29 C
Tunisie
samedi 19 septembre 2020
Accueil La UNE Pourquoi les voitures sont-elles chères en Tunisie ?

Pourquoi les voitures sont-elles chères en Tunisie ?

On l’avait déjà dit, et cela se confirme. Le marché de l’automobile en Tunisie change. La voiture européenne perd de plus en plus pied dans le pays et l’asiatique s’incruste et prend de plus en plus de place. Elle représente désormais 42 % du marché des ventes de véhicules en Tunisie.

  • Les asiatiques ont la cote

En effet, à fin juillet 2020, la sud-coréenne Kia se retrouve en haut du podium des meilleures ventes, suivie de l’autre sud-coréenne Hyundai dont les ventes ont augmenté de 14,25 %, et de la japonaise Toyota en 3ème place des immatriculations au terme des sept premiers mois de cette année. Une vraie force de vente, le DG de Hyundai Mehdi Mahjoub. La marque était classée septième lorsqu’elle avait été vendue aux groupes TTS des Miled, le groupe Sadok Driss de Tunis et le fils de Moncef Sellami notamment. Et là où il passe (il était chez Kia), il tire la marque qu’il gère vers le haut.
La première européenne, Peugeot n’est qu’à la 5ème place, suivie de l’allemande Volkswagen, alors que Citroën traîne à la 8ème place des meilleures ventes, suivie de Renault à la 9ème. Et même si, pour ces deux françaises, les raisons sont inhérentes aux deux concessionnaires, il y a derrière ce relâchement des ventes des européennes en Tunisie, un effet change.
En effet, importées en Euro, les européennes paraissent plus chères que les asiatiques importées en dollar US, une monnaie dont la valeur en DT lâche un peu de lest. Acheteur averti, le Tunisien suit le trend, même pour les voitures dites populaires. En effet, sur les 3373 voitures immatriculées en 7 mois, 2117 voitures étaient asiatiques. Elles sont importées en USD, et peuvent donc mieux attirer l’acheteur tunisien, sans oublier qu’elles commencent, à l’exception des chinoises, à se faire une meilleure image auprès de lui.

  • L’effet direct du changer Dinar/Dollar/Euro

De juillet 2019 à juillet 2020, la quarantaine de marques présentes sur le marché officiel des véhicules particuliers (dont 17 asiatiques) ont pu écouler 18.341 véhicules, un chiffre en baisse de 6,24 % par rapport aux sept premiers mois de 2019. La baisse a surtout concerné les européennes, comme la Peugeot avec -16,31 %, la Volkswagen avec – 25,69 % ou encore Renault avec -63,12 %.
Pour les asiatiques, la relance des ventes avait démarré en juillet. Kia par exemple, y avait doublé ses ventes, Hyundai a haussé de plus d’une centaine d’unités, et Toyota avait boosté ses immatriculations de plus de 150 unités. Pour toutes le marques, la période estivale avait été celle des promotions, les concessionnaires s’étant engagés dans une action de déstockage après la période de confinement.
Des lecteurs d’un précédent article sur le sujet [ar], ont soulevé la question des prix jugés en hausse des voitures. Ce que nous avons pu savoir, c’est que les concessionnaires qui importent en Euro, ont en effet enregistré une petite hausse en lien avec la variation du taux de change du Dinar tunisien. On nous dit même, de source professionnelle, que les prix augmenteraient encore plus lors des prochains arrivages. Au contraire, ceux qui importent en Dollar US, n’ont pas haussé leurs prix. Par ailleurs, faut-il le savoir, 40 % du prix de tout véhicule importé en Tunisie, vont dans les caisses de l’Etat, sous formes de TVA et de TC (Taxe à la consommation).

  • Pourquoi ne pas importer nous-mêmes, chacun le véhicule qu’il veut ?

D’autres lecteurs se posaient la question de savoir pourquoi on ne pourrait pas importer nous-mêmes, chacun la voiture qu’il voudrait. Cela est possible. Sauf que le particulier devra payer plus cher que le concessionnaire tous les impôts, TVA et TC, et cela peut dépasser les 100 % de la valeur initiale de la voiture, comme pour les voitures supérieures à 2,5 litre en gasoil.
Pour l’exemple, pour une i10 de Hyundai, le concessionnaire paie 19 % de TVA et 20 % de TC sans compter l’impôt sur le bénéfice (35 %). Le particulier, hormis les TRE, qui importerait lui-même le même véhicule de chez un concessionnaire européen, devra payer un total de 69 %, dont les 19 % de TVA.
Pour le particulier, hors TRE, il faudra aussi qu’il justifie la source des devises, et qu’il ne se trompe pas sur les spécificités du véhicule car certains modèles sont interdits, notamment celles dont la qualité de carburant n’est pas conforme à la qualité tunisienne. Sauf TRE, acheter à l’étranger, c’est supporter plus de taxes et impôts que le concessionnaire dont la marge brute varie entre 8 et 9 %, sans plus, selon nos informations.

15 Commentaires

  1. Déja il y a l’effet direct du taux de change comme l’article l’a mentionné, et aprés oublions pas la fiscalité sur le produit de l’automobile, certaines modéle, surtout les modéles de luxe, affichent une taxation de 200% et plus !! Donc, peut étre l’Etat peut alléger la taxation sur le marché.

  2. Prix d’ un Dacia Dusteren HT en france : 10 000euro
    En tunisie : 70 000 HT
    Prix multiplié par 7 !!! On est loin des 10000 euro x 3.4= 34000dt + 69% = 57000 tnd
    Le salaire moyen en Europe est 10x plus elevé qu’en tunisie et on achete des voitures 10x plus chere…

    • Cher ami, vous faîtes une mauvaise comparaison en indiquant votre petit calcul. Le prix de 10.000 € que vous indiquez pour un Duster est un prix public en France. Il comprend donc la TVA à 20% et la marge du concessionnaire soit environ 8%. La bonne comparaison serait à faire entre les prix hors taxes. Nous verrons que la part de l’état est encore plus importante. Une seule conclusion, quand le budget de l’État est uniquement alimenté par les taxes prélevées sur un produit nécessaire et non un luxe comme vous l »ndiquez, il est normal que cette économie s’écroule en temps de récession. Cette équation ne peut fonctionner que quand il y a expansion. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

  3. c’est le retour à la normale dans le monde entier les asiatiques sont plus performantes regardeez le moyen orient, USA n’en parlons pas de l’Asie.

  4. Pourquoi les taxis D’OCCASIONS sont-ils si chers.. Actuellement une voiture taxi en RUINE vaut encore dans les 23 voir 28000 TND sans oser révéler le nombre de kilomètre… Pourquoi ? PAM.

  5. Il me serait agréable de savoir quel est le prix d’une License pour l’exploitation d’un taxi. Je trouve nul part cette info..???
    Merci de votre future info. PAM.

    • En Tunisie, la licence ne se vend pas comme en France. C’est une autorisation donnée par une commission où plusieurs départements siègent

  6. La le taux de change à bon dos !!! depuis 2018 l’Euro est en baisse par rapport au Dinar Tunisien mais aucune voiture n’a baissé son prix. La, suite à la pandémie et ne vendant plus de voitures les concessionnaires ne baissent pas leurs prix mais font des promos !!!! et maintenant que l’Euro remonte on ose déjà parler d’ augmentations !!!! Tunisiens vous allez encore vous faire voler ou vous allez réagir ???

  7. Et l’article ne parle pas des taxes abusives qu’impose l’État! Sachant que le consommateur n’a d’autre choix que d’acheter un produit d’importation car la Tunisie ne produit pas de véhicules, ça s’apparente à du racket!

  8. L’état est le plus grand gagnant il gagne beaucoup plus que le fabricant et le concessionnaire.

    Le plus grand perdant c’est le consommateur.

  9. il faut incriminer l’irrationalité du Tunisien ! c’est lui et seulement lui qui a,par son aveugle propension à tout acquérir,dopé les importations,fait baisser la valeur du dinar et rempli les poches de quelques familles .l’état- tirant son épingle du jeu par sa fiscalité légendaire-ne demande pas moins et continue à maintenir ce statu-quo .

  10. il faut incriminer l’irrationalité du Tunisien ! c’est lui et seulement lui qui a,par son aveugle propension à tout acquérir,dopé les importations,fait baisser la valeur du dinar et rempli les poches de quelques familles .l’état- tirant son épingle du jeu par sa fiscalité légendaire-ne demande pas moins et continue à maintenir ce statu-quo

  11. C’est simple. La question n’est l’Euro ou autre, Asiatiques … La question est : Pourquoi les voitures sont-elles chères en Tunisie ? Parce-que l’Etat mange avec toi. Pourquoi en Algérie, en Libye . . . la taxe est moins chère ?

  12. Il s’agit d’une économie de rente dont les bénéfices sont destinés à quelques familles qui monopolisent l’importation des voitures. Et l’Etat est gagnant puisqu’il impose des frais de douane exorbitants…Ajoutons aussi que les concessionnaires offrent un choix limité de modèles…les motorisations qu’ils proposent sont faibles et loin des modèles qui circulent ailleurs..d’autres comme le concessionnaire Mahindra offre des voitures dont la sécurité même laisse à désirer. Si l’on veut baisser les prix et mettre fin à ce monopole il faudra:
    1) baisser les droits de douane
    2) accorder aux citoyens résidents en Tunisie d’importer directement leurs voitures avec le dinar tunisien en achetant des devises sur le marché bancaire local (code des changes à réformer)
    Je doute que nos politiciens aient le courage de mettre en place ces réformes car le lobby des concessionnaires automobiles est très puisant. La rente de quelques familles « notables » est en jeu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,562FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,298SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles