Tags Posts tagged with "militaires"

militaires

par -

On ne sait pas pour le moment si on a affaire à une simple boulette turque, une grosse ou à une vengeance contre les Américains suite à l’implication des séparatistes kurdes du PKK dans la libération de Raqqa, en Syrie, du joug de Daech. En tout cas une chose est sûre : Le Pentagone n’a toujours pas digéré le fait que l’agence de presse progouvernementale turque Anadolu ait dévoilé lundi dernier les positions des forces spéciales américaines et françaises au nord de la Syrie, les exposant indéniablement au danger au moment où l’Etat islamique a perdu la bataille à Mossoul, en Irak et est acculé à Raqqa.

A noter qu’Anadolu a indiqué l’emplacement de 10 installations militaires américaines, même des détails tels que le nombre de soldats des forces spéciales dans la zone ont été jetés sur la place publique. D’après l’agence turque, 200 militaires américains et 75 éléments des forces spéciales françaises stationneraient ainsi dans un avant-poste à une trentaine de kilomètres au nord de Raqqa, capitale autoproclamée de Daesh.

« Nous serions très inquiets si des responsables d’un allié de l’Otan mettaient volontairement en danger nos troupes en divulguant des informations confidentielles », s’est indigné le porte-parole du Pentagone, Adrian Rankine-Galloway. « Nous avons fait part de nos inquiétudes au gouvernement turc », a-t-il indiqué. par contre silence total sur la précision des indications d’Anadolu, histoire de ne pas éclairer davantage la lanterne des ennemis de la coalition.

A noter que ces 10 bases militaires (deux aérodromes et huit avant-postes) servent de relais pour appuyer le Parti de l’union démocratique kurde (PYD) et sa branche armée, les Unités de protection du peuple kurde (YPG), qu’Ankara accuse d’avoir des liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), classé organisation terroriste par la Turquie…

par -

Réuni mercredi sous la présidence du président de la République, Béji Caïd Essebsi, le Conseil de sécurité nationale a adopté un projet de décret présidentiel portant proclamation des sites de production et des installations stratégiques et vitales zones militaires interdites.
Le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani, avait annoncé, le 17 mai 2017, la formation d’une commission au sein du département pour élaborer un projet de décret définissant les champs d’intervention de l’armée nationale dans les domaines civils et dressant la liste des sites et installations qui seront placés sous sa protection.
Cette annonce intervient sur fond des instructions données par le chef de l’Etat à l’armée nationale pour protéger les sites vitaux et stratégiques du pays.
Dans le discours qu’il avait prononcé, le 10 mai 2017, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, avait annoncé que l’armée nationale va désormais protéger les sites de production.
” Il n’est plus permis aujourd’hui d’interrompre la production ou de barrer les routes “, avait-il dit en allusion à l’interruption récurrente de la production sous la pression des mouvements de protestation.
Selon un communiqué de la présidence, la réunion du Conseil de sécurité nationale a donné lieu à une évaluation de la situation sécuritaire au triple plan national, régional et international.

par -

La justice militaire congolaise a annoncé avoir arrêté sept militaires accusés de crimes de guerre dans le centre de la République démocratique du Congo.

Selon les données rapportées par l’AFP, il s’agirait des soldats apparaissant sur une vidéo tournée dans un village du Kasaï-Central, largement partagée sur les réseaux sociaux en février, montrant des hommes en uniforme tirer sur des villageois, puis les insulter avant de les achever.

Le gouvernement avait qualifié la vidéo de “montage grossier”, avant de décider de mener des enquêtes “par précaution” face aux allégations persistantes de violations graves des droits de l’Homme attribuées à des éléments des Forces armées de la RD Congo (FARDC) dans le village de Mwanza Lomba (Kasaï central).

par -
Quatre militaires camerounais, dont un général, ont trouvé la mort dimanche dans un crash d’hélicoptère. Ils survolaient le parc de Waza, à l’extrême nord du pays, dans le cadre d’une opération de lutte contre Boko Haram.
« Nous avons perdu quatre hommes, dont le général Jacob Kodji », a précisé à l’AFP dimanche 22 janvier un haut responsable militaire impliqué dans la lutte contre les insurgés islamistes de Boko Haram, sous couvert de l’anonymat.
L’information a été confirmée par une source de l’AFP, proche des autorités administratives régionales.

par -

Bouaké, l’ancienne capitale des rebelles en Côte d’Ivoire, connaît une poussée de fièvre ce vendredi, rapporte Jeune Afrique.

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus, aujourd’hui, à proximité du plus grand camp militaire de la deuxième ville du pays.

Les militaires ont attaqué au moins deux commissariats et dressé des barricades au centre-ville, coupant toute circulation, faisant état de tirs d’armes automatiques sporadiques.

Ils ont pris position à divers carrefours stratégiques de la ville et circulaient dans des véhicules de la police, a ajouté la même source.

par -

Au moins onze militaires burkinabés ont été tués vendredi 16 décembre 2016 dans une attaque djihadiste contre un détachement de l’armée basé à Nassoumbou, dans le nord du pays, rapporte « Le Monde »

Selon une source sécuritaire, les onze tués sont dix militaires et un gendarme. L’agence de presse Associated Press rapporte que les autorités évoquent au moins 12 soldats morts, ajoute la même source.

par -

Quatre militaires maliens ont été tués ce vendredi dans le centre du pays par des mines qui ont explosé au passage de leur véhicule. Selon l’AFP, l’information a été confirmée par un officier de l’armée malienne en poste à Ségou, une des principales villes de la région, précisant que l’attaque s’était produite “dans le village de N’Goma Coura”.

“Deux véhicules de l’armée ont été calcinés après l’explosion de trois mines”, selon cette source, qui fait également état de plusieurs soldats blessés et de l’envoi de renforts de l’armée sur les lieux.

Deux soldats maliens avaient été tués et deux grièvement blessés le 5 octobre près de Tombouctou, dans le nord-ouest du pays, par l’explosion d’une mine dans les mêmes circonstances, selon des sources militaires.

 

par -

Le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassan Oueslati a affirmé dans une déclaration, ce lundi 29 août 2016 à Africanmanager que les affrontements entre les unités militaires et les terroristes se poursuivent actuellement à Jbel  Sammema du gouvernorat de Kasserine.

Rappelons que trois soldats ont été tués et 7 autres ont été blessés dans une attaque terroriste perpétrée ce matin contre une patrouille militaire à jbel Sammema.

par -
 Cinq individus sont morts sur le coup

Six militaires ont été blessés dans un accident de la circulation survenu, mercredi vers 9h00, sur la route nationale n°11, entre Béja et Mateur, à 5 km de la ville de Béja.
Le véhicule qui les transportait a dérapé et s’est renversé, a expliqué à l’agence TAP une source sécuritaire.
Les blessés transférés à l’hôpital régional à Béja étaient dans un état plus ou moins grave, a fait savoir à l’agence TAP une source médicale de l’hôpital.

par -

Au moins “un terroriste” a été blessé dans des affrontements entre militaires et terroristes, retranchés dans la localité de Zarzoura, sur les hauteurs du Kef, a indiqué le ministère de la Défense.
Dans un communiqué publié dimanche, le ministère précise que ces affrontements ont eu lieu samedi vers 19h30, relevant qu’un chargeur de kalachnikov, muni de 22 cartouches de calibre 7,62 mm, a été saisi.
La traque n’est pas finie. Les opérations de ratissage se poursuivent “à la recherche de groupes terroristes”, ajoute la même source.

par -

Des statues de militaires qui se sont tombés en martyrs  lors des opérations terroristes en Tunisie, seront bientôt érigées Place de la Kasbah. Un appel d’offres a été lancé à cet effet, a déclaré, ce mardi 5 avril 2016,  Farhat Horchani, ministre de la Défense nationale, lors de la séance plénière organisée à l’ARP  et  consacrée à l’examen d’un projet de loi portant sur « la création d’une mutuelle des agents du ministère de la Défense nationale.

par -

Deux militaires ont été blessés dimanche à l’aube, lors d’une opération de ratissage qui se poursuit depuis hier dans la zone montagneuse de Djebel Smama, gouvernorat de Kasserine, ont rapporté dimanche des sources sécuritaires. L’un des deux militaires a été atteint à la jambe suite à l’explosion d’une mine alors que le deuxième a reçu une balle dans l’une de ses jambes, a appris la correspondante de l’Agence TAP, de sources sécuritaires et médicales. Les deux blessés ont été transférés à l’hôpital régional de Kasserine.
Hier, un militaire avait été légèrement blessé à la main, lors d’accrochages entre forces de sécurité et des groupes terroristes, retranchés dans la région.

TAP

par -
L’association équité pour les anciens militaires a récemment présenté un

L’association équité pour les anciens militaires a récemment présenté un film documentaire sur les évènements de Baraket Al Sahel. Ce film assimile cette opération à une décapitation de l’armée tunisienne menée entre avril et juillet 1991 à l’initiative du régime de Zine el Abidine Ben Ali , du fait qu’elle a touché 244 militaires dont 25 officiers supérieurs, 88 officiers, 82 sous-officiers et 49 hommes de troupe.

par -
Les forces militaires et de sécurité ont procédé

Les forces militaires et de sécurité ont procédé , lundi 28 octobre 2013, à l’encerclement d’un quartier de la ville de Menzel Bouzayene dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, indique Al-Chourouk dans sa version en ligne .

Elles suspectent l’existence de 5 terroristes dont un américain qui se seraient retranchés dans le quartier de la ville qui a été préalablement évacué de ses occupants.

par -
Le porte-parole du ministère de la défense

Le porte-parole du ministère de la défense, le colonel-major Taoufik Rahmouni, a indiqué que tout citoyen se trouvant dans une zone militaire doit obéir aux ordres des patrouilles de l’armée nationale. En cas de désobéissance, les militaires ont le droit de faire usage de tous les moyens conventionnels pour obliger les suspects à s’arrêter.

Le colonel-major Rahmouni a ajouté que l’ordre présidentiel n°298 du 25 octobre 2013 donne droit aux militaires pour mener des perquisitions dans toutes les habitations qu’elles soient habitées ou pas, afin de rechercher des suspects, des armes ou des explosifs.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux