Tags Posts tagged with "hotels "

hotels 

par -

Alors qu’elle continue à accroître sa présence en Afrique en lançant de nouvelles marques et en pénétrant dans de nouveaux pays, Hilton a annoncé aujourd’hui être en bonne voie pour plus que doubler sa taille au cours des cinq prochaines années avec l’ouverture du Legend Hotel Lagos Airport, Curio Collection by Hilton – premier hôtel Curio Collection by Hilton de la société en Afrique.

Le Legend Hotel Lagos Airport est implanté à l’aéroport international Murtala-Muhammed qui dessert plus de huit millions de passagers chaque année. Adjacent au terminal de jets privés de l’aéroport, l’élégant hôtel possède un bureau des douanes et d’immigration exclusif dans l’hôtel pour les passagers voyageant en jet privé. Soigneusement sélectionné pour faire partie de la collection exclusive d’hôtels et centres de villégiature uniques célébrés pour leur individualité, l’hôtel rejoint plus de 60 hôtels Curio Collection à travers le monde. Il s’agit du premier hôtel de Hilton à Lagos, et son deuxième au Nigeria ; sept autres hôtels figurent parmi les projets de développement pour le pays.

S’exprimant avant le Forum sur l’investissement hôtelier en Afrique à Nairobi, Chris Nassetta, président et chef de la direction de Hilton, a déclaré : « Nous continuons d’innover en Afrique avec de nouveaux produits et marques, et nous sommes ravis de lancer notre marque Curio Collection ici avec l’ouverture du Legend Hotel Lagos Airport. Alors que le continent continue de connaître une urbanisation rapide, les Nations Unies prévoyant que les dix villes connaissant la croissance la plus rapide au monde seront en Afrique d’ici 2035, cet hôtel fait partie de notre stratégie visant à connecter les clients à des villes et aéroports clés dans toute la région. »

Hilton constate une forte demande pour ses marques dans tout le continent et prévoit d’ouvrir huit hôtels au total en Afrique cette année, dont trois sous l’enseigne Hilton Garden Inn. Cette marque plait à la vague grandissante de voyageurs de la classe moyenne se rendant en Afrique, et parcourant ce continent, et la société prévoit d’ouvrir au moins 16 hôtels Hilton Garden Inn au cours des cinq prochaines années, dont les entrées de la marque à Kampala, au Ghana, au Malawi, au Swaziland et dans de nombreux autres lieux stratégiques à travers l’Afrique subsaharienne.

L’an dernier, Hilton a lancé la Hilton Africa Growth Initiative, qui soutiendra la conversion d’hôtels existants vers des marques Hilton avec un investissement de 50 millions USD sur cinq ans. Durant cette période, Hilton envisage d’assurer 100 opportunités de conversion avec l’ajout de quelque 15 à 20 000 chambres à son portefeuille afin de satisfaire le besoin croissant d’hôtels de marque de qualité dans tout le continent.

Déterminée à poursuivre sa croissance et à profiter d’opportunités en Afrique, Hilton affiche une présence continue sur le continent depuis 1959. Avec 41 hôtels ouverts et 53 dans ses projets de développement en Afrique, Hilton prévoit de doubler son implantation sur le continent au cours des cinq prochaines années. Cela inclut des entrées sur le marché dans 13 pays où la société n’a encore aucune activité, comme le Botswana, le Ghana, le Swaziland, l’Ouganda, le Malawi et le Rwanda.

par -

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a reçu ce matin la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi Rekik. La réunion a examiné les dégâts causés par les récentes inondations dans le gouvernorat de Nabeul, qui ont frappé plusieurs boutiques d’artisanat et hôtels. Le chef du gouvernement a chargé la ministre de se déplacer en personne pour inspecter et faire le diagnostic de la situation, afin que les mesures nécessaires puissent être prises.

par -
Nabeul-Santé: 130 salles d'études et 6 habitations inondées ont été stérilisées

Dans un point de presse tenu, lundi soir, au siège du gouvernorat de Nabeul, sur le bilan des interventions de la protection civile, après les inondations de samedi 22 septembre 2018, le directeur régional de la protection civile, Lotfi Ben Alaya, déclare que 504 interventions dans des maisons, hôtels et usines ont été effectuées pour pomper les eaux accumulées. Chaque action nécessitait environ six heures, précise-t-il.

Par ailleurs, les services de la protection civile ont évacué 38 personnes dont 25 touristes japonais qu’ils ont placés à la salle omnisports de Soliman. Cinquante-quatre véhicules ont été dégagés, à Nabeul, Menzel Temime, Beni Khiar et Dar Chaabane.

Selon la même source, 75 pompes de la protection civile ont été acheminées, en renfort, par plusieurs régions, à l’instar de Gabès, Médenine, Zaghouan, Tunis, Bizerte et l’Ariana.
En outre, 69 engins mobilisés ont été répartis sur les différentes délégations pour dégager des routes et évacuer des citoyens.

par -

La saison touristique connaît une reprise sans précédent depuis l’année 2014 ; en effet, les recettes touristiques ont enregistré une croissance de 46,1% par rapport à 2017 atteignant 1293 millions de DT. Le nombre de touristes sur cette même période a atteint 3,23 millions en augmentation de 26% par rapport à 2017.

Il y’a d’abord une reprise enregistrée sur les marchés classiques, le nombre de touristes Français a augmenté de 50%, celui des Allemands de 61% et celui des Algériens de 18,7%. Aussi, le nombre de touristes provenant de nouveaux marchés a connu une croissance soutenue, le marché russe a connu une croissance de 48% tandis que le marché chinois une croissance de 55%.

Pour sa part, le nombre de nuitées a augmenté de 57%, les évolutions les plus élevées sont celles des Français (70%), suivies par les Russes (60%) et les Allemands (50%).

Cette reprise du secteur est en grande partie le résultat de la plus grande sécurité que connaît la Tunisie, et le début de la récupération des incidences des attaques terroristes qu’a connu le pays il y’a 3 ans. Les Tour Operators, dont Thomas Cook et TUI, ont aussi  joué un rôle important en rétablissant la confiance dans la destination Tunisie.

Les responsables Tunisiens s’attendent à recevoir plus de 8 millions de touristes pour l’année 2018, notamment grâce aux nouveaux marchés comme la Russie, la Chine et les pays du Golfe.

par -

Le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV), Jabeur Ben Attouch, a déclaré sur Mosaïque fm, mercredi 27 juin 2018, qu’il comprenait les craintes des Tunisiens autour de l’impossibilité de réserver dans les hôtels pour l’été 2018 vu la saison réussie qui promet d’attirer un nombre important de touristes.

Il a indiqué que les agences de voyages ont gardé un quota de réservations pour les clients tunisiens dans beaucoup d’établissements touristiques, indiquant que le secteur a été sauvé grâce au tourisme intérieur durant les 7 dernières années.

Il a toutefois nié le fait que le touriste étranger bénéficie d’un traitement de faveur de la part des agences de voyages au dépend du touriste tunisien. Au contraire, le tourisme intérieur est considéré comme plus lucratif car il n’engendre pas de frais de transport et de réservation tout au long de l’année.

Jabeur Ben Attouch a affirmé que le client qui passe par une agence de voyages bénéficiera d’une réduction allant jusqu’à 35% en cas de réservation de dernière minute et jusqu’à 60% elle se fait à l’avance.

Enfin il a insisté sur l’obligation de passer par les agences de voyages agréées par le ministère du Tourisme et la FTAV, dont la liste est disponible sur les sites internet.

par -

Les agences de voyages installées à Djerba ont tenu, jeudi 10 mai 2018, leur réunion mensuelle afin d’évaluer les indicateurs de l’actuelle saison touristique dans la région.

Dans une déclaration accordée à Jawhara fm, Hamda Abdellaoui, président de la Fédération régionale des agences de voyage et de tourisme, a annoncé que 95% des hôtels de Djerba et Zarzis affichent déjà complet pour les mois de juillet et août.

La hausse des réservations des touristes étrangers risque de barrer la route au tourisme intérieur et maghrébin, a toutefois ajouté le responsable.

Abdellaoui a, à cet effet, appelé les propriétaires des hôtels fermés à rouvrir leurs établissements. Il a également encouragé les Tunisiens désireux de passer leurs vacances sur l’île de rêve à réserver le plus tôt possible.

par -

Les bonnes nouvelles se succèdent pour le secteur touristique et hôtelier. Après le Four Seasons qui a déjà ouvert ses portes dans la banlieue nord de Tunis, c’est l’opérateur Anantara qui devrait ouvrir dans le sud tunisien à la mi-2018. «Des sources ont confié à l’Hôtelier Moyen-Orient que l’hôtel, situé près de l’oasis du désert de Tozeur, a été retardé de quelques mois.”Dillip Rajakarier, le directeur général de la société mère Minor-Hotels, a déclaré dans un récent communiqué que capitaliser sur la renaissance de la Tunisie en tant que destination de voyage est l’objectif d’Anantara.

“Tozeur Resort ouvrira mi-2018, offrant une riche porte d’entrée à la zone sud-ouest de Tozeur», indique le site spécialisé «hoteliermiddeleeast».

Et la même source d’ajouter que «il y a plus de propriétés à venir : le Six Senses Gammarth devrait ouvrir prochainement, Avani Les Berges du Lac Tunis Suites est prévu d’ouvrir dans les prochains mois dans le quartier central des affaires et diplomatique de Tunis, et l’Avani Gammarth Tunis Resort & Spa devrait ouvrir en 2021 et offrira 250 chambres».

Rappelons, même si on ne trouve pas les chiffres de 2016 du secteur touristique tunisien sur le site du ministère, que la Tunisie attend 8 millions de touristes cette année 2018, après des réalisations en hausse de 23 % l’année dernière avec 2,7 Milliards DT de recettes. La ministre Selma Elloumi Rekik, qui a pris son bâton de pèlerin et bat les pavés, touristiques s’entend, chinois et russes pour atteindre ces huit millions, pense même atteindre le palier des 10 millions de touristes en l’an 2020.

par -

«L’engagement total des hôtels tourne autour de 4300 millions de dinars dont 55% (2600 millions de dinars) sont des créances classées. De plus, il y a aujourd’hui environ 200 unités fermées dont 25% sont engagées avec la STB. Sur un total de 240.000 lits que compte le secteur, seulement 160.000 sont en service». C’est ce qu’affirme le directeur des crédits aux projets touristiques à la STB, Amor Ben Yedder, dans une longue interview publiée le 5 mars par notre confrère «Destination Tunisie».

Et Ben Yedder de préciser : «au niveau de la STB, nous avons à peu près 320 unités hôtelières pour un engagement STB uniquement s’élevant à 1700 millions de dinars“. Le directeur des crédits touristiques à la STB ajoute : «nous avons environ 70 unités concernées par l’application du Livre blanc pour un engagement de 800 millions de dinars. Nous avons donné comme deadline la fin de cette année pour que l’hôtelier puisse entrer en 2019 à l’aise et travailler tranquillement afin de rembourser les banques».

par -

Hilton poursuit sa croissance et son développement en Égypte, 60 ans après sa première implantation dans le pays, avec l’ouverture imminente du Hilton Cairo Heliopolis. La société hôtelière internationale leader sur le marché a également confirmé son projet d’ouverture, dans le courant de cette année, d’un premier établissement de son enseigne de marque Waldorf Astoria en Égypte. Une fois rebaptisé, celui-ci deviendra le premier hôtel Waldorf Astoria du groupe en Afrique. Hilton pose ainsi les jalons pour devenir un opérateur du tourisme de luxe dans la région.

Hilton a signé deux conventions de gestion avec Gulf-Egypt for Hotels & Tourism (S.A.E) pour opérer l’hôtel de luxe Heliopolis Hotel & Towers sous deux marques distinctes. Hilton accueille désormais ses clients dans son établissement de luxe haut de gamme de 593 chambres, voisin du Towers Luxury Hotel avec ses 247 chambres, lequel sera rebaptisé « Waldorf Astoria Cairo » suite à un programme de rénovation ambitieux.

La remise à neuf, qui devrait s’achever avant la fin de cette année, permettra de proposer une nouvelle adresse aux voyageurs dans le tourisme de luxe en Afrique. L’hôtel offrira en effet, pour la première fois sur le continent, le cadre exceptionnel du Waldorf Astoria, avec ses expériences inoubliables et son concept de « True Waldorf Service ». Le programme prévoit la modernisation des 247 chambres et suites dans un design personnalisé reflétant les plus pures traditions de l’hospitalité égyptienne, la rénovation du vaste espace d’accueil et du lobby pour proposer une expérience emblématique dès l’arrivée des clients, ainsi que l’ajout d’un spa élégant et raffiné. Les concierges personnels du Waldorf Astoria Cairo s’assureront que chaque client bénéficie d’un service prévenant et personnalisé avant, pendant et après son séjour.

Rudi Jagersbacher, Président de Hilton pour le Moyen-Orient, l’Afrique et la Turquie, explique : « Nous entamons l’année 2018 avec classe, en lançant notre marque Waldorf Astoria sur le continent africain et en ouvrant notre sixième hôtel dans la capitale égyptienne, le Hilton Cairo Heliopolis. Nous travaillons avec des partenaires de choix, Gulf-Egypt for Hotels & Tourism (S.A.E) et nous nous réjouissons déjà du succès exceptionnel de ces deux hôtels, lesquels offriront à nos clients une nouvelle option extrêmement pratique, à 4 km seulement de l’aéroport du Caire et proche du Nouveau Caire. »

Mohsen Abu Al Azm, Directeur général de Gulf-Egypt for Hotels & Tourism (S.A.E), ajoute : « Nous sommes enchantés de ce partenariat avec Hilton pour la gestion de ces deux établissements de prestige. Avec un large choix d’infrastructures et d’offres de haute qualité, le Hilton Cairo Heliopolis et le prochain Waldorf Astoria deviendront les références en matière d’hébergement au Caire et dans toute la région. Hilton jouit de près de 100 ans d’expérience. Sa réputation internationale en termes de service, de qualité et d’excellence garantira à ces magnifiques hôtels un succès à long terme. »

Avec des équipements de haute qualité, le complexe aux deux marques compte deux salles de bal totalisant 3 000 m², un amphithéâtre avec technologies intégrées pour les conférences, 12 salles de réunion de 50 à 120 m², des espaces de pré-fonction ainsi qu’un centre d’affaires. Il inclut également deux piscines, des courts de tennis et de squash, un centre de remise en forme, un club de sport et un espace commercial.

Entre les deux hôtels, les clients auront un choix incroyable entre 17 options de restauration et de divertissement variées et élégantes. Leonardo est un restaurant de cuisine italienne classique aux influences modernes et subtiles et le Rainbow Bar est le bar lounge du lobby. Lan Tania propose des plats d’Extrême-Orient et d’Asie, avec une cuisine ouverte sur la salle. Al Dabke offre des spécialités libanaises cuites sur un gril à charbon à partir d’ingrédients authentiques et au moyen de méthodes de cuisson traditionnelles. L’hôtel comporte également un large choix d’autres restaurants servant des plats égyptiens, chinois et indiens, ainsi qu’un bar de piscine et un pub anglais traditionnel.

Heliopolis est l’un des quartiers résidentiels de premier choix de la ville. Il héberge également les bureaux présidentiels et diplomatiques de l’Égypte. Par ailleurs, l’hôtel est idéalement situé sur la principale artère menant au centre du Caire et à tous les autres quartiers de la ville, notamment aux sites touristiques les plus anciens et les plus populaires de l’Égypte. Cet emplacement de choix se situe à 8 km seulement du Nouveau Caire, une nouvelle ville qui devrait accueillir la capitale de l’Égypte ainsi que le siège présidentiel et les ministères.

Les deux établissements feront partie de Hilton Honors , le programme primé de fidélisation de la clientèle, couvrant les 14 différentes enseignes d’hôtels du groupe Hilton. Les membres qui réservent leur séjour directement bénéficient d’avantages immédiats, notamment d’un curseur de paiement flexible qui leur permet de choisir le nombre exact de points à combiner avec de l’argent lors de la réservation d’un séjour, de réductions exclusives, du Wi-Fi standard gratuit et d’un accès à l’application mobile Hilton Honors. Les membres Diamond profiteront d’une connexion Wi-Fi gratuite à haut débit, de surclassements en fonction des disponibilités, d’un petit-déjeuner gratuit et d’un bonus de 1000 points par séjour. Les membres Gold auront le choix entre un petit-déjeuner continental gratuit ou d’un bonus de 1000 points par séjour.

Hilton, qui compte plus de 5 100 hôtels dans le monde, est présent en Égypte depuis plus de 60 ans de façon ininterrompue et devrait consolider sa présence dans le pays, avec l’ouverture de sept nouveaux hôtels au cours des cinq prochaines années.

par -

Suite à notre publication du 20 décembre 2017 relative au désengagement progressif du Consortium tuniso-koweïtien de développement du secteur hôtelier en Tunisie, l’avocat du C.T.K.D a pris contact avec Africanmanager pour vous préciser ce qui suit.

“Le C.T.K.D. a entamé depuis quelques années une nouvelle politique visant à se transformer en une société d’investissement, ce qui a entrainé un désengagement progressif du secteur hôtelier qui se manifeste par la cession des deux hôtels El Mechtel et Sfax actuellement gérés par Golden Tulip. Les fonds collectés de ces ventes ne seront pas distribués sous forme de dividendes mais seront injectés dans les secteurs économiques à fort potentiel tels que l’industrie, l’agroalimentaire, les services financiers, les télécoms, les technologies, les médias, la santé et l’éducation”.

Toujours selon les précisions de la même source, “l’assemblée générale extraordinaire, convoquée pour le 26-12-2017, devra approuver ladite politique par la confirmation de la cession des hôtels Golden Tulip El Mechtel et Golden Tulip Sfax. Quant à l’hôtel Movempick Gammarth, il n’est pas concerné par cette politique. Plus encore, plusieurs investissements sont prévus pour la rénovation de cette unité hôtelière”.

Selon les indications écrites que nous avons ainsi reçues de Me Iheb Ben Rjeb, “la présente précision permet d’éviter toute équivoque à propos de votre publication sus-mentionnée”.

par -

Le délégué régional du tourisme à Tozeur, Yasser Souf a déclaré que le taux de réservation dans les hôtels a dépassé les 100%.

Dans une déclaration, jeudi 21 décembre 2017, à Shems Fm, en marge de l’ouverture des Journées de l’Artisanat, il a ajouté que la région est très dynamique pendant cette première période des vacances d’hiver qui coïncide avec le Festival International des Oasis de Tozeur.

Yasser Souf prévoit par ailleurs que l’année 2018 sera aussi bonne au niveau des réservations.

par -

Passer un séjour dans un hôtel tunisien, en 2018, coûtera plus cher. C’est la loi de finance 2018 qui le dit, en imposant un surcoût sur le prix initial convenu avec l’hôtel ou l’agence, directement ou via Internet. Le surcoût sera exigible pour tous les clients, toutes nationalités confondues. Ainsi, en 2018, pour chaque nuitée dans un hôtel classé 2 étoiles, le client devra payer 1 dinar tunisien de plus. Cette taxe double pour les hôtels classés 3 étoiles, c’est-à-dire 2 DT supplémentaires pour chaque nuitée. Pour une nuitée dans un hôtel 4 ou 5 étoiles, il faudra compter une taxe de 3 dinars, en plus du prix initial. Petit baume au cœur de ceux qui tiendront à amener leurs enfants avec eux, les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de cette taxe.

Il reste au client qui passeront le réveillon en hôtel de s’assurer qu’ils ne paieront pas cette surtaxe qui n’est exigible qu’à partir de 2018 et non pour tout autre séjour réservé en 2017. Il faudra ainsi bien vérifier que la facture de votre check-out ne contient aucune surtaxe pour la nuitée 2017-2018.

par -

“Un livre blanc sur l’endettement du secteur touristique sera élaboré, prochainement”, a annoncé la ministre du tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi Rekik.
Dans sa réponse aux interventions des députés, lors d’une séance plénière, tenue mercredi, à l’ARP pour examiner le budget du ministère du département pour l’exercice 2018, elle a ajouté que ce livre s’inscrit dans le cadre d’un plan d’action élaboré en collaboration avec les différentes parties intervenantes (professionnels, banques, administration…) pour aider le secteur touristique à surmonter les difficultés et à poursuivre son activité dans de bonnes conditions.

La ministre du Tourisme a souligné les efforts déployés par son département pour redynamiser l’activité touristique, précisant que le ministère a entamé la division de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) en des agences spécialisées.
Une agence de formation dans les métiers du tourisme a été créée, dans ce cadre, et aura pour mission la promotion du système de formation dans le secteur afin de répondre aux besoins réels du tourisme en compétences spécialisées.
Elloumi a rappelé que la stratégie du ministère du Tourisme pour les prochaines années repose, essentiellement, sur la diversification du produit à la faveur de la diversification des différents types de résidences touristiques.
Elle a, en outre, indiqué que le texte d’application relatif à la loi de protection des terres agricoles a été transmis à la Présidence du gouvernement pour adoption. Cette loi va permettre de construire des résidences touristiques sur des terres agricoles sans modification leur vocation.

Par ailleurs, la ministre a présenté les différents projets touristiques programmés pour l’année 20187, notamment dans les régions intérieures du pays en mettant l’accent sur la nécessité de promouvoir le tourisme de loisirs.
Elle a fait savoir que les projets de Marina Gammarth, lequel comporte 380 noeuds et celui de la Marina de Bizerte, d’une capacité de 280 noeuds, pour passer ultérieurement à 700 noeuds, entreront en exploitation en 2018. Par ailleurs, une étude sera bientôt lancée, en partenariat avec le secteur privé, pour développer le port de Sidi Bou Said.

par -

Le département du tourisme et de l’artisanat procédera, au reclassement des unités hôtelières selon des nouvelles normes de qualité, en 2018, laquelle mesure n’a pas été appliquée en 2017 en raison de la crise qui a frappé le secteur, a annoncé jeudi, la ministre du tourisme Salma Elloumi Rekik
Elle a précisé, lors d’une une séance d’audition de la Commission parlementaire de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services, que l’an 2018 sera placée sous le signe de la qualité, précisant que le ministère a lancé en collaboration avec l’Union européenne un nouveau label baptisé “Qualité Tourisme Tunisie” , lequel a pour objectif l’instauration d’une véritable culture de la qualité.

Dans sa réponse aux interventions des députés, la ministre a évoqué la mise en place récente de l’ Agence de formation dans les métiers du tourisme faisant savoir que des conventions de jumelage ont été signées avec des organismes internationaux de formation, ainsi qu’ avec les tour-opérateurs Thomas Cook et TUI afin d’améliorer le niveau de formation dans ce secteur.
Elle a également, affirmé que le ministère œuvre à mettre en place le visa électronique afin de faciliter l’accès à la destination Tunisie et accroitre sa visibilité auprès des marchés internationaux.
En ce qui concerne l’artisanat, Rekik a noté que le Plan de promotion de l’artisanat 2017-2020 mis en place par le ministère en vue moderniser le secteur s’articule autour de 24 sous-plans touchant les 24 gouvernorats.

Elle a en outre indiqué qu’un projet de loi amendant la réglementation actuelle du secteur de la bijouterie et stipulant la libéralisation de ce secteur est soumis à la présidence du gouvernement, affirmant que ce projet a été élaboré en concertation avec toutes les parties concernées, afin que la libéralisation puisse protéger à la fois le consommateur et l’artisan. Un autre projet de loi visant la révision du cadre juridique régissant les villages d’artisans, sera soumis à la présidence du gouvernement en décembre prochain, selon la responsable.

par -

Le taux des arrivées touristiques dans le gouvernorat de Nabeul a connu une évolution importante, du 1er janvier au 20 octobre 2017, par rapport à la même période de 2016, a indiqué mercredi le commissaire régional au Tourisme, Ezzedine Grami.
Le responsable a indiqué, à la correspondante de la TAP, que pendant les dix premiers mois de l’année en cours, 734 mille touristes se sont rendus dans les zones touristiques de Nabeul et Hammamet contre 580 mille durant la même période de 2016, soit une hausse de 26%.
Le nombre des nuitées a atteint 3 millions 202 mille, en augmentation de 36%, par rapport à la même période de 2016, a-t-il ajouté.

Au niveau de la fréquentation touristique, le marché local est en tête de liste avec 386 mille visiteurs contre 336 mille en 2016 (+14%) et l’Algérie se positionne au 2ème rang avec plus de 100 mille visiteurs contre 63 mille l’année dernière (+ 68%).
Pour les marchés européens, Ezzedine Grami a mis en exergue l’entrée de 41 mille touristes français contre 20 mille en 2016 (+ 100%), alors que le nombre de touristes Allemands est passé de 22 mille à 31 mille (+37%).
Les zones touristiques de Nabeul et Hammamet comptent au total 122 unités hôtelières s’étendant de Hammamet à Kélibia.

par -
La grève du syndicat des agents vacataires relevant de la société de la banque tunisienne (STB) prévue du 22 et 23 octobre a été reportée aux

L’accord conclu avec plusieurs sociétés expérimentées dans le domaine de l’investissement et l’exécution de projets d’investissement dans les domaines touristique et de gestion des unités hôtelières vise essentiellement à aider les établissements hôteliers tunisiens en difficulté à reprendre leur activité et donc à payer leurs dettes, a souligné le directeur des financements des investissements touristiques à la Société tunisienne de banques (STB), Omar Ben Yedder.
Il a expliqué, dans une déclaration à la TAP, que cet accord signé entre la banque et le fonds Al Rajhi d’investissement (Golfe arabe) et les sociétés SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne) fournira des conseils et études scientifiques afin que les sociétés en difficulté reprennent leur activité, à travers la mise à leur disposition de nouveaux capitaux ou encore l’établissement d’un contrat avec une société de gestion.

Cette convention permettra également aux unités hôtelières en difficulté ,désireuses d’obtenir une aide, de mettre en place les fondements pratiques pour la réussite de leur gestion et d’identifier les solutions idoines afin de surmonter leurs problèmes à la faveur de la valorisation des ressources exerçant dans le secteur hôtelier et le choix des compétences idoines. Grâce au dit accord les hôtels pourront, en outre, payer leurs dettes.
Les dettes des hôtels auprès de la STB s’élèvent, à fin juin 2017, à environ 1348 millions de dinars (MD), soit 76,5% du total des engagements des unités touristiques envers la banque.
Ces engagements sont estimés à 1763 MD, soit 40% du total des dettes des hôtels auprès des banques tunisiennes.

Ben Yedder a précisé que le nombre des hôtels en difficulté de paiement de leurs dettes auprès des institutions bancaires s’élève à 260 sur un total de 320 unités hôtelières.
Il a encore avancé que la convention sera concrétisée à l’occasion de la réunion de l’ensemble des partenaires.
A rappeler que la STB a signé, avec le fonds Al Rajhi (Golfe arabe) et les sociétéS SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne), un accord pour la création d’une société de gestion des hôtels en difficulté en Tunisie, et ce, à l’occasion de la tenue du 1er forum tuniso-arabe de l’investissement touristique (19 et 20 octobre 2017).

par -

La Société Tunisienne des Banques STB (banque publique) a signé avec le fonds Rajhi (Golfe arabe) et les société SERAPIS (sultanat d’Oman) et Royal Blue bay (Espagne) un accord pour la création d’une société de gestion des hôtels en difficulté en Tunisie, à la lumière des difficultés financières qui ont causé la fermeture d’environ 40% des hôtels depuis l’année 2011.
Les signataires ont conclu, jeudi, au siège de la nouvelle entreprise, un accord de création de la société en marge du Forum tuniso-arabe de l’investissement touristique sur lequel compte le gouvernement tunisien pour mobiliser davantage les investissements arabes dans le cadre de partenariats entre les secteurs public et privé.
Les parties signataires n’ont pas donné de détails supplémentaires sur la création de cette société ni sur la nature des services qu’elle va présenter aux hôtels concernés et au profit desquels le gouvernement a décidé un ensemble de mesures, dont l’exonération de certains impôts et l’échelonnement des dettes de plusieurs d’entre eux.

par -

Mardi 5 septembre, se tenait à Tunis le séminaire de clôture du jumelage entre la Tunisie, la France et l’Autriche pour le programme d’appui à la mise en place d’un dispositif de promotion de la qualité dans le secteur touristique tunisien. L’événement, qui réunissait nombre de professionnels du secteur, en présence de Selma Elloumi Rekik, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat et de Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, a consacré l’hôtel Dar El Marsa, premier établissement hôtelier tunisien labellisé QTT (Qualité Tourisme Tunisien)

Le label QTT entérine ainsi le niveau aux standards internationaux des prestations offertes depuis son ouverture en 2014 par cet établissement 5 étoiles, situé à La Marsa, en banlieue nord de Tunis.

Ce label est attribué à l’issue d’un audit d’experts indépendants ayant évalué la mise en place effective d’une série d’engagements liés à la qualité de services tels que l’écoute et la disponibilité d’une équipe compétente, l’offre de prestations proposant une expérience unique ou encore l’effort développé pour aider à la découverte de la Tunisie. Cette évaluation s’est basée sur un référentiel complet englobant les procédures, l’organisation des équipes, l’engagement du management, l’analyse de l’e-réputation…

” Nous sommes très fiers aujourd’hui que notre travail soit reconnu par un label exigeant, au travers d’un référentiel complet, orienté vers la qualité de la prestation fournie, plutôt que l’infrastructure mise à disposition », explique Skander Mestiri, Fondateur et Directeur Général de Dar El Marsa. Et de poursuivre : «La qualité, pour nous, réside dans l’expérience vécue par nos clients au sein de l’établissement. C’est une véritable culture d’entreprise. Nous sommes convaincus que la mise en place de ce label incitera tous les professionnels du secteur à aller dans le sens de l’amélioration de la qualité de service et rendre ainsi à la destination Tunisie toutes ses lettres de noblesse. Nous sommes heureux et honorés à Dar El Marsa, d’être aujourd’hui les fers de lance en quelque sorte de cette volonté affichée par nos autorités de tutelle ».

Inauguré en 2014, Dar El Marsa est un concept hôtelier de boutique hôtel proposant une expérience unique à une clientèle haut de gamme en recherche de prestations touristiques de caractère, à taille humaine et d’un service de luxe personnalisé. Situé sur la promenade de La Marsa, parfaitement intégré à son quartier de Marsa plage, l’établissement 5 étoiles propose 29 chambres dont une vaste suite. Dans une atmosphère intime et délicate où chaque détail compte, l’hôte choyé de Dar El Marsa peut déguster une large gamme de plats méditerranéens au restaurant gastronomique le Roof Top 360 situé sur la terrasse de l’établissement, en jouissant d’une vue panoramique sur la grande bleue. Le Lounge Bar, autour de sa piscine, prolonge cette expérience sensorielle. A tout moment, l’hôte de Dar El Marsa peut également se relaxer au sein du SPA, un espace de soins de luxe, doté d’un hammam tunisien typique et d’une offre de prestations savamment élaborée pour un bien être optimum de ses hôtes. Pour une clientèle corporate, Dar el Marsa propose également ses espaces de réunions modulables pour l’organisation d’événements et séminaires professionnels.

Inscrit dans le cadre de la coopération financière avec l’Union Européenne, le programme d’appui à la mise en place d’un dispositif de promotion de la qualité dans le secteur touristique tunisien bénéficie d’un budget d’1,4 million d’euros pour développer l’attribution de son label aux structures de l’ensemble de la chaîne de prestations touristiques : hôtel, chambres d’hôtes, restaurants, sites… Il vise ainsi à repositionner la destination Tunisie sur ses différents marchés en structurant à travers le label QTT une démarche pérenne, fiable et reconnue à l’international.
Les expériences française « Qualité tourisme » et autrichienne, deux pays partenaires du programme, ont inspiré cette démarche, stratégique aux yeux des professionnels opérateurs du secteur touristique, mais également de la clientèle finale de plus en plus exigeante quant à la qualité des prestations attendues en matière de tourisme.

par -

Le délégué régional du tourisme à Monastir Faouez Ben Halima, a annoncé dans une déclaration accordée à Mosaïque fm que le taux d’occupation dans les hôtels a atteint 100%.

Il a précisé que tous les hôtels sont ouverts, à l’exception de ceux qui font l’objet d’un suivi judiciaire.

Ben Halima a, en outre,  souligné que plus de 275 mille touristes ont choisi Monastir comme destination touristique, soit une augmentation de 14.7% par rapport à la même période de l’année dernière.

par -

La situation du secteur touristique, la restructuration de l’administration du tourisme, l’accès aux sources de financement et d’investissement ainsi que la qualité des prestations hôtelières ont fait l’objet d’une séance de travail tenue ce matin sous la présidence de Mme Selma Elloumi-Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat avec les nouveaux membres du conseil exécutif de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), présidé par Mr Khaled Fakhfakh et les responsables de l’administration centrale. Les deux parties ont exprimé une volonté commune de travailler ensemble et de maintenir une concertation permanente en vue de faire émerger un véritable partenariat capable de relever les défis et de mieux servir les intérêts d’un secteur d’une grande importance pour l’économie du pays. C’est une démarche indispensable pour la réussite, souligne la ministre.

Les hôteliers ont saisi l’occasion pour exprimer plusieurs doléances se rapportant notamment à la solution de l’endettement du secteur hôtelier, à l’accès aux avantages fiscaux actuellement en examen au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), aux modalités d’application de l’immobilier touristique et à la mise à niveau du parc hôtelier.
Il a été convenu au terme de ce débat de constituer une commission conjointe chargée d’étudier toutes ces questions avec le ministère des Finances et les autres départements concernés. Il a été également décidé de mettre en place des mécanismes appropriés permettant de maintenir la concertation d’une manière périodique.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Un train a déraillé mardi près de Rabat, la capitale marocaine, faisant au moins sept morts et 80 blessés, apprend Reuters de source médicale. L'accident...

Reseaux Sociaux

SPORT