Tags Posts tagged with "armee"

armee

par -

Yassine Ayari, élu député de la circonscription d’Allemagne au terme, faut-il le rappeler, d’une étrange opération de vote, a écopé lundi 26 mars 2018 de 16 jours de prison ferme, mais sans exécution immédiate de la peine. Ainsi en a décidé le Tribunal militaire, a fait savoir l’intéressé ce matin du mardi 27 mars 2018. Toutefois il a dit qu’il s’en tient à sa position : Il ne se drapera pas avec son immunité parlementaire pour échapper à la prison. Rappelons qu’il répondait des propos insultants en direction de l’armée quand il était blogueur…

A noter que Ayari n’en a pas terminé pour autant avec le Tribunal militaire, il est convoqué ce 10 avril pour un autre dossier. Ce sont en tout trois affaires – des chefs d’accusation de diffamation et offense de l’institution militaire – qui l’attendent au tournant…

par -

«L’armée tunisienne compterait acquérir des avions d’espionnage, alors que les opérations anti-terroristes sont de plus en plus menées à travers le pays». C’est ce que rapporte le site pakistanais «Pakistan Defence». Selon la même source, ce possible marché «a soulevé les espoirs du groupe de défense italien Leonardo qui, selon nos sources, a récemment offert à l’état-major tunisien au moins deux avions équipés pour des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR)». D’après une autre information que nous n’avons pas pu confirmer, rapportée le 8 janvier 2018 par le site français «Maghreb Confidentiel », la Tunisie et l’Union Européenne plancheraient sur une liste d’achat de matériel militaire qui pourrait être financé par un fonds d’assistance de 500 M€.

par -

L’armée de Bachar Al Assad ne recule devant rien pour déloger les rebelles de leur dernier bastion près de Damas, Ghouta. Elle bombarde sans relâche la zone depuis dimanche 18 février 2018, tuant près de 200 civils dont près de 60 enfants, a confié l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) à l’AFP. L’ONU a demandé au régime de mettre un terme à cette “souffrance insensée“…

D’après l’OSDH, 17 civils ont perdu la vie dimanche, 127 hier lundi et 50 ce mardi. L’Unicef a fait part de son indignation aujourd’hui, à travers un communiqué d’une phrase : “aucun mot ne rendra justice aux enfants tués, à leurs mères, leurs pères, et à ceux qui leur sont chers“.
L’opposition syrienne en exil parle d'”une guerre d’extermination” et dénonce “silence international” face aux “crimes” du pouvoir en place.

par -

Des unités de l’armée nationale ont été déployées près des institutions et établissements publics à Jelma (gouvernorat de Sidi Bouzid) après que des heurts ont éclaté, mardi, entre manifestants et forces de l’ordre.
Les protestataires, dont plusieurs des écoliers et lycéens, ont bloqué la route nationale n°3 reliant Tunis à Gafsa, mis le feu à des pneus et lancé des pierres sur les forces de l’ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène.
Auparavant, plusieurs manifestants se sont rassemblés devant le siège de la délégation de Jelma pour protester contre la hausse des prix et les nouvelles charges fiscales imposées par la loi des finances 2018.

par -

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a entamé, jeudi après-midi, l’examen du projet de budget du ministère de la Défense nationale pour l’exercice 2018.
Au cours du débat, les députés ont salué le rôle joué par l’institution militaire dans la sécurisation des frontières et des sites de production ainsi que dans la lutte contre le terrorisme.
Ils ont également mis en évidence le rôle de l’institution militaire dans la promotion des zones sahariennes dans les gouvernorats de Tozeur, Tataouine et Médenine, à travers des projets tels que celui de Rjim Maâtoug.
A ce propos, ils ont jugé indispensable de renforcer les capacités de l’appareil militaire en termes de ressources humaines et d’équipements et d’améliorer les conditions de travail des militaires.
Les députés ont également souligné la nécessité d’améliorer les prestations sociales et médico-sanitaires dispensées aux militaires, de revoir à la hausse leurs salaires et de porter davantage d’attention aux retraités de cette institution.
Par ailleurs, les députés ont évoqué l’incident du naufrage, le 8 octobre dernier, d’une embarcation clandestine au large de l’île de Kerkennah, appelant le ministère de la Défense à révéler toute la vérité sur cette affaire.
L’industrie militaire, les programmes académiques militaires, la création de la fonction de ” médiateur administratif militaire ” et la traque des terroristes retranchés sur les hauteurs sont autant de questions qui ont été également soulevées lors de la discussion du projet de budget du ministère de la Défense nationale.

par -
Les États-Unis se félicitent des avancées réalisées par le collège de juges d’instruction guinéens qui enquêtait sur le massacre de plus de 150 manifestants et le viol de 100 femmes, le 28 septembre 2009, par les forces de sécurité lors d’une manifestation pacifique à Conakry, en Guinée. Le 9 novembre 2017, ce collège national a franchi une étape importante lorsque les juges ont officiellement bouclé la phase d’instruction et procédé à l’inculpation de plus de 14 suspects.

Nous sommes encouragés par ces avancées impressionnantes – y compris l’audition des témoignages de plus de 450 victimes et les nombreux entretiens avec les témoins – tout en soulignant qu’il reste encore beaucoup à faire afin de rendre justice aux victimes et de faire rendre des comptes aux responsables de ces atrocités. Nous soulignons que le gouvernement de Guinée est la première entité chargée de rendre la justice devant son peuple. Nous en appelons à la Guinée pour garantir un procès équitable pour les accusés, assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées et tenir les Guinéens informés, comme il se doit, des avancées du procès.

Nous demeurons aux côtés des Guinéens et des personnes de toutes origines et nationalités qui se battent pour que la justice soit rendue, que les responsables rendent des comptes et que de telles atrocités ne se produisent plus à l’avenir.

par -

Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de fouille et de ratissage, un détachement de l’Armée Nationale Populaire a découvert et détruit huit casemates à Boumerdès/1 RM, rapporte l’APS.

Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie Nationale ont intercepté, à Adrar/3 RM, deux contrebandiers et saisi deux  camions chargés de 55 quintaux de tabac.

D’autre part, des éléments des Gardes-côtes et de la Gendarmerie Nationale ont mis en échec, respectivement à Annaba/5 RM et Oran/2 RM, des tentatives d’émigration clandestine de 18 personnes à bord d’embarcations de construction artisanale, tandis que 56 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés par des éléments des Gardes-frontières et de la Gendarmerie Nationale à Béchar, Adrar, Oran, Tlemcen et Naâma, précise la même source.

par -

Les unités de l’armée nationale relevant du gouvernorat de Kasserine ont procédé lundi 28 août 2017,  au bombardement de plusieurs positions à Jbel Samama, relate Mosaïque fm.

De vastes opérations de ratissage ont été également menées par les forces spéciales de l’armée dans des forêts à la recherche de terroristes, détaille la même source.

par -

Les autorités nigérianes promettent des mesures fortes face à Boko haram, rapporte le site Africanews.

C’est en tout cas la quintessence de la rencontre qui vient d’avoir lieu entre le vice-président Yemi Osinbajo et les responsables de l’armée quelques jours après l’attaque d’une mission pétrolière dans l’État du Borno.
L’attaque d’une équipe de la Nigerian National Petroleum Company avait fait au moins 69 morts, majoritairement des soldats.

par -

Les autorités turques ont levé, mercredi 22 février 2017, l’interdiction de porter le foulard islamique pour les femmes qui servent comme officiers ou sous-officiers dans l’armée, rapporte Lefigaro.fr.

Cette mesure, symboliquement forte en raison du statut de protectrice de la laïcité de l’armée turque depuis la fondation de la République par Mustafa Kemal, concerne également les étudiantes dans les écoles militaires, indique la même source.

Le ministère de la Défense avait déjà levé, en novembre dernier, l’interdiction du port du foulard islamique pour le personnel civil de l’armée. Quelques mois auparavant, les femmes servant dans la police avaient elles aussi été autorisées à porter le voile

par -

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, n’a pas tardé à sévir 3 jours après la mutinerie des soldats des casernes de Bouaké, un mouvement d’humeur, dangereux, qui s’est vite propagé dans le pays, et même dans la capitale, Abidjan. Hier lundi 09 janvier 2017 dans la soirée, Ouattara a passé un grand coup de balai, au sommet de la hiérarchie de la police, de la gendarmerie et de l’armée. Les généraux à la tête de ces corps ont été limogés, et remplacés dans la foulée pour éviter tout flottement qui pourrait ouvrir la brèche à une instabilité sécuritaire, dans un pays où il n’y a pas si longtemps des groupes rebelles ont croisé le fer avec l’armée, suite à la crise politique post-électorale de 2010.

Pour rappel les mutins exigeaient le paiement de leurs primes et des mouvements au sein de la hiérarchie militaire, choses lesquelles, semble-t-il, ont été finalement accordées. Tout est rentré dans l’ordre et les protestataires sont retournés dans les camps…

par -

son verdict dans l’affaire du meurtre du garçonnet Yassine, rapporte Shems fm. En effet, le caporal de l’armée nationale reconnu coupable du meurtre a été condamné au peloton d’exécution.
Pour rappel, Yassine a été kidnappé le 17 mai alors qu’il se rendait au jardin d’enfant avec sa soeur de 11 ans, à Somrane, près du Bardo. Il a été retrouvé mort, égorgé, au quartier populaire Hay Helal, dans la localité de Mallassine.

par -
Une vidéo a été publiée récemment comportant des personnes à bord d’une voiture algérienne qui étaient en train de se promener dans

Les forces irakiennes ont lancé, hier jeudi 29 décembre, la deuxième phase de leur offensive pour reprendre totalement la partie orientale de Mossoul au groupe État islamique, qui contrôle la deuxième ville du pays depuis plus de deux ans, rapporte « France 24 ».

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) ont pris le contrôle de plusieurs quartiers de l’Est et se rapprochent maintenant du Tigre, le fleuve qui traverse la ville du Nord au Sud. Mais les jihadistes continuent d’occuper la totalité de la partie occidentale de la cité, a précisé la même source.

par -

Selon Reuters, les Fancy Bear, un groupe de pirates informatiques russes, ont réussi à espionner des unités de l’artillerie ukrainienne de fin 2014 à 2016 au moyen de logiciels malveillants implantés dans des équipements technologiques fonctionnant sous Android.

Les services de renseignements américains soupçonnent ces pirates russes, aussi connus sous le nom d’APT 28, de travailler pour le compte du GRU, le renseignement militaire russe.

Ils ont été liés aux cyberattaques dont a été victime le Parti démocrate lors de la campagne présidentielle aux États-Unis, nous apprend la même source.

par -

Les unités de l’armée, en collaboration avec la garde Nationale, ont saisi une ceinture explosive, deux citernes d’ammonitrate (environ 60 litres) et des câbles électriques, rapporte Shems fm.

Ces éléments ont été découverts lors d’une opération de ratissage menée, hier dimanche 18 décembre, au Mont Lehirich, relevant du gouvernorat de Jendouba, nous apprend la même source.

par -

Les forces spéciales irakiennes sont en ce moment aux abords de Mossoul, deuxième ville d’Irak et fief de Daech depuis 2 ans, rapporte l’AFP ce mardi 1er novembre 2016. Sûr de la victoire imminente de ses troupes, le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, invite les djihadistes à «se rendre ou mourir».
«Nous allons refermer notre étau sur l’EI de tous les côtés», a affirmé al-Abadi dans un discours à la télévision publique irakienne hier lundi tard dans la soirée. Les djihadistes «n’ont pas d’échappatoire”. Au moment où le Premier ministre prenait la parole, les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS) étaient aux abords de Mossoul, où elles espèrent percer rapidement dès que le feu vert sera donné

«Nous avançons en ce moment dans Gogjali», un village aux abords des quartiers est de Mossoul, a confié à l’AFP un commandant de ces forces, Abdelwahab al-Saadi. «Notre prochaine étape sera d’entrer dans (les quartiers) d’Al-Zahra et Al-Karama qui sont dans l’est de Mossoul», a-t-il ajouté.

Certes les troupes d’élite sont pressées d’entrer dans l’agglomération de Mossoul et d’en découdre avec l’Etat islamique, ce qui serait déjà un exploit vu que l’offensive a été déclenchée le 17 octobre, mais elles devront attendre des renforts pour mettre toutes les chances de leur côté lors de la bataille décisive, qui sera à coup sûr une série de combats de rue sanglants pour débusquer les activistes de Daech.

Des dizaines de milliers d’éléments des forces irakiennes convergent en ce moment vers Mossoul, appuyés par des tirs aériens de la coalition internationale pilotée par les USA. A l’est et au nord de la ville, les combattants kurdes sont solidement campés dans les villages arrachés récemment à Daech

Au sud, les forces du gouvernement fédéral avancent vite mais sont encore loin du sud de Mossoul. A l’ouest, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi, une coalition animée par des milices chiites armées par l’Iran, essaient de boucher les lignes de ravitaillement de l’EI avec la Syrie. A noter qu’elles ont mis la main sur des villages sur la route de Tal Afar, une localité stratégique.
Par contre les responsables du Hachd al-Chaabi donnent des gages en déclarant qu’ils s’abstiendront de pénétrer à Mossoul, une ville majoritairement sunnite, rappelons-le. Mais les chefs sur le terrain ne sont pas aussi formels et ont manifestement l’intention de revendiquer leur part dans l’assaut final en entrant dans le bastion de Daech

Il est prévu que les forces irakiennes, une fois Mossoul assiégé, aménagent des couloirs humanitaires pour laisser les civils sortir de la ville. C’est seulement après qu’elles vont investir les rues de la ville pour entamer les combats rapprochés avec 3.000 à 5.000 djihadistes encore planqués à Mossoul, d’après des estimations du Pentagone.

par -

La ville de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, a été visée dans la nuit de dimanche à lundi par une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), et dans laquelle une dizaine de personnes ont été tuées, rapporte le site « ouest-France ».

Depuis octobre 2014, environ 700 personnes ont été tuées dans une série de massacres ou d’attaques dans la région de Beni. La dernière tuerie d’envergure a coûté la vie à plus de cinquante civils mi-août, a ajouté la même source.

par -

L’armée nationale a mobilisé des équipes de secours et un hélicoptère pour retrouver deux jeunes, emportés par les eaux, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Kasserine alors qu’ils se trouvaient à bord de leur voiture, a indiqué à la TAP, le porte-parole du ministère de la Défense nationale, le colonel Belhassen Oueslati.
La voiture circulait sur la route périphérique de Kasserine au niveau d’Oued Hatab dans la localité de Laarich, avait indiqué une source à la correspondante de la TAP.
Plus tôt dans la matinée, les unités de la protection civile avaient entamé, les opérations de recherche et découvert la voiture renversée dans l’Oued. Les pompiers sont toujours à la recherche des deux disparus.
Les pluies diluviennes qui se sont abattues, hier, pendant plusieurs heures, sur les localités de Foussana, Sebiba, Jdelyane, Laayoun et Kasserine, ont occasionné d’importants dégâts au niveau des exploitations et pistes agricoles.
Des habitants en colère avaient bloqué la route entre les villes de Bouzguem et Kasserine pour réclamer l’accélération des recherches des personnes disparues.

par -

Dix-huit militaires et policiers burundais ont comparu, hier jeudi,   devant la Chambre de conseil du tribunal de grande instance de Bujumbura. Ils ont été arrêtés ces dernières semaines et sont poursuivis pour trois chefs d’accusation : Participation aux bandes armées, détention illégale d’armes et atteinte à la sureté de l’Etat, rapporte ce vendredi 30 septembre 2016 la chaîne BBC.

Depuis le 14 septembre dernier, 8 policiers et 15 militaires ont été arrêtés. Ce qui fait un total de 23 militaires et policiers burundais arrêtés à Bujumbura. Selon la police, cinq d’entre eux sont encore détenus par le service national des renseignements ou par la police militaire, a précisé la même source.

par -

Deux terroristes ont été tués dans une embuscade de l’armée algérienne dans la nuit de dimanche à lundi près de la commune de Boghar, au sud de la wilaya de Médéa, en Algérie, rapporte TSA.

Lors de cette opération, un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, une quantité de munitions, une grenade, une  paire de jumelles ainsi que six téléphones portables ont été récupérés, a ajouté la même source.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

voici quelques statistiques marquantes de la Coupe du monde Russie-2018 qui s'est achevée dimanche dernier avec la victoire finale de la France face à...