Tags Posts tagged with "amendes"

amendes

par -

La police environnementale a été officiellement déployée à la capitale Tunis et les agents de ce corps vont commencer à relever les infractions, à partir du 13 juillet prochain, après la campagne de sensibilisation déjà lancée et qui se poursuivra jusqu’au 12 juillet 2017.
L’agent de la police environnementale, Amir Ben Mohamed a déclaré, mardi 13 juin 2017 à l’agence TAP qu’il contrôlera avec ses collègues les commerces, les espaces industriels et les cafés qui ne respectent pas les règles de sécurité environnementale.
“Nous serons habillés, durant la campagne de sensibilisation, de chemises blanches, mais à partir du 13 juillet, nous porterons des chemises bleues pour dire que nous sommes entrés effectivement en service et partant prêts à rédiger des PV et à sanctionner les incivilités dans l’espace public”, a noté l’agent, en marge d’une cérémonie de coup d’envoi de la police environnementale.
Avant d’être généralisée, la police environnementale compte 299 agents, recrutés des municipalités et des directions de la santé et de protection de l’environnement dans les grandes villes de Tunis et des villes touristiques. La gente féminine représente 12% de ce corps.
Dans une première étape, 163 agents seront mobilisés sur les 74 municipalités de grand Tunis. Ils seront par la suite renforcés par des équipes locales et nationales.
La loi régissant le travail de la police environnementale prévoit des amendes d’un montant de 40 à 1000 dinars et même la prison pour la violation des règles de santé et d’hygiène.
Les agents de la police environnementale sillonneront en uniformes et disposeront de voitures équipées de GPS, et de tablettes numériques pour enregistrer les infractions.
Par ailleurs, une nouvelle application baptisée “Tunisie propre” a été lancée pour permettre aux citoyens d’informer les unités de la police environnementale de tout dépassement.

par -

Lors  d’une séance plénière tenue ce jeudi 16 mars à l’ARP et consacrée au vote de confiance aux deux nouveaux membres du gouvernement, Youssef Chahed , chef du gouvernement a annoncé que « dans le cadre de la lutte contre la corruption, environ 150 dossiers d’amendes douanières ont été transmises au ministère des Finances et aux recettes des finances ».

par -

Le ministère des Finances a appelé les propriétaires de voitures à payer leurs amendes pour infractions routières avant de payer les vignettes au titre de l’année 2017, conformément aux dispositifs de l’article 53 de la Loi de finances de l’année en cours.

La même source a précisé que les usagers de la route doivent payer au moins trois amendes en cas de multiplications du nombre des infractions routières.

Le reste des amendes peuvent être réglés avant la fin de l’année en cours.

par -

Le Crédit agricole (banque française), le HSBC (établissement britannique) et JPMorgan Chase (américain) vont devoir casquer, et pas des broutilles, pour avoir fraudé. En effet la Commission européenne a fait savoir ce mercredi 7 décembre qu’elle a condamné ces grosses banques à une amende de 485 millions d’euros pour s’être mouillées dans une sombre affaire de collusion pour manipuler les taux d’intérêts en euro (euribor), dit un communiqué de la CE.

Dans le détail, JPMorgan a écopé d’une amende de 337 millions d’euros, le Crédit agricole 114 millions d’euros, HSBC s’en tire mieux, avec 33 millions d’euros.

« Les banques se sont entendues sur les éléments de fixation des taux d’intérêts en euro et ont échangé des informations sensibles enfreignant ainsi les règles de la concurrence de l’UE », indique le texte de l’exécutif européen.
Ces trois banques paient sans doute aussi le fait d’avoir bravé la CE en décembre 2013, en rejetant les résolutions de l’institution, pour les mêmes faits. Alors que les autres banques épinglées pour les mêmes pratiques – Barclays, Deutsche Bank, Royal Bank of Scotland et Société générale – s’étaient pliées à la décision de la commission.

Pour rappel, la Société générale, Deutsche Bank et la Royal Bank of Scotland avaient été condamnées, en décembre 2013, à payer des amendes salées ; Barclays, qui avait collaboré avec la CE en déballant tout ce qu’elle savait sur cette entente, avait été absoute de ses “péchés”….

par -

À l’heure où les ordures tapissent honteusement nos rues, nos quartiers, à l’heure où les municipalités cèdent face au laxisme et au manque de civisme des citoyens, à l’heure où les autorités perdent le contrôle et font preuve de très peu de détermination, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé de monter au créneau contre ces mauvais comportements et a annoncé la création prochaine d’une police de l’environnement.

L’objectif de cette police sera le contrôle et le suivi des infractions en matière d’atteinte à l’environnement. Ces équipes seront réparties sur soixante-dix municipalités. On note qu’un projet de loi basé sur l’accord de Paris sur le climat, la « COP 21 », a été adopté par la commission environnementale à l’ARP mercredi 21 septembre 2016. Désormais, les citoyens qui ne respectent pas l’environnement et qui jettent leurs ordures n’importe où seront frappés d’une amende oscillant entre 40 et 60dt, rapporte le quotidien Al Sarih ce vendredi 30 septembre 2016.

Face à l’augmentation de la pollution, des mouvements de protestation ont été observés dans plusieurs régions en Tunisie contre la dégradation du cadre environnemental, qui menace directment la santé des population, sans parler des dégâts écologiques. Mais ce qui scandalise surtout, c’est le « silence du gouvernement ». Les protestataires avaient, à maintes reprises, bloqué toutes les routes de plusieurs villes. Des pneus avaient été également brûlés et des citoyens avaient mis le feu aux tas de poubelles jonchant les rues.

Après la révolution, tout le monde a découvert que les structures veillant sur l’environnement et censées répondre aux besoins nouveaux de la société et du système économique étaient désespérément inefficientes. La stratégie est entachée de beaucoup d’insuffisances, l’exécution de plusieurs projets présente des failles évidentes, et leur fonctionnement laisse à désirer. Les salaires des agents sont dérisoires, les sociétés chargées de la sous-traitance opèrent dans l’opacité et exploitent leurs salariés de manière éhontée ! Bref, tous les ingrédients de dysfonctionnements majeurs auxquels l’environnement et la santé des citoyens paient un très lourd tribut…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux