Tags Posts tagged with "grandes surfaces"

grandes surfaces

par -

Lotfi Riahi, président de l’Organisation tunisienne pour informer le consommateur (OTIC), a dénoncé dans une interview accordée ce jeudi 12 avril 2018 à Africnmanager la hausse vertigineuse des prix de vente de plusieurs produits alimentaires qui sont essentiellement commercialisés dans les grandes surfaces (GS) en Tunisie.

Il a affirmé que parmi les dépassements qui ont été signalés par les équipes de contrôle relevant de l’OTIC, il y a «le kilo de menthe séchée vendu dans ces espaces à 185 dinars (soit les 15 grammes de menthe estimés à 2780 millimes), le kg de verveine à 104 DT, le câpre à 46 DT le kg, le laurier à 59 DT le kg, la fève à 17, le kg de piment rouge en poudre à 19 DT».

Lotfi Riahi, a dans ce contexte, appelé le gouvernement d’union nationale ainsi que toutes les parties concernées à intervenir afin de fixer un seuil maximal pour la marge bénéficiaire et ce, pour lutter contre la cherté de la vie et la hausse des prix.

Il a ajouté que vu la dégradation du pouvoir d’achat, le consommateur est incapable d’acheter des produits dont les prix sont inaccessibles pour son petit budget , affirmant qu’à chaque fois que les prix montent en flèche, le boycott doit s’imposer comme une réplique à la spéculation des commerçants.

Par ailleurs le président de l’OTIC a rappelé que de nombreux produits cancérogènes sont écoulés sur les marchés tunisiens. Il s’agit de vêtements, chaussures, jouets et les produits contrefaits. Il a ajouté que l’agence nationale du contrôle sanitaire a saisi, durant l’année en cours, plusieurs produits nocifs commercialisés sur les marchés parallèles.

Sur un autre volet, Riahi a affirmé que l’OTIC envisage de lancer une application mobile qui permettra d’orienter les consommateurs vers les points de vente de produits qui sont moins chers. Cette nouvelle plateforme sera mise en place avant le mois de Ramadan.

Il a, en outre, précisé qu’un numéro bleu (81104444) a été lancé, avec lequel l’organisation répond à toutes les interrogations relatives à la consommation. Et de rappeler que sa structure avait lancé, en partenariat avec le secteur privé, l’application Reclamy qui permet, en cas de détection d’un fait commis à l’encontre du consommateur (abus, fraudes, publicité mensongère et contrefaçons…), de faire un signalement.

par -

A l’instar de plusieurs pays européens interdisant l’usage des sachets en plastique dans les pharmacies, c’est au tour de la Tunisie de les bannir. Les méfaits des sachets en plastique sont plus que jamais d’actualité, outre la dégradation du paysage urbain, les fumées toxiques dégagées en les brûlant, ils causent la mort des oiseaux et animaux de mer, notamment les tortues, mais aussi amplifient l’impact des inondations en empêchant l’évacuation des eaux de pluie dans plusieurs régions de la République.

C’est dans ce contexte que le Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie vient d’annoncer que les sacs plastique à usage unique ont été retirés depuis le 1er mars 2018 des pharmacies et remplacés par des sacs en papier.

Cette mesure a concerné pour le moment 2300 pharmacies et vient suite à une convention qui a été signée entre le ministère des Affaires locales et de l’Environnement et le Syndicat des pharmaciens en 2017, visant à lutter contre la pollution causée par les sacs en plastique d’une manière progressive et ce, à travers l’interdiction de leur utilisation.

L’accord entre les deux parties stipule la mise en place d’un programme d’incitation aux pharmacies privées, l’interdiction de la distribution des sacs en plastique et leur remplacement par des emballages fabriqués à partir des produits recyclables.

Un milliard de sachets plastiques utilisés en Tunisie !

On rappelle que l’année dernière, les sachets en plastique à usage unique (inférieurs à 50 microns) ont été interdits depuis 2017, au niveau des caisses, dans les grandes surfaces.

Des statistiques publiées par le ministère des Affaires locales et de l’Environnement relèvent qu’annuellement, un milliard de sachets plastiques sont utilisés en Tunisie, dont près de 315 millions sont distribués par les grandes enseignes commerciales.

Par ailleurs, des experts dans le domaine de la protection de l’environnement affirment que le sachet plastique constitue un problème à cause de son utilisation abusive. Au quotidien, les Tunisiens consomment des produits emballés dans des sachets plastiques jetés ensuite dans la nature, ils s’accumulent ainsi causant d’innombrables dégâts environnementaux.

Il est temps d’intensifier les efforts visant l’intégration de tous les établissements sanitaires et hospitaliers au programme national de protection de l’environnement des déchets médicaux et hospitaliers.

par -

30 usines actives dans l’industrie des sacs en plastique ont décidé de mettre la clé sous la porte, et ce suite à la décision du gouvernement d’interdire les sacs en plastique dans les grandes surfaces. C’est ce qu’a été indiqué dans un article publié, ce jeudi 2 mars 2017, dans le quotidien arabophone “Assabah”.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention signée entre la chambre syndicale des grandes surfaces et le ministère des Affaires locales et de l’Environnement, engendrera aussi la suppression de 15 mille emplois, indique la même source.

Il est à rappeler à ce propos que chaque année, les Tunisiens utilisent plus d’un milliard de sacs en plastique. Les grandes surfaces en distribuent 315 millions. Les quantités de déchets générées par ces 315 millions de sacs se chiffrent à 10 mille tonnes.

par -

Les sacs en plastique seront interdits à partir de demain, mercredi 1er mars 2017, dans les grandes surfaces. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de
la mise en oeuvre de la convention signée entre la Chambre syndicale des grandes surfaces et le ministère des Affaires locales et de l’Environnement.

Le consommateur pourra ainsi ranger ses produits achetés dans un sac écologique réutilisable, disponibles dans toutes les grandes surfaces à 1400 millimes.

Il est à rappeler à ce propos que chaque année, les Tunisiens utilisent plus d’un milliard de sacs en plastique. Les grandes surfaces en distribuent 315 millions. Les quantités de déchets générées par ces 315 millions de sacs se chiffrent à 10 mille tonnes.

par -

Les agents et les employés travaillant dans les supermarchés et les grandes surfaces dans tout le territoire de la République entament une grève générale a annoncé Shems fm, ce vendredi 28 et ce samedi 29 octobre 2016.

Cette grève vient suite au refus de la centrale Patronale de signer les accords conclus relatifs aux conventions spécifiques des grandes surfaces, selon la même source.

par -

Les agents travaillant dans les grandes surfaces observeront deux jours de grève, les 28 et 29 octobre prochain, sur tout le territoire tunisien, annonce un communiqué de l’UGTT.

Cette grève vient en guise de protestation contre le non respect des points compris dans l’avenant régulateur relatif aux grandes surfaces commerciales, de la part de l’UTICA.

par -

Les sachets plastiques à usage unique (inférieures à 50 microns) seront interdits, au niveau des caisses, dans les grandes surfaces à partir du 1er mars 2017, c’est ce qui ressort de la convention signée, mardi, par le ministère des Affaires locales et de l’environnement et la Chambre syndicale des grandes surfaces (relevant de l’UTICA).
Un milliard de sachets plastiques sont utilisés en Tunisie, annuellement, dont près de 315 millions de sachets sont distribués par les grandes enseignes commerciales, a affirmé Riadh Mouakher, ministre des Affaires locales et de l’environnement soulignant les méfaits des sachets plastiques dont la production se fait ” en une minute du temps “, alors que sa dégradation nécessite plus de 400 ans.
” Une fois cette convention sera appliquée, nous cibleront en deuxième phase, les petits espaces commerciaux qui distribuent environ 150 millions de sachets par an, pour porter le nombre total des sachets éliminés du territoire tunisien à environ 500 millions sachets “, a-t-il ajouté, précisant que ces sachets seront remplacés par d’autres sachets qui respectent l’environnement.
La troisième phase, portera sur la publication d’un arrêté qui interdit totalement la production et l’importation, ainsi que l’usage des sachets plastiques inférieurs à 50 microns, a-t-il dit.
” Pour se faire, nous devons, tout d’abord, débattre avec les professionnels du secteur de plastique (la Chambre syndicale nationale des fabricants et transformateurs de plastiques) pour qu’ils orientent leur activité vers d’autres produits dont les sachets de poubelle… “, a fait remarqué le ministre.
Par ailleurs, Mouakher a indiqué à l’agence TAP, qu’environ 350 agents de la police environnementale seront déployés, au début de l’année prochaine (janvier ou février 2017), dans 74 communes réparties sur les grandes villes du pays, dont le grand Tunis et les régions touristiques. Ces agents, qui disposeront de véhicules équipés de GPRS, seront chargés du contrôle et du suivi des infractions en matière d’atteinte à l’environnement.

FOCUS 🔍

Comme à l’accoutumée, la BIAT- Banque Internationale Arabe de Tunisie – lance sa campagne estivale à destination des Tunisiens Résidents à l’Etranger « TRE...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Une attaque terroriste menée par le groupe Boko Haram sur le lac Tchad a fait au moins 18 victimes jeudi soir. "Les éléments de Boko...

Reseaux Sociaux

SPORT

L'Italien Fabio Fognini a remporté le 7ème titre ATP de sa carrière en s'imposant dimanche en finale contre le Français Richard Gasquet, 29ème mondial,...