AccueilLa UNESi avec toutes ces têtes Nidaa Tounes perd les municipales... !

Si avec toutes ces têtes Nidaa Tounes perd les municipales… !

Le moins qu’on puisse dire est que Nidaa Tounes va ratisser très large pour les prochaines élections municipales, et plus si affinité. La machine de guerre fabriquée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, et que tente de réanimer, très maladroitement, par son fils, Hafedh Caïd Essebsi, a chassé jusque dans les rangs du gouvernement et a coopté tout ce qu’elle pouvait, au point de frôler l’indigestion et surtout de donner une impression de panique face à l’ogre Ennahdha, que les gesticulations de ce week-end ont laissé de marbre, dégageant une impression de force tranquille. Nidaa Tounes nous a pondu un casting de rêve pour croiser le fer avec les islamistes, une équipe aux allures de dernière cartouche, après le divorce fracassant avec le mouvement de Rached Ghannouchi, une annonce qui n’a pas convaincu, ou peu. Alors on en rajoute une louche, une bonne. Cette fois, ça passe ou ça casse pour Nidaa…

Le parti a annoncé ce lundi 08 janvier 2018 la création d’un Conseil national en charge du suivi des élections municipales et de l’accompagnement des listes électorales du parti.
Selon le porte-parole du Mouvement, Mongi Harbaoui, ce Conseil est composé comme suit :
– Selma Elloumi, présidente de la Comité de soutien,
– Anis Ghdira, président de Comité technique national des élections,
– Chokri Ben Hassan, président du Comité des électeurs et de suivi régional,
– Faouzi Elloumi, président du Comité d’évaluation et de validation des listes,
– Abdelaziz Kotti, président du Comité de la relation avec les structures nationales, régionales et locales.
Parallèlement à la création de ce Conseil national, le Mouvement Nidaa Tounes a désigné 29 délégués au sein des différentes coordinations régionales du parti pour assurer le suivi des élections municipales, a-t-il encore annoncé.
Ces délégués ne relèvent pas nécessairement des coordinations auxquelles ont été affectées, a-t-il tenu à préciser.
Les délégués ont été répartis comme suit :
– Hatem Ben Salem (Ministre de l’Education) : Tunis-Ville,
– Sofiène Toubel (Président du bloc parlementaire du Mouvement) : Ouardia,
– Slim Azzabi (Chef de cabinet de la présidence de la République) : Tunis 2,
– Firas Gharfach (chargé de l’information à la présidence de la République) : Ariana,
– Mohamed Zine el Abidine (Ministre de la Culture) : Manouba,
– Noureddine Ben Ticha (Ministre conseiller auprès de la Présidence de la République) : Ben Arous 1,
– Saïda Gharrache (Porte-parole de la présidence de la République) : Ben Arous 2,
– Ridha Chalghoum (Ministre des Finances) : Nabeul 1,
– Mourad Dallech (Président de la Commission juridique du parti) : Nabeul 2,
– Chokri Terzi (Dirigeant à Nidaa Tounes) : Bizerte,
– Majdouline Cherni (Ministre des Affaires de la Jeunesse et des sports) : Zaghouan,
– Hatem Ferjani (Secrétaire d’Etat aux Affaires diplomatiques) : Jendouba,
– Borhène Bsaïes (Chargé des Affaires politiques au sein du parti) : Siliana,
– Hédi Mèkni (Secrétaire général du gouvernement) : Le Kef,
– Radhouane Ayara (Ministre du Transport) : Sousse,
– Selma Elloumi (Ministre du Tourisme) : Monastir,
– Jamel Boughalleb (Dirigeant au parti) : Mahdia,
– Slim Feriani (Ministre du Transport) : Sfax 1,
– Mohamed Hassan (Chargé des dossiers économiques au sein du parti) : Sfax 2,
– Khaled Chouket (Dirigeant au Mouvement) : Gabès,
– Imed Jabri (Secrétaire d’Etat à la jeunesse) : Médenine,
– Ahmed Iyadh Ouderni (Dirigeant au parti) : Tataouine,
– Khemaïes Jhinaoui (Ministre des Affaires étrangères) : Kairouan,
– Fayçal Hefiane (Dirigeant au parti) : Sidi Bouzid,
– Adel Jarboui (Secrétaire d’Etat à la Migration) : Gafsa,
– Samir Laâbidi (Dirigeant au parti) : Kasserine,
– Faouzi Elloumi (Dirigeant au parti) : Tozeur,
– Hichem Hmidi (Dirigeant au parti) : Kébili.
Plusieurs ministres désignés à la tête de certaines coordinations ont rejoint le Mouvement Nidaa Tounes, lors de la première conférence nationale tenue samedi dernier à Tunis sur le thème  » les élections municipales « .

TAP

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. Si Nida Tounès se débarrasse d’Ennahdha, il gagnera largement toutes les élections prochaines y compris la présidence., car 90 pour cent des tunisiens ont horreur d’Ennhaha.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -