Tags Posts tagged with "hotels "

hotels 

par -

Le département du tourisme et de l’artisanat procédera, au reclassement des unités hôtelières selon des nouvelles normes de qualité, en 2018, laquelle mesure n’a pas été appliquée en 2017 en raison de la crise qui a frappé le secteur, a annoncé jeudi, la ministre du tourisme Salma Elloumi Rekik
Elle a précisé, lors d’une une séance d’audition de la Commission parlementaire de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services, que l’an 2018 sera placée sous le signe de la qualité, précisant que le ministère a lancé en collaboration avec l’Union européenne un nouveau label baptisé “Qualité Tourisme Tunisie” , lequel a pour objectif l’instauration d’une véritable culture de la qualité.

Dans sa réponse aux interventions des députés, la ministre a évoqué la mise en place récente de l’ Agence de formation dans les métiers du tourisme faisant savoir que des conventions de jumelage ont été signées avec des organismes internationaux de formation, ainsi qu’ avec les tour-opérateurs Thomas Cook et TUI afin d’améliorer le niveau de formation dans ce secteur.
Elle a également, affirmé que le ministère œuvre à mettre en place le visa électronique afin de faciliter l’accès à la destination Tunisie et accroitre sa visibilité auprès des marchés internationaux.
En ce qui concerne l’artisanat, Rekik a noté que le Plan de promotion de l’artisanat 2017-2020 mis en place par le ministère en vue moderniser le secteur s’articule autour de 24 sous-plans touchant les 24 gouvernorats.

Elle a en outre indiqué qu’un projet de loi amendant la réglementation actuelle du secteur de la bijouterie et stipulant la libéralisation de ce secteur est soumis à la présidence du gouvernement, affirmant que ce projet a été élaboré en concertation avec toutes les parties concernées, afin que la libéralisation puisse protéger à la fois le consommateur et l’artisan. Un autre projet de loi visant la révision du cadre juridique régissant les villages d’artisans, sera soumis à la présidence du gouvernement en décembre prochain, selon la responsable.

par -

Le taux des arrivées touristiques dans le gouvernorat de Nabeul a connu une évolution importante, du 1er janvier au 20 octobre 2017, par rapport à la même période de 2016, a indiqué mercredi le commissaire régional au Tourisme, Ezzedine Grami.
Le responsable a indiqué, à la correspondante de la TAP, que pendant les dix premiers mois de l’année en cours, 734 mille touristes se sont rendus dans les zones touristiques de Nabeul et Hammamet contre 580 mille durant la même période de 2016, soit une hausse de 26%.
Le nombre des nuitées a atteint 3 millions 202 mille, en augmentation de 36%, par rapport à la même période de 2016, a-t-il ajouté.

Au niveau de la fréquentation touristique, le marché local est en tête de liste avec 386 mille visiteurs contre 336 mille en 2016 (+14%) et l’Algérie se positionne au 2ème rang avec plus de 100 mille visiteurs contre 63 mille l’année dernière (+ 68%).
Pour les marchés européens, Ezzedine Grami a mis en exergue l’entrée de 41 mille touristes français contre 20 mille en 2016 (+ 100%), alors que le nombre de touristes Allemands est passé de 22 mille à 31 mille (+37%).
Les zones touristiques de Nabeul et Hammamet comptent au total 122 unités hôtelières s’étendant de Hammamet à Kélibia.

par -
La grève du syndicat des agents vacataires relevant de la société de la banque tunisienne (STB) prévue du 22 et 23 octobre a été reportée aux

L’accord conclu avec plusieurs sociétés expérimentées dans le domaine de l’investissement et l’exécution de projets d’investissement dans les domaines touristique et de gestion des unités hôtelières vise essentiellement à aider les établissements hôteliers tunisiens en difficulté à reprendre leur activité et donc à payer leurs dettes, a souligné le directeur des financements des investissements touristiques à la Société tunisienne de banques (STB), Omar Ben Yedder.
Il a expliqué, dans une déclaration à la TAP, que cet accord signé entre la banque et le fonds Al Rajhi d’investissement (Golfe arabe) et les sociétés SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne) fournira des conseils et études scientifiques afin que les sociétés en difficulté reprennent leur activité, à travers la mise à leur disposition de nouveaux capitaux ou encore l’établissement d’un contrat avec une société de gestion.

Cette convention permettra également aux unités hôtelières en difficulté ,désireuses d’obtenir une aide, de mettre en place les fondements pratiques pour la réussite de leur gestion et d’identifier les solutions idoines afin de surmonter leurs problèmes à la faveur de la valorisation des ressources exerçant dans le secteur hôtelier et le choix des compétences idoines. Grâce au dit accord les hôtels pourront, en outre, payer leurs dettes.
Les dettes des hôtels auprès de la STB s’élèvent, à fin juin 2017, à environ 1348 millions de dinars (MD), soit 76,5% du total des engagements des unités touristiques envers la banque.
Ces engagements sont estimés à 1763 MD, soit 40% du total des dettes des hôtels auprès des banques tunisiennes.

Ben Yedder a précisé que le nombre des hôtels en difficulté de paiement de leurs dettes auprès des institutions bancaires s’élève à 260 sur un total de 320 unités hôtelières.
Il a encore avancé que la convention sera concrétisée à l’occasion de la réunion de l’ensemble des partenaires.
A rappeler que la STB a signé, avec le fonds Al Rajhi (Golfe arabe) et les sociétéS SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne), un accord pour la création d’une société de gestion des hôtels en difficulté en Tunisie, et ce, à l’occasion de la tenue du 1er forum tuniso-arabe de l’investissement touristique (19 et 20 octobre 2017).

par -

La Société Tunisienne des Banques STB (banque publique) a signé avec le fonds Rajhi (Golfe arabe) et les société SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne) un accord pour la création d’une société de gestion des hôtels en difficulté en Tunisie, à la lumière des difficultés financières qui ont causé la fermeture d’environ 40% des hôtels depuis l’année 2011.
Les signataires ont conclu, jeudi, au siège de la nouvelle entreprise, un accord de création de la société en marge du Forum tuniso-arabe de l’investissement touristique sur lequel compte le gouvernement tunisien pour mobiliser davantage les investissements arabes dans le cadre de partenariats entre les secteurs public et privé.
Les parties signataires n’ont pas donné de détails supplémentaires sur la création de cette société ni sur la nature des services qu’elle va présenter aux hôtels concernés et au profit desquels le gouvernement a décidé un ensemble de mesures, dont l’exonération de certains impôts et l’échelonnement des dettes de plusieurs d’entre eux.

par -

Mardi 5 septembre, se tenait à Tunis le séminaire de clôture du jumelage entre la Tunisie, la France et l’Autriche pour le programme d’appui à la mise en place d’un dispositif de promotion de la qualité dans le secteur touristique tunisien. L’événement, qui réunissait nombre de professionnels du secteur, en présence de Selma Elloumi Rekik, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat et de Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, a consacré l’hôtel Dar El Marsa, premier établissement hôtelier tunisien labellisé QTT (Qualité Tourisme Tunisien)

Le label QTT entérine ainsi le niveau aux standards internationaux des prestations offertes depuis son ouverture en 2014 par cet établissement 5 étoiles, situé à La Marsa, en banlieue nord de Tunis.

Ce label est attribué à l’issue d’un audit d’experts indépendants ayant évalué la mise en place effective d’une série d’engagements liés à la qualité de services tels que l’écoute et la disponibilité d’une équipe compétente, l’offre de prestations proposant une expérience unique ou encore l’effort développé pour aider à la découverte de la Tunisie. Cette évaluation s’est basée sur un référentiel complet englobant les procédures, l’organisation des équipes, l’engagement du management, l’analyse de l’e-réputation…

” Nous sommes très fiers aujourd’hui que notre travail soit reconnu par un label exigeant, au travers d’un référentiel complet, orienté vers la qualité de la prestation fournie, plutôt que l’infrastructure mise à disposition », explique Skander Mestiri, Fondateur et Directeur Général de Dar El Marsa. Et de poursuivre : «La qualité, pour nous, réside dans l’expérience vécue par nos clients au sein de l’établissement. C’est une véritable culture d’entreprise. Nous sommes convaincus que la mise en place de ce label incitera tous les professionnels du secteur à aller dans le sens de l’amélioration de la qualité de service et rendre ainsi à la destination Tunisie toutes ses lettres de noblesse. Nous sommes heureux et honorés à Dar El Marsa, d’être aujourd’hui les fers de lance en quelque sorte de cette volonté affichée par nos autorités de tutelle ».

Inauguré en 2014, Dar El Marsa est un concept hôtelier de boutique hôtel proposant une expérience unique à une clientèle haut de gamme en recherche de prestations touristiques de caractère, à taille humaine et d’un service de luxe personnalisé. Situé sur la promenade de La Marsa, parfaitement intégré à son quartier de Marsa plage, l’établissement 5 étoiles propose 29 chambres dont une vaste suite. Dans une atmosphère intime et délicate où chaque détail compte, l’hôte choyé de Dar El Marsa peut déguster une large gamme de plats méditerranéens au restaurant gastronomique le Roof Top 360 situé sur la terrasse de l’établissement, en jouissant d’une vue panoramique sur la grande bleue. Le Lounge Bar, autour de sa piscine, prolonge cette expérience sensorielle. A tout moment, l’hôte de Dar El Marsa peut également se relaxer au sein du SPA, un espace de soins de luxe, doté d’un hammam tunisien typique et d’une offre de prestations savamment élaborée pour un bien être optimum de ses hôtes. Pour une clientèle corporate, Dar el Marsa propose également ses espaces de réunions modulables pour l’organisation d’événements et séminaires professionnels.

Inscrit dans le cadre de la coopération financière avec l’Union Européenne, le programme d’appui à la mise en place d’un dispositif de promotion de la qualité dans le secteur touristique tunisien bénéficie d’un budget d’1,4 million d’euros pour développer l’attribution de son label aux structures de l’ensemble de la chaîne de prestations touristiques : hôtel, chambres d’hôtes, restaurants, sites… Il vise ainsi à repositionner la destination Tunisie sur ses différents marchés en structurant à travers le label QTT une démarche pérenne, fiable et reconnue à l’international.
Les expériences française « Qualité tourisme » et autrichienne, deux pays partenaires du programme, ont inspiré cette démarche, stratégique aux yeux des professionnels opérateurs du secteur touristique, mais également de la clientèle finale de plus en plus exigeante quant à la qualité des prestations attendues en matière de tourisme.

par -

Le délégué régional du tourisme à Monastir Faouez Ben Halima, a annoncé dans une déclaration accordée à Mosaïque fm que le taux d’occupation dans les hôtels a atteint 100%.

Il a précisé que tous les hôtels sont ouverts, à l’exception de ceux qui font l’objet d’un suivi judiciaire.

Ben Halima a, en outre,  souligné que plus de 275 mille touristes ont choisi Monastir comme destination touristique, soit une augmentation de 14.7% par rapport à la même période de l’année dernière.

par -

La situation du secteur touristique, la restructuration de l’administration du tourisme, l’accès aux sources de financement et d’investissement ainsi que la qualité des prestations hôtelières ont fait l’objet d’une séance de travail tenue ce matin sous la présidence de Mme Selma Elloumi-Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat avec les nouveaux membres du conseil exécutif de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), présidé par Mr Khaled Fakhfakh et les responsables de l’administration centrale. Les deux parties ont exprimé une volonté commune de travailler ensemble et de maintenir une concertation permanente en vue de faire émerger un véritable partenariat capable de relever les défis et de mieux servir les intérêts d’un secteur d’une grande importance pour l’économie du pays. C’est une démarche indispensable pour la réussite, souligne la ministre.

Les hôteliers ont saisi l’occasion pour exprimer plusieurs doléances se rapportant notamment à la solution de l’endettement du secteur hôtelier, à l’accès aux avantages fiscaux actuellement en examen au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), aux modalités d’application de l’immobilier touristique et à la mise à niveau du parc hôtelier.
Il a été convenu au terme de ce débat de constituer une commission conjointe chargée d’étudier toutes ces questions avec le ministère des Finances et les autres départements concernés. Il a été également décidé de mettre en place des mécanismes appropriés permettant de maintenir la concertation d’une manière périodique.

par -

Au cours du dernier Open Sigma 2017, animé par Hassan Zargouni, il a été rapporté que les dépenses du foyer tunisien, en restaurants et hôtels, ont été estimées à 1.769 MDT. Dans ce fourre-tout, les boissons chaudes ont représenté 36 % des dépenses, soit 640 MDT (rien que ça !), les boissons fraiches consommées hors domiciles (10% des dépenses) ont été estimées à 181 MDT et 36 MDT rien qu’en «Chicha » ou Narguilé, dans les cafés !!

Selon cette même source, qui cite elle-même l’Institut National des Statistiques comme source, les Tunisiens auront aussi consommé pour l’équivalent de 588 MDT en repas dans les restaurants, emporté l’équivalent de 137 MDT en allocations de voyage à l’étranger et dépensé 71 MDT pour des vacances dans un hôtel en Tunisie, contre 115 MDT pour des vacances en Tunisie mais dans une résidence autre que l’hôtel !

par -

Khaled Fakhfakh, le président de la fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) a déclaré que la fédération proposera plusieurs solutions au ministère du Tourisme pour le rétablissement du secteur, notamment la restructuration de la dette des hôtels et demander à la STB de continuer son soutien à l’hôtellerie.

Lors de son passage, ce lundi 23 janvier 2017 sur les ondes d’Express Fm, le président de la FTH a par ailleurs appelé les hôteliers à travailler dur pour améliorer la qualité des services et les diversifier afin d’attirer plus de clients.

L’invité a également ajouté que les hôtels vivent une situation difficile, notamment ceux du sud tunisien. Il a souligné la nécessité de trouver des solutions sérieuses pour rafraîchir le secteur touristique sachant qu’il constitue environs 13% du PIB et emploie 200 mille personnes de façon directe et indirecte.

Il a en revanche alerté, rappelant que 20% des hôtels tunisiens pourraient fermer si la situation présente persiste.

par -

Hilton a signé une convention de gestion avec Group Sadiki afin d’ouvrir son premier hôtel à Casablanca. La nouvelle arrive après une année marquante pour Hilton au Maroc, qui a procédé au rétablissement de sa présence dans le pays en mars 2016 avec l’ouverture du Hilton Garden Inn Tanger City Center. La marque moyenne gamme Hilton Garden sera bientôt représentée dans la plus grande ville du Maroc, avec la construction d’un établissement prévue pour cette année.

Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf se composera initialement de 118 chambres et comptera un espace disponible pour permettre son expansion. L’hôtel fait partie d’un développement à usage mixte avec une salle de bal de 550 m² et un restaurant marocain-oriental dont la construction est également prévue à proximité. Le Hilton Garden Inn comprendra trois restaurants dans l’établissement, en plus d’un autre espace événementiel de 300 m² ajouté au complexe. L’hôtel pense pouvoir accueillir ses premiers clients en 2021.

Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf se composera initialement de 118 chambres et comptera un espace disponible pour permettre son expansion

Carlos Khneisser, VP du développement pour la région MENA de Hilton Worldwide, a déclaré : « Casablanca est un marché que nous envisageons depuis un certain temps et nous sommes convaincus d’avoir identifié le bon partenaire et le bon emplacement pour établir notre premier établissement. Sidi Maarouf s’impose rapidement comme la porte d’entrée vers le centre-ville avec la construction de son nouveau pont suspendu et comme l’un des importants quartiers d’affaires au Maroc ».

Sidi Maarouf qui est situé dans le sud-ouest de Casablanca, est devenu le nouveau quartier d’affaires au sein duquel plusieurs multinationales se sont établies au cours de ces dernières années. Situé à seulement 25 km de l’aéroport Mohamed V et directement accessible en tramway, le quartier bénéficie d’un emplacement privilégié pour les réunions et événements.

Abderrahim Sadiki de Group Sadiki a indiqué : « C’est un privilège pour nous d’amener pour la première fois le nom de Hilton à Casablanca. De plus en plus d’entreprises cherchent à localiser leurs activités à Sidi Maarouf et nous constatons ainsi une augmentation de la demande en termes de qualité de l’hébergement. Ayant pris la décision d’étendre nos opérations existantes sur ce site et d’y inclure un hôtel, nous sommes heureux de le faire en partenariat avec un opérateur international majeur tel que Hilton, qui, sans aucun doute, va nous aider à obtenir des résultats optimaux ».

John Greenleaf, Directeur général de Hilton Garden Inn, a déclaré: « Après la réussite du lancement de notre marque au Maroc plus tôt l’année dernière, nous sommes convaincus que le Hilton Garden Inn Casablanca Sidi Maarouf répondra aux besoins des voyageurs cherchant une marque hôtelière internationale de confiance et abordable. La marque Hilton Garden Inn est connue dans le monde entier pour proposer les éléments essentiels d’un séjour réussi, notamment : des matelas supérieurs pour un sommeil profond, une salle de sport complète, des repas de bonne qualité et des espaces de travail réfléchis ».

Le chantier de construction du Hilton Garden Inn Sidi Maarouf se trouvera à proximité de l’échangeur situé entre les trois autoroutes principales, la N11, l’A7 et l’A5. Ce qui en fait un choix idéal pour les voyageurs intéressés à la fois à Casablanca et aux autres villes marocaines.

par -
SONY DSC

Le secrétaire général du district de sécurité nationale de Tunisie, Tarek Riahi, a déclaré que 134 mille Tunisiens ont choisi de fêter la soirée du Nouvel An en dehors de leurs domiciles, rapporte Mosaïque FM.

Il a, dans ce contexte, affirmé que « 79 mille d’entre eux ont opté pour les boites de nuit alors que 55 mille individus se sont repartis sur les hôtels du pays. ». Et d’ajouter que les différentes unités sécuritaires ont mené des efforts louables afin de rassurer les citoyens contre toute menace terroriste.

par -

Les Tunisiens s’affairent à préparer les réjouissances du nouvel an 2017. C’est un jour très spécial, marqué par des mets qui ne le sont pas moins, accompagnés majestueusement de rites symboliques. Les guirlandes ornent les vitrines des pâtisseries, des magasins de jouets, des commerces de cadeaux. Les hôtels, les restaurants se préparent aussi à fignoler un programme où la fête va durer jusqu’à l’aube du dimanche 1er janvier 2017. Des animations et des spectacles musicaux seront au menu de cette soirée.

A cette occasion, d’intenses mesures de sécurité ont été prises par le département de l’intérieur dans tous les gouvernorats du pays à l’occasion de la fête du nouvel an. Les hôtels et les zones touristiques sont toujours sécurisés. Des opérations de « check out » sont faites régulièrement sur les véhicules et des campagnes de sensibilisation des usagers des quatre roues sont lancées. Objectif : limiter les risques d’incidents et de troubles à l’ordre public à l’occasion des fêtes de fin d’année.

 La Tunisie, indéniablement, vit aujourd’hui sous très haute tension faite de menaces n’épargnant personne, néanmoins les unités sécuritaires et militaires ont pris les dispositions nécessaires pour assurer la protection des Tunisiens et des ressortissants étrangers.

Les produits alimentaires sont aussi dans le viseur!

Sur un autre volet, il convient de signaler qu’une campagne de contrôle des produits alimentaires, particulièrement les gâteaux, a été lancée depuis quelques jours par le ministère de la Santé en collaboration avec les parties concernées.

Les brigades de contrôle économique, en collaboration avec la police municipale, ont saisi des centaines de gâteaux impropres à la consommation dans des commerces anarchiques de vente de pâtisseries. Ces pâtisseries ont été préparées dans des conditions non conformes aux nomes d’hygiène pour être vendues avec des prix très chers sur le marché à l’occasion des fêtes de fin d’année.

par -

La Fédération générale de l’alimentation, du tourisme, du commerce et de l’artisanat a annoncé que tous les employés des hôtels sur l’ensemble du territoire national seront en grève de deux jours, les 17 et 18 septembre prochains.

Cette grève fait suite au refus de la fédération tunisienne de l’hôtellerie d’entamer les négociations concernant l’augmentation salariale au titre des années 2015-2016.

par -

Le nombre des nuitées passées par les Tunisiens dans les hôtels en 2016, est en augmentation de 10% par rapport à la saison dernière passant ainsi de 5 millions à 5,5 millions nuitées, prévoit le président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH), Radhouane Ben Salah.
Il a déclaré, mardi, à l’agence TAP, que le marché algérien a connu une croissance de 5 à 7% par rapport à l’année dernière durant laquelle la Tunisie a drainé 1,480 million algériens, dont 30% ont résidé dans les hôtels alors que le reste a choisi la location de maisons pour leurs séjours en Tunisie. D’après Ben Salah, le marché algérien est d’un grand apport pour la promotion de la destination tunisienne. Il a estimé que ” le taux d’occupation des hôtels en août 2016 est raisonnable mais varie d’un hôtel à un autre “.
Les hôtels de la catégorie 3 ou 4 étoiles réalisent un taux d’occupation de 100% alors que les hôtels de 5 étoiles restent relativement vacants, a-t-il dit.

par -

Le bureau international Cristal Standards Organazation  vient de décerner pour la première fois en Tunisie, la  certification «Cristal National Food Check  Award  2015»,  à l’unité hôtelière « Medina Solaria And Thalasso » de Yasmine Hammamet, suite à sa première place parmi 150 opérateurs touristiques  Tunisiens audités, indique un communiqué.
Medina Solaria And Thalasso rejoint ainsi le cercle privilégié de près de 1400 hôtels internationaux partenaires du réseau Check Safety First à faible risque, et qui dispose d’un niveau très élevé de sécurité et respecte les standards d’hygiène.

L’audite très rigoureuse qui a concerné 150 unités hôtelières tunisiennes, a touché: la sécurité des aliments, la sécurité légionelle  (installations techniques), la sécurité Incendie, la sécurité générale, le RoomCheck.

Medina Solaria And Thalasso- Yasmine Hammamet a passé avec bravoure toutes les étapes de cette audite, grâce aux efforts fournis par toute son équipe et ses services de haute qualité.
Cette certification consolidera d’avantage les services présentés par Medina Solaria And Thalasso à ses hôtes tunisiens et étrangers et aidera à renforcer l’image du tourisme tunisien à l’échelle internationale.

par -

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi a annoncé, dimanche 26 Juin 2016, la réouverture de 56 hôtels dans diverses zones touristiques réparties sur tout le territoire tunisien.

Dans une déclaration rapportée par Shems Fm, la ministre a indiqué que tous les hôtels qui ont fermé leurs portes, rouvriront juste après le mois de Ramada.
Elle a également fait remarquer que plusieurs responsables britanniques ont affirmé qu’il y aura une révision de la décision relative à l’interdiction de leurs ressortissants de voyager en Tunisie.

par -

Le gouvernorat de Kébili propose les plus spectaculaires paysages désertiques du monde. Cette région bénéficie d’une véritable personnalité touristique, différente de toutes les autres. Cela se manifeste dans la  diversité des modes de vie, des styles d’habitat, la présence de sites et de monuments exclusifs n’ayant pas d’équivalents ailleurs et dans un patrimoine artisanal et populaire riche et très varié…

Mohamed Sayem, délégué régional du tourisme à Kébili a déclaré, ce lundi 18 avril 2016 à Africanmanger, que le gouvernorat du Kébili attire les touristes qui sont très fascinés  par la beauté du désert et du Sahara. Dernier témoignage en date, une délégation de 40 tour-opérateurs russes vient de débarquer  à Kébili. Cette visite s’inscrit dans le cadre de prospection de la destination tunisienne et du produit saharien à Kébili »a-t-il affirmé.

Le délégué régional du tourisme à Kébili a,  également, souligné l’importance du marché russe, appelant ainsi à adapter le produit touristique tunisien aux besoins de cette catégorie de touristes qui préfère la nature et le Sahara, selon ses dires.

Toutefois, la carte des hôtels en activité se rétrécit en peau de chagrin. Deux parmi les 19 unités hôtelières qui se trouvant dans le gouvernorat de Kébili ont été fermées, a-t-il souligné reconnaissant  que le secteur du tourisme évolue timidement dans ce gouvernorat.

Et d’affirmer que la relance touristique dans la région dépend essentiellement de la multiplication des excursions dans les zones du Sud tunisien. Ces excursions, selon lui,  permettent aux touristes de rompre avec la routine et de faire des escapades dans des régions qui ne manquent pas d’attraits et où ils peuvent faire des découvertes intéressantes.

Une nouvelle structure pour sortir le tourisme saharien de l’ornière

La ministre du Tourisme, Selma Rekik, avait annoncé la mise en place prochainement d’un organe chargé exclusivement de faire la promotion du tourisme saharien.

Cette structure sera également un appui de poids pour les grandes manifestations touristiques qui se déroulent dans le Sud tunisien. La ministre avait , à  ce propos, lancé un appel aux  professionnels du secteur afin de prendre une part active dans l’essor de ce nouvel outil, dont on attend beaucoup pour redonner des couleurs à un secteur qui peine à se relever du coup fatal porté par les attaques sanglantes du Bardo et de Sousse…

On rappelle que le tourisme représente environ 7% du produit intérieur brut (PIB) tunisien.  Le pays a perdu plus du tiers de ses recettes touristiques en 2015 par rapport à 2014 en raison des attentats sanglants  au musée du Bardo et à Sousse.

par -

Des sources bien informées ont déclaré,  ce lundi 18 avril 2016, à Africanmanager,  que dix unités hôtelières  ont fermé leurs portes dans le gouvernorat de Jendouba. La situation touristique dans ledit gouvernorat est très sensible et ce suite à l’absence d’une stratégie globale visant le développement du secteur et la promotion de la destination touristique de Jendouba.

La même source a ajouté  que les vols aériens sont quasiment absents à l’Aéroport International de Tabarka. Elle a, dans ce contexte, appelé les professionnels du tourisme à promouvoir la destination de la région et de Tabarka dans les salons internationaux.

par -

Nouvelle implantation à Yasmine Hammamet de la chaîne hôtelière Golden Tulip. Amine Moukarzel, président de Golden Tulip pour la région MENA (Moyen-Orient et Afrique), devrait officialiser ce retour de la Carte hôtelière internationale au cours d’une cérémonie de  signature qui se déroulera jeudi prochain à l’hôtel Taj Sultan qui portera désormais le nom de Golden Tulipe. La signatue se fera avec Mme Sarra Allani-Kenani, PDG de l’hôtel tunisien choisi par la marque du groupe Louvre Hotels. Notons que la marque à la tulipe dorée est déjà implantée en centre-ville avec El Mechtel, à Carthage et à Sfax aussi. On notera aussi que ce renforcement de la présence d’une marque aussi prestigieuse en Tunisie, devrait préfigurer une prochaine relance du secteur.

par -

Le Groupement Professionnel du Tourisme «Conect » annonce le lancement d’un Observatoire du secteur touristique. Dès la lecture du titre du communiqué de ce lancement, recensant l’état et la situation des hôtels et de l’hébergement touristique de Tunisie, au 15/12/2015, c’est le mot «catastrophe» qui saute au yeux.

Dans ce même communiqué, la Conect dit répondre «aux divers chiffres contradictoires annoncés de part et d’autre sur la situation des hôtels et de l’hébergement en Tunisie, et affirme avoir mis en place un observatoire de suivi du secteur touristique et de ses opérateurs (hôtels, agences de voyages, hébergements alternatifs…). L’objectif de cet observatoire est de fournir aux médias, aux professionnels et au grand public des données fiables, précises et actualisées sur la situation du secteur.

Les données collectées et présentées sont le résultat d’enquêtes sur le terrain, réalisées en direct ou par téléphone.
La situation des hôtels classés de Tunisie au 15/12/2015 se présente comme suit :
ui

La Tunisie compte 823 hébergements touristiques, dont 570 hôtels classés et 253 hébergements alternatifs tels que : maison d’hôte, gîte, résidence touristique, hôtel de charme…

Sur les 570 hôtels classés,270 étaient fermés au 15/12/2015, soit presque 48%, représentant 116 000 lits sur un total de 206 793 lits.

Les régions touristiques balnéaires et sahariennes sont les plus touchées.

Dans certaines régions, plus de la moitié de la capacité est fermée : Mahdia 71%, Sud 64%, Monastir 62%, Djerba- Zarzis58 %, Cap Bon 58%, Sousse 43%, Tabarka 42%…

La région du grand Tunis est la région qui souffre le moins dans la mesure où 7 hôtels sur 73 sont fermés.

Sur les 253 hébergements non classés, 61 étaient fermés au 15/12/2015, soit 24 %, représentant 11 407 lits sur un total de 24 297 lits

Certains hôtels classés vont rouvrir provisoirement au cours la deuxième moitié du mois de décembre pour bénéficier de l’activité des vacances d’hiver et du nouvel an mais refermeront leurs portes début janvier 2016.

On s’attend à davantage de fermetures d’hôtels à partir de janvier 2016.

Le Groupement Professionnel du Tourisme CONECT refera le point sur la situation vers le 15 de chaque mois. La Conect promet par ailleurs plus d’informations sur l’état des unités touristiques tunisiennes dans leur lutte pour la survie et contre la crise.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la 5e journée de l'Europa League de football qui sera disputée le jeudi 23 novembre (en heures GMT): Groupe F (18h00) Lokomotiv Moscou (RUS) -...