Tags Posts tagged with "apii"

apii

par -

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une augmentation de 25.5% passant de 1218.2 MD au cours des sept premiers mois 2017 à 1529.1 MD durant la même période de l’année 2018. Ces projets permettront la création de 10794 postes d’emplois, contre 9339 postes d’emplois durant les sept premiers mois 2017, soit une hausse de 15.6%, indiquent les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 4.7% du nombre des projets déclarés et 28.6% du nombre des emplois, totalisent 68.4% de l’ensemble des investissements déclarés.

Parmi les 113 projets (I>5 MD) déclarés durant les sept premiers mois 2018, vingt-sept projets ont totalisé un montant d’investissement de 798.2 MD, soit 52.2% de l’investissement total (I>5 MD).

Les investissements industriels 100% étrangers et en partenariat sont passés de 480.6 MD durant les sept premiers mois 2017 à 597.3 MD en 2018, enregistrant ainsi une augmentation de 24.3%. Cette augmentation résulte de la hausse des investissements des projets 100% étrangers qui sont passés de 173.8 MD durant les sept premiers mois 2017 à 362.7 MD durant la même période de l’année 2018 (+108.7%).

En revanche, les investissements déclarés dans le cadre des projets de partenariat ont enregistré une baisse de 23.5%, en passant de 306.8 MD durant les sept premiers mois 2017 à 234.6 MD durant la même période 2018.

par -

L’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII) à Zaghouan a enregistré, depuis le début de l’année, 129 intentions d’investissement d’une valeur de 191 millions de dinars.
Parmi ces investissements, 185,5 MD seront réalisés dans le secteur industriel et devront créer 1624 emplois. Le reste sera investi dans des activités liées au secteur des services, a précisé la directrice régionale par intérim de l’APII à Zaghouan, Inès El Ouar.
Elle a fait savoir que 18 projets d’un montant de 72,3 MD seront aménagés dans les zones industrielles de Djebel El Oust et Bir Mcherga.
Durant la même période de l’année dernière, Quelque 192 intentions d’investissement ont été déclarées en vue de réaliser des projets pour un cout de 267 MD, a-t-elle rappelé.
Le gouvernorat de Zaghouan compte 285 entreprises implantées dans 10 zones industrielles et qui emploient 28 mille ouvriers.

par -

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une augmentation de 23,6% passant de 1078,6 MD au cours des six premiers mois 2017 à 1333,4 MD durant la même période de l’année 2018″, c’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par l’Agence de promotion de l’industrie et de l’Innovation (APII). Ces projets permettront la création de 8827 postes d’emplois, contre 8675 postes d’emplois durant les six premiers mois 2017, soit une hausse de 1,8%.

Les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 4,7% du nombre des projets déclarés et 26,8% du nombre des emplois, totalisent 68% de l’ensemble des investissements déclarés.

Selon les mêmes chiffres, les investissements déclarés dans le cadre des projets de création sont passés de 812,4 MD durant les six premiers mois 2017 à 1078,8 MD durant la même période de l’année 2018, enregistrant ainsi une hausse de 32,8%. Le nombre de ce type de projets a augmenté de 27,2% en passant de 1381 à 1757 pendant les six premiers mois 2018, et les emplois à créer ont augmenté de 18,6% avec 22604 postes d’emplois contre 19054 durant les six premiers mois 2017.

Par ailleurs, les investissements déclarés dans le cadre des projets autres que création (extension, renouvellement de matériel,…) ont atteint 883,4 MD contre 1183.6 MD durant les six premiers mois 2017, soit une diminution de 25,4%. Le nombre de ces projets a baissé de 38,4% passant de 646 à 398 au cours des six premiers mois 2018, et les emplois y afférents ont diminué de 22,6% avec 10291 postes d’emplois contre 13296 durant les six premiers mois 2017.

Les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une augmentation de 55,7% passant de 404,9 MD à 630,2 MD durant les six premiers mois 2018. Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une diminution de 16.3% passant de 1591 MD à 1332 MD au cours des six premiers mois 2018.

Dans un statut, publié ce mercredi 8 août 2018, Aslan Berjeb raconte une histoire, dit-il, plutôt une malheureuse anecdote que devraient lire le ministre du Développement Zied Laadhari et le président de l’Instance de l’investissement, Khalil Laabidi, lui-même Dg de l’agence de promotion des IDE.

« Je vais vous raconter une histoire, très ridicule mais inquiétante en même temps, qu’un ami a vécue.

Il s’agit d’un investisseur devant réaliser un projet au Gouvernorat de Sousse.

La nouvelle législation de l’investissement permet, pour certains projets, la réalisation des procédures de constitution de la société à l’APII Centrale de Tunis à travers un « interlocuteur unique ».

Content de déposer ses documents constitutifs auprès d’une personne censée lui faciliter les procédures de constitution, il ne croyait pas ses oreilles lorsque cet interlocuteur lui demanda : « Monsieur votre patente vient d’être éditée, mais l’inscription au registre de commerce dépend de la présentation d’une copie conforme de cette même patente qui ne peut être obtenue qu’auprès du Bureau de Contrôle des Impôts de Sousse » ‼️

Croyez-moi, il ne s’agit pas d’une plaisanterie, mais bel et bien d’une condition sine qua non d’inscription au Registre de Commerce demandée par l’interlocuteur unique à l’APII Centrale de Tunis à tous les investisseurs.

L’administration exige donc une copie conforme d’un document qu’elle a édité elle-même quelques secondes auparavant ; et elle exige surtout qu’elle soit éditée par son bureau régional se trouvant auprès du lieu du siège social que “compte avoir la société”, et qui peut être à l’autre bout du pays.

Nous avons atteint le summum de la paperasserie et de la bureaucratie mais surtout…du masochisme.

A en rire 😂 ou à en pleurer 😢

#Doingbusiness

par -

Samir Bechouel, directeur général de l’APII (Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation), a déclaré, lors de son intervention ce lundi 10 juillet 2018 sur les ondes d’Express Fm, que le volume des investissements déclarés en juin dernier a atteint la valeur d’à peu près 376 MD progressant ainsi d’environ 118% par rapport à sa valeur enregistrée en juin 2017.

Selon Bechouel, le volume des investissements déclarés en juin 2018 a largement dépassé la valeur de sa moyenne mensuelle qui ne dépasse pas les 300 MD.

D’après Bechouel, également, le nombre des projets déclarés sur le premier semestre de cette année a progressé de 6,3 % par rapport au nombre enregistré sur la même période de 2017, et, ainsi, le nombre de postes d’emploi à créer a enregistré une croissance de 1,7%.

par -

L’APII – Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation – et la CONECT – Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie -, en collaboration avec ANIMA Investment Network, organisent la première édition du Tunisian Business Innovation Day qui se tiendra à l’Espace Arena les berges du lac Tunis, le 27 Juin 2018 à 9h.
Cet événement est organisé dans le cadre de l’initiative THE NEXT SOCIETY, financée par l’Union européenne.
Concept

THE NEXT SOCIETY ambitionne de promouvoir l’écosystème innovation Tunisien lors d’un évènement venant concentrer l’attention régionale sur les capacités d’innovation et les opportunités offertes par la Tunisie.

Tunisian Business Innovation Day devra pour cela rassembler en un lieu unique l’ensemble des acteurs nationaux de l’innovation afin que ceux-ci présentent leurs technologies et services, entreprises, portefeuilles de technologies et d’innovation. En plus, lors de cet évènement seront présentés les différents événements internationaux organisés dans le cadre de l’initiative THE NEXT SOCIETY.

Objectifs

Diffuser la culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat;
Promouvoir les acteurs tunisiens de l’écosystème innovation auprès d’une audience internationale;
Emuler et renforcer la communauté UE-MED des acteurs de l’innovation et de l’investissement.

Programme 

CONTEXTE
THE NEXT SOCIETY est un mouvement porté par une communauté ouverte d’acteurs économiques et sociétaux (agences publiques, entreprises, start-ups, ONG…) d’Europe et des pays méditerranéens. Il vise à renforcer les écosystèmes d’innovation et développer la création de valeur ainsi que des solutions concrètes pour une prospérité partagée en Méditerranée, et demain, en Afrique. Initié par le réseau euro-méditerranéen ANIMA Investment Network, il réunit aujourd’hui plus de 300 organisations et 2 500 entrepreneurs.

Il a démarré en 2017 avec un plan d’action pilote de 4 ans, cofinancé par l’Union européenne pour un montant de 7 millions d’euros.

Jusqu’en 2020, THE NEXT SOCIETY touchera directement plus de 190 incubateurs, accélérateurs et clusters, près de 60 centres de valorisation de la recherche et 300 entreprises de croissance afin de mobiliser, promouvoir et renforcer les nouveaux écosystèmes d’innovation dans 7 pays méditerranéens : Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Palestine, Jordanie et Liban.

En Tunisie, THE NEXT SOCIETY est mis en œuvre en partenariat avec l’APII et la CONECT.
L’action développée par le mouvement agit à plusieurs niveaux :
Améliorer les cadres réglementaires : THE NEXT SOCIETY met en place un dialogue public-privé et une analyse de la performance des écosystèmes d’innovation méditerranéens afin de définir et mettre en œuvre des feuilles de route stratégiques nationales afin d’améliorer le cadre de soutien à l’innovation.

Favoriser le succès des start-ups : THE NEXT SOCIETY offre un appui sur mesure aux start-ups méditerranéennes pour les aider à conquérir l’international et à lever des fonds grâce à des ateliers de travail et formations, des séjours d’immersion et d’incubation dans des pôles d’innovation européens, des rencontres avec investisseurs et l’accompagnement de longue durée par des mentors engagés.

par -

Les investissements déclarés dans les régions peinent à reprendre leur rythme habituel. La situation économique et financière demeure toujours défavorable à l’investissement. Plusieurs variables devraient se réunir pour relancer l’investissement, mais en vain ! Il semble que cela n’est toujours pas à l’ordre du jour, en témoignent les derniers chiffres publiés ce mercredi 23 Mai 2018 par l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII). Selon les derniers chiffres de l’APII, les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD ont enregistré une diminution de 15,7% passant de 951,7 Millions de dinars (MD) au cours des quatre premiers mois de 2017 à 802 MD durant la même période de l’année 2018.

Ces projets permettront la création de 4362 postes d’emplois, contre 7949 postes d’emplois durant les quatre premiers mois 2017, soit une baisse de 45,1%.

Il est à signaler que les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 4,1% du nombre des projets déclarés et 19,9% du nombre des emplois totalisent 64,2% de l’ensemble des investissements déclarés. Parmi les 64 projets (I>5 MD) déclarés durant les quatre premiers mois de 2018, vingt ont totalisé un montant d’investissement de 504,4 MD, soit 62,9% de l’investissement total.

Les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une baisse de 4,2%, passant de 351 Millions de dinars (MD) à 336,2 MD durant les quatre premiers mois de 2018.

Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une diminution de 30,5%, passant de 1312 MD à 912,4 MD au cours des quatre premiers mois de 2018.

Les investissements industriels 100% étrangers et dans le cadre de partenariats sont passés de 368 MD durant les quatre premiers mois de 2017 à 277,5 MD en 2018, enregistrant ainsi une baisse de 24,6%. Cette baisse résulte aussi bien de la diminution enregistrée au niveau des projets en partenariat qui sont passés de 215,3 MD à 126.0 MD durant les quatre premiers mois de 2018 (-41,5%), que des projets 100% étrangers dont l’investissement déclaré a enregistré une baisse de 0,8% (151,5 MD durant les quatre premiers mois de 2018 contre 152,7 MD durant la même période en 2017).

Les investissements déclarés, durant les quatre premiers mois 2018, dans le secteur industriel ont atteint le montant de 1248,7 MD, contre 1663 MD lors de la même période de 2017, enregistrant ainsi une diminution de 24,9%.

Le nombre de projets déclarés a atteint 1576 au cours des quatre premiers mois de 2018 contre 1509 lors des quatre premiers mois de 2017, soit une augmentation de 4,4%. Ces projets permettront la création de 21867 postes d’emplois, contre 26108 postes d’emplois durant les quatre premiers mois 2017, soit une diminution de 16.2%.

Le seul mois d’avril 2018 a connu la déclaration de 342 projets correspondant à un montant d’investissement de 322,3 MD et des créations d’emplois au nombre de 5164.

Par rapport au mois précédent durant lequel 411 projets, 270,8 MD d’investissement et 4902 emplois ont été déclarés, le mois d’avril 2018 a connu une baisse de 16,8% au niveau des projets à réaliser, une augmentation de 19 % au niveau des investissements déclarés et une hausse de 5,3% au niveau des emplois à créer.

par -

Les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une baisse de 4,2%, passant de 351 Millions de dinars (MD) à 336,2 MD durant les quatre premiers mois de 2018, ont indiqué les derniers chiffres de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).

Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une diminution de 30,5%, passant de 1312 MD à 912,4 MD au cours des quatre premiers mois de 2018.

Les investissements industriels 100% étrangers et dans le cadre de partenariats sont passés de 368 MD durant les quatre premiers mois de 2017 à 277,5 MD en 2018, enregistrant ainsi une baisse de 24,6%. Cette baisse résulte aussi bien de la diminution enregistrée au niveau des projets en partenariat qui sont passés de 215,3 MD à 126.0 MD durant les quatre premiers mois de 2018 (-41,5%), que des projets 100% étrangers dont l’investissement déclaré a enregistré une baisse de 0,8% (151,5 MD durant les quatre premiers mois de 2018 contre 152,7 MD durant la même période en 2017).

par -

Plusieurs régions ont abrité, jeudi 12 avril 2018, les Journées nationales de l’entrepreneuriat et de la création d’entreprises organisées par l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) sous le thème “les avantages financiers de la nouvelle loi d’investissement et des avantages fiscaux”.
Ces journées ont pour objectif de faire connaitre la nouvelle loi de l’investissement et les avantages financiers et fiscaux accordés pour promouvoir l’investissement privé et la création d’entreprises et encourager les jeunes promoteurs.
Les communications présentées, dans le cadre de ces journées, ont porté notamment sur le nouveau cadre juridique de l’investissement, les activités économiques prioritaires, l’impulsion du développement, l’emploi et les structures d’appui.

A Tataouine, le gouverneur Adel Oureghui a annoncé le lancement dans la région des études techniques de trois grands projets relatifs à l’installation d’unités spécialisées dans l’industrie du gypse (2) et du ciment (1).
Il a souligné l’importance de l’initiative privée et de la création de projets dans l’impulsion du développement dans la région qui renferme diverses ressources (minières, pétrolières et en substances utiles) et dans la résorption du chômage qui a atteint plus de 30%.
Selon le directeur régional de l’APII à Tataouine, 92 projets individuels et 29 projets intégrés ont bénéficié jusqu’à présent des incitations fiscales insaturées par cette loi et ont permis la création de 123 emplois.

A Bizerte, le gouverneur Mohamed Gouider a annoncé la création d’un comité de pilotage, représenté par l’ensemble des administrations régionales, pour œuvrer à résoudre les problèmes auxquels font face les investisseurs, les encadrer et les orienter de manière à inciter davantage à la création de projets et d’entreprises dans la région.
Il a relevé la nécessité de l’investissement privé pour booster le développement dans la région, au coté des projets publics programmés et ceux en cours pour lesquels une enveloppe de 1600 millions de dinars est consacrée.

Entrée en vigueur en avril 2017, la nouvelle loi sur l’investissement comporte un bouquet de dispositions au service de l’investisseur dont la suppression de certaines autorisations liées à l’activité économique comme celle pour l’accès au marché ainsi que la liberté de recourir à la justice une fois la conciliation non-aboutie.
Concernant les incitations à l’investissement, la nouvelle réglementation comprend plusieurs mesures incitatives au profit de l’investissement. Parmi elles, les primes d’investissement, la prime du secteur agricole et de la pêche, les primes de rendement économique, la prime de développement de la capacité d’employabilité et la prime de développement durable. A titre d’exemple, les primes d’investissement visent les projets de développement régional, les secteurs prioritaires et les filières économiques ainsi que les dépenses d’infrastructure au titre de développement régional.

par -

Trente-sept projets industriels d’un coût de 8,918 MD ont été déclarés, en février 2018, auprès de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII), à Sousse.

Ces projets vont permettre de créer 390 emplois, selon la directrice régionale de l’APII, Soukaina El Amri.
Les investissements se répartissent entre 11 projets totalement exportateurs (1,905 Million de dinars), d’une capacité, de 198 emplois et 26 projets destinés au marché local (7,012 MD), d’une capacité de 192 emplois.

Quatre-vingt-huit projets d’une valeur de 8,856 MD ont été déclarés dans le secteur des services liés à l’industrie pouvant créer 481 postes d’emploi.

Les investissements étrangers déclarés, en février 2018, concernent 6 projets industriels (738 mille dinars) pouvant générer 85 emplois et 13 projets de services (2,246 MD) d’une capacité de 50 emplois.

par -

L’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation porte à la connaissance de tous les opérateurs économiques et les investisseurs que la constitution juridique des sociétés et des entreprises ainsi que tous les services du Guichet Unique au Siège social de l’APII seront réalisés à partir du premier Mars 2018 par l’interlocuteur unique, et ce, en application de l’article 15 de la Loi N°2016-71 relative à la Loi de l’Investissement.

par -

Le DG de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) a affirmé, lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 19 février 2018 au siège de l’APII, que le taux de réalisation des projets durant les dix dernières années est estimé à 54% ; cependant entre 2011/2016, ce taux est passé à 44%, enregistrant ainsi une baisse de 10 points. Et de rappeler qu’en 2017, environ 1978 projets ont été réalisés, soit une hausse de 0,9% par rapport à l’année 2016 (1960 exactement).

par -

Samir Bechouel, directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), a affirmé lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 19 février 2018 que l’entrée en vigueur du nouveau cadre juridique de l’investissement depuis le mois d’avril 2017 a porté ses fruits, notamment avec la réalisation de plusieurs projets. Bechouel a de même ajouté que ce cadre juridique est très incitatif pour les investisseurs tunisiens et étrangers, et donne des assurances sur le climat des affaires…

par -

Le Directeur général de l’APII a déclaré ce lundi 19 février 2018, lors d’un point de presse, que 1978 projets ont été créés au cours de l’année 2017 dont 1173 nouveaux projets et 805 d’extension. Le volume des investissements réalisés a atteint 1489.3 millions de dinars (MD), affichant ainsi une hausse de 9.5% par rapport à 2016, soit 1360.5 MD. Cependant, le nombre de postes d’emplois créés a connu une baisse de 1.2%, passant de 17076 en 2016 à 16873 en 2017.

par -

Samir Bechouel, Directeur général de l’APII, a déclaré lors dune conférence de presse tenue ce lundi 19 février 2018 que l’enquête qui a été menée par les directions régionales de l’APII, auprès des promoteurs et des entreprises ayant obtenu une autorisation durant la période 2013/2016, montre que les projets d’extension ont permis de réaliser 71,3% des investissements et de créer 43,2% des emplois.

par -

Selon les données de l’enquête réalisée en 2017 par les directions régionales de l’APII, auprès des promoteurs et des entreprises entre 2013 et 3016, le secteur des industries agroalimentaires a réalisé le volume d’investissement le plus important avec un taux de 31,4%, suivi par le secteur des industries mécaniques et électriques (18,1%). Le secteur des industries du textile et de l’habillement est le secteur qui génère le plus d’emplois (31,9%).

par -

Le directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechouel, a déclaré ce lundi 19 février 2018 qu’une enquête a été effectuée en 2017 auprès des promoteurs et des entreprises ayant obtenu une déclaration entre 2013 et 2016. Selon le DG de l’APII, cette enquête comporte 7090 projets correspondant à un montant d’investissement de 14 835,4 millions de dinars (MD) et 175 353 emplois. Il ressort de l’analyse la réalisation de 3826 projets, correspondant à un montant d’investissement de 5067,4MD et 50 678 postes d’emplois créés.

par -

Les investissements déclarés dans le secteur des services destinés à l’exportation ont évolué en janvier 2018 de 137,5% en comparaison avec le mois de janvier 2017, soit une valeur de 9,3 millions de dinars (MD) contre 3,9 MD alors que les investissements orientés vers le marché local ont baissé de 40%, a indiqué l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII).
Les projets déclarés concernant les services exportés ont augmenté de 31,4%, passant de 172 projets en janvier 2017 à 226 projets en janvier 2018. Ces projets devraient générer 1086 emplois, soit une hausse de 27% en comparaison avec les créations d’emplois réalisées en janvier 2017 (852 emplois).
La valeur des investissements dans le secteur des services orientés vers le marché tunisien a régressé en janvier 2018 pour s’établir à 107 MD contre 158 MD en janvier 2017. Le nombre de projets, a quant à lui, évolué pour s’élever à 943 projets en janvier 2017 contre 716 janvier en 2017, avec des prévisions d’emplois à créer de l’ordre de 3552 postes, représentant une hausse de 32% par rapport à janvier 2017.
Les montants devant être investis dans les régions de l’Est du pays ont chuté à 86 MD en janvier 2018 contre 124 MD en janvier 2017, soit une baisse de 30,8%, en dépit de l’augmentation du nombre de projets (1060) devant générer 4142 emplois. Les régions intérieures ont connu la même orientation avec une baisse des investissements de 27,8% et du nombre de projets de 35,5%.

par -

En janvier 2018, l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII) a accordé la prime d’investissement au titre du développement régional à 26 projets pour un investissement total de 42.1 MD, contre de 12 projets (pour un investissement total de 11MD), au cours de la même période 2017.
Selon le bulletin de conjoncture de l’agence, ces projets vont permettre la création de 597 postes d’emplois, contre 266 postes d’emplois en janvier 2017.
La prime d’investissement accordée a atteint 7.1 MD contre 2.2 MD en janvier 2017, soit une augmentation de 221.8%.
Les investissements déclarés dans les zones de développement régional ont enregistré une augmentation de 217.1% avec 247.5 millions de dinars (MD), contre 78.1 MD durant le mois de janvier 2017. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 38.3% à 60.7% en janvier 2018, précise la même source.

Et d’expliquer que la hausse enregistrée dans les zones de développement régional est imputable essentiellement au gouvernorat de Gafsa dont les investissements ont atteint 21.8 MD, contre 3.9 MD en janvier 2017, essentiellement suite à la déclaration en janvier 2018 de l’extension d’une unité de fabrication de faisceaux automobiles pour 14.0 MD et à la déclaration de la création d’une unité de fabrication de plâtre pour un montant de 6.5 MD.

De même, les investissements déclarés dans le gouvernorat de Zaghouan sont passés de 4.9 MD à 79.4 MD, souligne l’APII, ajoutant que cette augmentation est principalement due à la déclaration en janvier 2018 de la création d’une unité de traitement de sable pour un montant de 12 MD et à la déclaration d’une unité de fabrication de ciment colle pour un montant de 12 MD.

Il en est de même pour la délégation du développement régional du gouvernorat de Sfax où les investissements sont passés de 2.8 MD à 47.9 MD en janvier 2018, essentiellement suite à la déclaration de l’extension d’une unité de fabrication d’emballages en carton ondule pour un montant de 15 MD et à la déclaration de l’extension d’une unité de fabrication de papier pour impression pour un montant de 10MD.

Les investissements déclarés dans le gouvernorat de Beja ont enregistré une hausse de 15.1%, au cours du mois de janvier 2018 (27.4 MD contre 23.8 MD), notamment suite à la déclaration de la création d’une unité de production des filtres d’hémodialyse pour un montant de 20.0 MD.

Idem pour la délégation du développement régional du gouvernorat de Médenine dont les investissements ont atteint 13.2 MD, contre 0.8 MD en janvier 2017, essentiellement suite à la déclaration en janvier 2018 de la création d’une unité de fabrication d’ouvrages en ciment pour un montant de 6.0 MD.

Il en est de même pour le gouvernorat de Tozeur dont les investissements déclarés ont enregistré une hausse de 315.8% au cours du mois de janvier 2018 (7.9 MD contre 1.9 MD au cours de la même période 2017).

par -

Le volume des investissements agricoles dans le gouvernorat de Kasserine a connu une baisse de 10 MD l’année dernière par rapport à 2016.
Selon le directeur régional de l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APII) à Kasserine, Jamel Chatti, ce recul est dû notamment à la complexité aux textes réglementaires liés au nouveau code d’investissement.
Par ailleurs, il a indiqué que la commission régionale d’octroi des avantages dans le secteur agricole a approuvé près de 670 projets en 2017 pour un montant d’investissement total de 41 MD contre 51 MD en 2016 et a accordé des subventions d’une valeur totale de 6 MD. Ces opérations d’investissement ont permis de fournir 660 emplois.
Il a ajouté que 85% de ces investissements sont réalisés dans des activités agricoles traditionnelles (arboriculture, transformation agricole,..) et des services liés à l’agriculture (collecte du lait, forage des puits, machinisme agricole,..)
La même source a également mis l’accent sur les difficultés que confronte le domaine d’investissement agricole à Kasserine dont en particulier le faible taux de raccordement des exploitations agricole au réseau d’électricité, le manque d’autofinancement auprès des jeunes entrepreneurs et les problèmes de régularisation foncière.

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

On l’attendait dans un communiqué officiel, publié par voie de presse, elle préfère les réseaux sociaux pour s’exprimer sur la crise qui secoue Nidaa...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

A la veille d’un nouveau mandat en novembre prochain, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) continue...

Reseaux Sociaux

SPORT