Tags Posts tagged with "Cour suprême"

Cour suprême

par -

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit mardi gravement préoccupé par la situation qui prévaut aux Maldives, en particulier par la proclamation de l’état d’urgence et l’entrée des forces de sécurité dans les locaux de la Cour suprême.

« Le Secrétaire général exhorte le gouvernement des Maldives à faire respecter la Constitution et l’Etat de droit, à lever l’état d’urgence le plus tôt possible et à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sûreté et la sécurité de la population du pays, y compris les membres du système judiciaire », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Lundi, le Président des Maldives, Abdulla Yameen, a décrété l’état d’urgence et fait arrêter mardi deux juges de la Cour suprême et un ancien Président.

Vendredi, M. Guterres avait rappelé que les Nations Unies restaient disposées à faciliter des négociations pour sortir le pays de l’impasse politique suite à la décision de la Cour suprême ordonnant la libération des chefs de l’opposition condamnés et la réintégration de 12 membres du Parlement.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) avait également exhorté les autorités maldiviennes à respecter pleinement la décision de la Cour suprême, qui a également annulé la condamnation de l’ancien Président Mohamed Nasheed et ordonné de réexaminer son cas.

par -

Coup de théâtre au Kenya. Après agité le pays et ameuté la communauté internationale suite aux résultats très controversés de la présidentielle, l’opposant Raila Odinga jette l’éponge, à la stupeur générale, rapporte l’AFP. Il a fait savoir ce mardi qu’il ne se présentera pas au scrutin du 26 octobre 2017, qui a été décidée après l’invalidation, par la justice, de la réélection du sortant, Uhuru Kenyatta, le 8 août dernier…

Tenant compte des intérêts du peuple du Kenya, de la région et du monde, nous pensons que l’intérêt de tous sera mieux servi par l’abandon de la candidature présidentielle (de la coalition d’opposition, ndlr) à l‘élection prévue le 26 octobre 2017”, a dit Odinga lors d’une conférence de presse à Nairobi.
Nous sommes arrivés à la conclusion que l’IEBC n’a pas l’intention d’entreprendre les changements au niveau de ses opérations et de son personnel pour garantir que les illégalités et irrégularités qui ont conduit à l’invalidation du scrutin du 8 août ne se reproduisent pas”, a-t-il indiqué, pour tenter d’expliquer sa surprenante décision. “Tout indique que l‘élection prévue le 26 octobre sera pire que la précédente”, a-t-il conclu, en formulant le voeu que le vote du 26 octobre soit annulé, faute de combattant, et qu’une nouvelle élection soit reprogrammée. Mais il a très peu de chances d’être entendu…

Pour rappel, Kenyatta avait, officiellement, remporté l’élection avec 54,27% des voix, contre 44,74% pour Odinga. La Cour suprême, assaillie par les recours de l’opposition pour moult irrégularités dans le scrutin, avait émis un jugement très sévère à l’endroit de la Commission électorale (IEBC) et ordonné que le match soit rejoué…

par -

Selon l’agence d’information internationale Reuters, Yingluck Shinawatra, ex-Première ministre thaïlandaise a été condamnée par contumace par la Cour suprême à cinq ans de prison pour négligence dans la gestion d’un programme de subventions publiques à la riziculture.

Arrivée au pouvoir en 2011, l’ancienne ministre a été renversée par l’armée trois ans plus tard. Le programme controversé de subvention aurait coûté des milliards de dollars.

On rappelle que Shinawatra avait fui la Thaïlande. Elle se serait rendue à Dubaï, dans les Emirats arabes unis, où son frère Thaksin Shinawatra, lui aussi ex-Premier ministre, possède une maison.

par -

L’actuel président brésilien, Michel Temer, et ses acolytes sont certes parvenus parvenus à évincer Dilma Rousseff, à pousser l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva dans les bras de la justice, mais la partie n’est pas gagnée pour autant. Temer risque même de sérieux ennuis suite au feu vert, hier vendredi 23 septembre, de la Cour suprême brésilienne pour déclencher une enquête préliminaire suite aux accusations de l’ancien chef de la distribution de Petrobras, Sergio Machado.

L’ancien dirigeant de Transpetro, filiale de la compagnie publique au centre d’une vaste affaire de malversations, accuse l’actuel président d’avoir encaissé en 2012 des fonds de campagne provenant de ces fameuses commissions illégales. Des accusations qui sont tombées dans l’oreille de Teori Zavascki, juge à la Cour suprême, qui a finalement ordonné une enquête.

Sergio Machado a également mouillé d’autres barons politiques, dont le président du Sénat, Renan Calheiros, a indiqué la Cour. Décidément, tout la classe politique brésilienne traine des casseroles !

Le chef de l’Etat se défend comme il peut, en démentant, assez mollement d’ailleurs, s’être servi de sous venant du système de corruption autour de la compagnie pétrolière Petrobras pour subventionner la campagne de son parti.

Si les résultats de l’enquête sont concluants, le parquet va embrayer pour inculper formellement tous les dirigeants politiques cités dans cette affaire. Michel Temer, qui occupe le fauteuil présidentiel depuis peu, trois semaines, après la destitution par le Sénat de Dilma Rousseff, risque donc très gros…

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Des dirigeants d’affaires, des décideurs et des militants pour le développement se sont joints à plus de 200 délégués pour lancer le premier Forum...

Reseaux Sociaux

SPORT