Tags Posts tagged with "automobile"

automobile

PSA-Peugeot Citroën revoit à la hausse ses prévisions pour sa future usine de Kénitra. Le groupe français espère désormais fabriquer 100.000 voitures au Maroc en 2019, soit 10.000 de plus que les prévisions initiales.

Selon le site d’information marocaine Telquel.ma, la future usine PSA-Peugeot Citroën de Kénitra devrait produire 100.000 voitures lors de la première année de mise en service, fin 2018. C’est l’objectif de Jean-Christophe Quemard, directeur de la zone Afrique-Moyen-Orient de la firme automobile.

“Nous avons annoncé 90.000 voitures dans la première phase, mais en réalité nous allons nous rapprocher des 100.000 très rapidement puisque nous allons démarrer cette usine avec un nouveau modèle qui sera également produit sur un autre site industriel en Europe de l’Est”, explique-t-il à nos confrères de L’Économiste.

La capacité de production du site de Kénitra devra être doublée par la suite pour atteindre les 200.000 véhicules par an au cours de la seconde phase. PSA devrait à ce moment lancer un nouveau modèle de voiture produit au Maroc.

Jean-Christophe Quemard a rassuré sur la bonne marche du projet. Les premiers véhicules made in Morocco de PSA sortiront des chaînes production en fin d’année. La production en série va, elle, démarrer début 2019.

Dès le lancement, un écosystème composé de 26 usines de fournisseurs sera opérationnel autour de Kénitra et Tanger. Au total, 43 usines de sous-traitance devraient alimenter l’usine marocaine de PSA-Peugeot Citroën, ajoute la même source.

Le groupe français va réaliser 400 millions d’euros d’achats au Maroc dans un premier temps. L’objectif à terme est de culminer à 1 milliard d’euros, détaille encore Telquel.ma.

par -

L‘alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé mercredi la mise sur pied d‘un fonds de capital risque qui prévoit d‘investir jusqu’à un milliard de dollars sur cinq ans, nous apprend Reuters.

Il s‘agit de la dernière illustration en date de la volonté des constructeurs automobiles de se doter de fonds liés à l‘innovation.

Les trois groupes estiment que ce fonds, évoqué par Reuters la semaine dernière, sera la plus important du genre dans le secteur automobile jusqu’à 2022.

L‘industrie automobile, dont le modèle traditionnel reposait sur la détention privée de véhicules, est désormais menacée par les nouvelles habitudes de consommation et l‘irruption de services de mobilité comme les véhicules en libre-service, les services de VTC de type Uber ou les plates-formes de covoiturage et de location de véhicules entre particuliers.

A ces nouveaux défis, viennent s‘ajouter ceux de la voiture électrique et de la voiture connectée.

Le fonds prévoit d‘investir 200 millions d‘euros au cours de sa première année d‘existence, dans des segments qui pourraient inclure l’électrification des véhicules, des systèmes de conduits autonome et l‘intelligence artificielle.

Le fonds, officialisé par Carlos Ghosn, le patron de l‘alliance, à l‘occasion du salon des technologies CES de Las Vegas, sera financé à hauteur de 40% par Renault, de 40% par Nissan et de 20% par Mitsubishi.

L‘investissement initial de 200 millions vient se rajouter au total de plus de 8,5 milliards d‘euros que les trois membres de l‘alliance consacrent ensemble par an aux investissements dans le recherche et développement.

par -

Selon les données publiées lundi par le Comité des constructeurs français d‘automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves en France ont progressé de 4,74% en France en 2017, malgré un léger repli de 0,51% en décembre, pour franchir à nouveau la barre symbolique des 2 millions de véhicules, tandis que la part du diesel est passée sous les 50%, rapporte Reuters.

Avec 193.375 voitures particulières neuves immatriculées le mois dernier, le marché français atteint 2.110.751 unités sur l‘ensemble de l‘année écoulée et retrouve son niveau naturel de deux millions de voitures neuves par an, qu‘il connaissait encore juste avant la crise de 2009 (2,05 millions d‘unités en 2008).

Les immatriculations avaient ensuite bondi à 2,2 millions d‘unités et plus pendant trois années de suite sous l‘effet des aides anti-crise, avant de retomber à moins de 1,8 million quand le dispositif avait pris fin.

En 2016, la croissance du marché auto français avait atteint 5,1%, après +6,8% en 2015, le trait étant alors tiré sur cinq années de stagnation ou de baisse consécutives au contrecoup de la fin des primes à la casse décidées sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Le repli de 0,51% observé en décembre 2017 en données brutes fait suite à un mois de novembre marqué par un bond de 10,3% des immatriculations, tirées surtout par l‘embellie des perspectives économiques et l‘engouement pour les nouveaux SUV que proposent désormais presque toutes les marques.

par -

City Cars, concessionnaire officiel de la marque KIA en Tunisie, annonce la commercialisation de la nouvelle Picanto, attendue depuis belle lurette par les fidèles de la marque.

Rappelons que KIA Motors Corporation a choisi la Tunisie comme pays d’accueil pour lancer sa petite vedette, au mois de mars dernier, en présence de plusieurs journalistes internationaux.

La nouvelle génération de Picanto sera disponible dans le cadre de la voiture populaire au prix de 27 780 DT TTC pour l’exercice 2017. Notons que la Picanto, avec ses deux précédentes générations, a été un des best-sellers de la marque puisqu’elle s’est écoulée à plus de 5300 unités depuis son arrivée en Tunisie.

Dans la foulée, 2018 verra la commercialisation de ladite Picanto hors programme populaire et ce, en deux versions portant la fameuse griffe Gt Line (introduite en Tunisie sur le modèle Sportage), l’une en boîte mécanique et l’autre en boîte automatique.
Les 3 versions du modèle sont visibles au showroom de la marque au Kram.
Ci -dessous la liste des options dont votre minicitadine populaire est équipée :
● Airbag frontaux
● Direction assistée
● ABS + ESP
● Finition extérieure ton carrosserie
● Jantes en acier 14″
● Troisième feu de stop
● Lèves vitres électriques avant et Arrière
● Banquette arrière rabattable 60/40

● Climatisation manuelle
● Fermeture centrale à distance
● Volant réglable en hauteur
● Radio + AUX + USB
● Bluetooth
Vous pouvez dès maintenant contacter l’agence la plus proche de chez vous du réseau KIA ou bien appeler le 36 406 200.

par -

Les vacances de fin d’année approchent à grands pas. On s’attend donc bientôt à ce que nos routes soient envahies par des nuées de voyageurs, pressés de rejoindre leur famille ou de fêter le passage de l’an ailleurs que chez eux.

Cette période a beau être celle des fêtes, c’est aussi celle où l’on enregistre chaque année les pics les plus élevés en matière d’accidents de la route. Cette hécatombe annuelle est essentiellement provoquée par le flux massif de voyageurs qui prennent la route au même moment, mais aussi par le stress, le surmenage et la fatigue.

 Il convient donc plus que jamais de redoubler de prudence au volant durant cette période. Voici cinq conseils de Ford pour voyager en toute sécurité durant les vacances de fin d’année :

1.    Préparez votre voiture :

Avant de prendre la route, effectuez quelques vérifications pour être sûrs que votre véhicule est paré pour effectuer un long trajet. Avant de partir, vérifiez vos niveaux d’huile. Contrôlez aussi la pression de vos pneus et assurez-vous que votre réservoir est plein ! La navigation GPS de votre système SYNC 3 vous indiquera d’ailleurs automatiquement où se trouve la station-service la plus proche au cas où vous manqueriez de carburant. Si vous voyagez avec des enfants, assurez-vous qu’ils sont bien attachés à l’arrière et, s’ils sont trop jeunes, utilisez un siège de sécurité.

2.    Planifiez votre voyage : Prenez votre temps pour arriver à destination et évitez d’être pressé. Si vous avez peur d’arriver en retard, alors sortez plus tôt ! L’objectif étant de rester détendu pendant toute la durée du trajet et de pouvoir prendre suffisamment de pauses sur la route.

3.    Transportez des objets utiles : Assurez-vous de disposer de suffisamment d’eau à bord de votre voiture pour vous hydrater en permanence, mais aussi de nourriture pour pallier aux petites faims ! Transportez toujours une pharmacie portable avec vous, ainsi que des articles de toilette. Prévoyez de bons MP3 que vous pourrez écouter sur la route, mais aussi des jouets pour divertir vos enfants.

4.    Prenez des pauses : Conduire sur de longues distances est un exercice particulièrement éreintant, alors essayez de prendre des pauses ou, si c’est possible, relayez-vous au volant avec vos passagers. Certaines personnes ont un excellent sens de l’orientation, tandis que d’autres sont incapables de déchiffrer une carte ! Si votre sens de l’orientation laisse à désirer, ne vous entêtez pas et laissez les autres vous indiquer le bon chemin !

5.    Gardez toujours votre calme : Lorsque votre frustration atteint son comble parce que vous vous retrouvez coincés dans un bouchon, tentez de garder tout de même votre calme. Rappelez-vous que les autres automobilistes ne sont pas plus responsables que vous de l’embouteillage où vous êtes empêtrés depuis une bonne demi-heure et que, comme vous, ils ne demandent qu’à rentrer chez eux ! Et puis, perdre votre sang-froid ne vous fera pas avancer plus vite ! Essayez donc de prendre du recul face à la situation. Gardez en tête que les vacances sont d’abord synonyme de détente et d’évasion.

Nous vous souhaitons une très bonne fin d’année et de joyeuses fêtes !

par -

Le monde se sent de plus en plus désemparé vis-à-vis des différents changements politiques, culturels et sociétaux. Ainsi, plus de 60% des adultes interrogés estiment être complètement dépassés par les événements actuels.

Pour mieux comprendre ces réalités, le rapport de Ford sur les tendances pour 2018 se penche sur les problèmes qui divisent le monde, mais aussi sur les mécanismes qui en découlent. Entre autres, on remarque un véritable renforcement du sentiment de compassion et de culpabilité, mais aussi une tendance de plus en plus prononcée à l’activisme politique. Cette dernière tendance est corroborée par le fait que 76 % des adultes à l’échelle planétaire estiment que leurs actions ont le pouvoir d’influencer de manière positive le cours des événements dans le monde.

 Chaque année, Ford examine de près les tendances marquantes liées à la consommation dans le monde. En tant qu’entreprise de mobilité et que constructeur automobile, Ford demeure déterminé à changer la manière dont le monde évolue, comme il le fait depuis plus d’un siècle déjà.

Voici les points saillants du rapport de Ford sur les tendances à la consommation en 2018 :

 

  •     68% des adultes se sentent aujourd’hui dépassés par la souffrance qui sévit dans le monde. Plus de la moitié (51%) éprouve un sentiment de culpabilité lié au fait de ne pas pouvoir faire davantage d’effort pour rendre le monde meilleur.

  •     81% des adultes se disent préoccupés par les clivages sociaux qui se creusent davantage entre les riches et les pauvres.

  •    52% des adultes âgés de 18 à 29 ans invitent les entreprises à prendre davantage position sur les questions d’ordre politique.

  • 73% des adultes affirment qu’ils devraient commencer à s’occuper de manière plus significative de leur bien-être émotionnel et mental et 57% d’entre eux avouent ne pas dormir suffisamment la nuit.

  •     39% des adultes interrogés ne se sentent nullement dérangés par le fait de devoir partager leurs informations personnelles avec des entreprises, cependant une majorité (60%) d’entre eux se déclare frustrée par le nombre d’informations personnelles qui les concernent rendu public.

  •     52% des adultes interrogés estiment que l’implémentation d’une intelligence artificielle dans leurs vies est susceptible d’apporter plus de mal que de bien. En revanche, 61% d’entre eux voient d’un bon œil l’arrivée de véhicules autonomes sur nos routes.

Les convictions d’aujourd’hui façonnent le monde de demain

 Le rapport annuel de Ford tente de mieux comprendre comment certaines tendances influenceront les consommateurs et les entreprises tout au long de 2018 et bien au-delà. Voici 10 tendances importantes qui caractériseront 2018 :

  1. Le monde fera davantage preuve de créativité : Le bouleversement global est évident dans tous les domaines. Qu’il s’agisse de politique ou même de culture pop, les gens réagiront presque toujours au changement en adoptant des opinions de plus en plus polarisées. À mesure que cette division dans leurs opinions se creusera, le dialogue entre ces personnes aura tendance à diminuer et leur sentiment de submersion s’intensifiera. Pour s’adapter à cette situation, les gens feront preuve d’encore plus de créativité.

  1. L’activisme politique sera exacerbé : Face à la polarisation d’opinions, les consommateurs n’auront d’autre choix que de faire preuve de complaisance. Les individus commenceront à discuter davantage de changement et des moyens susceptibles de réussir à bouleverser l’ordre établi.

  1. On cherchera davantage à réduire les écarts à tous les niveaux : Dans le monde entier, l’accent sera mis sur les inégalités sociales, politiques, culturelles etc. Les activistes, mais aussi les entrepreneurs, commenceront à expérimenter de nouveaux moyens pour accéder par exemple à une éducation de qualité, mais aussi pour stimuler l’emploi productif afin de combler les écarts salariaux et de fournir à tous un meilleur niveau de vie.

  1. Le monde connaîtra plus de compassion : Au sein de ce cycle de changements, nous sommes de plus en plus conscients des différents défis auxquels les consommateurs sont confrontés. Nous nous rendons davantage compte des différents rôles que l’on peut potentiellement jouer en société, tout en se concentrant de façon plus importante sur la manière à travers laquelle nous pouvons être plus engagés.

  1. Nous travaillerons à améliorer notre bien-être mental : Les consommateurs, mais aussi les entreprises, réaliseront qu’un corps sain ne peut exister en l’absence d’un esprit sain. À ce titre, la santé mentale et le bien-être figurent parmi les problèmes que les particuliers, les gouvernements et les entreprises se doivent de régler en priorité.

  1. Nous pourrons « acheter le temps » : De nombreux consommateurs sont plongés dans une logique de quête perpétuelle d’expériences nouvelles et différentes. Ils sont en permanence à la recherche de biens matériels ou immatériels à même de leur apporter du bonheur. Au fur et à mesure que leur seront proposés des produits, des services ou des solutions leur permettant de gagner du temps, les consommateurs prendront conscience qu’ils peuvent désormais acheter la seule chose qui ne leur avait jamais été proposée jusqu’à présent à la vente : le temps.
  2. Notre vie privée sera de plus en plus « publique » : Le « Big Data » prétend aujourd’hui être en mesure d’interpréter et d’anticiper nos comportements, ce qui, en théorie, devrait considérablement aider les consommateurs que nous sommes à être mieux compris ! Cependant, le « Big Data » demeure une lame à double tranchant ! Et pour cause, une fois que les informations personnelles sont dévoilées aux entreprises par les consommateurs, tout ce que l’on peut faire c’est espérer qu’elles soient utilisées de manière responsable.

  1. L’assaut de la technologie sera ressenti de façon plus prononcée : Plusieurs technologies qui, il y’a quelques années, nous paraissaient vagues, commenceront à faire partie de notre quotidien, à l’instar de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle ou encore de l’autonomie dans la mobilité par exemple. Dans le monde entier, l’on se demande de quelle manière cet assaut lié aux technologies intelligentes agira sur la société où on vit, et s’il aura réellement un impact réellement positif sur celle-ci.

9.- Le célibat régnera en maître : Le mariage ou la parentalité seront-elles toujours des conditions importantes pour vivre heureux ? Les couples d’aujourd’hui repenseront en profondeur la notion d’engagement au profit de l’épanouissement. D’ailleurs, ils auront plus de choix à leur disposition et une plus grande espérance de vie.

  1. Des projets importants seront implémentés dans les grandes villes : D’ici à 2050, près de 75% de la population mondiale vivra dans les zones urbaines. Afin de capitaliser sur le plein potentiel des villes et en faire des lieux où il fait bon vivre, nous devons commencer dès à présent à planifier la mobilité de l’avenir, les moyens de garantir l’emploi, le logement, le bien-être, mais aussi travailler sur le déploiement d’une infrastructure capable d’accueillir une population en plein essor.

L’avenir de la mobilité

Depuis plus de cent ans, Ford est persuadé que la liberté de mouvement est une constituante indéfectible du progrès humain. Aujourd’hui, Ford aspire à devenir l’entreprise de mobilité la plus fiable au monde.

Ainsi, et pour que les villes en croissance demeurent des lieux sains et durables, il est plus que jamais temps de tenir compte de variables, telles que les besoins en transport, tout en réfléchissant à la meilleure manière de répondre à ces besoins. Le rapport annuel de Ford permet d’anticiper et d’aborder cette question en tentant de mieux comprendre et de mieux définir les différentes préoccupations des consommateurs, mais aussi leurs angoisses, leurs espoirs, leurs ambitions et leurs mécanismes d’adaptation.

Dans un monde où règne l’incertitude et où tout est réalisé de manière rapide, Ford se concentre plus que jamais sur le meilleur moyen de fournir des solutions de mobilité qui ont du sens. Alors que les attentes des consommateurs évoluent, Ford poursuit son travail de conception et de développement de véhicules intelligents qui sauront répondre aux différents besoins des personnes dans le monde…

par -

Lorsque Mike Butler, directeur qualité à l’unité de production de Cologne, en Allemagne, a été admis à l’hôpital pour le traitement d’un cancer, celui-ci a réalisé que certaines méthodes qu’il employait à l’usine Ford pourraient être bénéfiques au processus de traitement des patients.

Avec l’aide d’une douzaine de collègues, Mike Butler a, dans un premier temps, proposé une liste d’aménagements qui pourraient accélérer le flux des traitements, améliorer les transmissions et réduire le stress des patients.

Un grand nombre de ces propositions sont actuellement en cours d’implémentation dans le service d’oncologie du CHU de Cologne, qui ambitionne de devenir l’un des plus pointus d’Europe en matière de traitement contre le cancer.

Des idées simples pour des améliorations significatives

C’est en 2008 que, pour la première fois, des technologies inédites et des process optimisés ont permis à l’usine Ford de Cologne, qui produit la nouvelle Fiesta, de devenir l’une des usines automobiles les plus efficaces du monde (avec une Fiesta produite toutes les 68 secondes). Une quinzaine d’ingénieurs Ford ont rencontré les responsables de l’hôpital, mais aussi les patients, les infirmières et les médecins pour mettre en place une collaboration à double sens.

Par exemple, les sols et couloirs de l’hôpital ont été repeints en utilisant un système de couleurs vives, pour guider le personnel ainsi que les patients et faire en sorte qu’ils se repèrent mieux au sein de l’établissement ; de grands écrans ont également été installés pour faciliter les transmissions lors des rotations du personnel de l’hôpital ; des chambres à l’aménagement adaptable ont été mises en place afin de mieux s’adapter aux flux de patients et optimiser l’espace à disposition. Au sein du service de cancérologie, cette nouvelle organisation a contribué à améliorer de 30% des flux de patients.

par -

Ce 8 décembre 2017, la Banque européenne d’investissement (BEI) et AGC Automotive Induver Morocco ont annoncé la signature d’un contrat de financement de 56 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle usine de vitrage automobile en présence de Roman Esclano, Vice-Président de la Banque européenne d’investissement (BEI) , d’Hakim Abdelmoumen, Administrateur d’AGC Automotive Induver Morocco et Président de l’AMICA (Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile) et de Gauthier Delmarre, Directeur d’AGC Automotive Induver Morocco.

Le projet porte sur la construction d’une usine de vitrages automobiles trempés et feuilletés située à Kenitra. L’usine produira des systèmes complets de pare-brise, de vitres latérales et de lunettes arrière pour voitures et véhicules légers. La capacité initiale sera de 600.000 carsets par an, avant de passer progressivement à près de 1,1 million de carsets annuels.

L’usine qui devrait employer 625 personnes d’ici 2022, a pour objectif de pénétrer le marché nord-africain, de mieux servir les marchés du Sud de l’Europe, tout en renforçant la position du groupe AGC au niveau européen.

Roman Escolano, Vice-Président de la BEI, s’est félicité de cette signature : « Je suis très heureux de signer avec AGC Automotive Induver Morocco ce contrat de financement qui marque l’engagement concret de la BEI en faveur de l’accompagnement sur le long terme de la filière automobile au Maroc. Nous misons sur l’industrie car elle est un fer de lance pour l’avenir en termes de développement économique. C’est un vivier d’emplois et de hautes compétences, ayant un impact direct sur la compétitivité de l’économie marocaine ».

Dans le cadre de l’action de la BEI en faveur du secteur industriel au Maroc, la BEI s’inscrit dans l’accompagnement sur le long terme et ce nouveau financement intervient après ceux ayant soutenu les aspects logistiques (avec le projet Tanger-Med) et les infrastructures industrielles (financement des technopoles).

La BEI considère l’appui au secteur privé essentiel, notamment dans le cadre de la nouvelle initiative « Résilience économique » de la Banque visant à renforcer la résilience économique dans les pays voisins du sud en modernisant et développant les infrastructures économiques et sociales et en stimulant la croissance durable et la création d’emplois.

par -

Vous n’avez jamais acheté de véhicule auparavant mais vous comptez bientôt le faire ? Ne vous inquiétez surtout pas ! Ces neuf conseils de Ford sauront vous aider à faire le bon choix et à éviter les erreurs les plus courantes lorsque l’on achète une voiture pour la première fois.

La chose la plus importante à retenir, c’est qu’il faut toujours prendre son temps. Jetez un coup d’œil aux équipements du véhicule, demandez à effectuer des essais, faites des recherches sur la voiture que vous désirez acheter, étudiez les possibilités de financement, faites un comparatif des assurances possibles pour votre véhicule et passez-en revue toutes les clauses de garantie offertes.

Sachez que vous serez amené(e) à conduire la voiture que vous allez acquérir pendant de nombreuses années : vous devez donc vous assurer que vous allez obtenir ce qui sera le mieux pour vous.

1.    Le budget :

 Il faut savoir que le prix initial d’une voiture ne représente qu’une partie des coûts d’acquisition d’un véhicule. Il existe de nombreux autres coûts supplémentaires qui prennent souvent au dépourvu beaucoup de premiers acheteurs. Gardez cela à l’esprit.

A titre d’exemple, combien cela vous coûtera-t-il d’assurer votre véhicule ? Faites le tour de plusieurs agences ou visitez des sites web d’assureurs. Demandez des devis pour avoir une idée précise de ce que vous aurez à payer pour assurer votre automobile.

 Les frais de maintenance et de garantie représentent également une part importante du budget que vous consacrez à l’acquisition d’un véhicule. La plupart des personnes qui achètent des voitures pour la première fois possèdent un budget très serré. Cependant, cela vaut la peine de payer un peu plus pour bénéficier d’un plan de maintenance et de garantie intéressant.

  Si vous optez pour une nouvelle Ford, par exemple, vous bénéficierez de ce qui suit :

•  Une garantie constructeur de 2 ans/ kilométrage illimité

•  Une garantie anti corrosion de cinq années avec kilométrage illimité

Des dépenses seront également générées en termes de consommation de carburant. Beaucoup de personnes qui achètent une voiture pour la première fois ne réalisent souvent pas l’impact que les coûts du carburant auront sur leurs dépenses mensuelles. Si vous avez tendance à rouler beaucoup, vous devez être conscient de ce que cela vous coûtera en termes de consommation de carburant.

2. La phase de recherche

La phase de recherche est probablement le moment le plus important lorsque l’on achète une nouvelle voiture. Une fois que vous avez déterminé le type de véhicule que vous voulez vous procurer (taille, segment et utilisation), commencez à vérifier quelles sont les options et équipements disponibles pour ce même véhicule et à quel prix.

Faites des recherches approfondies (sur les sites web de la marque, les commentaires sur internet, le bouche-à-oreille…) et affinez votre choix en listant les options et équipements qui vous paraissent indispensables.

C’est également le bon moment pour vous renseigner sur toutes les offres qu’un fabricant peut proposer. A titre d’exemple, Ford propose des taux d’intérêt préférentiels. N’hésitez pas à garder un œil sur les offres et à en parler à votre concessionnaire.

3.    Le test drive

Une fois que vous avez établi une liste de modèles que vous envisagez d’acquérir, commencez à réserver des essais. L’essai d’une voiture représente le seul moyen de vous faire une idée correcte sur sa dynamique de conduite, mais aussi sur ses caractéristiques et son niveau de confort. Notez tous ces détails à chaque essai afin de pouvoir accomplir une comparaison appropriée par la suite.

Gardez également à l’esprit que, bien qu’il soit agréable de posséder une belle voiture aux lignes superbes et à la carrosserie rutilante, vous allez tout de même passer beaucoup de temps à bord ! Alors assurez-vous, lors des essais, que les sièges sont confortables, que les commandes sont faciles à atteindre, que les instruments sont clairement visibles et que le véhicule possède les fonctionnalités dont vous avez besoin.

      4. Le choix du concessionnaire

Beaucoup de gens ont le réflexe de se diriger simplement vers le concessionnaire le plus proche (et il n’y a aucun mal à cela). Cependant, n’hésitez pas à élargir votre spectre de recherches car trouver un bon concessionnaire est important. Et pour cause : les concessionnaires sont les personnes qui s’occuperont de vous et de votre voiture durant de nombreuses années. La plupart des constructeurs automobiles possèdent un localisateur de concessionnaires accessible depuis leur site web.

5.    Les spécifications et les équipements

Certaines personnes trouvent fastidieuse et même décourageante la lecture des fiches techniques des véhicules ainsi que les différentes listes de spécifications et d’accessoires. Sachez cependant que de nombreux constructeurs possèdent des brochures simplifiées et résumées que vous pouvez télécharger directement depuis leurs sites web.

De telles brochures vous donneront un aperçu rapide et clair des caractéristiques les plus importantes de la voiture que vous comptez acheter, ce qui vous aidera à affiner et à fixer vos choix.

Nous savons qu’il est tentant de ne se concentrer que sur les éléments les plus amusants, tels que les fonctions d’info-divertissement ou encore la taille des jantes ! Il est cependant préférable de commencer d’abord à se renseigner sur les fonctionnalités de sécurité et de confort qui équiperont votre futur véhicule. Si vous optez pour une voiture qui possède déjà d’excellentes caractéristiques de sécurité, alors vous aurez tout le loisir de commencer à vous concentrer sur les fonctions ludiques et amusantes disponibles.

6. Le financement de votre nouvelle voiture

La majorité des clients ne possèdent pas la totalité de la somme d’argent nécessaire pour payer « cash » une nouvelle voiture. C’est pourquoi il est très important de maîtriser de façon précise et efficace les modalités possibles de financement ainsi que leurs ramifications.

Généralement, lorsque vous contractez un prêt pour financer un véhicule donné, une société de financement calcule votre remboursement mensuel en fonction d’un certain nombre de facteurs : votre capacité à rembourser le crédit octroyé, votre solvabilité, le montant que vous souhaitez emprunter et la période où vous souhaitez rembourser le prêt.

Lorsque vous empruntez de l’argent, vous aurez forcément à payer des intérêts. Il est donc très important de vous assurer d’obtenir un taux d’intérêt concurrentiel, d’autant plus que les taux d’intérêt varient selon le prêteur.

7. Les termes et conditions

Ce n’est pas agréable, mais préparez-vous une bonne tasse de café et commencez à potasser les termes et conditions du contrat de vente de votre future voiture si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise par la suite !

 Demandez également à votre concessionnaire de passer en revue les conditions du contrat avec vous. N’ayez pas peur de poser toutes les questions que vous jugez utiles et assurez-vous de bien comprendre le contenu de toutes les notes, surtout celles en petits caractères, avant de signer les documents.

8. Les assurances

Il est important d’opter pour l’assurance la plus rentable, mais il est également nécessaire de comprendre exactement ce que couvrira cette assurance. Vous devez être sûr(e) d’obtenir la meilleure couverture. Maîtrisez donc le détail des différentes polices d’assurance. Par exemple, si vous stationnez régulièrement votre voiture dans la rue ou à l’extérieur des immeubles de votre bureau, assurez-vous d’être couvert contre tous les types de vols. Obtenez toujours la police d’assurance qui correspondra le mieux à vos besoins.

9. Aimez votre voiture !

Une fois que vous avez acheté votre véhicule, assurez-vous d’en prendre soin ! Suivez scrupuleusement le guide d’entretien et assurez-vous d’effectuer des entretiens réguliers.

par -

Le montage de véhicules touristiques de marque japonaise Suzuki sera lancée au mois de mai prochain à Saida, rapporte l’agence d’information algérienne APS.

Ce projet d’investissement du groupe Tahkout dans la zone industrielle du chef-lieu de wilaya prévoit le montage du premier véhicule de marque Suzuki au début de mai 2018.

L’aménagement de l’usine de montage de ces véhicules à Saida et son équipement seront achevés avant la fin de l’année en cours.

Deux types de véhicules de cette marque seront produits dans cette usine que sont “Alto” et “Swift” qui seront commercialisés au deuxième semestre de l’année prochaine.

Il est prévu que l’usine de montage enregistre plus de 10.000 véhicules par an comme première étape. Un chiffre qui sera doublé à l’avenir.

Toujours selon APS, ce projet d’investissement premier du genre dans la wilaya de Saida devra générer 400 emplois en première étape avec une opération de formation théorique et pratique des personnels dans la wilaya de Tiaret, encadrée par une équipe japonaise relevant de la firme Suzuki.

par -

Tesla a dévoilé jeudi le prototype d‘un gros camion électrique qui entrera en production en 2019, le constructeur américain de véhicules électriques se lançant dans un nouveau segment de marché alors qu‘il éprouve des difficultés à faire sortir de ses usines la Model 3, sa nouvelle berline vendue à un prix plus abordable que la Model S.

Selon Reuters, Elon Musk, fondateur et directeur général de l‘entreprise a fait une démonstration du camion, nommé le Tesla Semi, en la faisant entrer dans un hangar d‘aéroport près de Los Angeles devant une foule de propriétaires de Tesla et d‘acheteurs potentiels.

Les portes de la remorque du camion se sont ensuite ouvertes, d‘où est sorti le nouveau Roadster, version améliorée du premier modèle produit par Tesla, capable de transporter quatre passagers sur 1.000 kilomètres sans recharge, un record pour un véhicule électrique.

Elon Musk a précisé que le Roadster pouvait passer de zéro à 100 kilomètres par heure en 1,9 seconde.Le camion, dont le prix n‘a pas été précisé, peut rouler, avec une charge complète, pendant 800 kilomètres à la vitesse autorisée sur autoroutes.Les camions fonctionnant au diesel peuvent parcourir une distance deux fois supérieure avec un seul plein , ajoute Reuters.

par -

L’agence d’information marocaine MAP a annoncé lundi 13 novembre 2017,  que le groupe Renault se positionne comme le leader du marché automobile marocain avec une part de marché de 43,1% à fin octobre 2017.

Avec 10.734 ventes à fin octobre dernier, Dacia Logan maintient sa position de modèle le plus vendu au Maroc, suivie de Dacia Sandero avec 9.227 unités, tandis que Renault Clio avance dans le top 10 et occupe désormais la 3e position avec 8.879 véhicules.

Dacia Dokker et Dacia Duster occupent respectivement la 4e et 6e place avec 8.856 et 4.777 véhicules vendus. La Renault Kangoo progresse également pour occuper la 7e place sur le podium avec 4.502 véhicules vendus.

Sur le mois d’octobre 2017, Dacia maintient sa position de leader avec 27 % de part de marché avec 3.290 livraisons. Au cumul, ce sont 39.096 véhicules qui se sont vendus. La part de marché au cumul s’établit à 28.4 %, soit 2,4 points de mieux par rapport à fin octobre 2016.

Pour sa part, Renault clôture le mois écoulé avec 1.970 unités livrées et une part de marché de 16,1 %. Le Losange conforte sa deuxième marche du podium avec au cumul 18.729 livraisons et une part de marché de 13,6 %. Cela fait 3 points de plus par rapport à 2016, détaille l’agence MAP.

par -

Ford Afrique du Nord se lance sur le réseau social Instagram avec l’ouverture du compte @FordNorthAfrica. Le réseau social dédié au partage de photos et vidéos sur mobile compte, mensuellement, affiche plus de 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde et Ford Motor Company entend être l’un des principaux comptes à suivre dans le domaine de la mobilité.

Des contenus inédits et exclusifs, images et vidéos, seront proposés chaque semaine aux followers. Un compte à suivre !

Nous y reviendrons…

par -

L’achat d’un nouveau véhicule peut parfois se transformer en une expérience complexe. Il peut s’avérer particulièrement difficile d’identifier le modèle qui répond le mieux à nos besoins et ce, en raison de la profusion de marques, de styles de carrosserie et de motorisations disponibles aujourd’hui.

 Toutefois, si vous êtes à la recherche d’un véhicule polyvalent et multitâche, sachez qu’un SUV pourrait représenter un choix judicieux.

 De nos jours et un peu partout dans le monde, les gens deviennent de plus en plus friands de SUV. Ils découvrent les nombreux avantages qu’offrent ces véhicules par rapport aux berlines traditionnelles.

Voici six questions que vous devriez vous poser avant d’opter pour un SUV :

  1. Pourquoi devrais-je acheter un SUV ?

De plus en plus d’acheteurs réalisent que le prix abordable et la praticité ne sont plus l’apanage des petites citadines. Les SUV offrent tous ces avantages et bien d’autres encore : par exemple, ils permettent une position de conduite plus haute, un espace de rangement plus important et un accès plus facile, sans occulter leur aspect familial.

Les acheteurs constatent également qu’il existe un choix immense de SUV. Ford, qui fabrique des SUV depuis plus de 50 ans, propose ainsi une gamme très complète de véhicules dans ce segment. Chacun est conçu pour répondre aux besoins de tous les profils de conducteurs.

Les ingénieurs de Ford reconnaissent que les SUV ne doivent pas tous être uniformisés, mais qu’ils doivent être confortables à conduire, offrir des technologies intéressantes et surtout devenir une véritable extension de la personne qui se trouve à leur volant.

  1. De combien de sièges ai-je réellement besoin ?

Imaginez que vous partiez en pique-nique : à quoi cela vous servira-t-il de ramener avec vous une valise pleine d’équipements d’escalade ? Cela serait tout simplement impensable et illogique !

De la même façon, lorsque vous choisissez un véhicule, vous ne vous imaginez pas payer pour des fonctionnalités dont vous n’avez pas besoin. Vous ne concevez pas non plus d’acheter un véhicule équipé de sièges supplémentaires si vous n’envisagez pas d’en profiter. Et c’est normal !

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un SUV compact est plus facile à garer et à manœuvrer en ville durant les heures de pointe. Un tel véhicule vous offrira aussi suffisamment d’espace de rangement pour ramener vos courses à la maison. Le temps d’un week-end par exemple, il vous permettra également d’effectuer des escapades ponctuelles hors de la ville.

  1. Ai-je vraiment l’intention de sortir des sentiers battus ?

Nous avons tous plus ou moins le fantasme de posséder un SUV capable d’accomplir des virées extrêmes dans le désert ou sur des chemins de traverse.

Mais posons-nous la question suivante : combien de fois avons-nous réellement conduit hors des sentiers battus durant les derniers mois ?

Parmi les croyances les plus répandues, il y a celle qui prétend que les SUV sont conçus pour être conduits dans les conditions les plus difficiles. Ceci n’est pas totalement vrai puisque chaque modèle de SUV possède des aptitudes en off-road différentes. Il vous revient donc d’identifier quelles sont les capacités réelles dont vous avez besoin et quel SUV saura y répondre de la meilleure façon.

Si vous vivez par exemple dans une ville où les inondations saisonnières peuvent devenir problématiques, sachez qu’un SUV vous offrira une meilleure garde au sol pour passer un gué. Certains SUV sont même conçus pour traverser des eaux profondes.

Méfiez-vous aussi de ces SUV qui ont des aspects de grands baroudeurs mais qui ne sont pas forcément capables d’aller s’aventurer sur des sentiers embourbés ou de franchir des rivières. Assurez-vous donc que le SUV que vous envisagez d’acquérir est bien capable d’accomplir ce que vous allez lui demander !

  1. Les gadgets high-tech sont-ils vraiment importants pour moi ?

Qui mieux que vous-même pour savoir exactement ce que vous voulez ? Si vous êtes par exemple du genre à vous entourer d’appareils électroniques et qu’en parfait geek vous attendez avec impatience le jour où les médias sociaux seront téléchargés directement dans votre cerveau, alors il vous faudra plutôt opter pour un véhicule suréquipé en joujoux high-tech !

Si vous êtes quand même un technophile, mais que vous avez aussi besoin d’un SUV adapté aux besoins de votre famille, alors un SUV moderne de taille moyenne accueillera sans problème tous vos proches, tout en vous offrant une compilation des technologies les plus récentes : écrans tactiles interactifs, connectivité Bluetooth, GPS à commande vocale, etc.

Ford Kuga est un SUV de taille moyenne conçu par Ford. Ce véhicule offre suffisamment d’espace pour loger confortablement toute une famille à son bord. Il propose en plus une dotation plus que suffisante en technologie embarquée. Cette dotation comprend par exemple l’assistant électronique au stationnement (le véhicule est capable de se garer tout seul de façon autonome), mais aussi la possibilité d’ouvrir automatiquement le hayon du coffre sans utiliser ses mains, juste en passant son pied sous le pare-chocs arrière.

  1. Est-ce qu’il me faut un véhicule économe en carburant ?

Il s’agit d’une question piège ! En effet, qui de nos jours ne se soucie pas de l’économie de carburant ? La bonne nouvelle, c’est que les SUV modernes sont généralement très économes en carburant. Assurez-vous que le SUV que vous envisagez d’acquérir répond à une approche holistique destinée à améliorer son économie de carburant, qu’il dispose de technologies moteur avancées et d’une conception aérodynamique étudiée.

  1. Combien suis-je prêt à dépenser ?

Vous êtes le seul à pouvoir répondre à cette question ! Sachez cependant que des constructeurs tels que Ford proposent un large éventail de modèles de SUV accessibles à toutes les bourses et capables de répondre à presque tous les besoins imaginables. Peu importe ce que vous recherchez et combien vous êtes prêt à dépenser : vous trouverez toujours un SUV qui répondra à vos besoins et à votre budget !

par -

Le constructeur automobile ukrainien Ukravauto et ZAZ projette d’installer une usine dans le gouvernorat de Bizerte pour la fabrication de voitures et camions de la marque ZAZ destinés au marché africain (90%) et local (10%).Des sources bien informées ont confié à Africanmanager que l’investisseur de ce projet est soumis à de  nombreuses pressions exercées  par des certaines parties qui veulent que ce dernier délocalise l’implantation de son projet vers d’autres régions.

Ces mêmes sources ajoutent  que plusieurs hauts responsables dans maintes régions de la République ont contacté l’investisseur ukrainien tout en lui proposant une batterie d’offres , des prestations et des facilitatés pour l’inciter à changer l’endroit de l’implantation de ce projet.

Plus de 8 mille emplois sont attendus

Dans une déclaration à Africanmanager, le chargé de l’information au gouvernorat de Bizerte a tenu à préciser qu’un accord a été récemment signé, entre la société ADA, représentante de la marque ukrainienne en Tunisie et en Afrique du Nord et le géant mondial, “ukravauto et zaz” pour la construction de cette usine dans la ville de Menzel Bourguiba.

Le coût global de cette usine qui devrait produire 100 mille voitures par an, est estimé à 1400 Millions de dinars.

Les travaux relatifs à ce projet s’étaleront sur une période de 24 mois et offriront près de 8 mille emplois. Du coup, la Tunisie sera le premier pays africain où s’installe la société ukrainienne, laquelle exportera 90% de ses produits à l’international alors que 10% de la production seront écoulés sur le marché local avec des prix raisonnables.

On rappelle que ZAZ est une entreprise ukrainienne de construction automobile, fondée en 1956 dans la ville de Zaporijia (ukrainien) ou Zaporojie (russe), en Ukraine. ZAZ est l’acronyme de « Usine d’automobiles de Zaporojie».

Fondée en 1908, l’usine fabriquait des véhicules agricoles avant de se lancer dans la production automobile, en 1960. Le premier modèle produit par ZAZ est une copie de Fiat 600, appelée ZAZ 965. La production débute le 22 novembre 1960. C’est une très petite voiture (3,33 m). Le moteur est un V4 de 746 cm3 refroidi par air, de 23 chevaux, vitesse maximum : 80 km/h ; il est placé à l’arrière.

par -

Hyundai Motor Group a présenté sa stratégie future de développement du groupe motopropulseur lors de sa conférence internationale sur les groupes motopropulseurs en Corée.

Plus de 1 200 ingénieurs et universitaires issus des plus grandes sociétés mondiales de motorisations participent à cet événement de deux jours, qui comprend des présentations explorant le thème principal «Atteindre la limite des technologies du groupe motopropulseur: améliorer la valeur pour les clients».

Lors de la conférence, Hyundai Motor Group présente les quatre premiers moteurs et deux transmissions de sa nouvelle gamme de groupes motopropulseurs «Smart Stream». La technologie Smart Stream incorpore un certain nombre de technologies avancées qui aideront Hyundai Motor Group à atteindre ses objectifs d’émissions mondiales à long terme.Développés par les ingénieurs primés de Hyundai Motor Group, les groupes motopropulseurs Smart Stream offrent une meilleure économie de carburant et des émissions d’échappement réduites. En commençant par l’introduction de moteurs 1,6 litre essence et diesel Smart Stream, la technologie sera finalement disponible pour tous les véhicules du groupe Hyundai Motor.

Les améliorations sur l’efficacité des moteurs à essence et diesel, ainsi que le développement de nouveaux groupes motopropulseurs électriques et hybrides rechargeables, ainsi que la nouvelle génération de véhicules électriques à pile à combustible (FCEV).

Présenté pour la première fois au salon international de l’automobile de Francfort 2017, le groupe motopropulseur Smart Stream permettra à Hyundai Motor Group de répondre aux changements globaux de la réglementation environnementale et de répondre à la demande des clients pour des voitures amusantes à conduire. Le mot «intelligent» implique d’être intelligent dans la conception, le contrôle et l’exploitation, tandis que «flux» se réfère à un mouvement dynamique de la mobilité.

La technologie Smart Stream de nouvelle génération optimise la structure de groupe motopropulseur existante, avec des composants de moteur réduits en taille et en poids pour améliorer l’efficacité énergétique. Avec les techniques de combustion avancées des moteurs Smart Stream, Hyundai Motor Group vise à maximiser l’efficacité thermique jusqu’à 50% dans le futur.

par -

Lors d’une cérémonie organisée jeudi 2 novembre 2017, Italcar S.A, concessionnaire officiel des marques Fiat, Alfa Romeo, Jeep, Lancia et Iveco, a inauguré son nouvel atelier situé à Fouchana.

Cet événement a été marqué par la présence du DG d’Italcar, Kais Krima, du directeur Après-vente, Logistique et Réseau Mohamed Annabi, du propriétaire de l’atelier Hechmi Ben Nasr et de leurs invités.

Le nouvel atelier, qui est très spacieux, met au service des clients une équipe de quinzaine de personnes formées chez Italcar aux normes exigées par le constructeur (Iveco).

Le team hautement qualifié accompagne le client durant toute la durée de vie de son camion. Les spécialistes offrent des services d’entretien et d’assistance pour tous les domaines touchant les camions les gammes moyenne et lourde.

Tous les services nécessaires sont assurés au profit des clients ayant des véhicules lourds Iveco, notamment la réparation et l’entretien mécanique pour les camions et la vente des pièces de rechange d’origine Iveco.

Italcar S.A œuvre d’avantage afin de renforcer sa présence sur tout le territoire tunisien et veut être au plus près de ses clients.

Une approche de proximité qui permet au concessionnaire de répondre aux nombreuses attentes d’une clientèle spécifique sans cesse croissante tout en garantissant un service fiable, rapide et de qualité.

Le concessionnaire officiel des marques Fiat, Alfa Roméo, Jeep, Lancia et IVECO est déjà au service de sa clientèle à travers son réseau d’ateliers sur tout le territoire tunisien et s’apprête à lancer un nouveau plan de développement pour l’année 2018.

Ces prochaines expansions vont porter le nombre d’ateliers officiels ITALCAR à 15, sans compter les trois sites de la société aux Berges du Lac, à la Cité el Khadra ainsi que le nouveau siège social de Mégrine.

par -
dav

Ennakl Automobiles a inauguré le 2 novembre 2017 son nouveau centre de formation régional à Charguia 2 en présence de son président directeur général, Ibrahim Debache et de représentants des marques Volkswagen et Seat.

La satisfaction du client est au cœur de la stratégie d’Ennakl, et qui dit satisfaction client dit qualité de service, pour cela Ennakl ne cesse de faire de la formation et de la qualification un axe principal pour améliorer la qualité des prestations offertes aux clients.

 Ce centre régional est le premier de son genre au point de vue infrastructure et staff de formation, il permettra l’organisation des formations des constructeurs pour toute l’Afrique du Nord. Ennakl compte aujourd’hui un effectif total de 418 collaborateurs dont  151 pour l’activité technique : 16 ingénieurs, 41 techniciens supérieurs et 94 techniciens. Le taux d’encadrement étant de 26%.

Pour le volet formation, Ennakl compte 5 formateurs certifiés pour l’activité technique et services en plus de 3 assistants techniques et 5 formateurs certifiés pour l’activité commerciale.

En plus de la certification Volkswagen, les formateurs du centre sont certifiés  par l’AHK : AdA International ( Ausbildung der Ausbilder ) ; formation des formateurs .

Le réseau de représentants officiels compte plus de 700 collaborateurs dont 150 environ pour l’activité technique.

Ce centre d’une superficie de 1000 m2 a nécessité un investissement d’environ 1 million de dinars. Il comprend 2 salles de formation technique, 1 salle de formation non technique et IT, quatre postes de travail équipés de 4 ponts élévateurs ainsi qu’un espace de réception directe.

 Équipé d’un matériel didactique de pointe, ce centre permettra de renforcer la capacité d’accueil pour les cessions de formation, ce qui permettra de passer d’une moyenne de 120 jours de formation par an à 180 jours de formation par an pour les années à venir.

 En plus de former les équipes Ennakl et celles des représentants officiels du réseau. Ennakl a aussi signé des conventions avec différents centres de formations professionnelles publiques ou privés ainsi que des universités.

En effet, Ennakl encadre des ingénieurs de l’école Esprit dans le cadre de projet de fin d’études.

En partenariat avec l’école polytechnique internationale, Ennakl a mis en place une licence en mécatronique.

Rappelons que depuis 2016 Ennakl a été certifiée « entreprise formatrice » par la chambre Allemande de commerce et d’industrie (AHK). Avec l’AHK et le centre de formation à l’Ariana,Ennakl organise des formations en alternance des techniciens supérieurs en mécanique auto.

 Rien que pour l’activité APV, Ennakl a pu certifier à ce jour 109 collaborateurs de différents profils : master technician, conseiller de service, responsable garantie, conseiller pièces et accessoires,

 L’objectif est d’étendre la formation à tous les collaborateurs APV pour Ennakl et son réseau, ce qui représente environ 320 personnes.

 Ennakl Automobiles étend son activité à l’Afrique sub saharienne, notamment en Côte d’Ivoire et au Sénégal ; et compte aussi transmettre son savoir faire à ces pays à travers la formation technique.

Le centre a déjà entamé son activité. En effet une première formation en MSQP en collaboration avec le constructeur VW Utilitaires a été organisée pour 13 personnes des importateurs de l’Afrique du Nord, une autre cession est programmée pour le mois de décembre.

 Outre le volet de la formation, et dans un souci permanent de mieux servir ses clients, Ennakl a aussi engagé d’importants investissements pour l’extension et la rénovation de ses ateliers mécaniques et carrosserie et espace d’accueil

client,un nouvel espace d’express service à la Charguia sera fonctionnel avant la fin de l’année.

par -

Dans un communiqué de presse, rendu public ce jeudi 19 octobre 2017 par la Chambre syndicale des concessionnaires et des constructeurs automobiles, les concessionnaires automobiles tunisiens s’insurgent contre les mesures de la loi de finances 2018 qui porteront augmentation des prix des voitures. «L’activité de distribution des matériels roulants importés ou fabriqués localement connait depuis le début de l’année 2017 un recul sous le double effet des restrictions quantitatives à l’importation à travers le contingentement des importations par le ministère du Commerce et de la dépréciation continue du dinar face à l’euro et au dollar, qui a entrainé une hausse moyenne des prix à la vente de 26% face à l’euro et de 22% par rapport au dollar entre 2016 et 2017.

Cette situation a engendré une double frustration au niveau des consommateurs qui disposent encore des moyens financiers mais dont la demande est insatisfaite à cause de la pénurie régulière des véhicules due à ces restrictions quantitatives, et la baisse du pouvoir d’achat ne leur permet plus d’accéder à l’achat de véhicules neufs dont les prix sont devenus prohibitifs par rapport à leur pouvoir d’achat.

Pour l’année 2018, tout porte à croire que les deux facteurs sus indiqués vont perdurer et seront aggravés par les nouvelles dispositions de la nouvelle loi des finances qui prévoient une augmentation moyenne de 25% des droits de consommation et de 10 à 15% des droits de douane frappant l’importation respectivement des voitures particulières et des véhicules utilitaires, des pièces de rechange et des composants destinés à l’industrie automobile locale, sans compter l’augmentation de 1% de la TVA. Aussi il faut s’attendre à l’augmentation de la frustration des consommateurs et à une réduction dramatique de l’activité des anciens et nouveaux concessionnaires qui n’ont pas cessé ces dernières années d’investir et de créer des  emplois tablant sur l’ouverture du marché et la réduction de la taxation sur la base des promesses des responsables.

Mais, il est malheureux de constater que ces responsables continuent à considérer les matériels roulants comme des biens de luxe dont nous pouvons nous passer en cette période de crise, oubliant que l’essentiel des véhicules sont à usage professionnel ou servent pour le déplacement des ménages faute d’un service de transport en commun digne de ce  nom».

par -

Selon les chiffres de septembre 2017, relatifs à l’immatriculation de nouvelles voitures chez la A3T (Agence tunisienne du transport terrestre), le concessionnaire tunisien City Car de la marque coréenne Kia a réalisé les meilleures ventes du mois. Avec 346 voitures particulières (VP) immatriculées, Kia se place au premier rang des meilleures ventes devant Renault (341 VP en septembre), loin devant Hyundai (127 VP) et très loin devant Volkswagen (256 VP). Pour les 9 premiers mois de l’année en cours, Kia est aussi la 3ème marque de voitures la plus demandée sur le marché tunisien des automobiles, derrière Renault qui est la seule à enregistrer une hausse de 35,3 % de ses ventes et Hyundai. Volkswagen traine à la 4ème place des meilleures ventes pour les 9 premiers mois de 2017, certes devant Citroën et Ford.

Le meilleur des RS

Expert-comptable de son état et chroniqueur économique sur plusieurs plateaux TV, Walid Ben Salah surprend le ministre Zied Laadhari en «délit de communication politicienne»....

INTERVIEW

Il n’est pas le ministre des Finances, mais il en connait tous les arcanes. C’est un survivant du gouvernement «Essid» et il est l’homme...

AFRIQUE

Ghassan Salamé, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, a informé mercredi matin le Conseil de sécurité que l'ONU était maintenant prête à...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection nationale olympique de football a fait match nul (1-1) face à son homologue algérienne, en match amical disputé mercredi au stade Omar-Hamadi...