Tags Posts tagged with "directeur général"

directeur général

par -

Arrivé en Tunisie en mai dernier, le successeur de Matthieu Langeron à la Direction générale de Total Tunisie intrigue et fascine à la fois, par sa nationalité et par son jeune âge. Sur la longue liste de directeurs de nationalité française qui ont pris les rênes de la filiale tunisienne depuis son installation dans le pays il y a 69 ans, Mansur Zhakupov, de nationalité kazakhe et âgé de 36 ans fait figure d’exception.

Du Kazakhstan au siège de Total

Fort d’un cursus en mathématiques et mécanique appliquées suivi dans une école d’ingénieurs de Moscou, le rêve de Mansur Zhakupov était de construire des fusées et de rejoindre la base de lancement de Baïkonour. La découverte de l’énorme gisement de pétrole Kashagan dans le secteur kazakh de la mer Caspienne, en 2000, en décidera autrement.

Un concours de circonstances le fera venir en France en 2001 pour intégrer l’Ecole polytechnique. Il sera ensuite repéré par Total et pris en charge pour suivre un double master en géosciences et petroleum engineering de l’Institut Français du Pétrole et Texas A&M University. Bien que sollicité par de nombreuses compagnies pétrolières, Mansur Zhakupov, profondément marqué par ses rencontres avec des cadres de Total, privilégiera la major française. C’est en 2005 que débute l’aventure chez Total, au sein de la branche Exploration-Production, où il travaillera sur les méthodes de récupération améliorée pour les gisements d’huiles lourdes du Venezuela.

Voyages forment la jeunesse

En 2006, il entame un périple africain qui le mènera du Gabon au Nigéria où, en 2007, il prend la responsabilité de l’ingénierie de gisement sur le projet de développement d’Akpo, un gisement géant, en eaux très profondes.

En 2013, après trois années passées au Qatar, Mansur Zakhupov retrouve à nouveau le Siège et entame des débuts dans le business development, où il réalise des études économiques qui permettent de négocier des droits miniers sur des permis d’exploration ou de production avec les Etats, les sociétés pétrolières nationales et étrangères.

Après huit années d’engineering et deux années au business, nouveau changement de cap en 2015 avec cette fois, la lourde responsabilité de diriger un site de production offshore, une unité flottante de production (FPSO) située à 160 km des côtes angolaises.

Cette unité de dernière génération, totalement autonome, produit 200 000 barils d’huile par jour, soit quatre fois le débit de production actuel de l’ensemble des gisements tunisiens. Les mots d’ordre sont sécurité, analyse des risques et anticipation. La moindre panne pouvant coûter jusqu’à 10 millions de dollars par jour de manque à gagner. Avec une équipe de 150 personnes, l’expérience s’avère extraordinaire, sur le plan technique évidemment, mais aussi en termes de leadership.

Tunisie, une impression de chez soi    

Dans le cadre de l’ambition « One Total », impulsée en 2016 par Patrick Pouyanné, Président Directeur Général du groupe Total, et qui vise, entre autres, à davantage de synergies entre les branches du Groupe et de passerelles dans les parcours, on lui propose de rejoindre la branche Marketing & Services. Rare filiale à réunir tous les métiers de la distribution des produits pétroliers, Total Tunisie se présente comme un terrain de jeu complet pour appréhender ce nouvel univers. On y retrouve le réseau – maillage du territoire par des stations de service -, les activités de GPL – les bouteilles de gaz pour la consommation grand public -, l’avitaillement des avions et la distribution de lubrifiants. Qu’à cela ne tienne, il relève le challenge de cette nouvelle expérience.

Malgré les événements qui ont marqué le pays ces dernières années, la Tunisie parvient à tenir debout. Une solidité qui repose, entre autres,           sur le haut niveau d’éducation de la population et le rôle central joué par les femmes dans le maintien du tissu social et institutionnel du pays. Des similitudes que la Tunisie partage avec le Kazakhstan. C’est cela qui attirera l’attention de Mansur Zhakupov lorsque la proposition d’occuper le poste de Directeur général de la filiale lui sera faite.

Très marqué par les images des manifestations de l’Avenue Habib Bourguiba lors de la révolution, Mansur Zhakupov éprouve de fortes émotions le jour où il traverse pour la première fois cet endroit historique.

Ses projets pour Total Tunisie

La jeunesse et le dynamisme des équipes sont pour lui les atouts clés pour poursuivre l’œuvre de ses prédécesseurs et développer davantage la pérennité de l’entreprise. L’ambition : faire de Total Tunisie un fleuron de l’économie tunisienne, leader sur les créneaux de la mobilité et du transport, du confort également avec le GPL à usage domestique, de l’efficacité énergétique et des services à l’industrie.

Pour y parvenir, sa stratégie consiste à transformer les stations TOTAL en One Stop Shop, des lieux de vie au service de la mobilité et du transport, à développer la notoriété des lubrifiants des marques Total et Elf et à renforcer les partenariats avec les clients professionnels.

L’année 2017 verra l’ouverture de 5 nouvelles stations qui génèreront 20 à 30 emplois chacune. Dans les stations existantes, en reprenant le concept plébiscité de la station « Les Jardins du Lac » situé sur la GP9 en direction de la Marsa, l’équipe va continuer le déploiement des portiques de lavage TOTAL Wash, des baies d’entretien Speedy et bientôt Eurorepar et des cafés Alta.

Les lubrifiants des marques Total et Elf bénéficient d’efforts R&D très volontaristes et soutenus, rendus possibles par le savoir-faire et la puissance du groupe Total, et qui se traduit par l’amélioration continue des formulations et la croissance observée des parts de marché à l’échelle mondiale.

En Tunisie, les concessionnaires automobiles – qui représentent 70% des ventes – font confiance aux lubrifiants Total et Elf. A fin 2017, le réseau des centres Rapid Oil Change et Total Quartz Auto Care, spécialisés dans les services de vidange et entretien de proximité, en dehors des stations, comptera 44 emplacements.

Total Tunisie est à l’écoute de ses clients professionnels et innove dans les services et la proximité clients, en exploitant notamment les possibilités offertes par le digital. D’ailleurs, le responsable digital de la filiale vient d’être nommé correspondant digital pour toute la région allant du Maghreb à l’Océan Indien. Une reconnaissance pour la qualité des compétences présentes au sein de la filiale.

Enfin, au cœur des valeurs du Groupe, la Sécurité. La sécurité au poste de travail et la sécurité routière font partie des priorités RSE de Total Tunisie.

Sensible et respectueux de cette Tunisie à l’histoire millénaire, la filiale va également continuer d’investir dans la préservation du patrimoine culturel et environnemental.

Enfin, en ce qui concerne les jeunes, l’objectif est de poursuivre l’appui à leur insertion professionnelle, notamment dans les régions.

par -

Une source bien informée au ministère de l’Intérieur a confié au journal “Achourouk” que le directeur général de la Sureté nationale, Abderrahmene Haj Ali, a décidé de démissionner après une rencontre houleuse hier mercredi 15 décembre au soir avec le ministre, Hédi Majdoub. La même source, citée dans l’édition du quotidien de ce vendredi 16 décembre, a ajouté que le responsable sécuritaire a rejeté toutes les tentatives pour le faire revenir sur sa décision..

Toujours selon Achourouk, des tensions entre le patron de la Sureté nationale et un politicien ont pesé sur la balance.
Par ailleurs, un puissant homme d’affaire était opposé à la nomination d’Abderrahmene Haj Ali, qui aurait toujours refusé toute immixtion des milieux politiques et financiers dans les affaires sécuritaires, d’après le journal.

Pour rappel, le département de l’Intérieur a annoncé via un communiqué la démission du directeur général de la Sureté nationale pour des raisons personnelles. Haj Ali a été nommé le 1er décembre 2015.

par -

Le ministère de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption a annoncé l’ouverture des candidatures pour le poste de directeur général des services administratifs et de la fonction publique. Cette mesure, précise le ministère sur son site officiel, s’inscrit dans le cadre de la consécration des principes de transparence et de bonne gouvernance.
Joint, dimanche, par l’Agence TAP, le ministre de la Fonction publique, Kamel Ayadi, a indiqué avoir décidé, depuis sa nomination à la tête de ce département, l’ouverture des concours pour les fonctions administratives au sein du ministère dans l’intention d’instaurer de nouvelles traditions fondées sur l’égalité des chances et la
transparence. En vertu d’un décret gouvernemental, publié au JORT en mars dernier, plusieurs établissements sous tutelle de la Présidence du gouvernement ont été rattachés au ministère de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption. Il s’agit de l’Instance générale de la Fonction publique, le Comité des contrôleurs d’Etat et l’Instance générale pour le contrôle des dépenses publiques.

TAP

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les États-Unis et le Togo seront co-organisateurs du Forum de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique – Africa Growth...

Reseaux Sociaux