Tags Posts tagged with "bétail,"

bétail,

par -

En Somalie, des décès massifs de bétail dus à la sécheresse — 60 pour cent des troupeaux décimés dans certaines régions —  ont gravement compromis les moyens d’existence des pasteurs. Ces pertes de bétail menacent d’exacerber la situation de la sécurité alimentaire du pays, qui demeure critique dans les zones pastorales du nord et du centre, met en garde aujourd’hui la FAO.

Vu que les prévisions de pluies sont inférieures à la moyenne pour la période avril-juin, un soutien urgent est nécessaire pour renforcer la résilience des communautés pastorales et éviter une détérioration des moyens d’existence et de la sécurité alimentaire, souligne la FAO dans le dernier rapport de son Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR).

« La Somalie est, par tradition, caractérisée par une économie agropastorale. Les pertes massives de bétail ont gravement touché l’économie et les populations somaliennes. Il est crucial que nous continuions à soutenir les ménages pastoraux afin de renforcer leur résilience face aux chocs liés au climat en fournissant une assistance vétérinaire et alimentaire opportune à leurs animaux », a déclaré M. Daniele Donati, Représentant de la FAO en Somalie.

Dans les régions pastorales septentrionales et centrales du pays, l’impact négatif, en particulier sur le bétail, des sécheresses prolongées de 2016 et 2017 a accru le nombre de personnes en insécurité alimentaire sévère d’environ 3 pour cent à 1,8 million, soit presque 30 pour cent de la population de ces zones.

La situation générale de la sécurité alimentaire en Somalie s’est améliorée dans une certaine mesure début 2018 principalement en raison d’une aide humanitaire soutenue et de grande ampleur. Le nombre de Somaliens souffrant d’insécurité alimentaire grave a baissé de l’ordre de 15 pour cent par rapport à fin 2017, mais reste cependant 170 pour cent au-dessus des niveaux d’avant-crise.

Fort impact sur l’économie

Les pertes massives de troupeaux ont entraîné une réduction de l’offre sur le marché, ce qui a entraîné une flambée des prix du bétail et des produits dérivés de l’élevage, notamment le lait. Elles ont également entraîné une chute des exportations d’animaux. L’économie du pays s’en est trouvée durement touchée, le secteur de l’élevage représentant environ 40 pour cent du produit intérieur brut (PIB) et employant 65 pour cent de la population active.

Les familles dans les zones pastorales subissent déjà le choc de l’impact économique négatif. Cela se reflète dans les niveaux élevés d’endettement des ménages qui limitent aussi fortement leur accès à la nourriture. Dans les régions du nord et du centre, cet endettement a augmenté de 400 pour cent au cours de l’année 2017 en raison des achats à crédit d’eau et de nourriture et des emprunts pour financer la migration du bétail.

La FAO en action

Pour répondre aux besoins urgents des éleveurs touchés par la crise, la FAO a soigné 38,3 millions de têtes de bétail en 2017 grâce aux services de santé animale (traitement des parasites, maladies et blessures). La FAO a également fourni des apports alimentaires à plus de 900 000 animaux et livré plus de 53 millions de litres d’eau.

En 2018, la FAO entend aider 2,7 millions de Somaliens en milieu rural et réclame 236 millions de dollars pour soutenir les interventions sur le bétail, aider les agriculteurs à assurer une bonne récolte et accorder des transferts d’argent aux familles les plus vulnérables afin qu’elles puissent se nourrir tout en rétablissant leur propre production alimentaire. Soutenir les moyens d’existence et assurer une aide financière dans les zones rurales contribue non seulement à lutter contre la faim, mais cela réduit également les déplacements et la vente des moyens de production qui, à la fin, permettent aux populations de se nourrir et de subvenir à leurs besoins.

par -

Les agriculteurs et éleveurs de bétail dans la ville de Korba ont observé, mercredi, un sit-in devant le siège de l’union locale de l’agriculture et de la pêche à la suite des vols répétitifs de bétail.
Les protestataires ont appelé les services sécuritaires à assurer une protection aux propriétaires notamment, après les opérations de vol répétitifs de bétail, signalant que les personnes ayant commis ces vols sont connues auprès des autorités sécuritaires.
Le représentant de l’union locale des agriculteurs de Korba, Mohamed Ben Hassan a précisé que ce sit-in a été organisé à l’initiative de l’union à la demande des agriculteurs et éleveurs de bétails, soulignant la nécessité d’assurer une protection à ces agriculteurs.
Il a appelé la présidence du gouvernement à intervenir rapidement afin de protéger les éleveurs de bétail.
Le député Moez Belhaj Rhouma a affirmé qu’un projet de loi sur l’aggravation de la peine pour les voleurs de bétail et des équipements agricole sera soumis, la semaine prochaine à l’assemblée des représentants du peuple.
Il a appelé les autorités sécuritaires et judiciaires et les députés à assumer leur responsabilité, afin d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs.
A noter que les agents de la garde nationale de Korba ont démantelé la semaine dernière un réseau spécialisé dans le vol du bétail et la saisie de 370 têtes d’agneaux volés.

par -

En République centrafricaine, le secteur de l’élevage se reconstruit peu à peu. La guerre civile avait porté un coup terrible à cette activité, selon le site « RFI.fr ».

D’après la FAO, l’agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, ce secteur a reculé de 77% par rapport à son niveau d’avant la crise. Les razzias et les vols de bétail sont les causes principales de cette situation. Aujourd’hui, il faut restructurer la filière élevage et cela commence par relancer les campagnes de vaccination de bétail.

par -
Le ministère du Commerce importera 10 000 ovins d’Espagne pour les besoins de l’Aïd el Idha

Un gang spécialisé dans le vol de bétail, actif dans le Grand-Tunis et dans le gouvernorat de Béja (nord-ouest de la Tunisi), a été démantelée à Tebourba, gouvernorat de la Manouba, près de Tunis.
Selon le chargé de l’information de la Garde nationale, le Colonel-major Khaliha Chibani, trois éléments du groupe ont été interpellés, alors que cinq autres sont toujours recherchés. En outre, cinq camions légers de type D-Max, 135 têtes d’ovins et 38 têtes de bovins ont été saisis, apprend-on de même source.
Une quantité de pesticides, utilisée par les malfaiteurs pour empoisonner les chiens de garde des fermes agricoles, a été, aussi, saisie.

TAP

par -
Le ministère de l’Agriculture a appelé

Le ministère de l’Agriculture a appelé, mercredi 7 mai 2014, les agriculteurs d’abandonner le bétail contaminé par la fièvre aphteuse et de contacter les vétérinaires opérants dans les commissariats régionaux de développement agricole aux fins de vaccin.

Il a également précisé qu’une campagne de vaccination a été lancée pour empêcher la propagation de cette épidémie. Et d’ajouter que certains marchands profitent de cette conjoncture afin d’acheter du bétail à des prix nettement bas.

par -
La Société Tunisienne des viandes importera

La Société Tunisienne des viandes importera, pour la période prochaine, près de 3500 têtes de bétail pour équilibrer le marché et ajuster les prix dont le kilo de viandes serait de 16 dinars alors que celui des bovins ne dépasserait pas 15,5 dinars, rapporte le journal Attounssia dans son édition de ce mardi, 10 décembre 2013.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...