Municipales 2018 : Ennahdha accusé d’avoir transgressé la loi électorale au Kairouan

Municipales 2018 : Ennahdha accusé d’avoir transgressé la loi électorale au Kairouan

par -

Selon des sources bien informées citées jeudi 22 février 2018, par Mosaïque fm, Lassaâd Gdhami qui était la tête de liste du mouvement Ennahdha dans la circonscription de Kairouan a renoncé à sa candidature puisqu’il ne remplit pas les conditions requises par l’ISIE vu qu’il était l’ancien président de la délégation spéciale de Kairouan.

Lassaâd Gdhami qui devait présenter sa démission à l’Instance Régionale pour les Elections avant 18h00 du 22 février 2018, est arrivé au siège de l’instance vers 18h10 et il est entré par la porte réservée aux journalistes pour donner sa démission à une représentante d’Ennahdha qui l’attendait à l’intérieur.

Chose qui a suscité l’étonnement des agents de sécurité et des activistes de la société civile qui ont réclamé l’application de la loi et ont accusé le coordinateur régional de l’ISIE de partialité.

Certains partis ont même exprimé leur intention d’intenter un procès. Notons que Lassaâd Gdhami a été remplacé par Radhouane Bouden.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire