Tags Posts tagged with "italie"

italie

par -

Aux grands maux les grands remèdes. Sécheresse sans précédent depuis des mois en Italie oblige, les habitants de la capitale, Rome, vont être soumis à un régime draconien inédit : Dans la journée, les robinets ne distribueront pas le précieux liquide pendant 8 heures, rapporte l’AFP. Ainsi en a décidé le gouvernement italien. Dure, dure la vie dans la ville qui portait autrefois le glorieux surnom de Reine des eaux…

«À partir du 28 juillet, les robinets de la capitale seront à sec, huit heures par jour, à tour de rôle selon les quartiers», a annoncé dimanche dernier l’Acea, en charge de la gestion de l’eau potable dans la métropole romaine. Pour corser l’affaire, pas de dérogation pour qui que ce soit, même pas les hôpitaux et les casernes de pompiers. Plus d’un million et demi de personnes vont devoir vivre une expérience à laquelle rien ne les a préparées. La maire de Rome, Virginia Raggi, elle ne décolère pas et peste contre la décision des autorités gouvernementales, mais ses gesticulations ont très peu de chances d’être entendues.

C’est le président de la région Latium, Nicola Zingaretti, qui est passé par là. Samedi dernier, il a secoué le pays en évoquant le niveau trop bas du lac de Bracciano, situé à une trentaine de kilomètres au nord de Rome. L’affaire est d’importance car le bassin pèse 8% dans les ressources journalières de la capitale ; le bassin a tellement trinqué ces derniers mois que son niveau est à 1,5 mètres en-dessous de la normale…

par -

Le président de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et Etablissements Financiers (A.P.T.B.E.F), Ahmed El Karam, a proposé de signer un mémorandum d’entente entre les banques tunisiennes et italiennes, pour booster les activités commerciales et financières dans les deux pays.
Intervenant au “dialogue euro-méditerranéen sur les services financiers”, organisé vendredi à Tunis, il a estimé que ce mémorandum devrait être signé par le biais de l’APTBEF et la Fédération italienne des banques, des assurances et des finances. Il aura pour objectifs d’informer les banques dans les deux pays, de l’évolution des situations économiques réciproques et d’encadrer les hommes d’affaires tunisiens et italiens dans leurs opérations commerciales et d’investissement, en les orientant et assurant les financements nécessaires.

Cet accord pourrait permettre également aux hommes d’affaires italiens de prendre connaissance des projets qui se font en Tunisie, de régler les litiges entre chefs d’entreprises et de former les banquiers à travers l’organisation de stages dans des banques italiennes et vice versa. Il a encore suggéré de tenir une rencontre annuelle entre les banquiers tunisiens et italiens, pour faire le point de cette collaboration et développer des projets communs.
El Karam a indiqué que les échanges commerciaux entre les deux pays font ressortir un déficit commercial de 1,1 milliard de dinars, au détriment de la Tunisie, appelant à la nécessité d’identifier les moyens de développer les exportations tunisiennes vers l’Italie.
En outre, il y a beaucoup du travail à faire dans le domaine touristique, d’autant que la Tunisie a accusé, au cours de la période 2010-2016, une chute des entrées touristiques de 80% au niveau du marché italien. Le nombre des italiens ayant visité le pays a dégringolé de 350 mille touristes en 2010, à seulement 72 mille en 2016“, a-t-il précisé.
De même, les transferts effectués par les Tunisiens résidents en Italie, dont le nombre s’élève à 120 mille personnes, restent modestes et ne dépassent pas les 54 millions de dinars, d’où la nécessité de prévoir des mécanismes entre les deux pays pour inciter ces derniers à transférer les liquidités et à investir en Tunisie“.

De son côté, Paolo Garonna, président de la Fédération italienne de la banque, de l’assurance et de la finance, a appelé à travailler ensemble pour le développement de deux économies. L’objectif étant de créer des ponts vers l’Afrique et le reste du monde.
Evoquant les évolutions du système financier en Italie, il a relevé que son pays a dépassé la phase très difficile de la crise et connait actuellement une stabilité et un retour de la confiance des investisseurs grâce aux réformes structurelles entreprises, au soutien de l’Union Européenne et à l’ouverture sur le marché mondial.

Pour sa part, le secrétaire général de la BCT, Ahmed Tarchi, a souligné le besoin de la Tunisie de la contribution de ses partenaires pour l’aider dans cette phase transitoire difficile.

De son côté, l’ambassadeur d’Italie à Tunis, Raimondo De Cardona, a assuré que la Tunisie peut compter sur les banques italiennes, pour l’aider à se transformer en un hub bancaire et financier.

par -

“Plus de 60 opérateurs tunisiens sont attendus à la 5éme édition de l’Exposition internationale de machines, équipements et technologies du secteur agricole Agrilevante 2017″, qui se teindra du 12 au 15 octobre 2017 à Bari (sud de l’Italie), a affirmé la responsable du bureau de Tunis de l’Agence Italienne pour le Commerce Extérieur (ICE), Elisa Salazar.
Intervenant mercredi lors d’une conférence de presse, tenue pour la première fois en Tunisie, la responsable a ajouté qu’une délégation officielle tunisienne participera à des rencontres ” BtoB ” avec des entreprises italiennes opérant dans le secteur de la construction de machines et équipements pour tout type de travail agricole. La visite de cette délégation sera organisée grâce au support de l’agence ICE.

Au programme d’Agrilevantie 2017 figurent l’organisation de séminaires et des rencontres techniques qui seront axés sur les diverses thématiques agricoles qui intéressent aussi bien la Tunisie que les pays de l’Afrique du nord. Plus de 60 mille visiteurs sont attendus à cette manifestation qui réunira plus de 300 exposants.

Intervenant, à cette occasion, l’Ambassadeur d’Italie à Tunis, Raimondo De Cardona, a avancé que le secteur agricole tunisien et italien présente plusieurs similitudes, ajoutant que les machines agricoles produites par les industriels italiens sont particulièrement adaptées aux exigences de l’agriculture tunisienne qui constitue le principal facteur de relance de l’économie du pays.
De son côté, le responsable des événements de la fédération italienne des constructeurs de machines agricoles “FederUnacoma”, Marco Acerbi, a indiqué que la foire internationale des machines et des technologies pour les filières agricoles et agroindustrielles signera la relance des relations économiques entre les deux pays dans ce secteur particulier. Cette manifestation présentera la plus vaste gamme de modèles de machines agricoles, a-t-il encore souligné.
L’Italie est le deuxième partenaire économique et commercial de la Tunisie après la France avec une part de marché qui s’est élevé, en 2016, à 14,5%.
L’Italie a exporté, en 2016, vers la Tunisie du matériel agricole pour une valeur totale de 21,6 millions d’euros, enregistrant une baisse sensible de 33% par rapport à l’année 2015.

par -

La police italienne a déclaré ce mardi 6 juin 2017 qu’elle avait démantelé un réseau de contrebande entre la Tunisie et la Sicile qui se préparait à amener des migrants ayant des liens avec des jihadistes vers l’Europe. L’opération intitulée «Scorpionfish» surveillait le groupe objet de soupçons depuis janvier et ciblait 15 citoyens italiens ou tunisiens recherchés par des mandats d’arrêt, rapporte l’agence de presse italienne Ansa reprise par d’autres médias italiens. Aucun renseignement n’a été publié sur les personnes détenues, mais la police a déclaré avoir saisi une voiture et des bateaux rapides dans plusieurs régions italiennes.

L’enquête a révélé que le groupe avait fait au moins cinq voyages et, à un moment donné, la police a réussi à suivre un bateau qui transbordait 14 migrants et 100 kilos de cigarettes de contrebande.
À l’approche de l’été, ils se préparaient à augmenter le nombre de voyages à deux par semaine, en utilisant des bateaux rapides pour traverser du nord-est de la Tunisie à la région de Trapani, dans l’ouest de la Sicile, en environ quatre heures. Les migrants et les cigarettes ont été amenés dans les plages de Sicile, où les complices attendaient avec des vêtements secs, selon la police.

Selon les mêmes sources italiennes, le groupe était apparemment disposé à amener les personnes recherchées par les autorités tunisiennes pour des crimes graves ou des liens possibles avec des djihadistes, mais la police dit avoir agi avant qu’aucun voyage ne puisse être fait.
Selon les mêmes sources, les trafiquants ont transporté environ 15 migrants payant 2 000 à 3 000 euros chacun et des dizaines de kilos de cigarettes, chaque passage générant environ 40 000 euros (45 000 dollars).

par -
Le porte-parole de du ministère de la Défense Nationale a indiqué dans une déclaration à Tap

Quelque 820 Tunisiens ont réussi à rejoindre clandestinement les côtes italiennes en 2016 contre 569 en 2015, soit une augmentation de 45%, indique un récent rapport.
Selon le rapport annuel sur la migration irrégulière publié le 3 juin par l’Observatoire Maghrébin des Migrations relevant du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES), le nombre des tentatives d’immigration irrégulière a triplé en un an pour atteindre 75 tentatives en 2016 contre 25 tentatives en 2015.
Suite aux événements de la Révolution du 14 janvier 2011, la Tunisie a connu une grande vague de migration clandestine en direction des côtes italiennes. Selon le FTDES, le nombre de clandestins partis des côtes tunisiennes est estimé à plus de 25 mille personnes, tandis que le nombre de disparus tunisiens est de 503 personnes.
La plupart des opérations de migration irrégulière ont eu lieu à partir de Sfax (37%), Nabeul (27%), Monastir (14%) et Mahdia (11%), précise la même source.
Moins de 25% du total des migrants ont été interceptés au cours du premier semestre 2016 contre une hausse significative dans le second semestre (75%).
Le flux migratoire a atteint un pic durant la saison de l’automne avec 288 personnes qui ont tenté d’atteindre les côtes italiennes en septembre, soit une hausse de 208% par rapport à la même période en 2015. Durant les mois du quatrième trimestre, le nombre a connu une baisse mais il reste élevé par rapport au début de l’année. Cette variation dans le taux des tentatives est due, selon le rapport, à la météo et l’état de la mer méditerranée.
Les hommes constituent la majorité des migrants avec 97% l’année dernière contre 3% chez les femmes. Les tunisiennes restent minoritaires (31%) par rapport au nombre total des migrantes clandestines, majoritairement d’origine subsaharienne.
Le taux des migrants étrangers faisant départ des côtes tunisiennes reste relativement faible (7%), souligne encore le rapport.

par -

Le sommet du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon), où les dirigeants africains ont d’habitude très peu de place, sera marqué cette année par la présence du chef de l’Etat tunisien, Béji Caïd Essebsi (BCE), des présidents kényan et nigérien, Uhuru Kenyatta et Mahamadou Issoufou, du vice-président nigérian, Yemi Osinbajo et du Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Desalegn, conviés par la présidence italienne du G7. Le président américain, Donald Trump, sera sans aucun doute la grande attraction de la rencontre, mais les regards seront également braqués sur le nouveau chef de l’Etat français, Emmanuel Macron.

On a appris, par le canal de Jeune Afrique, qui le tient du palais de l’Elysée, que seuls Essebsi et Issoufou auront le privilège d’être reçus par Macron. Pour le moment rien n’a filtré sur le contenu des échanges. Ce qu’on sait par contre c’est que pour BCE et le président français, ce sera une séance de rattrapage. En effet Macron n’avait pas pu décrocher un entretien avec le président tunisien lors de sa visite en novembre 2016. Il faut dire aussi qu’à l’époque on était loin de se douter du destin qui l’attendait, il n’était même pas encore officiellement candidat à la présidentielle française, ce qui explique la tiédeur de Essebsi, qui par ailleurs n’a pas voulu froisser l’exécutif en place dans l’Hexagone. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. Le cabinet de BCE a énergiquement défendu la posture du président en arguant que Macron avait été très bien reçu en Tunisie – on le sait, rencontrer Essebsi junior c’est comme voir en personne le papa ! – ; même son de cloche du côté de l’entourage de Macron. L’affaire est donc, officiellement, close…

Le thème du G7 cette année est «Jeter les bases d’une confiance renouvelée», mais vu l’attentat qui vient de se produire à Londres, vu que Trump vient de mettre le pied dans le chaudron du Proche-Orient et que Macron était le 19 mai 2017 au Mali aux côtés des troupes françaises qui ferraillent contre les djihadistes, la sécurité et le combat contre le terrorisme devraient être au coeur des discussions les 26 et 27 mai à Taormine, en Sicile, en Italie.

par -

Le Comité mixte de gestion (CMG) des ressources issues de la Conversion de la Dette publique tunisienne envers l’Italie a approuvé 5 projets de développement lors de sa première réunion, qui s’est tenue le 11 mai 2017, au siège du Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale (MDICI), a annoncé l’Agence italienne pour la Coopération au Développement-Tunis (AICS).
Les 5 Projets d’un cout total d’environ 25 millions d’euros, ont été approuvés sur la base des lignes stratégiques et des priorités d’action définies dans le mémorandum d’entente entre l’Italie et la Tunisie sur la Coopération au Développement, pour la période 2017-2020, signé à Rome le 9 Février 2017, lors de la visite effectuée par le Président de la République tunisienne en Italie, a ajouté la même source.
Les 5 projets approuvés portent sur un programme d’assainissement couvrant 8 villes dans 5 Gouvernorats tunisiens (Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid, Gafsa, Siliana), pour environ 40 MDT, la restructuration des locaux du Tribunal Administratif à Tunis pour environ 3 millions de dinars, la construction et la rénovation de services d’urgence dans les hôpitaux régionaux de Bizerte, Zarzis, Kasserine, Tataouine, ainsi que ceux de la Rabta et Mongi Slim, La Marsa, l’aménagement des centres de maternité et néonatologie de Monastir et Mahdia, pour un cout total estimé à 17 millions de dinars, le réaménagement des anciens locaux du service de néonatologie à l’hôpital Charles Nicolle de Tunis pour 0,6 million de dinars et la réalisation d’un projet pilote pour l’emploi dans le Gouvernorat de Kasserine, pour 0,4 million de dinars.
“En effet, la conversion de la dette est une décision politique qui témoigne de l’engagement de l’Italie aux cotés de la Tunisie à travers la conversion d’une partie de la dette extérieure du pays, ce qui permettra d’utiliser les ressources économisées pour la réalisation de projets de développement ayant un impact significatif sur les conditions de vie des populations, notamment dans les zones défavorisées”, a indiqué l’AICS, dans son communiqué.

par -

Selon les informations rapportées ce vendredi par l’agence de presse italienne Ansa, une explosion est survenue ce matin du vendredi 12 mai 2017 à proximité d’un bureau de poste situé dans le centre de Rome.

Les autorités italiennes n’excluent aucune piste quant à l’origine de l’explosion. Une voiture a été endommagée, rapporte le site sudinfo.be.

par -

Le secrétaire d’Etat italien des politiques agricoles, alimentaires et forestières, Giuseppe Castiglione, a fait état, mercredi, du renforcement du partenariat tuniso-italien pour appuyer la marche de la Tunisie vers la démocratie.
S’exprimant lors d’un colloque, organisé en marge de la cérémonie de signature d’un accord de partenariat entre l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) et l’agence italienne ANSA, il a ajouté que la communauté internationale œuvrera à rétablir la stabilité en Libye, ce qui favorisera l’amélioration des exportations tunisiennes vers la Libye.
Il a, par ailleurs, souligné l’impératif de valoriser l’huile d’olive tunisienne et de renforcer les exportations, notamment vers l’Italie, dont les besoins annuels sont estimés à 700 mille tonnes.
Castiglione a noté qu’un accord a été signé avec le gouvernement tunisien pour l’acquisition d’équipements agricoles modernes, l’impulsion de la coopération dans le domaine des énergies renouvelables, le recyclage des déchets ménagers et agricoles, et l’appui des programmes environnementaux.
Il a fait part, ainsi, de la volonté de l’Italie de faire profiter la Tunisie de son expérience et ses expertises dans le domaine de l’agroalimentaire.
De son côté, le Représentant de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement en Tunisie, Flavio Lovisolo, a affirmé que ” le bureau de l’agence en Tunisie s’emploie à aider le gouvernement et la société civile à relever les défis économiques, à travers un programme de soutien aux petites et moyennes entreprises consistant à leur accorder des crédits à des conditions avantageuses et à les doter des technologies modernes.
Pour sa part, la directrice de l’Agence Italienne pour le Commerce Extérieur, Elisa Salazar, a estimé que ce colloque représente une occasion pour explorer les opportunités de coopération dans le secteur alimentaire et agricole et échanger les expériences et les expertises à travers l’organisation de sessions de formation.

par -

Ibtissem Jebabli, présidente de la commission des Tunisiens à l’étranger, a déclaré vendredi 31 mars 2017, sur Express fm, que le nombre des détenus tunisiens dans les prisons italiennes a atteint les 2000.

« Les membres de la commission se rendront en Italie pour suivre de près ce dossier », a-t-elle souligné.

Concernant la Tunisienne emprisonnée en Guinée, Jebabli a affirmé que la commission va intervenir dans le but de la libérer et la rapatrier en Tunisie.

par -

Le chef d’Etat-major de l’armée de l’air italienne (CEMAA), Enzo Vecciarelli a affirmé, mercredi 22 mars 2017, l’engagement de l’Italie à renforcer sa coopération militaire avec la Tunisie particulièrement en matière de formation et d’entraînement.
Reçu par le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani, le Chef d’Etat-major de l’Aeronautica Militare a également souligné la volonté de son pays d’identifier de nouvelles perspectives de coopération avec la Tunisie.
Au cours de cette rencontre, Viecciarelli a tenu à saluer le rôle important des pays de l’Afrique du Nord, dont en premier lieu la Tunisie, dans le règlement de la situation en Libye.
A ce sujet, Horchani a plaidé en faveur d’un règlement politique en Libye.” Le règlement politique est la meilleure solution pour surmonter la crise dans ce pays. Il s’agit là de la meilleure voie pour rétablir la paix et la stabilité dans la région “, a-t-il dit.
” La Tunisie et l’Italie sont confrontées aux mêmes menaces et aux mêmes défis “, a-t-il indiqué, mettant l’accent, à ce propos, sur la volonté de la Tunisie de renforcer sa coopération avec l’Italie particulièrement en matière de formation et d’échange de visites et d’expertises.

par -

Une convention de coopération entre l’Institut national des sciences et technologies de la mer (INSTM) et l’Institut des maladies animales à Sicile (IZSSI) a été signée, mardi 14 mars 2017, au siège du ministère de l’Agriculture, des ressources Hydrauliques et de la Pêche, rapporte la Tap.
Cette convention stipule la consolidation de la coopération scientifique entre les laboratoires et le lancement de recherches dans le domaine de la qualité des produits de la mer, ainsi que le renforcement de la complémentarité et les échanges d’expertises scientifique et technique.
La convention s’inscrit dans le cadre de l’appui au programme de coopération transfrontalière (lequel s’inscrit dans le cadre du programme européen de voisinage) et du partenariat européen entre l’Italie et la Tunisie (2007-2013), financé par l’Union européenne, à travers le projet “Biotechnologie Marine Vecteur d’Innovation & Qualité (BIOVecQ)”.
Concrètement, les deux établissements pourront, en vertu de cette convention, développer les activités du projet BIOVecQ, notamment en ce qui concerne le recours à de nouvelles méthodes d’analyse, en matière de développement durable du secteur des eaux et d’alimentation, et ce, en Tunisie comme à l’île de Sicile.
L’accord permet, aussi, d’instaurer un système d’accréditation pour un nombre d’analyses, ce qui est en mesure de faciliter l’exportation des produits de la mer.

par -

Le mercredi 08 mars 2017, le fisc italien a en effet ouvert une procédure permettant aux riches étrangers d’installer leur résidence fiscale en Italie en échange de la “modeste” somme de 100.000 euros annuels.

Selon les données rapportées par  Bfmtv, prévue par la loi de finances 2017, cette mesure vise à faire concurrence à des pays comme le Royaume-Uni ou l’Espagne, qui attirent eux aussi footballeurs et chanteurs en adoucissant leur facture fiscale. Ce statut de résident fiscal à impôt forfaitaire pourrait intéresser un millier de contribuables, ce qui lui rapporterait une centaine de millions d’euros rien qu’avec les impôts sur le revenu payés par ces derniers.

par -

Les gardes-côtes italiens ont annoncé le jeudi 02 mars 2017 avoir coordonné les opérations de secours d’environ 970 migrants au large de la Libye, selon l’AFP.

Les migrants secourus jeudi se trouvaient à bord de quatre canots pneumatiques, une petite barque en bois et une plus grande.

Avant ces opérations, l’Italie avait déjà accueilli sur ses côtes plus de 13.400 migrants depuis début janvier, soit une hausse de 47% par rapport à 2016 et de 70% par rapport à 2015, même si toute comparaison sur quelques semaines reste délicate, a précisé la mime source.

par -

Deux Tunisiens, dont l’un est susceptible d’avoir eu des contacts avec l’auteur de l’attentat au camion-bélier de décembre dernier à Berlin, ont été expulsés d’Italie samedi 25 février 2017, a annoncé Lefigaro, citant le ministère italien de l’Intérieur.

Il s’agit d’un Tunisien de 44 ans, dont le numéro de téléphone était enregistré dans les contacts du mobile de l’attaquant de Berlin, le Tunisien Anis Amri et d’un homme de 34 ans ayant montré un intérêt pour des activistes de l’Etat islamique. Ce dernier n’excluait pas la possibilité de se rendre en Syrie, a ajouté le ministère.

Anis Amri a fait 12 morts à Berlin le 19 décembre dernier en fonçant sur la foule qui se trouvait à un marché de Noël dans la capitale allemande avant d’être tué quatre jours plus tard par la police italienne près de Milan. Le ministère italien de l’Intérieur précise savoir expulsé 147 personnes soupçonnées d’extrémisme religieux depuis janvier 2015.

par -

Nebil Akrimi, l’avocat du neveu du chef de l’Etat, Mohamed Sadreddine Caïed Essebsi, est monté au front ce samedi 18 février, sur Mosaïque FM, pour faire la lumière sur cette sombre affaire de factures impayées en Italie, qui aurait entrainé une condamnation de deux ans, d’après le journal Correire della Sera. Me Nebil Akrimi a affirmé que la justice italienne n’a pas encore prononcé de jugement sur ce dossier.
Il a ajouté que la peine de deux années de prison a effectivement été demandée par le ministère public mais que le tribunal n’a pas encore rendu son verdict.
L’avocat a également déclaré que son client a transmis à la justice les éléments de preuve attestant que les factures ont été réglées…

par -

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkefi, a indiqué que l’Italie envisage d’accorder une enveloppe de 165 millions d’euros à la Tunisie.

Fadhel Abdelkefi a par ailleurs précisé, dans une déclaration à Express Fm à Rome, que cette enveloppe sera mobilisée pour la réalisation de projets d’énergies renouvelables et d’environnement.

par -

Le président Béji Caid Essebsi est arrivé mercredi 8 février 2017, à l’aéroport militaire Ciampino à Rome pour une visite d’Etat de deux jours à l’invitation de son homologue Sergio Mattarella, rapporte la Tap.
Il a été accueilli par le ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano, les ambassadeurs des deux pays et les membres des missions diplomatiques arabes accréditées à Rome.
Cette visite revêt une grande importance, elle s’inscrit dans le cadre de la concertation politique et la consolidation de la coopération entre les deux pays amis, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui.
Il a indiqué que 6 conventions englobant divers secteurs d’activité seront signées entre les deux pays.
Le président Béji Caied Essebsi aura d’importantes rencontres avec le président italien qui avait effectué une visite officielle en Tunisie le 18 mai 2015, ainsi qu’avec le chef du gouvernement, la présidente du parlement italien et plusieurs responsables et personnalités italiennes.
Le président de la République prononcera un discours au parlement italien devant les membres des deux chambres (la chambre des députés et le Sénat).
Au volet économique, Jhinaoui a souligné que Caied Essebsi présidera une réunion regroupant des responsables et hommes d’affaires des deux pays.
Beji Caied Essebsi est accompagné du ministre des Affaires étrangères, du ministre du développement de l’investissement et de la coopération internationale, de la ministre du tourisme et de l’artisanat, de députés et d’une délégation d’hommes d’affaires.

par -

Le président de la République, Béji Caied Essebsi, a reçu, ce lundi 23 janvier 2017, au palais de Carthage, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, indique un communiqué de la présidence de la République.

La réunion a porté sur les résultats de la participation de la Tunisie, fin de la semaine dernière au Caire, à la réunion des pays voisins de la Libye ainsi que les derniers préparatifs de la visite du chef de l’Etat en Italie, les 8 et 9 février prochain.

par -

Deux personnes qui se trouvaient à l’intérieur d’une voiture ont été tuées samedi quand le véhicule a explosé à Tripoli près de l’ambassade italienne, qui vient de rouvrir, a-t-on appris de sources libyennes médicale et de sécurité. Selon une source des services de sécurité, il n’était pas possible dans l’immédiat de déterminer s’il s’agissait d’un attentat ou d’une explosion accidentelle.

Houssam al-Tabouni, un responsable du Croissant-Rouge dans la capitale libyenne, a indiqué à l’AFP que deux corps calcinés et non identifiés avaient été retirés de la voiture. Le véhicule a explosé dans une rue située derrière l’ambassade italienne et celle d’Egypte, actuellement fermée, devant le ministère du Plan et près d’un hôtel, selon un correspondant de l’AFP sur place.

Un périmètre de sécurité a été mis en place autour du lieu de l’explosion, empêchant badauds et journalistes de s’en approcher. Rome avait annoncé le 9 janvier la réouverture de son ambassade à Tripoli, fermée en février 2015 quelques mois après la prise de la capitale libyenne par une coalition de milices, dont certaines islamistes, au prix de violents combats.

L’Italie est le premier pays occidental à avoir rouvert sa représentation diplomatique à Tripoli. Dix mois après son installation à Tripoli, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale n’a pas réussi à asseoir son pouvoir sur l’ensemble du territoire et il est contesté par des autorités basées dans l’est du pays.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux