Tags Posts tagged with "contrefaçon"

contrefaçon

par -
Les forces de l'ordre de Monastir ont déjoué

Une importante quantité de prêt-à-porter de contrebande portant des marques commerciales mondiales de contrefaçon d’une valeur de 250 mille dinars a été saisie par l’unité de contrôle et de recherche de la douane à Monastir lors d’une perquisition d’un domicile, apprend jeudi la correspondante de l’agence TAP de source responsable à la direction de la garde douanière de Monastir.
La perquisition s’est déroulée en coordination avec la direction des renseignements de la garde douanière à Tunis, le ministère public et le centre de sécurité nationale dans le gouvernorat.
Selon la même source, le propriétaire des marchandises n’est pas en possession de documents prouvant leur origine et l’enquête est en cours pour démanteler le réseau de contrebande.

par -

Une opération blanche de destruction de plusieurs produits contrefaits a été réalisée, mardi 23 mai 2017, à l’avenue Habib Bourguiba, à Tunis, dans l’objectif de sensibiliser les consommateurs aux dégâts causés par ces produits sur la santé et l’économie du pays.
L’opération de destruction, à laquelle ont participé des agents de la police municipale et des services de contrôle sanitaire, a été réalisée à l’issue de la 3ème rencontre de lutte contre la contrefaçon organisée par l’association tunisienne d’orientation du consommateur et de rationalisation de la consommation.
Dans une déclaration à la TAP, Lotfi Riahi, président de cette association, a souligné que l’objectif assigné à cette rencontre est de mieux faire connaître les dangers économiques et sanitaires de ce phénomène mondial.
L’association est en train de réaliser un sondage qui permettra de connaitre les avis des Tunisiens concernant ce phénomène, a indiqué le responsable. Et de rappeler qu’une plateforme interactive, ” Riclami “, a été lancée cette année. Près de 5 mille consommateurs ont adhéré à cette plate-forme qui met l’accent sur les dangers de la contrefaçon sur la santé de l’Homme. L’association a, en outre, lancé un centre d’appel (81104444) qui accueille chaque jour 200 appels, dont 30% concernent les dangers de la contrefaçon sur la santé.
Pour sa part, le DG de l’Agence nationale du contrôle sanitaire et environnemental (ANCSEP), Chiheb Ben Rayana, a affirmé que le travail doit être axé sur le côté sensibilisation quant aux dangers de ce phénomène, notamment au niveau sanitaire. Il a, dans ce cadre, rappelé que les produits contrefaits les plus prisés sont les fournitures scolaires, les produits cosmétiques et les jouets pour enfants.

par -

Hatem Ben Youssef, président de la Chambre nationale des bijoutiers, a démenti dans une déclaration accordée à Africanmanager les déclarations de Nacer Dridi, membre du bureau exécutif de l’UTICA, selon lesquelles 70% de l’or commercialisé sur le marché est contrefait.

Et Ben Youssef de préciser que Nacer Dridi a recueilli ses informations dans un magazine publicitaire turc.

Il a, en outre, dénoncé les propos de Dridi, qui selon ses dires, porte atteinte à l’économie du pays et aux efforts menés par la douane tunisienne dans la lutte contre la contrefaçon.

Il a, sur un autre volet, appelé le membre de l’Utica à assumer la responsabilité de ses déclarations.

par -

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)a annoncé mardi qu’un smartphone sur cinq vendu dans le monde serait une contrefaçon., rapporte le site 20 minutes.fr.

L’OCDE fait chaque année un état des lieux de la situation du commerce mondial concernant la contrefaçon. En 2016, le constat est extrêmement inquiétant notamment concernant les produits high-tech.

La Chine est pointée du doigt, il s’agirait de la principale source de faux dans le domaine des TIC. Les principaux produits contrefaits sont les consoles de jeux vidéo (24% de faux dans les importations mondiales), suivent les smartphones et les MP3 avec 19%, les ordinateurs portables, les tablettes et enfin les batteries avec 5%, a encore précisé la même source.

Rappelons que ces produits high-tech contrefaits peuvent s’avérer dangereux, notamment en raison de batterie ne respectant pas les normes de sécurité.

par -

HP renforce sa lutte contre les contrefaçons en Afrique avec le programme anti-fraude pour la protection des partenaires de distribution et des clients et met à leur disposition gratuitement l’application HP Surreply pour vérifier et signaler toute contrefaçon de ses produits.

HP propose même des inspections chez le client pour vérifier les livraisons de cartouches d’impression.

Les cartouches d’impression et les produits informatiques contrefaits représentent une sérieuse menace pour l’entreprise. Ces contrefaçons sont en général de mauvaise qualité, et livrées dans des emballages récupérés ou des faux imitant les produits HP pour tromper les clients.

Elles peuvent causer de sérieux dommages tels que les impressions de mauvaise qualité, l’indisponibilité des imprimantes suite au dysfonctionnement des cartouches, l’annulation de la garantie  et les coûts de réparation des appareils endommagés.

Ces contrefaçons peuvent se présenter comme des produits venant réellement de HP et c’est pour cette raison que HP met à la disposition de ses clients et  partenaires l’application HP Surreply (disponible sur le site www.hp.com, sur App store et sur Google Play).

HP a également retravaillé les étiquettes de ses produits en y incluant de nouveaux éléments de sécurité : hologramme et QR code.

Une excellente façon de vérifier l’origine des fournitures d’impression consiste donc à examiner avec soin l’étiquette de sécurité HP.

par -
« On a conclu un partenariat avec un organisme international « Union paie » afin de valider les cartes bancaires chinoises sur le marché tunisien

Trois ressortissants libyens ont été arrêtés aujourd’hui, mercredi 21 septembre 2016, à Béja. Ils avaient en leur possession 18 cartes bancaires contrefaites, rapporte Mosaïque fm.

Les personnes en question avaient utilisé les cartes pour retirer de l’argent dans les distributeurs de la ville. Les opérations effectuées par ces derniers ont attiré l’attention des agents de la brigade d’intervention rapide, a ajouté la même source.

par -

Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), la vente de pièces détachées fabriquées illégalement fait perdre au secteur automobile cinq à dix milliards d’euros par an. Les produits contrefaits causent beaucoup plus que des dommages économiques.

L’utilisation de plaquettes de freins, de jantes ou de bougies d’allumage contrefaites peut être dangereuse pour les utilisateurs, seules les pièces détachées de qualité OEM répondent aux exigences de sécurité requises, a fait savoir, ce lundi 19 septembre 2016, le site  « francenetinfos ».

 

par -

Des statistiques dévoilées par les services de la Douane tunisienne relèvent que 286 400 produits contrefaits ont été saisis durant la période 2014-2015. Il s’agit de divers articles commercialisés dans plusieurs marchés dont notamment 110 mille articles d’habillement, 60 mille produits cosmétiques, 100 mille paquets de cigarettes, 400 téléphones portables…

Selon les données publiées par le ministère du Commerce, les frontières tunisiennes sont devenues poreuses face à l’afflux de produits contrefaits, lesquels sont même écoulés dans les espaces commerciaux formels. Les pays d’où partent des produits contrefaits ou périmés sont la Chine, l’Espagne et la Turquie.

Il s’agit d’une réelle menace pour la santé et l’environnement à laquelle il faut aujourd’hui faire face avec des lois plus fermes, un contrôle intensifié et des bases de données permettant de cerner le phénomène. Les consommateurs se font avoir continuellement par ces produits dont la dangerosité sur la santé des citoyens est établie.

Compte tenu de l’impact négatif de ce phénomène, que ce soit sur le consommateur ou sur l’économie nationale, la Tunisie a mis en place depuis plusieurs années les outils nécessaires pour faire face à ce fléau.

La stratégie nationale dans ce domaine prend en considération deux principales priorités : La santé du consommateur et la préservation du tissu industriel et du climat des affaires en Tunisie. Elle vise, en effet, à intégrer la lutte contre ce phénomène dans les préoccupations quotidiennes des services de contrôle relevant aussi bien du contrôle économique que de la douane. Elle a également pour but de renforcer le cadre juridique en la matière, en donnant à la contrefaçon un aspect délictuel et à travers le renforcement des prérogatives des services de contrôle en leur attribuant le droit de l’autosaisie.

Elle englobe, en outre, la mise en place d’un programme de sensibilisation des différentes composantes de la chaîne économique.C’est dans ce contexte général que les services du contrôle économique ont mis en place un programme de campagnes sectorielles périodiques pour faire face à ce phénomène.

par -

Le ministère de la Santé a rendu public ce jeudi 3 mars un communiqué dans lequel il est dit que les services sanitaires ont identifié des compléments alimentaires contrefaits dénommés RECALCIFIT, élaborés par le laboratoire français Les 3 chênes Pharma. Le ministère de la Santé met en garde contre l’usage de ce complément alimentaire, et recommande aux pharmacies et aux professionnels de ne plus prescrire ou délivrer ce produit au patient.

Le communiqué appelle ceux qui l’utilisent à stopper immédiatement et à prendre contact avec le médecin traitant ou un pharmacien si nécessaire.

Enfin le ministère de la Santé fait savoir que des sanctions légales vont tomber au terme de l’enquête en cours…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux