Plus qu’un simple opérateur téléphonique. La RSE dans tous ses états et...

Plus qu’un simple opérateur téléphonique. La RSE dans tous ses états et ses résultats

par -

Le jour même de son entrée en exercice en mai 2010, Orange Tunisie signait son premier partenariat avec Sup-Com de Tunis, pour la création d’une Chaire de télémédecine. Octobre de la même année, Orange Tunisie mettait en place une stratégie RSE. Le vocabulaire n’était pas encore connu dans le monde de l’entreprise et encore moins chez ses concurrents. C’est dire que l’opérateur se plaçait, dès ses premiers pas, dans une autre logique que celle simplement de vendre des puces et de connecter des personnes, par téléphone et par Internet.

La stratégie qu’essaie de copier désormais d’autres opérateurs, consistait à mettre l’innovation numérique au service du développement socio-économique, en phase avec la vision du gouvernement. Les objectifs sont l’inclusion par le numérique, l’ancrage de cette nouvelle culture dans la société tunisienne, de soutenir la création d’emplois, d’accompagner les startups tunisiennes et de stimuler l’innovation.

  • 3ème en PdM Mobile et unique en RSE

En Tunisie à fin juillet 2018, l’opérateur était classé 3ème sur le Mobile avec une PdM (Part de Marché) de 25,9% à 4,5 points de l’opérateur historique TT et à presque 15 points du leader du marché Ooredoo, dans un parc global de plus de 14,743 millions d’abonnés. A la fin du second trimestre 2018, Orange qui fêtait son 8ème anniversaire de lancement le 5 mai dernier affichait un chiffre d’affaire de 156,9 MDT en téléphonie et Internet, toujours en 3ème place en seulement huit années d’existence.

Orange est un opérateur téléphonique français, en Tunisie et un peu partout en Afrique, mais pas que.

Il est, par exemple, jusqu’ici le seul opérateur téléphonique fortement impliqué dans l’action sociétale, appliquant sur le terrain et dans le silence le principe de la RSE (Responsabilité sociétale de l’Entreprise). Cela, par des actions au nombre indéfini, en faveur de la femme, de l’éducation, de la formation, de l’emploi, de l’employabilité, de la création d’entreprise notamment. Fortement soutenu par sa maison-mère, il dépense sans compter et refuse de dire combien, partant du principe que lorsqu’on aide les autres on n’en fait pas objet de communication.

  • 13 maisons digitales pour 767 femmes rurales formées et qui vendent leurs propres produits          

Pour l’exemple, vendredi 17 août 2018, à l’occasion de la Fête de la Femme, Orange inaugurait en Tunisie la 9ème Maison Digitale pour l’autonomisation économique des femmes à Mahdia, avec l’appui de la Fondation Orange et en partenariat avec le CIFE (Conseil International des Femmes Entrepreneures).

Le Programme des Maisons Digitales de la Fondation Orange vise à rendre des femmes, ayant souvent un projet entrepreneurial, résidant aussi bien en zones rurales qu’urbaines, plus autonomes, à travers des formations ciblées pour développer leurs potentiels au numérique. La Maison Digitale urbaine de Mahdia est gérée par le CIFE Mahdia et devrait permettre à 60 femmes, entrepreneures ou ayant des idées de projets dans l’artisanat et l’agriculture, de renforcer ou de développer leurs projets et idées par des formations en nouvelles technologies, commercialisation de produits en ligne, webmarketing…, prévues durant toute l’année.

L’ouverture de 13 autres Maisons Digitales rurales et urbaines dans les régions – notamment dans le sud du pays – est par ailleurs prévue d’ici la fin de l’année et tout au long de l’année 2019, pour arriver à un réseau de 22 Maisons qui vont contribuer, par et grâce au numérique, à l’empowerment des femmes tunisiennes. 14 maisons digitales sont déjà en activité, en partenariat avec 8 ONG, et 767 femmes en ont bénéficié.

Et parce que l’éducation doit être accessible à tous et que le numérique doit être une chance pour chacun, Orange Tunisie, avec le soutien indéfectible et par la présence à tous ses évènements, a lancé le Programme Ecoles Numériques, en partenariat avec le Ministère de l’Education et la Fondation Orange. Sur l’ensemble du territoire, l’opérateur a équipé gratuitement les écoles primaires de kits d’éducation numériques, en tablettes, serveurs Raspberry, contenus numériques scolaires et périscolaires…
Le programme cible des écoles situées dans des régions très enclavées en proposant une solution simple, efficace et qui n’a pas besoin de connexion internet. Ainsi, les élèves se familiarisent avec le numérique lequel leur permet d’améliorer leurs résultats scolaires à travers une méthode d’enseignement ludique par les TIC.

75 écoles déjà équipées, avec 18.327 élèves bénéficiaires qui ont reçu 420 heures de formation sans oublier les 1.225 enseignants et directeurs formés aussi par les 112 collaborateurs bénévoles impliqués. Résultat : des résultats scolaires qui s’améliorent de manière notable, sous le suivi constant d’Orange Tunisie, et un taux d’abandon scolaire qui chute de 60 % et des écoles, au fin fond de la Tunisie, qui deviennent numériques, grâce notamment aux 50 tablettes contenues dans chaque valise de matériel informatique éducatif, y compris le serveur pour les données éducatives qu’utilisent les instituteurs.

  • Le combat quotidien, pour une croissance équilibrée et créatrice de valeur

Acteur économique tunisien majeur, l’opérateur téléphonique qui monte s’est donné pour objectif de «créer de la richesse partagée, d’avoir une croissance équilibrée créatrice de valeur pour l’ensemble de nos parties prenantes. Nous devons donc contribuer au développement socioéconomique de la Tunisie et être au service de toutes ses populations».

Il considère ainsi, et le fait savoir sur son site Internet, que son «rôle est d’abord de promouvoir l’employabilité et de soutenir les jeunes talents porteurs de projets technologiques socialement innovants, en un mot, d’inclure le plus grand nombre par le numérique pour participer dès aujourd’hui à la construction de la Tunisie de demain».

Derrière l’entreprise, un homme des anciens temps certes, mais qui croit en les valeurs des nouveaux temps qu’impose la nouvelle conjoncture que vit la Tunisie. Marwane Mabrouk investit en effet encore dans l’entreprise en poursuivant son combat judiciaire contre la confiscation qu’il a toujours considéré comme injuste, il a néanmoins maintenu et poursuivi le développement de l’entreprise.

Une entreprise qui offre de l’emploi à 1.200 personnes de manière directe et 4.500 de manière indirecte, dont un grand nombre de titulaires de diplômes universitaires. Une entreprise qui ne gagne toujours pas d’argent, mais gagne en notoriété dans le domaine social et sociétal. Une entreprise qui aide à l’enseignement en mode 21ème siècle, qui forme dans le numérique. Une entreprise qui ne donne pas le poisson mais apprend comment le pêcher. Les jeunes Tunisiens de la Startup «TryBionic» l’ont compris. L’équipe a contribué à la fabrication d’une prothèse bionique semi-intelligente destinée aux personnes amputées d’un membre supérieur. Il a été couronné lors du dernier «Orange Summer challenge» et sera même accompagné pour la commercialisation de son invention.

  • 11 000 codeurs formés, 650 déjà recrutés, 3 incubateurs, des ODC, des OTC et des Fab Labs

A la remise des prix de l’édition 2018 de l’Orange Summer Challenge présidé par Marwane Mabrouk, cette initiative qui fêtera bientôt son 10ème anniversaire, qui «s’est très vite accompagnée de l’idée de créer une école du Code qui a participé à l’émergence d’une pépinière de qualité de plus de 600 ingénieurs qui ont trouvé rapidement le chemin de l’emploi en Tunisie et ailleurs. Le succès aidant, Orange Tunisie a ouvert trois nouveaux centres d’incubation, les Orange Tech Club, au Kef à Nabeul et Sousse». Une communauté de 11.000 codeurs, formés en partenariat avec 25 universités, par des experts nationaux et internationaux dans les ODC (Orange Developer Center) et les OTC (Orange Tech Clubs) au sein d’universités de toutes les régions du pays. Au bout de 28 journées de «Speed Recruiting», 95 % des 650 formés ont pu être recrutés par des entreprises, locales et étrangères. Et M. Mabrouk de saluer «le partenariat stratégique mis en place avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, qui a permis à 11.000 étudiants de 25 universités d’accéder à la connaissance des dernières tendances technologiques transmise par nos experts ». Et d’annoncer que «Orange Tunisie appuyé par le groupe Orange peut avoir la fierté d’être le premier initiateur d’une telle démarche RSE en Tunisie, démarche engagée dès le lancement de son activité d’opérateur télécom en 2010, et d’avoir entrainé avec elle toute une série d’initiatives RSE dans le pays».

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire