Tags Posts tagged with "automobile"

automobile

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 7 juin 2018 la toute nouvelle Fiat Tipo 5 portes. La toute nouvelle Tipo a subi une nette refonte de son design extérieur pour plus de modernité et intérieur pour plus de confort et moins de bruit, outre les nouveaux dispositifs de sécurité dont elle dispose désormais.

La berline  de 5 places est plus robuste et plus élégant grâce à ses courbes majestueuses. Elle se démarque par un style unique propre à la marque Fiat : une maniabilité exceptionnelle mais aussi de la technologie embarquée qui atteint de nouveaux sommets de sophistication pour plus de confort, de plaisir et de protection. L’électronique à bord est au service de la prévention !

La Tipo : l’élégance à l’état pur !

C’est une berline compacte sportive et stylée qui se distingue par un excellent rapport qualité/prix et qui est dotée d’une habitabilité généreuse. En termes de confort, elle est spacieuse et peut accueillir 5 adultes de plus de 1,80 m, assurant pour chaque passager l’espace vital indispensable et une grande liberté de mouvement. A l’instar de la Tipo 4 portes, la version sport back adopte un positionnement très compétitif et accessible aux consommateurs moyens.

Conforme aux valeurs historiques de la marque Fiat, soit fonctionnalité, simplicité et personnalité, elle tend à placer les besoins de ses clients au premier plan au travers d’une offre simple et transparente. Ainsi, les composants qui font la force de la Tipo 4 portes ont été conservés, à savoir un équipement complet de série incluant la climatisation, les rétroviseurs électriques dégivrant, une banquette arrière fractionnable 60/40, des vitres électriques à l’avant et un radar de recul ainsi qu’un autoradio avec prise USB.

La calandre de la Tipo 5 est élégante et robuste, dotée de projecteurs antibrouillard, inserts chromés et prises d’air assurant une efficience aérodynamique maximale. Sa grille est équipée d’inserts chromés. La dotation est riche dès le premier niveau de finition avec la climatisation et l’ordinateur de bord.

La bagnole est également dotée d’une boîte manuelle 6 vitesses, son moteur 4 cylindres développe 95 ch, consomme 5.7 l/100 km en cycle mixte et rejette 132g de Co2 par km. Le 0 à 100km/h est abattu en 12,1s et sa vitesse max est de 185 km/h.

La Fiat Tipo 5 portes 1.4 95 ch Easy mesure 4 368 mm sur une largeur de 1 792 mm. Son réservoir est de 50 litres et son poids vide de 1195 kg. En ce qui concerne la consommation d’essence, la Tipo 5 figure parmi les plus sobres. Outre le confort, le silence du fonctionnement et la spatialité, le comportement de la voiture sous la pluie est impeccable, aucun risque d’aquaplaning avec ce véhicule.

Avec son design unique et audacieux, sa personnalité fraîche, sa connectivité, et ses technologies dans l’air du temps, la nouvelle Tipo 5 portes bouscule les codes de son segment et intègre parfaitement les valeurs de la marque Fiat. Elle est disponible à partir de 57500 DT au showroom du distributeur tunisien aux Berges du Lac.

par -

Daimler a dévoilé mercredi un gros camion entièrement électrique qu’il promet de produire en 2021, un concurrent de taille pour les autres constructeurs européens et Tesla.

Selon Reuters, Daimler a déclaré que son Freightliner eCascadia, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 400 km et un poids brut de 36 tonnes, conviendrait à la distribution régionale.

Le groupe a également dévoilé un Freightliner eM2 106, un camion de moyen tonnage disposant d’une autonomie maximale de 370 km, conçu pour la distribution locale, la livraison d’aliments et de boissons, et les services de logistique du “dernier kilomètre”.

Daimler a dit qu’il livrerait une trentaine de camions à certains de ses clients pour des tests sur le terrain plus tard dans l’année et qu’il entendait lancer la production d’ici 2021.

A noter que Daimler investira plus de 2,5 milliards d’euros dans la R&D de ses activités camions d’ici 2019, dont plus de 500 millions seront consacrés aux véhicules utilitaires électriques lourds, à la connectivité et à la conduite autonome, y compris sur le nouveau site de Portland.

par -

La société City Cars a pu clôturer l’année 2017 avec une évolution positive de 1,4% de son chiffre d’affaires qui s’est établi à 160.058 KDT contre 157.826 KDT en 2016, et ce en dépit de plusieurs contraintes dont principalement la décision prise par les autorités tunisiennes en septembre dernier, de réduire de 10% le quota d’importation, entraînant en conséquence la révision à la baisse des approvisionnements en véhicules au titre du dernier trimestre 2017. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la société qui se tient actuellement à son siège.

Quant au résultat net, il est passé de 14.098 KDT en 2016 à 13.533 KDT en 2017, marquant une régression de 4.1%

Ainsi, le chiffres d’affaires VN (voitures neuves) s’est élevée au terme de l’exercice 2017 à 154,973 KDT contre 154.589 KDT, marquant une légère augmentation de 0,2% et ce malgré une baisse en volume des ventes de 12,7%.

par -

D’après les données dévoilées ce vendredi par le comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) et rapportées par Reuters, les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 0,15% en mai en données brutes par rapport à mai 2017.

Il s’est immatriculé 191.703 voitures particulières neuves le mois dernier dans l’Hexagone. En avril, le marché avait progressé de 9%, donnant une hausse cumulée de 4,4% sur quatre mois.

Avec les chiffres de mai, les immatriculations de voitures neuves en France ressortent désormais en progression de 3,49% sur les cinq premiers mois de l’année.

Si la deuxième partie de 2018 s’annonce plus incertaine, le marché automobile français devrait connaître sa quatrième année de croissance consécutive et retrouver son niveau d’avant-crise, à 2,2 millions d’unités environ.

AAA Data prévoit une hausse de 3,95% des immatriculations sur l’ensemble de l’année et l’Observatoire Cetelem de l’automobile +3,8%, tandis que le CCFA, plus prudent, anticipe un marché en progression d’environ 2%.

En 2017, la croissance des immatriculations en France a atteint 4,7%, tirée par l’embellie des perspectives économiques et l’engouement pour les nouveaux SUV. En 2016, le marché avait progressé de 5,1% après +6,8% en 2015.

par -

Hands Corporation, groupe coréen de fabrication de jantes, va investir 500 millions de dollars dans une nouvelle usine à Tanger, nous apprend le site d’information marocaine Telquel.ma.

Pour financer cet investissement, Hands Corporation a obtenu un prêt syndiqué de 148 millions de dollars, qui servira au financement de la construction de son unité industrielle au Maroc.

Les travaux de construction de cette usine, qui devrait coûter 350 millions de dollars, ont débuté le 10 avril.

L’usine de Hands Corporation sera située à Tanger Automotive City (zone industrielle dédiée à l’automobile) et produira, à terme, plus de six millions de jantes.

Toujours selon Telquel.ma, la Zone Franche de Tanger accueille déjà d’autres groupes industriels asiatiques, dont la firme japonaise Furukawa, spécialiste de la fibre optique, qui a inauguré son usine le 9 mai dernier.

par -

Les revenus de la société UADH se sont élevés, au 31/12/2017, à 7 495 447 DT et ils correspondent aux dividendes reçus de ses filiales. Les produits des placements du 4ème trimestre 2017 ont augmenté de 25,2% par rapport à la même période de l’année 2016. Il s’agit bien des produits provenant des billets de trésorerie souscrits par la société. La trésorerie nette à fin décembre 2017 s’est améliorée de 756 310 DT. Elle s’est établie à 21 685 936 DT et comprenant principalement des placements en billets de trésorerie.

Les revenus du groupe UADH au titre du 4ème trimestre 2017 ont connu une importante hausse de 46,4% par rapport à la même période de l’année 2016, en passant de 93 108 549 DT à 136 340 481 DT. Les revenus du groupe à fin décembre 2017 se sont établis à 416 439 650 DT enregistrant ainsi une hausse de 17,4% par rapport au 31 décembre 2016. Le groupe UADH est présent sur le secteur automobile à travers les marques CITROËN, DS et MAZDA pour le segment des véhicules légers et à travers la marque Renault Trucks pour le segment des véhicules industriels. Les réalisations du groupe pour l’année 2017 sont de 7 115 véhicules légers (en termes de premières immatriculations) et 380 véhicules industriels (en termes de premières immatriculations). Les revenus de la concession automobile ont augmenté de 60 134 812 DT, soit 17,5% entre les deux années, provenant principalement de la hausse des ventes, d’un côté des véhicules de la marque CITROËN, et d’un autre côté des véhicules industriels Renault Trucks qui ont enregistré 130 unités de plus. Le groupe UADH consolide sa position de Leader sur le segment des véhicules industriels dont le PTAC (poids total autorisé en charges) > 16 tonnes avec une part de marché passant de 20% en 2016 à 23% en 2017. Aussi, le groupe UADH avec sa marque automobile CITROËN est positionné leader du marché tunisien pour les véhicules importés (en termes de premières immatriculations) avec une part de marché de 8,83% à fin 2017. Les revenus de la branche d’activité de fabrication des filtres ont augmenté de 12,3% suite à la hausse des ventes sur le marché local ainsi que celles à l’export.

Au 31/12/2017, les produits des placements ont augmenté de 29,1% par rapport au 31/12/2016. Charges financières nettes : Les charges financières nettes au titre du 4ème trimestre 2017 ont connu une diminution de ‐54,3% par rapport à la même période de l’année 2016. Les charges financières nettes à fin décembre 2017 ont augmenté par rapport à la période analogue de l’année dernière en raison de la forte dévaluation du Dinar Tunisien par rapport aux monnaies étrangères, étant donné que les importations du groupe sont libellées en Euro et en Yen. Il est à noter que toutes les banques de la place ont refusé de donner l’option des achats à terme à 180 jours suite à la chute brutale du mois de mai et à la date d’aujourd’hui, on arrive à peine à couvrir les achats à 90 jours.  Ces pratiques n’ont pas permis de couvrir les risques de change subis par les sociétés du groupe UADH. Face à cette forte dévaluation du Dinar, les sociétés du groupe UADH ont procédé, à plusieurs reprises et autant que nécessaire, à des révisions des prix de vente dans le seul objectif de maintenir des niveaux des marges bénéficiaires satisfaisantes. De plus, compte tenu de la nouvelle réglementation imposée par la Banque Centrale pour contrôler les importations, le groupe UADH a mis en place des solutions de financement avec des banques panafricaines qui permettent de maintenir les niveaux d’importations budgétées et d’optimiser le coût de financement. Cela se manifeste particulièrement en la position du leader du marché de la marque CITROËN.

Trésorerie nette : Le solde de la trésorerie nette a baissé sous l’effet du paiement des dettes fournisseurs étrangers au titre des importations faites, réduisant ainsi les délais de paiement fournisseurs, de l’optimisation du recours aux crédits de gestion, particulièrement la réduction des montants des financements en devises et de l’augmentation de la valeur des stocks, particulièrement les véhicules neufs.

par -

D’après des statistiques dévoilées mardi par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) et rapportées par Reuters, le marché automobile européen a subi en mars sa première baisse de l’année avec un recul des immatriculations de 5,2% sur un an, à 1.836.960 véhicules.

Cette dernière souligne cependant que les chiffres du mois dernier souffrent d’une base de comparaison défavorable en raison du record établi pour un mois de mars en 2017.

“La dynamique commence à ralentir sur certains marchés”, déclare néanmoins l’ACEA, avec des baisses de 15,7% au Royaume-Uni, de 3,4% en Allemagne, premier marché du continent, et de 5,8% en Italie.

La France a en revanche affiché une croissance de ses ventes, de 2,2%, tout comme l’Espagne (+2,1%).

Sur l’ensemble du premier trimestre, le nombre de véhicules immatriculés dans les pays de l’UE et ceux de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse) a progressé de 0,6% par rapport à la même période en 2017, à 4,28 millions.

Tous les grands constructeurs européens ont vu leurs ventes reculer en mars, à l’exception de PSA (+59,8%) dont les chiffres sont biaisés par l’acquisition le 1er août dernier des marques Opel et Vauxhall. A périmètre constant, les ventes du constructeur français ont reculé de 0,83%, selon les calculs de Reuters.

La baisse a été symbolique pour Volkswagen (-0,04%) mais plus franche pour Renault (3,2%), Fiat Chrysler Automobiles (-8%), BMW (-5,6%) et Daimler (-2,7%).

par -

Selon de récentes statistiques annoncées par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 2,20% en mars en données brutes par rapport à mars 2017, rapporte Reuters.

Il s’est immatriculé 231.110 voitures particulières neuves le mois dernier dans l’Hexagone. Après la hausse de 3,4% enregistrée sur les deux premiers mois de l’année, les immatriculations affichent désormais une hausse de 2,92% en cumul sur trois mois, soit un total de 556.849 unités.

Le marché automobile français a joui l’an dernier d’une croissance de 4,7% à 2,11 millions d’unités, tiré par l’embellie des perspectives économiques et l’engouement pour les nouveaux SUV que proposent désormais presque toutes les marques.

En 2016, la croissance avait atteint 5,1%, après +6,8% en 2015 et auparavant cinq années de stagnation ou de baisse consécutives au contrecoup de la fin des primes à la casse décidées face à la crise de 2008-2009.

Cette année, le marché devrait connaître une nouvelle année de croissance, mais à un rythme moins rapide. L’Observatoire Cetelem de l’automobile attend ainsi une hausse de 3,8% à 2,2 millions des immatriculations de voitures neuves en France sur l’année qui commence tandis que le CCFA, plus prudent, anticipe un marché en hausse d’environ 2%.

Toujours selon Reuters, en mars, les immatriculations du groupe PSA Peugeot Citroën ont augmenté de 14,35% à 72.008 unités tandis que celles du groupe Renault ont enregistré une hausse de 3,86% avec 63.119 unités.

par -

Un constructeur automobile iranien prévoit de renforcer sa présence sur le marché irakien en y exportant des véhicules à boîte de vitesse automatique, a rapporté dimanche le journal Financial Tribune.

D’ici la fin de l’année calendaire iranienne, le 20 mars, la compagnie Iran Khodro (IKCO) enverra en Irak 300 véhicules Peugeot 405 à boîte automatique produits en Iran, selon la même source.

L’Irak est l’une des principales destinations des exportations d’IKCO, a souligné Hassan Golbuchian, directeur des exportations d’IKCO pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

L’entreprise automobile souhaite renforcer sa présence sur le marché irakien, qui est particulièrement compétitif. Le gouvernement de Bagdad a cependant imposé des tarifs douaniers allant de 8 à 10 % sur les véhicules à moteur, et de 15 % sur les pièces automobiles, alors que ce type d’importations n’étaient jadis pas taxées.

par -

Selon un communiqué publié jeudi 15 février 2018 par l’association des importateurs de véhicules automobiles montés (AIVAM) et rapporté par le site Telquel.ma, depuis le début de l’année, le marché automobile marocain connait une légère baisse.

Le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) a enregistré 806 ventes (-19,56%), tandis que celui des voitures particulières (VP) a pratiquement stagné (+0,31% pour 12.821 véhicules vendus.

Dacia demeure le n°1 des ventes des véhicules particuliers, avec 4.043 unités (+2,46%), devant Renault et ses 1.678 ventes (+12,69%), dont 837 Clio – la citadine la plus vendue au Maroc.

Volkswagen complète le podium avec 1.098 véhicules vendus, et enregistre la plus forte progression en ce début d’année avec +52,92% des ventes.

Les ventes de la marque allemande sont portées notamment par les gammes Caddy, Tiguan et la Golf.

Dans le haut de gamme, Mercedes (290 ventes) et BMW (257 ventes) ont enregistré des progressions respectives de 41,46% et 27,86% par rapport au mois de décembre. Audi perd encore du terrain avec une baisse de -2,04% de ses ventes (192 unités).

par -

Les travaux de réalisation de l’usine de montage automobile de marque Peugeot seront lancés en avril prochain dans la région d’El Hamoul, dans la commune d’El Kerma (Oran).

Le chargé des investissements au niveau de cette direction, Othmane Mohamed, a indiqué à l’APS que ces travaux seront lancés directement après l’accomplissement des procédures techniques et l’achèvement de l’étude géotechnique du terrain choisi et s’étalant sur une surface de 120 has à El Hamoul, dans la commune d’El Kerma.

Une grande partie de cette assiette foncière sera destinée à la réalisation de l’usine de montage automobile de marque Peugeot et le reste sera réservé aux entreprises de sous-traitance activant dans le domaine de la pièce de rechange.

Le site d’El Hamoul a été retenu eu égard à sa position jugée stratégique, puisque situé à proximité de deux routes nationales, les RN 4 et 108, et la voie ferrée reliant Oued Tlelet (Oran) , Sidi Bel Abbès, Tlemcen et Alger et non loin de l’autoroute Est-Ouest.

Le raccordement aux différents réseaux de voirie (eau potable, assainissement, gaz, électricité) sera directement effectué parallèlement au lancement des travaux de terrassement du terrain devant abriter cette usine, a ajouté Othmane Mohamed.

L’usine de montage de véhicules Peugeot devant contribuer à la création de 1.000 emplois directs et des milliers de postes indirects, devra entrer en service le premier trimestre de 2019, a fait savoir le chargé des investissements à la direction de l’Industrie et des Mines.

Pour rappel, un protocole d’accord a été signé en novembre dernier sur la création de la société Peugeot Citroën de production en Algérie avec un investissement de 100 millions d’euros. Le capital de la société est réparti selon la règle 49/51 soit 20 % pour l’entreprise nationale de production de véhicules industriels PMO de Constantine, 15,5 % au groupe Condor, 15,5 % à l’opérateur pharmaceutique Palpa pro pour le coté algérien et 49 % pour le groupe PSA français.

La capacité globale de l’usine devra atteindre 75.000 véhicules par an, avec un taux d’intégration de 40 % .

Le contrat de ce projet stipule la création d’une académie PSA en Algérie devant permettre à la main d’œuvre algérienne de développer des compétences en matière de montage automobile et de son industrie au profit de la société Peugeot-Citroën de production en Algérie.

par -

Les vertigineux 99 virages et les impressionnantes 999 marches d’un des lieux emblématiques de Chine n’ont pas empêché le nouveau Range Rover Sport d’accomplir une première mondiale. Ainsi, le SUV performantest devenu le premier véhicule à grimper l’escalier vers l’arche rocheuse de la Porte du ciel.

Le défi a commencé au bas de la légendaire route montagneuse de Tianmen longue de 11,3 km. La Range Rover Sport a traversé la route sinueuse avec, derrière le volant, le pilote de Panasonic Jaguar Racing Ho-Pin Tung.

Au bout du chemin, le pilote de Formule E a optimisé Terrain Response pour la deuxième partie du défi, escaladant l’immense escalier de 999 marches menant à la légendaire Porte du ciel de Chine.

Ho-Pin Tung a expliqué : « J’ai expérimenté la Formule E et la Formule 1 et remporté les 24 heures du Mans ; mais cette aventure était sans aucun doute un des défis les plus ardus jamais soulevés. La performance du Range Rover Sport était tout simplement brillante. Elle a suscité une réelle confiance sur les routes montagneuses et a gravi l’escalier vers la Porte du ciel sans effort ».

Le SUV a montré ses capacités en tout terrain en escaladant l’escalier à pic vers l’arche rocheuse naturelle.

Phil Jones, expert de Land Rover Expérience, a expliqué : « C’était le défi Range Rover Sport le plus difficile auquel j’ai participé. Nous ne pouvions prévoir à l’avance le résultat. En parvenant au sommet, nous avons pu démontrer les capacités phénoménales du Range Rover Sport – tout en enregistrant une première mondiale ».

Le défi chinois est le tout dernier d’une série d’aventures complétées par Range Rover Sport.

Les exploits du véhicule sont légion : record d’escalade à Pikes Peak aux États-Unis ; record de traversée du désert du Roubeh el Khali de la péninsule arabe et ; descente d’enfer de 2 170 mètres de long dans la course légendaire Inferno à Mürren en Suisse.

par -

Soucieuse de servir au mieux ses clients et de se rapprocher de leur lieu de vie, City Cars, concessionnaire officiel de KIA Motors en Tunisie, ne cesse de se développer et annonce l’ouverture de son 16ème point de réseau à Sfax, Zone industrielle Poudrière 2, agence K.F Motors dont Hasanine Kriaa est le promoteur. L’inauguration a eu lieu ce vendredi 09 Février 2018, en présence du Directeur Général de City Cars, Mehdi Mahjoub et le délégué de Sfax Medina, Hatem Nahali.

L’inauguration était grand succès, qui s’est illustré par le nombreux public, notamment des partenaires de l’agence et des habitants de la région.

L’agence s’étend sur une superficie de 1100 m2, dont 200 m2 d’espace réservé à l’exposition des voitures et un espace de 900 m2 réservé à la réparation et les services après-vente.

La capitale du sud a vu la naissance d’une deuxième représentation de la marque coréenne, ce qui permettra plus de proximité et de meilleurs services pour les habitants de la région qui ont montré depuis l’arrivée de KIA Motors sur le marché tunisien un très fort engouement envers la marque.

Cette nouvelle création d’entreprise s’inscrit dans le cadre du développement territorial de la marque et son souci de création de valeur. Notons que le réseau de City Cars emploie à ce jour 270 employés bien outillés par les sessions de formation continue durant l’année.

KIA Motors met à la disposition de sa clientèle tunisienne une large gamme de véhicules particuliers avec une garantie de 5 ans ainsi que des véhicules mixtes à l’instar du K2700 avec ses 1240 kg de charge utile.

Le slogan « The power to surprise » continue d’être de mise puisque outre l’ouverture prochaine d’autres points de réseau à Mannouba et au Kef, la marque Coréenne entame l’année de belle manière à travers ses actions médiatiques en partenariat avec Mosaïque FM et qui permettront à terme aux followers de la marque sur Facebook de gagner 8 voyages en Russie pour assister à un match de l’équipe nationale dont City Cars est sponsor officiel mais aussi la toute nouvelle Picanto dans sa version sportive, la GT line.

par -

Jaguar Classic relance la production de l’emblématique Type-D à Coventry, 62 ans après la sortie du dernier modèle en 1956. La première Jaguar Type-D, prototype assemblé par Jaguar Classic, fera ses débuts au Salon Rétromobile de Paris cette semaine.

Seuls 25 nouveaux exemplaires de la Type-D seront produits à la main dans les ateliers Jaguar Land Rover Classic Works situés dans le Warwickshire. En 1955, Jaguar avait prévu de produire 100 Type-D mais seuls 75 exemplaires étaient sortis de chaîne. Jaguar Classic permet donc à l’entreprise de revenir à son objectif initial en produisant 25 voitures respectant les modèles de l’époque.

La Type-D, trois fois victorieuse aux 24 heures du Mans entre 1955 et 1957, était dotée du moteur XK à six cylindres. Chaque détail des Type-D assemblées pour les clients en 2018 sera authentique et aux spécifications d’origine.

Tim Hannig, Directeur de Jaguar Land Rover Classic, explique : « La Jaguar Type-D est l’une des voitures de compétition les plus emblématiques et les plus belles de tous les temps qui a de plus à son palmarès trois victoires consécutives dans la course la plus exigeante du monde. Et elle reste toujours aussi impressionnante de nos jours.

 Cette occasion de perpétuer le succès de la Type-D en complétant, à Coventry, le volume de production initialement prévu constitue l’un de ces projets qui se présentent si rarement que nos experts en sont particulièrement fiers. »

 La Type-D devient le troisième véhicule ‘Continuation’ de Jaguar Classic après les six Type-E Lightweight assemblées en 2014-15 et les neuf XKSS produites en 2017-18.

Les experts de Jaguar Classic ont un accès exclusif aux dessins et aux dossiers originaux du modèle ; ils peuvent ainsi s’assurer que chaque nouvelle Type-D sera assemblée aux spécifications d’origine telles que définies dans les années 1950 par le Directeur de la compétition Lofty England et son équipe d’ingénieurs. Les clients de la Type-D pourront choisir entre le modèle Shortnose (museau court) de 1955 ou Longnose (museau long) de 1956.

Ce prototype est une Longnose de 1956 reconnaissable à son capot rallongé, la dérive derrière la tête du pilote, des culasses à grand angle et des étriers à changement rapide.

par -

Le constructeur automobile japonais Nissan et sa coentreprise locale vont investir l’équivalent de 7,6 milliards d’euros en Chine en cinq ans pour gonfler leurs ventes et muscler leur production de véhicules électrique sur le premier marché mondial, relate l’AFP.

Longtemps considéré comme un acteur de second rang en Chine, Nissan affiche désormais d’ambitieux objectifs: il vise dans le pays des ventes annuelles d’au moins 2,6 millions de véhicules d’ici 2022, contre 1,52 million d’unités écoulées en 2017.

Or, le plus gros de cette progression viendra des voitures électriques, a assuré Jun Seki, responsable des opérations de Nissan en Chine, lors d’une conférence de presse à Pékin. Un créneau très disputé que le gouvernement chinois s’efforce justement d’encourager à coups de durcissements réglementaires.

Nissan veut introduire 20 modèles électrifiés en Chine d’ici 2022, date à laquelle les voitures électriques représenteront 30% de ses ventes dans le pays, assure-t-il. De même, tous les modèles d’Infiniti, sa marque haut de gamme en Chine, seront électriques d’ici 2025.

Le groupe entend par ailleurs gonfler de quelque 60% ses revenus nets en Chine sur les cinq prochaines années.

Toujours selon l’AFP, l’investissement de 7,6 milliards d’euros, destiné notamment à financer ce développement de véhicules électriques, sera mené par Dongfeng Motor Co., la coentreprise qu’il possède depuis 2003 avec le constructeur chinois Dongfeng.

par -

Ford Motor a publié mercredi un bénéfice trimestriel plus faible que prévu en raison de la hausse du coût des matières premières et d‘une évolution défavorable des taux de change, et s‘attend à souffrir encore du prix des métaux en 2018, relate Reuters.

Ford a été le seul des grands constructeurs automobiles à avertir que les prix des métaux tels que l‘aluminium et l‘acier affecteraient ses résultats, et la semaine dernière, le titre a chuté après que des dirigeants aient annoncé que cela pourrait coûter 1,6 milliard de dollars (1,29 milliard d‘euros) en 2018.

La rentabilité du groupe s‘est également dégradée par rapport à ses pairs. La marge opérationnelle de Ford pour le trimestre est tombée à 3,7% contre 5,7% un an auparavant.

par -

Le constructeur automobile chinois Beijing Automotive Group (BAIC) va introduire en Bourse son activité de véhicules électriques en l‘intégrant dans une autre filiale déjà cotée.

Selon Reuters , cette initiative du groupe public, qui valorise sa filiale Beijing Electric Vehicle à 4,5 milliards de dollars (3,7 milliards d‘euros), devrait renforcer les capacités financières de cette entité alors que la volonté des autorités chinoises de soutenir l‘essor des véhicules peu polluants sur le premier marché automobile mondial suscite l‘appétit des grands constructeurs internationaux.

Pékin va imposer des quotas stricts en matière de véhicules électriques et hybrides dès 2019 pour promouvoir ce segment.

Beijing Electric, créé en 2009, a annoncé ce mois-ci un bond de 98% de ses ventes en 2017, à 103.199 véhicules, ce qui le place juste derrière BYD, constructeur soutenu par Warren Buffett, dont les ventes ont progressé de 13,5% à 113.669 unités.

L‘opération mise en place par BAIC consiste à faire racheter Beijing Electric par l‘une de ses filiales cotées, ChengDu QianFeng Electronics, qui revendra ensuite 761,1 millions de titres à 37,66 yuans (4,8 euros) par action. Beijing Electric deviendra alors l‘entité cotée.

par -

Volkswagen s‘attend à une croissance d‘environ 4% du marché chinois des voitures de tourisme en 2018 et prévoit que ses propres ventes dans le pays progresseront à peu près au même rythme, grâce notamment à l‘accent mis que les SUV, nous apprend Reuters.

Volkswagen Group China, qui commercialise des marques comme Audi, Skoda et Seat, en plus de Volkswagen, a vendu au total 4,18 millions de véhicules en Chine l‘an dernier, en hausse “d‘un peu plus de 5%” par rapport à 2016, a dit mardi le chef de VW en Chine, Jochem Heizmann, lors d‘une table ronde à Pékin.

VW a connu une croissance de ses ventes en 2017 supérieure à la celle du plus grand marché mondial pour l‘automobile et ne s‘attend pas à faire moins bien cette année, a-t-il poursuivi.

Toujours selon Reuters, Volkswagen table sur une croissance du marché chinois des voitures de tourisme en 2018 du même ordre que l‘an dernier, que le dirigeant du groupe allemand estime à environ 4%.

PSA-Peugeot Citroën revoit à la hausse ses prévisions pour sa future usine de Kénitra. Le groupe français espère désormais fabriquer 100.000 voitures au Maroc en 2019, soit 10.000 de plus que les prévisions initiales.

Selon le site d’information marocaine Telquel.ma, la future usine PSA-Peugeot Citroën de Kénitra devrait produire 100.000 voitures lors de la première année de mise en service, fin 2018. C’est l’objectif de Jean-Christophe Quemard, directeur de la zone Afrique-Moyen-Orient de la firme automobile.

“Nous avons annoncé 90.000 voitures dans la première phase, mais en réalité nous allons nous rapprocher des 100.000 très rapidement puisque nous allons démarrer cette usine avec un nouveau modèle qui sera également produit sur un autre site industriel en Europe de l’Est”, explique-t-il à nos confrères de L’Économiste.

La capacité de production du site de Kénitra devra être doublée par la suite pour atteindre les 200.000 véhicules par an au cours de la seconde phase. PSA devrait à ce moment lancer un nouveau modèle de voiture produit au Maroc.

Jean-Christophe Quemard a rassuré sur la bonne marche du projet. Les premiers véhicules made in Morocco de PSA sortiront des chaînes production en fin d’année. La production en série va, elle, démarrer début 2019.

Dès le lancement, un écosystème composé de 26 usines de fournisseurs sera opérationnel autour de Kénitra et Tanger. Au total, 43 usines de sous-traitance devraient alimenter l’usine marocaine de PSA-Peugeot Citroën, ajoute la même source.

Le groupe français va réaliser 400 millions d’euros d’achats au Maroc dans un premier temps. L’objectif à terme est de culminer à 1 milliard d’euros, détaille encore Telquel.ma.

par -

L‘alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé mercredi la mise sur pied d‘un fonds de capital risque qui prévoit d‘investir jusqu’à un milliard de dollars sur cinq ans, nous apprend Reuters.

Il s‘agit de la dernière illustration en date de la volonté des constructeurs automobiles de se doter de fonds liés à l‘innovation.

Les trois groupes estiment que ce fonds, évoqué par Reuters la semaine dernière, sera la plus important du genre dans le secteur automobile jusqu’à 2022.

L‘industrie automobile, dont le modèle traditionnel reposait sur la détention privée de véhicules, est désormais menacée par les nouvelles habitudes de consommation et l‘irruption de services de mobilité comme les véhicules en libre-service, les services de VTC de type Uber ou les plates-formes de covoiturage et de location de véhicules entre particuliers.

A ces nouveaux défis, viennent s‘ajouter ceux de la voiture électrique et de la voiture connectée.

Le fonds prévoit d‘investir 200 millions d‘euros au cours de sa première année d‘existence, dans des segments qui pourraient inclure l’électrification des véhicules, des systèmes de conduits autonome et l‘intelligence artificielle.

Le fonds, officialisé par Carlos Ghosn, le patron de l‘alliance, à l‘occasion du salon des technologies CES de Las Vegas, sera financé à hauteur de 40% par Renault, de 40% par Nissan et de 20% par Mitsubishi.

L‘investissement initial de 200 millions vient se rajouter au total de plus de 8,5 milliards d‘euros que les trois membres de l‘alliance consacrent ensemble par an aux investissements dans le recherche et développement.

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

Selon les statistiques rendues publiques par l’Observatoire du tourisme du Maroc et rapportées par l’agence Ecofin, ce sont au total 3,4 millions de touristes...

Reseaux Sociaux

SPORT