AccueilPresse localeNidaa en est réduit à invoquer l'islam pour évincer "l'islamiste" Souad Abderrahim...

Nidaa en est réduit à invoquer l’islam pour évincer « l’islamiste » Souad Abderrahim ! (Vidéo)

« Plus on apprend plus on ne sait rien« , a dit le chanteur français Jacques Dutronc dans un de ses tubes. Et bien il semble que la déroute de Nidaa Tounes aux municipales du 06 mai 2018 ait brouillé les esprits au point que le chargé de communication du parti, Foued Bouslema, fasse un étrange argumentaire religieux pour barrer la route à Souad Abderrahim, du mouvement Ennahdha, idéalement placée pour présider le Conseil municipal de la ville de Tunis.

- Publicité-

Sur le plateau de M Tunisia, Bouslema, mardi 8 mai 2018 dans la soirée, Bouslema a lâché ceci : «Nous avons nos traditions, dans les mosquées, pour les fêtes religieuses. Nous sommes un pays islamique, hélas… et chez nous une femme ne peut pas occuper la fonction d’imam, ce n’est pas acceptable, ce n’est pas dans nos traditions», a-t-il affirmé. Il termine ainsi sa démonstration : «Je peux concevoir que Souad Abderrahim ait de plus hautes responsabilités, mais pas celle-là, je suis désolé».

Dans ce magma politique indéfinissable, cette irruption inattendue des indépendantistes aux municipales et cette crise de confiance chez les électeurs, les ténors de l’arène politique – Nidaa Tounes et Ennahdha – , bousculés et déboussolés, adoptent des postures surréalistes pour survivre, et ça ne fait que commencer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles