Tags Posts tagged with "ariana"

ariana

par -

Des matières premières utilisées dans la fabrication d’explosifs ont été découvertes lors d’une perquisition mardi dans une maison à Raoued (gouvernorat de l’Ariana), a indiqué le porte-parole du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiene Selliti.
La personne habitant dans la maison a été arrêtée. Deux autres individus en lien avec lui, arrêtés récemment, ont également été placés en garde dans le cadre de cette opération sécuritaire préventive“, a-t-il précisé mercredi dans une déclaration à l’agence TAP.
Le dossier faisait l’objet d’une enquête ouverte par le Pôle anti-terroriste il y a environ 3 semaines. Il a été confié à l’Unité nationale d’investigation dans les crimes de terrorisme à El Gorjani, a ajouté Selliti.
Cette affaire n’est pas liée à l’attentat suicide qui a eu lieu le 29 octobre à l’avenue Habib Bourguiba, a-t-il affirmé.

par -

Une pépinière d’entreprises spécialisées dans le domaine de la biotechnologie a été officiellement inaugurée, jeudi, à la technopole Sidi Thabet à l’Ariana.
Il s’agit, selon le Président Directeur Général de la technopole de Sidi Thabet, Hamadi Ayadi, d’une structure d’hébergement de 8 Startups actives dans les produits et services de santé.
Ayadi s’exprimait en marge des travaux d’un séminaire scientifique sur les challenges de l’industrie pharmaceutique tunisienne organisé vendredi, à l’occasion de l’inauguration de la pépinière.
” Cette pépinière, construite sur une superficie de 1300 M² couvert à Sidi Thabet, a couté dans les environs de 3 millions de dinars”, a indiqué Ayadi soulignant que ce projet a été financé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) via un Prêt de la Banque européenne d’investissement (B.E.I). Selon lui, les 8 startups ont investi 4 millions de dinars pour s’y installer. Elle regroupe 6 startups tunisiennes, une startup française, Novalix et une startup canadienne.
Depuis son entrée en exploitation en février 2017, cette structure d’appui met à la disposition des porteurs de projets et Startups de produits et services de santé, des structures logistiques pour l’hébergement à prix encourageant (bureaux prof production, accueil, Secrétariat) appuyés par un accompagnement et une assistance technique et scientifique leur permettant une insertion réussie dans l’environnement économique et la mise en réseau avec des entreprises externes nationales ou étrangères.
” L’idée est de créer un écosystème de biotechnologie composé en même temps de startups spécialisées dans la production issue de la biotechnologie mais aussi de startups d’accompagnement qui appuient les entreprises, notamment celle de l’extérieur, pour les aider à se mettre ensemble et à aller encore en profondeur dans la caractérisation et dans l’identification de nouvelles molécules biologiques”, a expliqué Ayadi dans une déclaration à la TAP. Il a ajouté que cet écosystème regroupe également des startups de service spécialisées notamment dans les essais cliniques afin de permettre aux entreprises de bio production de faire des essais de leurs produits pour pouvoir les commercialiser et obtenir l’autorisation de mise sur le marché ou encore de développer les bonnes pratiques de fabrication.
Selon Ayadi, ce domaine fait face à beaucoup de défis dont principalement le coût élevé des médicaments ou produits cosmétiques issus de la biotechnologie. . ” La dose d’un produit pharmaceutique issu de la biochimie coûte entre deux et quinze dinars alors que les doses de produit issus de la biotechnologie coûtent entre 2000 et 3000 dinars “, a-t-il expliqué.
Il est à noter que cette deuxième journée de travaux sera consacrée à l’aspect scientifique du domaine de la biotechnologie avec 6 conférences transversales liées à toutes les industries pharmaceutiques, dont notamment la digitalisation, la sérialisation, la filtration dans l’industrie pharmaceutique, les essais cliniques, et le contrôle qualité.

par -
Trop cher le farniente des nouveaux maires !

L’un des slogans des dernières municipales de 2018 a été «Nous élisons pour nos enfants». Plus vrai que ce slogan, tu meurs ! Il semble en effet qu’il faudra attendre quelques autres décennies, le temps que nos enfants grandissent, pour voir les maires fraichement élus travailler à rendre nos villes, et les leurs, plus propres et plus vivables !

Des centaines de candidats s’étaient fait une guerre électorale sans merci, tous financés par le contribuable via l’ISIE. Des centaines ont réussi leurs campagnes et celles de leurs partis politiques, et s’assoient désormais dans leurs nouveaux sièges de Maires ou de chefs de circonscriptions municipales. Cela fait plus de quatre mois qu’ils y sont, hommes et femmes, partisans et dits indépendants.

Le poste de Maire devenant un emploi à plein-temps, le montant de la prime varie désormais et selon le nombre d’habitants de 1.250 et 4.000 dinars (prime de gestion), de 150 à 200 dinars (prime de responsabilité), de 250 à 500 dinars (prime de logement), de 100 à 400 dinars (prime de représentation). Certains, comme à la Mairie de Tunis, toucheront plus qu’un Secrétaire d’Etat et presqu’autant qu’un ministre, sans compter les avantages en nature.

Haut lieu touristique, le centre-ville de Sousse est méconnaissable depuis ladite révolution. Les ruelles de sa médina restent défigurées par les étals anarchiques et puants, ses routes sont toujours défoncées et ses parking toujours squattés sans aucune réaction de la police municipale.

Autre haut-lieu touristique, El Kantaoui et ses plages sales, parsemées de canettes de bière, de bouteilles vides et des restes des soulards de toutes les nuits. Son Oued se déverse toujours en mer et pue et ses rues touristiques parsemées de minarets incomplets et de moquées inachevés comme juste pour occuper les lieux. Sa circonscription municipale est dirigée par un élu d’Ennahdha.

A la cité Ennasser de l’Ariana, vous demandez au président de la circonscription de la ville de faire appliquer le code qui interdit le stationnement des deux côtés du trottoir dans la rue de l’ère nouvelle, il vous demande de faire signer une pétition de tous les habitants du quartier pour qu’il fasse appliquer la loi. Près du marché municipal de l’Ariana, les étals anarchiques et les squatteurs de parking font de nouveau la loi.

On ne parlera pas des voieries toujours défoncées, des panneaux de circulation toujours absents ou arrachés, des immenses tas de détritus qui jonchent des trottoirs qui n’existent plus. A El Manar, le Conseiller de Carthage squatte toujours une rue entière et on en passe des vertes et des pas mûres dans les rues de la capitale, comme en témoigne la vidéo en plein centre de Tunis.

«Circulez y a rien à voir» ou encore «silence on tourne», Mme la Maire a d’autres chats à fouetter, comme de se préparer à sa prochaine distinction de la meilleure Maire du monde, alors qu’elle n’a fait que quelques photos avec les éboueurs de la capitale.

On oublie aussi, comme l’a fait le ministre de l’équipent en colère contre ses concitoyens, que la responsabilité des inondations et des trombes d’eau qui ont tout bloqué ou presque, comme à Tunis dernièrement, revient essentiellement aux Maires. C’est en effet d’abord à leurs services de voierie de précéder chaque été au curage des canalisations des eaux usées et des pluies, pour les vider des tonnes de détritus jetés par les citoyens, les professionnels et les ménagères et qui bouchent tout et empêchent l’évacuation normale des eaux pluviales. On a rarement, très rarement, vu cet été ces équipes de curage s’atteler à la préparation des canaux en prévision des pluies, pourtant prévisibles comme chaque année. Qu’y ont fait les nouveaux Maires ?

Ce ne sont là que quelques petits exemples et chacun peut en citer des centaines dans sa ville. L’état des villes tunisiennes, rien que dans le secteur de l’hygiène, a-t-il changé depuis que les nouveaux Maires, fonctionnaires de l’Etat qui fixent le budget de chaque municipalité, y ont pris la place des anciens ? Pas qu’on sache, sauf peut-être l’issue de la partie de chaises musicales et plus de sous à donner à de nouveaux Maires qui ne font rien !

par -

L’Agence Technique des Transports Terrestres (ATTT) a annoncé qu’elle mettra à la disposition de ses clients, à partir de demain mardi 28 août 2018, un nouveau service de réservation à distance du rendez-vous pour la visite technique des voitures, et ce, via son site web officiel (www.attt.com.tn).

Cette prestation sera disponible, en première étape, dans le centre de visite technique d’El Bokri à l’Ariana et les deux centres de visite technique de véhicules légers et de poids lourds de Séjoumi, alors que les premiers rendez-vous seront donnés à partir du 3 septembre 2018.

Selon Yahia Chiboub, directeur technique des véhicules à Mosaïque FM,  ce nouveau service de  visite technique sur rendez-vous, qui sera généralisé progressivement, sur l’ensemble des centres en Tunisie, a pour objectif de répondre aux attentes des clients de l’agence et de contribuer au développement de l’administration électronique pour la rendre plus efficace et plus proche des bénéficiaires des services.

par -

Lors d’une campagne de contrôle, les agents de la direction régionale du commerce à l’Ariana ont démantelé, mercredi 8 août 2018 une usine anarchique de fabrication de fromage utilisant le slogan d’une marque étrangère sur ses produits. 500 kg de fromage stockés dans des conditions d’hygiène déplorables ont été saisis, indique un communiqué du ministère du Commerce.

Des procès verbaux ont été dressés à son encontre pour avoir utilisé le slogan d’une marque étrangère sur des produits locaux. Il fait face à de multiples accusations, notamment la fraude et la détention de produits contrairement aux réglementations en vigueur.

par -

Le pont supérieur de l’Avenue de la République menant vers l’Ariana sera fermé dans les deux sens en alternance, à partir du lundi 30 juillet à minuit jusqu’à 5 heures du matin, en raison des travaux du changement des articulations du pont, a annoncé la direction régionale de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire dans un communiqué publié lundi.
La direction régionale a expliqué que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la maintenance des équipements des ouvrages techniques, appelant les usagers à la vigilance, à réduire la vitesse et à respecter les signalisations.

par -

Nous croyons savoir que l’avocat Nizar Ayed disposerait d’un important dossier de corruption qui impliquerait le frère d’un ministre en exercice et certains fonctionnaires. L’avocat se proposerait, selon nos informations, de saisir les instances et juridictions engagées dans la lutte anti-corruption. Selon nos sources, le dossier serait relatif au plan de l’aménagement territoriale de la ville de l’Ariana.

par -

Les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières de l’Ariana ont récupéré aujourd’hui à l’aube un terrain domanial d’une superficie de 3000 M2, situé dans la zone municipale de Ennkhilet de la délégation de Raoued occupé illégalement par un citoyen qui l’a exploité dans l’élevage de bétail.

Le deuxième terrain d’une superficie de 2,5 hectares récupéré deux jours avant se situe au cœur de la zone irriguée de Kalâat el-Andalous, occupé et exploité également par autrui d’une manière illégale.

L’opération de restitution de ces biens domaniaux a été exécutée suite à l’application de deux décisions d’évacuation émises par le gouverneur de la région, en présence des autorités locales et l’intervention efficace des autorités municipales et sécuritaires de la région.

Les deux terrains récupérés ont été par la suite pris en charge par les services de la direction régionale des domaines de l’Etat de l’Ariana dans l’attente de leur réhabilitation le plus tôt possible.

La récupération de ces biens s’inscrit dans le cadre de l’approche adoptée par le gouvernement d’union nationale en vue de préserver les biens publics, ce qui a permis jusqu’à ce jour de récupérer plus de 26.000 hectares de terres domaniales.

par -

Une unité de valorisation des déchets verts (déchets provenant des espaces verts) a été installée, dimanche 11 mars 2018, au Parc de Bir Belhassen à l’Ariana. Il s’agit d’une initiative de la Municipalité de l’Ariana et l’Association Jasmin pour la Culture et l’Environnement (JCE), qui a pour objectif de recycler les déchets verts et de les transformer en compost destiné aux parcs.

Une journée de sensibilisation ciblant les élèves et les jardins d’enfants a été organisée à l’occasion du démarrage de l’activité de cette unité.

Dans une déclaration à la correspondante de TAP dans la région, Mohamed Mensi, président de l’association JCE, a indiqué que l’objectif recherché à travers l’installation de cette unité est de contribuer aux efforts de dépollution.

Selon Mensi, l’approche participative et la coopération entre les associations et l’Etat sont indispensables pour améliorer la gestion des déchets et lutter contre toutes les atteintes à l’environnement et aux ressources naturelles.

Il a souligné la nécessité de créer un comité régional pour le développement durable regroupant des représentants d’associations, des organisation et des autorités locales pour diagnostiquer l’état de l’environnement et trouver les solutions appropriées pour améliorer les condition de vie des citoyens.

par -

Les services de surveillance des séismes, relevant de l’Institut national de la météorologie (INM), ont enregistré à 17h 42 minutes (heure locale) une secousse sismique d’une amplitude de 4,7 degrés sur l’échelle de Richter, le long des côtes du gouvernorat de Bizerte.
Selon les premières analyses, l’épicentre de la secousse est situé à une longitude de 37,27 et une latitude évaluée à 10,30, sur la plage de Bizerte.
La secousse a été ressentie par les habitants de la région et certaines régions situées au nord des gouvernorats de Tunis et de l’Ariana (El Manar, El Menzeh et Raoued).

par -

La réalisation de la route périphérique du Grand-Tunis, qui va traverser la délégation de Sidi Thabet (gouvernorat d’Ariana), sera au détriment de 170 hectares de terres agricoles dans la région, indique un rapport publié par le Commissariat Régional au Développement Agricole à l’Ariana.
Cette route, d’une longueur de 80 km, s’étendra du port financer de Raoued jusqu’à l’autoroute Tunis-Hammamet, en traversant, en une partie, la zone agricole irriguée de Sidi Thabet qui occupe 5046 ha, ce qui entrainera la baisse de la productivité agricole et l’expansion des cultures agricoles dans la région, ajoute le rapport.
Le cout de ce projet, programmé par le gouvernement, est estimé à 500 MD dont 4 MD don de la Banque Européenne de l’Investissement (BEI) pour l’élaboration des études de faisabilité, souligne le même document.
L’objectif escompté à travers la construction de cette route, qui traverse également les villes de Mornaguia, Oued Ellil, Mohamedia, Khelidia, Morneg et Fouchana, est d’améliorer la fluidité du trafic dans le Grand-Tunis et impulser le développement dans ces régions.

par -

L’Union régionale du travail de l’Ariana par le biais de son secrétaire général, Mohamed Chebi, a rejeté la décision du gouvernement tunisien d’ouvrir son ciel avec l’Union européenne sans poser des conditions, qualifiant cette décision d’arbitraire.

Dans un communiqué publié sur la page officielle de l’UGTT, il a été indiqué que l’impact de cette décision sur Tunisair sera négatif, voire catastrophique compte tenu des difficultés structurelles auxquelles fait face aujourd’hui la compagnie nationale et son incapacité à se maintenir face à la grande concurrence.

L’URTT de l’Ariana a également considéré cette décision comme un premier pas vers la privatisation de Tunisair, appelant toutes les parties concernées à assumer leurs responsabilités et bloquer l’exécution de ladite décision.

Il est à rappeler à ce propos que les représentants de la Tunisie et de l’Union européenne ont paraphé, lundi 11 décembre 2017, l’accord sur l’Open Sky, lequel sera applicable à partir de 2018.

par -

Conformément à une décision émise par le gouverneur de l’Ariana, Saloua Khiari, une unité de recyclage des déchets à Kalaât Andalous a été fermée, lundi 11 septembre 2017, suite aux défaillances constatées.

La décision a été prise après que des manquements aient été enregistrés au niveau des techniques de recyclage des déchets et d’évacuation des eaux usées, ce qui a généré des odeurs nauséabondes dans la région, selon la même source.

Lors d’une visite d’inspection au mois d’août dernier, un avertissement avait été adressé au propriétaire de l’unité sur l’impératif de respecter le cahier des charges relatif au recycle des déchets en particulier le traitement et la gestion des déchets médicaux mais aucun engagement sérieux n’a été pris de sa part, a rappelé la même source.

par -

Des perturbations dans la distribution de l’eau potable sont enregistrées dans la ville de Kalaât Landalous, aujourd’hui jeudi jusqu’à midi, a fait savoir la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) dans un communiqué.
La Sonede précise, dans un communiqué publié, que cette perturbation est due à des travaux de réparation d’une panne survenue sur une conduite de distribution d’adduction des eaux au niveau de cette ville.
L’alimentation en eau potable reprendra progressivement à partir de midi, précise la même source.

par -

Les unités de la Garde nationale à Ettadhamen au gouvernorat de l’Ariana ont réussi hier, lundi 6 mars 2017, à démanteler un réseau de trafic de stupéfiants, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur. Deux individus âgés de 34 et 43 ans ont été arrêtés. L’un d’entre eux est résident à l’étranger.

Suite à une descente dans la maison d’un des suspects, 230 plaques de résine de cannabis (zatla) ont été saisis. Le poids total du cannabis est estimé à 23 kilos, soit 230 mille dinars, indique la même communiqué.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Lors de son passage, samedi 18 février 2017 sur les ondes de Mosaïque Fm, le coordinateur régional de Nidaa Tounes dans le gouvernorat de l’Ariana, Anis Maâzoun a exprimé son mécontentement de son parti quant à la tenue de ce qu’il a qualifié d’un meeting partisan par le secrétaire général de Machrou Tounes, Mohsen Marzouk à l’hôpital régional de la cité Ettadhamen.

À la même source, il a appelé à éloigner les  espaces publics loin des activités politiques des partis.

En réponse, le président du groupe d’Al Horra à l’ARP, Abderraouf Cherif a démenti la version racontée par Anis Maâzoun en affirmant que Machroua Tounes n’a pas organisé un meeting partisan à l’hôpital et que le secrétaire général du parti, Mohsen Marzouk  a rejoint un groupe de député d’Al Horra qui effectuait une simple visite d’inspection.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’une cellule terroriste composée de 6 membres a été arrêtée le 10 février dernier.

Âgés entre 27 et 37 ans, les membres de cette cellule habitent à El Intilaka au gouvernorat de l’Ariana et à cité Ettahrir et Ibn Khaldoun à Tunis, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

En consultant leurs profils sur Facebook, il s’est avéré qu’ils sont en train de partager des post glorifiant l’organisation terroriste daesh. Ils ont aussi partagé des vidéos d’exécutions effectuées par ce groupe terroriste.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Les brigades de contrôle économique dans le gouvernorat de l’Ariana ont relevé durant l’année 2016 quelque 3985 infractions économiques après avoir effectué près de 28030 visites dans différents points de vente, a indiqué une source de la direction régionale du commerce.
Les infractions relevées notamment dans les secteurs de fruits et légumes (1092 infractions), des produits alimentaires (781 infractions), a précisé la même source, rappelant qu’il s’agit essentiellement des infractions pour augmentation et non affichage des prix.
Les brigades de contrôle économique dans le gouvernorat de l’Ariana, ont saisi durant l’année 2016, notamment 150mille cahiers subventionnés, 27 tonnes de farine, de semoule et de pâtes alimentaires, 3 tonnes de viandes rouge et de volaille et 9500 litres d’huile végétale subventionnéé.

par -

Les unités de la Garde Nationale ont réussi à démanteler une cellule terroriste composée de cinq membres âgés entre 25 et 40 ans, annonce le ministère de l’Intérieur, dans un communiqué rendu public, ce dimanche 25 décembre 2016. Cette cellule est active à cité Ettadhamon du gouvernorat de l’Ariana.

Elle est impliquée dans l’envoie des jeunes aux zones de conflits.

Tous les membres de cette cellule ont été arrêtés et placé en garde à vue en attendant la fin de l’enquête, indique le même communiqué.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

À la faveur d’un relâchement des tensions dans la Corne de l’Afrique, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi à l’unanimité...

Reseaux Sociaux