Tags Posts tagged with "grandes surfaces"

grandes surfaces

par -

Le gaspillage alimentaire atteint 2,8 millions de dinars dans la grande distribution et son taux s’élève à près 18% dans la restauration privée et à 11% dans les restaurants universitaires, selon les résultats préliminaires de l’étude de l’estimation du gaspillage alimentaire dans les filières lait et céréales, réalisée par l’INC (Institut National de la Consommation).
L’étude a été réalisée durant la période allant du mois de févier au mois d’avril 2017, auprès de 12 restaurants universitaires (Grand Tunis) servant une moyenne 14700 plats par jour, 118 restaurants collectifs commerciaux et 3 enseignes de la grande distribution disposant de 104 points de vente, a précisé jeudi, à l’Agence TAP, le directeur général de l’institut Tarek Ben en marge, d’un ” atelier de restitution des résultats intermédiaires des travaux sur l’estimation du gaspillage (lait/céréales) et axes stratégiques de réduction “.

Les restos déconnent !

Concernant les restaurants universitaires, 10 responsables sur 12 déclarent avoir remarqué un phénomène de gaspillage alimentaire dans leurs établissements, 2 responsables sur 12 déclarent avoir un système de réutilisation des restes des préparations non servies (le même jour) et 33% des restaurants universitaires procèdent au tri des restes des plats, avant de les jeter. Les principaux produits jetés par les étudiants sont les légumes (67%), le pain (50%), le riz (25%), les pâtes alimentaires (17%), les ragouts (17%) et la dinde (8%)…

Selon les responsables des restaurants universitaires, le gaspillage est dû aux préférences et attitudes au stade de la consommation (on n’apprécie pas certains plats), au manque de temps pour déjeuner, au cadre peu propice au plaisir de manger et à la gestion des restes lors du service (surplus non réutilisé). Il s’agit également d’un menu pas toujours adapté, de la surévaluation des quantités, au manque d’équipements et erreurs de manipulation, à la gestion des restes lors du service et à la surestimation des quantités achetées.

L’enquête a concerné en outre 118 restaurants collectifs commerciaux répartis sur les restaurants touristiques (30%), restaurants rapides sur place ou à emporter (27%), restauration traditionnelle (22%), restauration thématique spécialisée (14%) et traiteurs self service (7%).
L’estimation moyenne de gaspillage de pain s’élève à 16% dans ces établissements, la part de leurs clients qui finissent leurs plats en entier est de 74%. 22,3% des clients de ces restaurants demandent à emporter les restes de leurs plats et 32% des restes des plats des clients sont triés avant d’être jetés.
Les principales sources de gaspillage de ces restaurants sont les restes des plats des clients (94,7%), les déchets inévitables lors de la mise en place des plats (60,5%), la surévaluation des quantités cuisinées (35,1%), les portions inadaptées aux besoins (29,8%)
Les salades et garnitures sont les principaux aliments retournés par les clients (80%), suivi des pâtes alimentaires (48,2%), les pommes de terre et frites (31,8%), le riz (30%).

Le scandale dans les grandes surfaces

Concernant l’enquête réalisée auprès des GMS (Grandes et Moyennes Surfaces), l’approximation du Gaspillage alimentaire par an est de 2314 tonnes soit 2,8 MD, dont de 16,7% sont des céréales et 11,7% des produits laitiers. Elle a révélé que deux enseignes sur trois procèdent à des promotions pour les produits dont la date de préemption s’avère proche et deux enseignes sur trois ont une coopération avec des associations caritatives pour la collecte des produits à courte DLUO (date limite d’utilisation optimale) ou DLC (Date limite de consommation).
Les principales raisons des pertes dans la grande distribution sont dues à la rupture de la chaine de froid, à des insuffisances dans la gestion des commandes et des stocks et au manque de qualification du personnel.

Parmi les mesures envisagées pour réduire les pertes et gaspillages alimentaire figurent notamment la bonne gestion des commandes, la formation des collaborateurs au sujet des procédures de gestion adaptées, et la fixation des seuils de perte à ne pas dépasser par famille de produits.

L’étude présentée jeudi fait partie du projet de “Réduction des pertes et gaspillage alimentaire et développement des chaînes de valeur pour la sécurité alimentaire PGA “mis en œuvre par le ministère de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) en collaboration l’INC, a précisé le coordinateur sous régional du bureau de la FAO à Tunis, Lamourdia Thiombiano. Il s’agit de réduire les pertes et le gaspillage à travers le développement des chaînes de valeur pour la sécurité alimentaire en Egypte et en Tunisie.
Ce projet qui a démarré en 2016, est financé par le gouvernement Italien et mis en œuvre par la Fao en collaboration avec le gouvernement tunisien, a-t-il précisé.

TAP

par -

Six grandes surfaces, à savoir Géant, Carrefour, MG, Monoprix, Aziza et Mazraa Market, qui comptent 300 points de vente à travers toute la République, lanceront, du 20 mai au 4 juin 2017, des réductions de 6 à 33%, sur 19 produits de consommation, à la suite de la signature d’un mémorandum d’entente vendredi, entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et les représentants de ces grandes surfaces.
Ces réductions concerneront le poulet prêt à cuire, les escalopes de dinde, la viande bovine importée réfrigérée, les œufs, le yaourt, le lben (petit lait), le rayeb (le lait caillé), les fromages fondus et râpés, l’huile alimentaire, l’huile de tournesol, les eaux minérales (1,5 litre), les boissons gazeuses (1,5 litre), les jus (1 litre), le concentré de tomates (1 kg).
Les grandes surfaces se sont engagées également à réduire les prix de thon en conserve (1 kg), de la “halwa chamia” (boite de 350 grammes), du liquide vaisselle (1 ou 1,5 litre), de l’eau de javel (3 litres) …

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laadhari, a souligné, à cette occasion, l’importance de cette initiative, qui permettra de renforcer le pouvoir d’achat des tunisiens, notamment durant le mois de Ramadan.
Il a même assuré que “grâce à ces réductions, la valeur moyenne du couffin du citoyen régressera de 100 à 75 dinars“.
Dans une déclaration à l’agence TAP, le président de la Chambre nationale des grandes surfaces, Hédi Baccour, a indiqué que cette initiative vise la préservation du pouvoir d’achat des familles tunisiennes durant le mois Saint. Le choix des produits qui font fait l’objet de réductions a été fait d’une manière étudiée, surtout  ceux qui sont très demandés.
Ces produits ne relèvent pas, tous, des enseignes commerciales inscrites à cette initiative”, a fait savoir Baccour, précisant qu’afin d’éviter d’induire les citoyens en erreur, l’affichage des réductions se fera de manière claire dans chaque espace commercial.
En ce qui concerne le choix de la période des réductions (du 20 mai au 4 juin), il a noté qu’elle coïncide avec les 10 premiers jours de Ramadan, durant lesquels les Tunisiens font leurs emplettes pour le mois saint, soulignant que la plupart des produits concernés peuvent être stockés.
Le président de l’Organisation de Défense du Consommateur (ODC), Slim Saadallah, a réitéré, de son côté, l’impératif de mettre en application, réellement, les réductions dans les différents espaces commerciaux, proposant au ministre de l’Industrie de conclure un autre accord avec les industriels et les fournisseurs pour décider de réductions au profit des petits commerçants et partant faire profiter une plus grand partie des Tunisiens de ces baisses de prix.

par -

30 usines actives dans l’industrie des sacs en plastique ont décidé de mettre la clé sous la porte, et ce suite à la décision du gouvernement d’interdire les sacs en plastique dans les grandes surfaces. C’est ce qu’a été indiqué dans un article publié, ce jeudi 2 mars 2017, dans le quotidien arabophone “Assabah”.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention signée entre la chambre syndicale des grandes surfaces et le ministère des Affaires locales et de l’Environnement, engendrera aussi la suppression de 15 mille emplois, indique la même source.

Il est à rappeler à ce propos que chaque année, les Tunisiens utilisent plus d’un milliard de sacs en plastique. Les grandes surfaces en distribuent 315 millions. Les quantités de déchets générées par ces 315 millions de sacs se chiffrent à 10 mille tonnes.

par -

Les sacs en plastique seront interdits à partir de demain, mercredi 1er mars 2017, dans les grandes surfaces. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de
la mise en oeuvre de la convention signée entre la Chambre syndicale des grandes surfaces et le ministère des Affaires locales et de l’Environnement.

Le consommateur pourra ainsi ranger ses produits achetés dans un sac écologique réutilisable, disponibles dans toutes les grandes surfaces à 1400 millimes.

Il est à rappeler à ce propos que chaque année, les Tunisiens utilisent plus d’un milliard de sacs en plastique. Les grandes surfaces en distribuent 315 millions. Les quantités de déchets générées par ces 315 millions de sacs se chiffrent à 10 mille tonnes.

par -

Les agents et les employés travaillant dans les supermarchés et les grandes surfaces dans tout le territoire de la République entament une grève générale a annoncé Shems fm, ce vendredi 28 et ce samedi 29 octobre 2016.

Cette grève vient suite au refus de la centrale Patronale de signer les accords conclus relatifs aux conventions spécifiques des grandes surfaces, selon la même source.

par -

Les agents travaillant dans les grandes surfaces observeront deux jours de grève, les 28 et 29 octobre prochain, sur tout le territoire tunisien, annonce un communiqué de l’UGTT.

Cette grève vient en guise de protestation contre le non respect des points compris dans l’avenant régulateur relatif aux grandes surfaces commerciales, de la part de l’UTICA.

par -

Les sachets plastiques à usage unique (inférieures à 50 microns) seront interdits, au niveau des caisses, dans les grandes surfaces à partir du 1er mars 2017, c’est ce qui ressort de la convention signée, mardi, par le ministère des Affaires locales et de l’environnement et la Chambre syndicale des grandes surfaces (relevant de l’UTICA).
Un milliard de sachets plastiques sont utilisés en Tunisie, annuellement, dont près de 315 millions de sachets sont distribués par les grandes enseignes commerciales, a affirmé Riadh Mouakher, ministre des Affaires locales et de l’environnement soulignant les méfaits des sachets plastiques dont la production se fait ” en une minute du temps “, alors que sa dégradation nécessite plus de 400 ans.
” Une fois cette convention sera appliquée, nous cibleront en deuxième phase, les petits espaces commerciaux qui distribuent environ 150 millions de sachets par an, pour porter le nombre total des sachets éliminés du territoire tunisien à environ 500 millions sachets “, a-t-il ajouté, précisant que ces sachets seront remplacés par d’autres sachets qui respectent l’environnement.
La troisième phase, portera sur la publication d’un arrêté qui interdit totalement la production et l’importation, ainsi que l’usage des sachets plastiques inférieurs à 50 microns, a-t-il dit.
” Pour se faire, nous devons, tout d’abord, débattre avec les professionnels du secteur de plastique (la Chambre syndicale nationale des fabricants et transformateurs de plastiques) pour qu’ils orientent leur activité vers d’autres produits dont les sachets de poubelle… “, a fait remarqué le ministre.
Par ailleurs, Mouakher a indiqué à l’agence TAP, qu’environ 350 agents de la police environnementale seront déployés, au début de l’année prochaine (janvier ou février 2017), dans 74 communes réparties sur les grandes villes du pays, dont le grand Tunis et les régions touristiques. Ces agents, qui disposeront de véhicules équipés de GPRS, seront chargés du contrôle et du suivi des infractions en matière d’atteinte à l’environnement.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux