AccueilLa UNEReprise des vols charters jumelée au retour des touristes sur les plages...

Reprise des vols charters jumelée au retour des touristes sur les plages tunisiennes

Les touristes sont de retour sur les plages tunisiennes après la reprise des vols charters vers ce pays d’Afrique du Nord, après une interruption de plus de trois mois due à la pandémie de coronavirus.

- Publicité-

Quelque 155 vacanciers masqués de France, d’Allemagne et du Luxembourg ont été accueillis à la fin de la semaine dernière sur l’île de Djerba, une station balnéaire, par des contrôles de température, mais aussi par des hôtesses qui leur ont offert des bouquets de jasmin, précise le tabloïd londonien « The Daily Mail ».

Nous ne pouvons pas sauver toute la saison, mais nous ferons tout notre possible pour en sauver une partie », a déclaré le ministre du tourisme Mohamed Ali Toumi, qui était à l’aéroport pour accueillir le vol Luxair.

La Tunisie, un pays de quelque 11,5 millions d’habitants, a officiellement enregistré 1 374 infections à coronavirus et 50 décès.

Elle a rouvert ses frontières le 27 juin, et les voyageurs en provenance des pays qu’elle classe comme « verts », dont la France, l’Allemagne et le Luxembourg, ne sont soumis à aucune restriction en matière de coronavirus.

Vous avez mieux géré la crise sanitaire que nous », a déclaré Patrick, un Français d’une soixantaine d’années qui est arrivé avec son fils pendant dix jours sous le soleil tunisien.
Le tourisme représente entre 8 et 14 % du PIB tunisien et emploie environ un demi-million de personnes. La crise du coronavirus a durement frappé le secteur.

Selon les chiffres officiels, les recettes du tourisme ont diminué d’environ 50 % entre le 1er janvier et le 10 juillet, par rapport à la même période l’année dernière.
Les autorités comptent sur la réglementation sanitaire pour rassurer les touristes et le secteur, et ont réduit de moitié la capacité hôtelière afin de se conformer aux mesures de lutte contre le coronavirus.

Nous sommes déterminés à appliquer strictement le protocole sanitaire », a déclaré le ministre du tourisme. Les autorités espèrent une relance du secteur au début de l’année 2021.

Les Algériens et les Libyens manquent à l’appel

Si les visiteurs européens recommencent à s’enticher de la Tunisie, il en est autrement de nos voisins du Maghreb. Le nombre de touristes libyens et algériens a baissé, au premier semestre de 2020, de 56% par rapport à la même période en 2019, selon , le directeur général de l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT), Mohamed Moez Ben Hassine.
La Tunisie a accueilli près de 5 millions de touristes en provenance de l’Algérie et de la Libye en 2020, a-t-il encore fait savoir, lors d’une rencontre organisée à Tunis par l’Union Tunisienne des Jeunes Travailleurs (UTJ) sur les mesures et mécanismes de relance du tourisme post Covid-19 « .

Le responsable a, par ailleurs, rappelé les différentes mesures prises par le gouvernement tunisien afin de minimiser les impacts liés au Coronavirus sur le tourisme, évoquant, par ailleurs, une ligne de crédit de 500 millions de dinars a été créée pour aider les entreprises touristiques à surmonter la crise, assurer leur pérennité et préserver les emplois. Parallèlement, une ligne de financement de l’ordre de 10 millions de dinars a été mobilisée pour soutenir les artisans, couvrir les dépenses urgentes et mettre en place un protocole sanitaire dans les aéroports et les hôtels.

Ailleurs en Afrique du Nord, le Maroc a annoncé dimanche un nouvel assouplissement de ses propres restrictions en matière de coronavirus, permettant aux établissements touristiques de fonctionner à pleine capacité tout en maintenant les frontières fermées.
Une « troisième phase » d’assouplissement devrait entrer en vigueur lundi, ont indiqué les autorités dans une déclaration, dans le cadre de « la poursuite de la mise en œuvre des mesures nécessaires à un retour progressif à la vie normale et à la relance de l’économie ».
Les entreprises touristiques sont désormais autorisées à « utiliser 100 % de leur capacité, sans dépasser 50 % dans les espaces communs » tels que les restaurants, les piscines et les installations sportives intérieures.

Mais le royaume gardera ses frontières fermées « jusqu’à nouvel ordre », sauf pour les Marocains et les résidents de retour au pays.

Depuis juin, le Maroc a autorisé la réouverture de cafés, de restaurants et de magasins et la reprise du tourisme intérieur. L’état d’urgence sanitaire reste en vigueur au Maroc jusqu’au 10 août.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,478SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles