Générale Ordinaire le 06 juin 2018 à 10H30 au siège de la société PGH afin de statuer sur les comptes de 2017.
Le Conseil propose, par ailleurs, de distribuer au titre de l’exercice 2017 un dividende de 335 millimes par action, contre 280 millimes par action l’année dernière. Rappelons que le groupe a réalisé un bénéfice net consolidé record de 138,2MDT (en progression de 52% par rapport à 2016).

par -

Les membres de la FTH se sont réunis le jeudi 3 mai à l’occasion de leur Assemblée Générale Ordinaire. Après l’approbation du rapport moral et financier de l’année 2017, le débat a porté sur les principales préoccupations du secteur, et les inquiétudes vis-à-vis de la saison estivale à venir : transport aérien, sécurité, financement, qualité.

⦁ Transport aérien : La FTH s’inquiète au plus haut point de l’absence de mise en œuvre de l’Open Sky qui, combinée à l’incapacité de la compagnie nationale à satisfaire la demande aussi bien quantitative que qualitative, prive le pays d’un fort manque à gagner pouvant atteindre 1 point de croissance dans l’économie nationale, en plus de l’apport en devises pour le pays. Les retards et annulations atteignent une ampleur jamais égalée auparavant et portent atteinte à l‘image de toute la destination, accentuant le déficit d’image dont le pays souffre depuis plusieurs années !

⦁ Sécurité : La FTH refuse que la sécurité n’incombe uniquement qu’aux hôtels et demande que les règles de sécurité soient adaptées aux différents types d’hébergement et que leur application se fasse en concertation entre l’administration et laprofession.

⦁ Financement : Le livre blanc conjointement préparé par la FTH et l’APTBEF, approuvé par le ministère du tourisme, la BCT et le ministère de l’investissement, est toujours en attente de validation de la présidence du gouvernement. Cet inexplicable retard met en danger la pérennité de nombreuses unités hôtelières ayant subi de plein fouet depuis 2015 une crise sans précédent. La FTH réclame donc sa mise en œuvre au plus vite.

⦁ Qualité : La FTH réitère sa pressante demande de révision des normes de classification hôtelières, normes obsolètes datant de 2005. Il est urgent d’assurer la conformité de notre produit par rapport aux standards internationaux, afin de répondre au mieux aux attentes de nos clients.

La FTH tient à rappeler que l’application du livre blanc, la mise en place de l’open Sky, l’établissement de nouvelles normes de classification hôtelière et la sécurisation de toute la chaîne touristique font partie des recommandations des Assises Nationales du Tourisme, approuvées en conseil des ministres depuis juin 2017. A ce jour, aucune de ces recommandations n’a été mise en œuvre.

Enfin la FTH se félicite de la croissance observée ces derniers mois et espère que le nombre des nuitées de 2018 atteindront enfin les chiffres de 2014.

par -

La BIAT a poursuivi ses performances financières en 2017 et a confirmé, encore une fois, son dynamisme commercial traduit par le gain de 84 mille nouveaux clients. «La progression du nombre de clients démontre la confiance témoignée à l’égard de la BIAT et explique en grande partie, l’évolution de ses dépôts, de ses crédits et de son produit net bancaire», a affirmé Mohamed Agrebi, directeur général de la BIAT lors de la tenue ce lundi 30 avril 2018 de l’Assemblée générale ordinaire de la banque.

La BIAT a maintenu son premier rang en matière de collecte de dépôts, franchissant ainsi le seul de 10 Milliards de dinars avec une part de marché de 16.8%, cela est expliqué notamment par l’accompagnement des 1200 collaborateurs du réseau commercial.

La banque reste fortement engagée dans le financement de l’économie tunisienne avec un total de crédits bruts de 9,860 Milliards de dinars, confortant son statut de numéro 1 du secteur bancaire avec une part de marché de 13.1%.

Le portefeuille de crédit de la banque est réparti sur tous les secteurs de l’économie sans restriction : industrie, tourisme, télécommunications, services, agricultures…

Cette stratégie de gestion des risques a permis à la BIAT de consolider sa rentabilité et de faire face aux crises sectorielles. Son CDL (créances douteuses et litigieuses), qui se situe à 35%, en témoigne.

L’ensemble de ces réalisations a permis à la banque de dégager un résultat net de 214 Millions de dinars (MD) et de maintenir ses ratios de rentabilité à des niveaux élevés :

Un produit net bancaire rapporté au total actif de 5.2%

Un ratio de rentabilité des capitaux propres (ROE) de 20.6%

Un ROA de 1.6%

Les performances financières de la BIAT sont la résultante d’une vision claire et partagée déclinée au niveau des projets stratégiques qui placent le client au centre des préoccupations de la banque.

C’est ainsi que la stratégie commerciale a été repensée pour adapter l’approche commerciale aux besoins spécifiques de chaque segment de clientèle permettant ainsi une offre différenciée par marché, une meilleure connaissance des besoins de la clientèle et une adaptation de la prise en charge. Les canaux de distribution ont été renforcés par la mise à la disposition des clients de nouveaux espaces de libre service bancaires à Tunis et à Sfax, en plus des services de banque à distance.

Dans la continuité de la nouvelle stratégie de communication adoptée par la BIAT ces dernières années, une refonte des sites web des filiales du groupe de la banque a été réalisée permettant la dynamisation et l’interactivité des filiales avec leur environnement extérieur.

A travers le renforcement de la présence du groupe BIAT sur le digital, la banque souhaite consolider sa notoriété en tant que groupe financier solide et multidisciplinaire…

A noter que l’assemblée générale a approuvé les résolutions proposées par le conseil d’administration. Le dividende par action à verser au titre l’année 2017 a été fixé à 4,250 dinars en franchise d’impôt. Il sera mis en paiement à partir du 14 mai 2018.

par -

La Société Tunisienne de Banque (STB) a réalisé un résultat net en hausse de 28%, passant de 40,52 millions de dinars (MD) fin 2016 à 51,78 MD fin 2017, avec une contribution conjoncturelle de 5.000 dinars et un impôt de l’ordre de 1,35 MD.

Le résultat a été également impacté par la vague de départs volontaires à hauteur de 19,3 MD.

S’agissant du produit net bancaire (PNB), il s’est situé à 390,16 MD en 2017 contre MD 309,58 en 2016, soit une hausse de 26%.

L’encours des dépôts et avoirs de la clientèle a augmenté de 9,6%, situés à 5.963,81 MD et des créances sur clientèle en hausse de 10,6%, atteignant les 6.114,77 MD. En effet, le coefficient d’exploitation a atteint 52,8%.

C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale ordinaire tenue samedi 28 avril 2018, en présence de Nejia Gharbi, présidente du Conseil d’administration, et Samir Saied, directeur général de la STB.

par -

Le conseil d’administration de la société Manufacture Panneaux bois du sud (MPBS) procédera, au cours de son assemblée générale extraordinaire prévue pour le 9 juin 2018, à une augmentation de capital de 676 500 DT par attribution gratuite à concurrence d’une action nouvelle pour le détenteur de 20 actions anciennes, selon son communiqué publié sur le site de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis (BVMT).

De ce fait, le capital social de la société sera porté de 13 530 000 D à 14 206 500 D.

La société proposera, également, lors de son assemblée générale ordinaire (AGO) qui se tiendra à la même date, la distribution d’un dividende de 0,180D par action.

par -

Le conseil d’administration de la BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie), réuni le vendredi 30 mars 2018, a examiné le rapport d’activité et les états financiers de l’année 2017 qui font ressortir d’abord un total bilan de 13,535 Milliards DT, en progression de 19,41%, ensuite un résultat net de 214 MDT, en évolution de 12,56 % et enfin un niveau de fonds propres de 1,040 Milliards DT, y compris le résultat de l’exercice, en accroissement de 16,38%.

Le conseil d’administration de la BIAT proposera à l’assemblée générale ordinaire du 30 avril prochain la distribution d’un dividende de 4,250 dinars par action. Le bénéfice non distribué viendra renforcer les fonds propres de la banque, des fonds propres appelés à se consolider par l’émission d’un emprunt subordonné de 70 millions de dinars, pouvant être porté à 100 millions de dinars, dont l’objectif est d’améliorer le ratio de solvabilité de la banque.

par -

Le résultat net de la Banque de l’habitat (BH) a atteint, en 2017, 115,5 MD, enregistrant une hausse de 25% par rapport à 2016, selon les états financiers relatifs à l’exercice 2017.
Le conseil d’administration proposera lors de l’AGO du 26 avril prochain la distribution d’un dividende de 0,600D par action.

par -

La société placements de Tunisie tiendra son Assemblée Générale Ordinaire le jeudi 12 avril 2018 à 9 heures à Tunis. La société a dégagé à fin 2017 un bénéfice de 1,9 million de dinars (MD), selon le projet de résolutions relatif à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire, contre un résultat net de 2,1 MD en 2016, enregistrant ainsi une baisse de 9,5%. Le conseil d’administration proposera aux actionnaires, la distribution d’un dividende de 2 dinars par action à partir du 20 avril 2018.

par -

La compagnie de leasing islamique BEST LEASE vient de convoquer ses actionnaires pour une réunion en Assemblée générale Ordinaire qui se tiendra le samedi 28 avril 2018 à 9h à l’Institut Arabe des chefs d’Entreprise (IACE) afin de statuer sur les comptes de l’exercice 2017. Selon le projet de résolutions à soumettre à l’approbation de la dite AGO, la société a dégagé en 2017 un bénéfice net de l’ordre de 7,1 millions de dinars contre 5,5 millions en 2016, soit un accroissement de 29%.

par -

La SPDIT-SICAF vient de convoquer ses actionnaires à une l’Assemblée Générale Ordinaire annuelle pour le mercredi 4 avril 2018 à 9H à l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise (IACE). La société a ainsi réalisé en 2017 un bénéfice net de 17,5 millions de dinars contre 16 millions en 2016, soit une croissance de 9,3%. Sur proposition du Conseil d’Administration, l’Assemblée Générale Ordinaire décide de distribuer un dividende de 0,550 dinar par action.

par -

L’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire relative à l’exercice 2015 du groupe TUNISAIR s’est tenue, aujourd’hui jeudi 29 Décembre 2016 aux Berges du Lac, présidée par Mme Sarra REJEB, Présidente Directrice Générale de la compagnie nationale, en présence des actionnaires et des hauts cadres.
Après avoir exposé les états financiers de TUNISAIR relatifs à l’exercice 2015, Mme Sarra REJEB a interagi avec les actionnaires pour éclaircir certains points portant sur l’état des lieux en 2015 et 2016 ainsi que les perspectives pour l’an 2017 et ce dans  cadre de la mise en œuvre des orientations stratégiques 2020 qui ont pour objectif d’assurer la rentabilité financière tout en respectant les standards de qualité et de sécurité de l’industrie.

Une nette reprise de l’activité en 2016


Mme Sarra Rejeb a annoncé que l’année 2016 s’achève avec une nette reprise de l’activité par rapport à 2015, en enregistrant une hausse de plus de 9% du trafic et de deux points du coefficient de remplissage, démontrant ainsi l’amélioration des performances commerciales de la compagnie.
A l’échelle internationale, l’année 2015 a été marquée par des indicateurs globalement positifs dans l’industrie du transport aérien se traduisant notamment par l’amélioration du trafic (+6,5% par rapport à 2014) et des capacités offertes (+5,9% par rapport à 2014) ainsi que le coefficient de remplissage moyen qui a atteint 79,7% (+0,5 point par rapport à 2014). TUNISAIR n’a pas pu profiter de cette tendance mondiale.
La PDG de TUNISAIR a indiqué que l’année 2015 a été une année difficile, eu égard à un contexte largement défavorable, marqué par un environnement régional et international non propice, notamment les difficultés économiques de notre pays, les attentats terroristes et la situation critique en Libye qui étaient parmi les facteurs principaux causant la régression de l’activité de TUNISAIR. A noter que l’activité Charter, fortement dépendante des flux touristiques, a été la plus affectée, avec une baisse de 63,3 % du nombre de passagers transportés par rapport à 2014.

Réduction du déficit d’exploitation en 2015

Malgré cette contre-performance au niveau de l’activité, TUNISAIR a enregistré des résultats d’exploitation nettement meilleurs qu’en 2014 en réduisant son déficit d’exploitation de 45,6 MS et qui s’est établi à -50,1MD en 2015
Cette amélioration a pu être réalisée grâce, notamment, à la baisse du prix du carburant avions et des effets du programme de compression des charges et d’amélioration des recettes auxiliaires engagé par la compagnie dans le cadre du plan de redressement.
Lors de Cette Assemblée Générale, la PDG TUNISAIR a rappelé les réalisations qui ont marqué l’année 2016 telles que :
–   La reprise de l’activité de Tunisie Catering,
–   Le développement du réseau africain, européen et transatlantique par l’ouverture d’une ligne aérienne vers Niamey et l’augmentation du nombre de fréquences vers ses destinations subsahariennes, la reprise des liaisons vers Moscou et vers Prague, et l’ouverture de la ligne de MONTREAL concrétisée grâce à l’exécution du plan de renouvellement de la flotte et  la réception de deux avions gros porteur A330-200;
–   La vente dernièrement de l’avion A340 et des quatre B737-500 en cours de finalisation qui permettront à la Compagnie d’éliminer les charges considérables liées au stockage de ses machines et de renflouer sa trésorerie ;
–  Le redressement de la tendance de trafic, et de chiffre d’affaires, tout en améliorant le remplissage de ses avions.

2017 une année de perspectives

Cependant, il reste encore une importante marge d’amélioration pour l’an 2017 et les efforts devraient être intensifiés pour accélérer la mise en œuvre du plan de redressement qui consiste à améliorer la productivité, adopter un nouveau mode de gouvernance, améliorer la qualité de service, mieux gérer les filiales, moderniser les outils de gestion, réduire les coûts et améliorer les recettes.

par -

En 2015, Carthage Cement a réussi à développer sa part de marché pour écouler presque la totalité de sa production (plus de 1,458 millions de tonnes de ciment contre 1,039 MT en 2014). C’est ce qu’a indiqué Brahim Sanaa, directeur général de la société lors de l’AGO de la société qui se tient actuellement à Tunis.
En effet, les ventes locales ont cru de près de 49%, soit 1,161 MT contre 778 905 tonnes l’année précédente et ont compensé la régression des ventes du clincker pour des concurrents.
La part de marché local a atteint 16,82% contre 10,89% l’année précédente.
Du côté de l’export, une progression des ventes de plus de 6%  est enregistré en 2015, soit 230 535 tonnes contre 216 819 tonnes en 2014.

par -
Selon le rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)

Carthage Cement a poursuivi au terme de l’année 2015 son évolution positive dans ses trois activités et a clôturé l’exercice avec un chiffre d’affaires de plus de 184 millions de dinars contre 169 MD l’année précédente, soit une croissance de +9%. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la société qui se tient actuellement à Tunis.

Le chiffre d’affaires de l’activité ciment s’établit à 144,848 MD au terme de l’année 2015 contre 133,936 MD en 2014, soit une progression de 8%.
Pour l’activité agrégats, le chiffre d’affaires a également enregistré une hausse de +18% par rapport à l’année précédente et a atteint 19,130 MD contre 16,913 MD une année auparavant.
Pareil pour l’activité Ready-Mix, qui a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de +9% par rapport à l’année précédente, passant de 18,640 MD à 20,293MD.

par -

Carthage Cement a réussi en l’espace de deux ans d’exploitation à renforcer sa position dans le secteur du ciment. En effet, malgré un environnement particulièrement complexe marqué par une rude concurrence, sa part de marché a atteint 15,64% à la fin de l’année 2015, lui permettant de se hisser au rang des cimenteries les plus performantes. C’est ce qui a été indiqué lors de l’Assemblée Générale ordinaire (AGO) qui se tient actuellement à Tunis. En 2014, la part de marché était de 11,7%.

“On espère que le climat des affaires s’améliore en Tunisie pour qu’on puisse faire mieux”, a indiqué le président du conseil d’administration de Carthage Cement, estimant que les chiffres du premier trimestre 2016 sont largement supérieurs à ceux de l’année 2015, une année de démarrage pour la société, selon ses dires.

Carthage Cement continuera également de favoriser une stratégie lui permettant une meilleure compétitivité et rentabilité aussi bien sur le marché local qu’à l’export.

par -
«Dans le cadre de l'application de la loi n°99-65 du 15 juillet 1999 (article 3)

L’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Banque Nationale Agricole (BNA), tenue ce mercredi 29 juin 2016 à Tunis, a été marquée par la révolte des petits actionnaires, qui n’ont pas manqué de poser des questions sur le sort des dividendes non distribuées par la banque depuis près de 4 ans. Des tensions qui auraient pu être plus fortes si le directeur général de la banque, Habib Belhaj Guider, récemment nommé, n’avait pas su intervenir à l’aide d’arguments convaincants.

“C’est depuis plusieurs années que les petits actionnaires de la BNA ne bénéficient pas de dividendes alors que la participation privée au capital de cette banque représente 39%. Ou allons-nous? On a droit au partage de bénéfices”, a déclaré le président de l’Association de la défense des petits porteurs à la bourse. Il a proposé ainsi la création d’un club pour les petits actionnaires qui devrait être conçu comme un lieu d’échange entre la banque et les actionnaires.

Un autre membre de l’Association ADAM, chargée aussi de défendre le petit actionnaire, s’est exprimé sur les mêmes lacunes et insuffisances mentionnées encore une fois dans le rapport des commissaires aux comptes :”C’est pour la 5ème fois qu’on se trouve devant les mêmes carences. Ce sont les mêmes insuffisances qui se répètent chaque année sans trouver une solution”, a-t-il dit, appelant ainsi à mettre en place un business plan visant au moins à éviter les lacunes mentionnées dans le rapport des commissaires aux comptes.
Il s’est interrogé à propos les garanties présentées par les membres du conseil d’administration de la banque pour pouvoir bénéficier des crédits, appelant ainsi les responsables de cette institution financière à mettre à la retraite les cadres qui ont atteint la limite d’âge mais exercent encore des fonctions au sein de la BNA.

Un autre actionnaire a appelé à la révision du business plan de la Banque et le changement de la méthode de gestion et l’internationalisation, dans l’objectif de garantir la distribution de dividendes au moins pour les années prochaines. Il a également appelé à publier le PV de cette AGO pour que tout le monde sache ce qui a été convenu. La révélation des dossiers de corruption et la nomination d’un nouveau président du conseil d’administration de la banque ont été aussi parmi les revendications des actionnaires minoritaires.

Un autre petit porteur a mis en garde contre l’augmentation de la masse salariale de la banque, accusant ainsi l’État de faire de la politique au détriment de la banque : “Personne ne réagit! Où sont les compétences? Pourquoi ne pas faire mème le 1/5 de ce que fait la BIAT”, s’est-il exclamé.
Il a dans le même contexte évoqué la participation de la BNA à hauteur de 25% à la société des assurances AMI, alors que ses chiffres ne sont pas bons, selon ses dires.
Il a appelé en outre à prendre en considération le rapport des commissaires aux comptes et les risques mentionnés ou soumettre le dit rapport à l’instance de lutte contre la corruption.

Évoquant l’affaire de la vente de la SFBT, le directeur général de la banque a fait savoir que ce processus n’est pas une priorité pour la banque et qu’un certain nombre de conditions devront être réunies, sinon d’autres alternatives existent.
S’agissant de la nomination d’un nouveau président du conseil d’administration de la BNA, il a indiqué qu’un appel à candidature relatif à ce poste sera prochainement lancé, et ce selon la loi et la réglementation en vigueur.

Le DG de la banque a sous un autre angle annoncé le lancement au sein de la banque d’un espace de communication et d’échanges entre les responsables de la banque et les petits actionnaires, soulignant dans le même cadre que la banque retournera aux bonnes pratiques de la communication financière. “Nous optons pour le développement de notre communication malgré les contraintes”, a-t-il dit.

Concernant les chiffres, il est à indiquer que le résultat net de la BNA a enregistré une régression de 50,1% (-25,4MD) pour s’établir à 25,4MD à fin 2015 contre 50,8MD fin de l’exercice 2014. Le total du bilan s’est inscrit en hausse moyenne de 3,7% au cours des cinq dernières années pour s’établir à 8.312 MD à fin décembre 2015.
Les crédits nets à a clientèle se sont établis à 8.222 MD au 31 décembre 2015, en accroissement moyen de 5,7% au cours de la même période de 2014.
Le produit net bancaire a enregistré une augmentation annuelle moyenne de 6,9% au cours des cinq dernières années pour s’établir à 355 MD à fin 2015.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Une attaque terroriste menée par le groupe Boko Haram sur le lac Tchad a fait au moins 18 victimes jeudi soir. "Les éléments de Boko...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Italien Fabio Fognini a remporté le 7ème titre ATP de sa carrière en s'imposant dimanche en finale contre le Français Richard Gasquet, 29ème mondial,...