Tags Posts tagged with "concours,"

concours,

par -

Les épreuves du concours d’admission aux collèges pilotes (sixième année) session 2018 ont démarré aujourd’hui, jeudi 21 juin 2018 dans tous les établissements scolaires et se poursuivront sur les trois jours qui se suivent. Plus de 55 mille candidats passeront les examens. Les places disponibles dans les collèges pilotes sont au nombre de 3725.

Les résultats devraient être annoncés le 6 juillet 2018.

par -

La société TUNBETS s’apprête à lancer officiellement ses activités.

Spécialisée dans l’organisation des concours de pronostics sportifs à travers une plate-forme web payable en dinars tunisiens, TUNBETS, cette société 100% tunisienne, commercialisera ses offres sous la marque PROMOCOTE.

Elle sera gérée par le jeune promoteur Zied Essais, qui a une grande expérience dans le domaine de l’organisation des paris sportifs, que ce soit en Tunisie, en France ou dans de nombreux pays africains dans lesquels il a lancé l’organisation de concours de pronostics sportifs.

Partant du fait que le marché des paris sportifs en ligne est inexistant d’un point de vue légal en Tunisie et que le marché parallèle est en pleine évolution avec plus de 500 mille Tunisiens qui jouent sur les sites étrangers pour un volume qui dépasse les 300 millions de dinars et afin d’offrir une solution de rechange pour lutter contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent, TUNBETS a donc décidé de lancer sa marque PROMOCOTE spécialisée dans les paris sportifs à cote.

TUNBETS proposera plus de 200 types de paris relatifs à des milliers d’événements sportifs dans le monde. Ces offres concerneront les avants-matchs, les paris en direct et les paris virtuels.

La société comptera sur une équipe d’experts et offrira aux joueurs une solution complète de paris sportifs et un contenu sportif consistant sur tous les canaux de vente dans toutes les régions du pays.

En un mot, PROMOCOTE tend à se positionner comme la marque leader du marché des paris sportifs en Tunisie.

par -

La compagnie aérienne TUNISAIR appelle ses clients à voter avant le 19 aout 2018 pour lui permettre de remporter une des nominations du ” World Travel Awards “.
Sur sa page Facebook, Tunisair annonce sa nomination pour les ” World Travel Awards ” aux côtés des plus grandes compagnies aériennes africaines, précisant qu’elle devra concourir aux titres de :
– Africa’s Leading Airline 2018 (8 nominations consécutives)
Africa’s Leading Airline Brand 2018 (2 nominations consécutives)
-Africa’s Leading Airline – Economy Class 2018 (8 nominations consécutives)
– Africa’s Leading Airline In-flight Magazine 2018 (4 nominations consécutives)
L’opération de vote est effectuée via le site de World Travel Awards https://www.worldtravelawards.com/vote, souligne la même source.

par -

Le député Mohamed Lakhoua a appelé, lundi, à réviser l’autorisation d’exploitation octroyée, le 10 janvier, à la société ” New lubricants company “, par le ministère de l’Environnement, au vu que ce dernier n’a pas coordonné avec le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables.
Intervenant, lors d’une plénière consacrée à la présentation de questions orales au ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, le député a rappelé que cette autorisation permet à ladite société d’exercer son activité de gestion des déchets dangereux (huiles industrielles usagées).
Il a souligné, également, que la même société a exploité une technique de brevet appartenant à la Société tunisienne de lubrifiants (Sotulub), ajoutant que plusieurs services relevant du département de l’Environnement ont exprimé leur refus d’octroyer cette autorisation.

En réponse, le secrétaire d’Etat chargé des mines, Hachem Hmidi, a fait savoir que le ministère de l’Environnement est l’unique département chargé d’octroyer ce genre d’autorisations et de contrôler les activités de ces sociétés.
Il a précisé, aussi, que la Sotulub a exprimé ses appréhensions de la perte de son quota du marché après l’introduction de ce nouvel investisseur.
Répondant à une question de la députée Samia Abbou sur les soupçons de manque de transparence et de dépassements ayant entaché le dernier concours lancé par la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) pour le recrutement de 1700 agents exécutifs, le secrétaire d’Etat a affirmé que ce concours est “purement technique et non pas un concours à portée sociale“.
Et d’ajouter “qu’une confusion a peut-être été faite avec les concours précédents de la CPG ayant essentiellement visé les cas sociaux“.

Hmidi a également souligné que “le tri primaire des dossiers a été confié à l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP), étant donné qu’il s’agit de spécialités techniques, dont les diplômes sont généralement octroyés par cette agence“.
Il a, également, précisé que “sur les 1700 profils demandés, 1575 profils seulement ont été trouvés, vu la portée régionale du concours qui était limité à la région de Gafsa“.
Sur les 33 spécialités ayant fait l’objet du concours, 2 spécialités n’ont pas également été trouvées et il y a eu recours à des spécialités similaires“, a-t-il encore souligné.

Concernant le recours à un bureau d’études privé pour le tri des dossiers, le secrétaire d’Etat a fait savoir que la Compagnie n’avait pas la capacité de trier un nombre aussi grand de dossiers dans un délai aussi réduit, et que le recours à ce genre de bureau est une pratique fréquente chez les entreprises publiques.
Hmidi a aussi indiqué “qu’après vérification, toute personne qui a été retenue dans le cadre du concours, mais dont le profil ne répond pas aux critères exigés, sera interdite d’exercer dans le cadre de la Compagnie“.

par -

Un concours sur épreuves sera organisé le 17 juillet 2018 pour le recrutement de 250 auxiliaires de justice.

Selon un communiqué rendu public mercredi par le ministère de la Justice, le délai de dépôt des candidatures devrait arriver à expiration le 11 juin 2018.

Les candidats à ce concours doivent être titulaires d’une licence ou d’une maîtrise en droit ou équivalent sans avoir besoin de remettre une copie certifiée conforme du diplôme.

Le département de la Justice a également défini les critères d’admission à ce concours et les pièces du dossier de candidature après admission aux épreuves écrites, lit-on dans le même communiqué.

L’Institut supérieur de la magistrature est un institut public d’enseignement supérieur qui relève du ministère de la Justice.

Créé en vertu de la loi du 11 août 1985, cet institut a pour mission principale la formation spécialisée et continue des magistrats ainsi que la formation des greffiers, des huissiers de justice, des notaires, des experts judiciaires et des interprètes assermentés.

par -

La Société de l’environnement, à Tataouine, annonce que les résultats préliminaires du concours de recrutement de 920 agents et de 80 cadres seront publiés sur son site web, vendredi 18 mai 2018, à partir de 20h00.

Ces résultats restent préliminaires, jusqu’à la fin de l’examen des recours. Ces derniers doivent se faire, entre le 19 mai et le 8 juin 2018, par lettre recommandée.

Une première tranche de recrutement de 1500 agents a précédé ces concours qui seront suivis, ultérieurement, par une troisième tranche de 500 agents pour atteindre au total 3 mille agents et cadres, conformément à l’accord d’El Kamour conclu le 16 juin 2017.

par -

Un plan promotionnel national visant à promouvoir 76 produits médaillés de la 1ère édition du concours tunisien des produits du terroir (décembre 2017) a été présenté, mercredi 11 avril 2018, à Tunis.

L’expert monitoring et communication à l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Marouane Chikhaoui, a indiqué, à l’Agence TAP, à l’occasion d’un séminaire, tenu, à l’initiative de l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles (APIA), que ce plan vise à assurer la pérennité du concours, conformément aux règles y afférent, et à offrir aux gagnants la possibilité d’améliorer la commercialisation de leurs produits. Il prévoit des actions d’appui dans quatre axes, à savoir l’appui à la commercialisation des produits du terroir médaillés, la promotion de l’agrotourisme et la gastronomie, l’amélioration technique des produits et la promotion de la communication autour des produits du terroir.

Une centaine de représentants des secteurs public et privé ainsi que de la société civile ont planifié, au cours des dernières semaines, la tenue d’actions dans le cadre de ce plan.

L’expert a rappelé que la première édition du concours tunisien des produits du terroir, organisée par l’APIA avec l’appui du projet d’accès aux marchés des produits Agroalimentaires et du Terroir (PAMPAT), relevant de l’ONUDI, vise à promouvoir l’image de marque de ces produits aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger, à encourager l’amélioration de la qualité conformément aux attentes du marché et à valoriser le savoir-faire traditionnel des différentes régions de la Tunisie.

Les produits médaillés du concours mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et cofinancé par le Secrétariat d’Etat Suisse à l’Economie (SECO) ont concerné cinq catégories de produits agroalimentaires transformés, à savoir les olives à huile, les fruits et plantes aromatiques, les miels, les fromages, les légumes et produits de la pêche.

De son côté, le représentant du cabinet AZ Consulting, Houcem Belhaj, a fait savoir qu’une première enquête réalisée en mars 2018 auprès d’un échantillon de 21 producteurs gagnants a montré que les produits médaillés ont pu enregistrer une augmentation entre 30% et 50% de leurs ventes, grâce au grand intérêt que suscitent les produits du terroir auprès des consommateurs tunisiens.

Les enquêtés ont confirmé, également, que le grand potentiel de commercialisation des meilleurs produits de la Tunisie semble loin d’être exploité.

Belhaj a, en outre, souligné que 30% des médaillés réfléchissent à la participation à des concours à l’échelle internationale.

Il a indiqué que l’instabilité de l’approvisionnement en matières premières, le manque d’encadrement, le non respect des normes d’emballage et l’absence de programmes de promotion et de communication sur les produits sont les principales entraves enregistrées par les médaillés.

TAP

par -

L’Ecole Supérieure des Communications de Tunis (Sup’Com), en partenariat avec l’ISET’Com et l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage (IHEC), organise le “Challenge Projets d’Entreprendre” sous le parrainage exclusif de la STB Bank.
Pour cette édition, les organisateurs élargissent le réseau de partenaires et bénéficient de l’appui d’Orange Tunisie, de la direction régionale Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et du projet SAXEED.JET financé par la DAAD. Sont impliqués dans ce concours près de 207 élèves-ingénieurs et étudiants managers, qui  doivent imaginer et réaliser le meilleur projet de création d’entreprise innovante portant sur un service et/ou un produit TIC. Cette manifestation, qui s’étalera du 07 au 14 Avril 2018 au Parc Technologique Elgazala, mobilisera 33 équipes autour des thèmes «Blockchain et l’Intelligence Artificielle».

Cette action qui vise à insuffler et encourager l’esprit d’entrepreneuriat auprès des élèves-ingénieurs et étudiants a déjà été transposée avec succès selon le modèle breveté par Télécom Sud Paris, à l’international, notamment, à l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et des Télécommunications de Yaoundé au Cameroun (ENSPT) et sera reconduite avec la Faculté des Sciences et Techniques de Fès – Maroc en 2018.
Durant la semaine du challenge, les équipes bénéficieront d’un accompagnement riche et varié. Cinq types de soutien sont prévus : le coaching professionnel, une accélération morning, les ateliers, les pôles conseils et un espace pédagogique en ligne. Aussi, les participants bénéficieront de ressources numériques, un espace de travail collaboratif et de divers outils de communication.

Le challenge sera clôturé par une évaluation en 2 étapes, permettant de sélectionner les 12 meilleurs projets ; lors de l’évaluation finale, ces 12 équipes passeront devant un jury de professionnels (chefs d’entreprises TIC, banquiers, SICARistes, investisseurs,…). Les 3 projets gagnants recevront chacun un prix fixé à 3000 dinars tunisiens offerts par le parrain et les sponsors.

par -
Access Power, développeur, propriétaire et exploitant de projets énergétiques sur les marchés émergents, a annoncé aujourd’hui le lancement de l’ACF 2018, la troisième édition de la plateforme de financement et de soutien des projets d’énergie renouvelable en Afrique et en Asie, au succès notoire. Pour cette troisième édition, Access a inclus l’Asie pour les projets énergétiques et invite les entrepreneurs aussi bien d’Afrique que d’Asie à y participer.

Aujourd’hui dans sa quatrième année, le concours ACF est un programme de soutien financier innovant d’une valeur de 7 millions de dollars conçu pour fournir aux développeurs et aux initiateurs de projets locaux du secteur de l’énergie le soutien au développement, l’expertise technique, le savoir-faire et le soutien financier requis pour concrétiser leurs projets dans le domaine des énergies renouvelables.

L’ACF 2018 veut miser sur le succès des trois années précédentes, au cours desquelles un total de 234 projets ont accédé à la sélection finale. Plusieurs projets gagnants bénéficient désormais de la combinaison de financement et d’expertise technique fournie par Access Power. Les finalistes de cette année seront de nouveau évalués et notés par un jury indépendant d’experts industriels, similaire à celui de l’année dernière qui comprenait des représentants seniors de Power Africa, InfraCo Africa, Proparco et de la Société néerlandaise de financement du développement (FMO).

Les gagnants de l’ACF 2018 seront annoncés en direct par le jury d’évaluation finale, le 19 juin 2018, lors du Forum de l’énergie africaine à l’île Maurice. Les trois finalistes d’Afrique et d’Asie s’engageront ensuite dans des négociations d’accords directs de développement conjoint (JDA) avec Access Power.

Reda El Chaar, président exécutif d’Access Power, a déclaré : « Cette année, nous sommes ravis d’accueillir également des projets asiatiques dans ce concours. En introduisant de nouveaux marchés, nous espérons pouvoir atteindre un réseau plus important d’entrepreneurs innovateurs et pionniers à travers l’Afrique et l’Asie, qui pourront développer leurs idées ambitieuses pour qu’elles se muent en projets tangibles ».

Le formulaire d’inscription à l’édition 2018 de l’ACF et ses lignes directrices sont disponibles sur le site Web d’Access Power : www.Access-Power.com

par -

Romdhane Souid, le PDG de la Compagnie des Phosphates Gafsa (CPG), est passé sur Shems FM ce mardi 06 février 2018 pour évoquer les signes d’éclaircie, qu’on doit sans doute à la dernière sortie du chef du gouvernement, qui a promis d’utiliser le bâton avec ceux qui paralysent la production depuis un mois et demi.

Souid a rappelé que le travail de la CPG est bloqué par les 12 000 candidats malheureux du concours technique.

Il s’est réjoui de la décision de Youssef Chahed de déclencher des poursuites judiciaires contre ceux qui entravent la production à la CPG, de geler les récents accords relatifs au recrutement de 7000 personnes dans la compagnie et les sociétés en charge de l’environnement ainsi que les résultats du concours qui doit permettre d’embaucher 1700 agents.

«Les difficultés que traversent actuellement la CPG font du tort à toutes les parties et il n’y a que la concurrence qui y trouve son compte. Actuellement, on produit 40% uniquement de ce qu’on faisait avant, et notre plus gros problème est bien entendu les clients qu’on va perdre. La masse salariale de la compagnie est évaluée à 600 millions de dinars et 30 mille familles vivent de notre activité. On a eu recours à la négociation et aux solutions pacifiques, au début, mais là on a dû en venir à une plainte contre ceux qui bloquent la production à la CPG», a souligné Souid…

par -

Le constructeur automobile Hyundai Motor Company, partenaire officiel de la FIFA, a lancé un concours du meilleur slogan « Be There With Hyundai » à l’occasion de la Coupe du Monde FIFA, Russie 2018™. La compétition est ouverte à tous les supporteurs majeurs à travers le monde, y compris les fans tunisiens.

Comment réaliser le rêve ?

Les supporteurs des Aigles de Carthage peuvent réaliser leur rêve en participant à la première phase de ce jeu concours (qui prend fin le 28 février 2018). Le concept du jeu donne l’occasion aux participants de créer et de proposer leurs slogans pour soutenir l’équipe nationale qualifiée pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Il suffit d’utiliser le lien suivant : www.FIFA.com/theclub

En avril, trois finalistes pour chaque slogan d’équipe seront choisis et une nouvelle ronde de votes en ligne débutera pour déterminer le slogan gagnant qui figurera sur le bus Hyundai dédié aux aigles de Carthage pour les déplacements pendant la coupe du monde. Le fan ayant créé le slogan gagnant sera récompensé par une expérience exclusive et immersive, en prenant part au « Team Bus Convoy », le convoi officiel de l’équipe nationale.

Le gagnant remportera un voyage en Russie, il séjournera dans un hôtel à partir duquel il embarquera dans un véhicule du convoi officiel Hyundai accompagnant l’autobus de l’équipe nationale et assistera à un match sélectionné pour la Coupe du Monde FIFA 2018™.

Pourquoi la créativité ?

Les propositions de slogans seront jugées en fonction de leur originalité, de leur créativité et de leur capacité à refléter les valeurs de l’équipe concernée. Hyundai a choisi ces critères vu leurs adéquations avec sa culture d’entreprise. Un slogan peut changer la vie d’une personne et une idée peut conduire à réaliser le rêve d’un supporteur fan de son équipe.

La société Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers, s’inscrit dans cette dynamique lancée par la société mère et s’engage à accompagner le gagnant et lui confier une graduation spéciale digne d’un talent tunisien primé par le géant automobile Hyundai. Alpha Hyundai Motor invite les jeunes tunisiens à participer massivement au concours pour la période restante et ce pour contribuer au choix des meilleurs slogans pour les Aigles.

Pour plus d’informations sur le mécanisme du jeu : http://www.hyundai.com.tn/actualities/19

Pour consulter la video de l’expérience : https://www.youtube.com/watch?v=fnd0GTIYlms

par -

Les contestataires du concours de la société de l’environnement à El Mahres ont été évacués, mardi après-midi, par la force. Ils avaient bloqué la voie ferrée et l’accès à plusieurs établissements dont le siège de la délégation, le bureau de la Poste, les recettes des finances et l’Union locale du travail.
Les manifestants contestent les résultats du concours auxquels 200 candidats d’El Mahres et 100 de Tina ont été admis.
Le gouverneur de Sfax, Adel Khabthani, a annulé la visite qu’il devait effectuer, à El Mahres, en compagnie du président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption, Chawki Tabib, à cause du blocage du service public par les protestataires, explique-t-il à l’agence TAP. Selon lui les citoyens ont le droit de manifester et d’exprimer leur opinion en toute liberté, mais dans le respect de la loi.

par -

Startup.Info (https://Startup.info) a le plaisir d’annoncer les lauréats du concours « Startup of the Year Africa 2018 » suite à la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée fin janvier.

Après la réussite de la première édition du prix « Startup Of The Year Africa », Startup.Info, le magazine collaboratif des startups, continue son engagement dans la promotion de l’innovation africaine. Avec le soutien d’acteurs majeurs internationaux, tels que OCP, ENGIE, QWANT, FINANCE INNOVATION, PwC, Labs-NS-Avocats, Holmarcom Group, Royal Air Maroc ainsi que 70 partenaires médias et écosystème, il lance la 2ème édition du concours « Startup Of The Year Africa 2018 ».

Cette année, 600 startups provenant de 52 pays différents ont participé avec plus de 12 000 votes en ligne d’internautes et 41 Millions de personnes atteintes sur les réseaux sociaux.

Le jury d’experts du concours « Startup of the year Africa 2018 » s’est réuni le 24 janvier 2018 afin de désigner les lauréats des différents Prix ci-dessous :

Grand Prix de la Startup Africaine de l’année 2018 : HydroIQ (Kenya)

Fondée par Brian Bosire et Victor Shikoli, HydroIQ propose un objet connecté permettant de gérer les réseaux hydrauliques à distance. Grâce à cette solution, les fuites sont détectées automatiquement sur le réseau et les ménages facturés au plus juste via une application mobile.

Prix QWANT PUBLIC CHOICE : Ecodome  (Maroc)
Fondée par Youness Ouazri, Ecodome Maroc est une entreprise d’exécution des locaux écotouristiques à base de la terre naturelle sous forme de dômes.

Prix Spécial OCP AGRITECH : GRACE AGRICOLE DE COTE D’IVOIRE (Côte d’Ivoire)
Fondée par Brou Kouame Yves Laurent, GRACI est une startup qui œuvre pour l’amélioration de la production de riz en Côte d’Ivoire en proposant un programme de Production, de Certification, et de Diffusion de Semences Améliorées Certifiées de Riz.

Prix Spécial ENGIE : Peachwater Consulting (Nigéria)
Fondée par Okey Esse, Peachwater Consulting est inventeur d’un four innovant transformant une partie de la chaleur en électricité et réduisant la consommation de charbon de 70%

Prix Spécial Groupe Holmarcom : THEA (Cameroun)
Fondé par Eloi MONKAM, THEA est une application de télémédecine qui permet à n’importe quel patient de consulter un médecin via une application sur smartphone afin de réaliser un premier diagnostique

Prix spécial FINANCE INNOVATION – Fintech destination Afrique et Prix Spécial Diaspora Africaine : Semoa (France)
Fondé par Edem ADJAMAGBO, apporte une solution au développement du e-commerce en Afrique à travers l’installation de bornes de paiement en liquide sur le continent.

Prix PwC – Coup de Cœur du Jury : PRIYO (Afrique du Sud)
Fondée par Palesa Mahlatji, PRIYO produit un ordinateur portable solaire visant à former les jeunes provenant des écoles avec des difficultés de financements et des communautés dans des zones urbaines et périurbaines à l’informatique, marketing digital et e-learning.

Community Manager africain de l’année :  Project Alpha (Madagascar)
Fondée par Muriel RANDRIAMASIMANANA, Project Alpha est une agence événementielle dont la principale activité est la création de concept reposant entièrement sur les Jeux vidéo et le phénomène E-sport.

LE JURY ET EXPERTS « STARTUP OF THE YEAR AFRICA 2018 »

Les grands finalistes ont ainsi été récompensés par un jury d’experts, de dirigeants de grands groupes internationaux et de startuppers à succès :

  • Selma Bennis,OCP Entrepreneurship Network, Directrice des partenariats et des finances
  • Amine Homman, Directeur régional, ENGIE Afrique du Nord
  • Stéphane Quéré, Directeur Innovation, ENGIE
  • Eric Leandri, CEO, QWANT
  • Joëlle Durieux, Directrice Générale, Pôle FINANCE INNOVATION
  • Kossi Adzo, Fondateur, Startup.Info
  • Bernard Gainnier, Président, PwC France et Afrique Francophone
  • Fortuné Ahoulouma, Avocat au Barreau de Paris, Co-fondateur LABS-NS AVOCATS
  • Noël Albertus, Directeur Général, PwC Advisory Maghreb et Afrique Francophone
  • Kosi Vuti, Directeur Exécutif, Midrange Consulting
  • Bruno Pennel, CIO, Bernis Investissement
  • Cécile Saint Jean, Directrice chez PwC France
  • Zouhair Mouhib, Responsable Innovation et Partenariats Digitaux, Royal Air Maroc
  • Meryem Benjelloun, Chargée de Mission, Holmarcom Group
  • Cyril Armange, Directeur des Partenariats et de la Communication, FINANCE INNOVATION

La remise des prix a été relayée en live sur interne (vidéos & live tweets) pendant toute sa durée. Vous pouvez avoir un aperçu sur les pages facebook et twitter et le hashtag #StartupAfro

Pour rappel, les lauréats bénéficieront des dotations suivantes :

Les Prix du jury « Startup of the Year Africa 2018 » :

  • 1er Prix : Prix de la Startup Africaine de l’année : un chèque de 10 000€ et un pack communication d’une valeur de 10 000€ (habillage sur startup.info, campagne de communication presse et réseaux sociaux). Une mise en relation avec l’ensemble des partenaires du concours
  • Prix Spécial PwC : Prix coup de cœur du jury : Le pack communication de 50,000 vues et une mise en relation avec l’ensemble des partenaires du concours

Les Prix Spéciaux Partenaires :

  • Prix Spécial OCP AGRITECH : le pack communication d’une valeur de 10000€ offert par Startup.info, visibilité sur les réseaux internes OCP, intégration dans l’écosystème entrepreneuriat & innovation de OCP Entrepreneurship Network ;
  • Prix Spécial ENGIE : le pack communication d’une valeur de 10 000€ offert par Startup.info, visibilité sur les réseaux internes ENGIE, intégration dans l’écosystème entrepreneuriat & innovation de ENGIE ;
  • Prix Spécial Fintech Destination Afrique FINANCE INNOVATION : le pack communication d’une valeur de 10000€ offert par Startup.info, une année d’adhésion au pôle international FINANCE INNOVATION, intégration au Réseau de FINANCE INNOVATION ;
  • Prix Spécial Diaspora Africaine Startup.Info : le pack communication d’une valeur de 10000€ , mise en relation avec les partenaires du concours

Les Prix du public :

  • 1er Prix du public QWANT: un chèque de 2 000€ offert par Qwant, le pack communication d’une valeur de 10 000€ offert par Startup.info, branding de la page d’accueil de Qwant aux couleurs de votre startup
  • 2ème au 5ème Prix du public

par -

La Fondation BIAT a annoncé, samedi, que l’inscription à la 2ème édition de Bloommasters, le plus grand concours de l’entrepreneuriat en Tunisie, réservé aux startups tunisiennes innovantes et doté d’un prix d’un montant global de 400 mille dinars, clôturera le 5 Mars 2018 et les résultats seront annoncés le 28 mars au cours de la 12ème édition du MIT Enterprise Forum Arab Startup Competition (Forum arabe des startups arabes).
La Fondation a fait savoir que l’inscription au concours Bloommasters, organisé en partenariat avec le MIT, Enterprise Forum Pan Arab (MITEF), a démarré le 29 janvier 2018. Et de rappeler que cette manifestation a pour objectif de valoriser les initiatives entrepreneuriales innovantes et de contribuer à la réussite des entrepreneurs issus de différentes régions de la Tunisie et œuvrant dans différents secteurs d’activité. Les gagnantes parmi ces entreprises bénéficieront d’un accompagnement effectué par des spécialistes, outre la conclusion de partenariats. Les lauréates obtiendront des prix d’une valeur située entre 10 et 100 mille dinars.

La première édition de Bloommasters a réuni plus de 1600 candidatures venues pour la plupart d’entre elles du Grand Tunis (gouvernorats de Tunis, de l’Ariana et de Ben Arous) ainsi que de Sousse et Sfax. Les projets soumis concernent une large variété de secteurs d’activité, dont les plus importants sont liés aux logiciels high-tech, à la télécommunication et au software, mais également à l’agriculture, l’énergie et l’environnement, l’éducation et le coaching, les industries de la santé, la construction et le transport.
Le concours est ouvert à toute entreprise ou future entreprise enregistrée en Tunisie, quelle que soit la nationalité du porteur de projet ou son âge. Il est réservé à trois catégories d’entrepreneurs, à savoir : les porteurs d’idées qui n’ont pas encore concrétisé leurs projets, les startups en développement et celles ayant un impact social. Pour chacune de ces catégories, les critères de sélection porteront sur la capacité de l’équipe à porter l’idée ou le projet, l’innovation, qu’elle soit technologique ou autre, le potentiel de marché et enfin l’impact sur l’environnement économique et social.

Les neuf entreprises gagnantes bénéficieront d’un stage s’étendant du 5 avril au 5 mai 208 de formations spécialisées dans le domaine des entreprises et de leur administration.
Créée en mars 2014, la Fondation BIAT accompagne la jeunesse tunisienne afin de réduire les inégalités sociales, de soutenir la création et la diversité culturelle, à travers trois axes principaux : l’éducation, la culture et la promotion de l’entrepreneuriat. Fondé en 2005, le MIT Enterprise Forum Pan Arab est, quant à lui, l’une des 28 antennes régionales du MIT Enterprise Forum Global, promoteur de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans le monde et affilié à la prestigieuse Université Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il organise, chaque année, le Concours MIT Enterprise Forum Pan Arab Startup competition, ciblant 21 pays de la région arabe et attirant plus de 12 000 entrepreneurs par an.

par -

La députée du Courant Démocratique Samia Abbou a appelé, lors d’une séance plénière tenue, mardi 23 janvier 2018, à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), les autorités à ouvrir une enquête sérieuse et transparente sur les résultats du concours de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG).

Selon ses déclarations, les résultats du concours de la CPG sont malhonnêtes.

Il convient de rappeler à ce propos que plusieurs mouvements de protestation ont eu lieu récemment au bassin minier de Gafsa et ce, en signe de protestation contre les résultats du concours de recrutement d’agents d’exécution à la CPG annoncés le 22 janvier dernier et portant sur le recrutement de 1700 agents.

Les protestataires ont appelé à la révision de ces résultats.

par -

Les trois premiers projets qui ont remporté le concours des meilleures innovations issues de la recherche ont été présentés, jeudi, en marge des Journées Nationales de Valorisation de la Recherche (JNVR 2017) tenues au siège de l’union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).
Le premier projet gagnant porte sur l’amélioration du rendement photovoltaïque. Il a été réalisé au centre de recherche et des technologies de l’énergie (technopole Borj Cedria) par Radhouane Chtourou, universitaire. Ce projet a permis de développer un matériau polymère, pour exploiter la lumière UV, ayant des propriétés optiques très intéressantes. Ce matériau appelé ” PVA ” dispose d’une forte absorption dans l’UV. Il aura le rôle de convertir la lumière UV en lumière visible.
Le deuxième projet gagnant consiste en une nouvelle catégorie de probiotiques comme additifs pour la santé et l’alimentation animale. Ce projet réalisé par les universitaires Mamdouh Ben Ali et Manel Ben Ali, a apporté une innovation scientifique et technologique dans le domaine de la santé et l’alimentation animale.
Concernant le troisième projet, intitulé ” phyto-produit contre les escarres “, il a été réalisé par les étudiants en pharmacie, Ghada Akremi et Imen Ben Ragaya. Il représente un traitement plus efficace et moins coûteux contre une pathologie dermique dont la prise en charge est très complexe. Ce concours a été lancé le 9 octobre dernier.
En marge de ces journées, un salon d’exposition des meilleurs résultats valorisables de la recherche a été organisé. Plus de 200 exposants ont pris part à ce salon composé d’une cinquantaine de stands.

par -

La Cité des sciences à Tunis a abrité, vendredi, une cérémonie au cours de laquelle ont été remis les prix aux lauréats du premier concours tunisien des produits locaux, tels que les olives, l’huile d’olive, les fruits, les plantes aromatiques et médicinales, les légumes, le miel, les fromages et les produits de la pêche.
Cette manifestation, la première du genre en Tunisie, a été organisée à l’initiative de l’APIA (Agence de promotion des investissements agricoles) dans le cadre du projet ” l’accès des produits de terroir aux marchés “. Ce projet est financé par la coopération suisse, avec le bureau de Tunis de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI).
Les préparatifs pour cette manifestation ont démarré depuis trois ans, en coopération avec la partie suisse pionnière dans ce domaine, avec une expérience de plus de 14 ans. A rappeler que le Maroc a déjà adhéré à cette démarche en organisant déjà deux sessions.

Présidant la cérémonie de remise des prix, Samir Taieb ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, a mis l’accent sur l’importance de soutenir les produits agricoles locaux afin de leur permettre d’accéder aux marchés national et étrangers.
Le ministre a, en outre, réitéré la volonté de son département de mettre à la disposition de la femme rurale des points de vente gratuits dans les gouvernorats afin de lui permettre de mieux faire connaitre et valoriser ses produits.
Le ministre a estimé ” que le premier prix national des produits de terroir constitue une expérience réussie et les prévisions tablent sur un élargissement du nombre de participants “.
Le concours qui a démarré les 29 et 30 novembre 2017, a enregistré la participation de plus de 150 professionnels. Environ 100 dégustateurs ont participé à des séances de dégustation.

Les 09 et 10 décembre sera organisée à la Cité des sciences une exposition/vente des produits locaux sous le thème “les produits du terroir, moteur du tourisme agricole”.
A rappeler que les prix obtenus permettront aux lauréats de faire connaitre leurs produits aux niveaux national et international, d’autant plus que la nouvelle loi sur l’investissement, entrée en vigueur depuis le 01 avril 2017, permet aux agriculteurs désirant mettre en place un label agricole, d’obtenir une prime de 50%.
Le directeur du partenariat à l’APIA, Mohamed El Tokabri, avait annoncé le projet d’élaboration d’un guide national des produits agricoles locaux et un site web pour faire connaitre les produits seront primés.

par -

La Banque de développement néerlandaise (FMO) et Access Power, l’un des principaux concepteurs, propriétaires et exploitants de projets énergétiques au sein des marchés émergents, ont annoncé lundi 20 novembre 2017 le lancement du concours « Solar Shark Tank » 2018 consacré à l’énergie solaire qui s’inscrit dans la continuité de la première édition réalisée dans le cadre de la conférence « Making Solar Bankable » de 2016. L’initiative vise à aider les entrepreneurs locaux du secteur de l’énergie solaire qui nécessitent un soutien au développement, à augmenter l’impact de leurs projets solaires novateurs.

Afin d’être admissibles aux termes de la subvention, les projets proposés doivent être situés en Asie, en Afrique ou en Amérique latine et basés sur la technologie de l’énergie solaire photovoltaïque. Ils doivent également satisfaire au critère de capacité égale ou supérieure à 10 MW et se trouver à un stade avancé de développement (les études de faisabilité préliminaires doivent être achevées). En outre, les projets admissibles doivent adopter une perspective novatrice ou efficace que l’obtention de la subvention permettrait de renforcer.

Les propositions seront examinées et notées par un comité de présélection composé par la FMO et Access Power. Les quatre finalistes retenus seront invités à présenter leurs projets et à répondre aux questions d’un jury en direct le 15 février 2018 au cours de la deuxième édition de la Conférence « Making Solar Bankable », co-organisée par la FMO et Solarplaza à Amsterdam (Pays-Bas) les 15 et 16 février prochains. Le projet gagnant sera dévoilé au terme de la séance organisée pendant l’événement.

Le gagnant recevra de la part de la FMO et d’Access Power une subvention de 100 000 USD destinée à couvrir les coûts de développement de son projet. En outre, Access Power préqualifiera la proposition gagnante du concours « Solar Shark Tank » pour l’édition 2018 du concours Access Co-Development Facility (ACF) (http://APO.af/VoXOqN), sous réserve de respecter les exigences de qualification pour ce dernier. Access Power fournira également son assistance technique, sa structure financière et ses capacités de gestion du processus de développement au gagnant du concours ACF.

Reda El Chaar, président exécutif d’Access Power, a commenté :

« Après le succès de l’édition 2016, nous sommes heureux de collaborer à nouveau avec la FMO afin de promouvoir et de contribuer au développement de projets solaires en phase précoce en Afrique, en Asie et en Amérique latine. En 2016, nous avons reçu plus de 36 candidatures provenant de 21 pays et l’édition 2018 profitera sans aucun doute de ce succès. Nous attendons avec grand intérêt les propositions de cette année et nous sommes impatients d’entendre la décision finale du jury lors de l’événement en direct qui aura lieu dans le cadre de la conférence « Making Solar Bankable » à Amsterdam ».

Jurgen Rigterink, PDG de la FMO, a ajouté :

« La FMO est fière de s’associer à nouveau avec Access Power pour contribuer à améliorer l’accès à l’énergie dans les régions du monde où il est le plus nécessaire. Les participants au concours de cette année contribuent tous à favoriser l’énergie propre et abordable afin de permettre à chacun d’améliorer son quotidien. Nous sommes impatients de participer à cet événement enthousiasmant ».

La période de candidature prendra fin le 5 janvier 2018. Visitez la page Solar Shark Tank sur www.Access-Power.com/solar-shark-tank ou http://APO.af/vQw7MP pour télécharger le formulaire de candidature.

À propos de Solar Shark Tank 2018

  • À l’issue du processus de présélection, une liste restreinte de candidats sera choisie pour que ces derniers présentent leurs projets à un panel de juges le 15 février 2018 dans le cadre de la conférence « Making Solar Bankable » qui se tiendra à Amsterdam (Pays-Bas)
  • Les candidats devront présenter leurs projets dans un laps de temps déterminé et répondre aux questions des membres du jury.
  • Les membres du jury noteront chaque projet selon les critères d’évaluation, en utilisant des pourcentages pondérés.
  • La période de candidature commencera le 20 novembre 2017 et s’achèvera le 5 janvier 2018.

par -

Le budget alloué au ministère des Affaires étrangères au titre de l’année 2018 s’établit à 211,3 MDT, enregistrant ainsi une hausse de 13,4 MDT (6,8%) par rapport à l’année 2017. Bien que cette augmentation soit considérée comme positive, elle est jugée très en deçà des attentes. Lors de son audition, ce vendredi 17 novembre 2017 à l’ARP, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, n’a pas caché sa déception face à ce budget devant notamment le grand nombre de défis auxquels fait face la diplomatie tunisienne à tous les niveaux. Ce budget couvrira, selon le ministre, les dépenses de l’administration centrale et 90 délégations diplomatiques et consulats employant ensemble 1105 agents dont 420 diplomates et 685 agents de l’administration et techniciens.

Ces fonds ne vont pas nous permettre d’atteindre les objectifs ambitieux que nous avons tracés pour la période prochaine“, a déclaré le ministre, faisant remarquer que la Tunisie n’est représentée à l’étranger qu’à travers 90 délégations dont 10 seulement en Afrique. A cela, s’ajoute la faible représentation de la Tunisie en Amérique Latine et en Asie (6 délégations) et ce malgré l’existence d’un bon nombre de pays ayant des capacités et pouvant offrir des opportunités économiques prometteuses, comme la Malaisie, Singapour ou encore le Vietnam. Il a aussi déploré l’absence de la Tunisie dans d’autres pays de l’Europe comme le Danemark.

Jhinaoui a dans le même cadre indiqué que le budget alloué au ministère des Affaires étrangères au titre de l’année 2018 ne permettra pas également de couvrir les besoins du ministère en ressources humaines, faisant remarquer à ce propos que le gel des recrutements dans la fonction publique a rendu impossible le remplacement des départs à la retraite et dont le nombre a atteint, durant ces 5 dernières années, 285 agents contre seulement 74 nouveaux recrutements.

Par ailleurs et pour pallier ce manque au niveau des RH, le ministre a tenu à préciser qu’un concours portant sur le recrutement de 50 secrétaires pour les affaires étrangères a eu déjà lieu et les résultats devraient être dévoilés avant la fin de cette année. “Les candidats qui vont réussir dans ce concours devraient suivre une formation diplomatique à partir de janvier 2018“, a-t-il ajouté.

Malgré ces insuffisances, le ministre des AE a affiché son optimisme pour la période prochaine : “Les difficultés sont certainement conjoncturelles et nous n’allons pas reculer sur nos objectifs mais au contraire on va multiplier nos efforts et évoluer vers plus de rentabilité et d’efficacité“, a-t-il assuré, soulignant toutefois que l’intérêt du pays exige la mise en place de mécanismes nécessaires et des bases pour être en harmonie avec les évolutions exigées par la profession diplomatique.

Khemaies Jhinaoui a sur un autre volet indiqué que son ministère a fixé plusieurs axes de développement pour la période prochaine, à savoir renforcer la place de la Tunisie en tant que nouvelle démocratie, donner de l’importance à la diplomatie économique et renforcer les efforts du gouvernement dans la levée des grands défis de développement afin de faire de la Tunisie un pôle économique et d’investissement du sud de la Méditerranée. Sur ce point, le ministre a annoncé la création d’un secrétariat d’État pour la diplomatie économique au sein du ministère de tutelle et la conclusion de conventions cadres de coopération avec les ministères du Tourisme, de l’Industrie et du Commerce. A cela s’ajoute la création de 5 nouvelles représentations commerciales en Afrique et la programmation de délégations diplomatiques mobiles et multi-sectorielles au titre de l’année 2018 et ce, dans plusieurs pays du monde où il n’y a pas de représentation diplomatique.

Il s’agit également de réactiver le dynamisme diplomatique et renforcer les relations de la Tunisie avec les pays Maghrébins, notamment dans les domaines sécuritaire, économique et de développement. Accompagner les efforts du gouvernement visant à instaurer la sécurité nationale et lutter contre le terrorisme, le crime organisé, l’immigration clandestine et le blanchiment d’argent est aussi parmi les grands objectifs des affaires étrangères.

FOCUS 🔍

ITALCAR SA, distributeur officiel des marques Fiat, Fiat Professional, Lancia, Alfa Romeo, JEEP et IVECO en Tunisie, a dévoilé lors d’une conférence de presse tenue...

Le meilleur des RS

Dans un long billet qu'il a intitulé "UNE FAUTE POLITIQUE MAJEURE A DENONCER" et qu'il a posté sur sa page Facebook, Habib Karaouli, s'insurge,...

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert bancaire et financier a accordé à Africanmanager, une interview exclusive où il a parlé de la situation économique actuelle en Tunisie,...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT